Termes utilisés

Interruption

La durée qui s’écoule du moment où un concourant cesse d’exécuter son programme jusqu’au moment où il le poursuit.

Interruptions

La durée qui s’écoule du moment où un concourant cesse d’exécuter son programme jusqu’au moment où il le poursuit.

Contents[Hide]

1. Contrôle des compétitions

Toutes les compétitions sanctionnées de patinage artistique qui se déroulent au Canada, autres que les compétitions et les championnats de l’Union internationale de patinage (UIP), les Jeux olympiques d’hiver ou toute autre compétition internationale, seront régies par les règlements de Patinage Canada.

Patinage Canada se réserve le droit de modifier les procédures générales à suivre au cours de toute partie des compétitions. Le représentant technique ou l’arbitre présent représentera Patinage Canada.

1.1. Sanctions

À l’exception des compétitions de clubs, toutes les compétitions relevant de Patinage Canada exigent une sanction de la section de Patinage Canada qui est l’hôte de la compétition. Une telle sanction permet la tenue de compétitions ou de championnats et la participation d’adhérents de Patinage Canada.

Toute démonstration tenue par les autorités hôtes, dans les quarante-huit heures suivant la fin de la compétition, sera considérée comme faisant partie de la compétition et la sanction de la compétition doit préciser que cette démonstration est approuvée. L’hôte doit indiquer sur sa demande de sanction qu’une telle démonstration aura lieu.

Si la compétition inclut des patineurs de l’USFS, il faut aussi obtenir une sanction de l’association américaine de patinage artistique. Si d’autres patineurs étrangers doivent participer à la compétition, des sanctions supplémentaires pourraient être exigées. Dans ce dernier cas, des renseignements peuvent être obtenus de Patinage Canada ou de la section de Patinage Canada qui est l’hôte de la compétition.

Tous les programmes et les avis de tenue d’une compétition sanctionnée doivent stipuler que la compétition est sanctionnée par Patinage Canada.

1.2. Avis de tenue de compétition

Un avis de tenue de compétition doit être publié pour chaque compétition et fournir les renseignements suivants :

  • le nom du ou des clubs hôtes et de la section;
  • la compétition est sanctionnée par Patinage Canada (sauf dans le cas de compétitions de clubs);
  • la compétition est régie par les règlements de Patinage Canada;
  • le lieu et les dates de la compétition;
  • les dimensions de la patinoire;
  • la date limite d’inscription;
  • les droits d’inscription applicables;
  • les exigences relatives à chaque épreuve et les qualifications exigées pour l’inscription;
  • les exigences en matière de musique;
  • tout règlement supplémentaire du ou des clubs hôtes ou de la section s’ils n’entrent pas en conflit avec les règlements de Patinage Canada.

1.3. Inscriptions

Les droits d’inscription, le cas échéant, seront établis par le comité organisateur de la compétition.

Les droits d’inscription ne seront remboursés que si l’événement n’a pas lieu ou si l’inscription est retirée avant la date limite d’inscription ou sinon, à la discrétion du comité organisateur.

Les inscriptions faites après la date limite précisée dans l’avis de tenue de compétition ne peuvent être acceptées qu’à la discrétion du comité organisateur.

1.4. Autorité de l’arbitre

L’interprétation des règlements par l’arbitre et ses décisions sur toute question non prévue aux règlements sont sans appel.

Il n’y aura pas d’appel contre les décisions de l’arbitre, à l’exception de ce que prévoient la procédure sur les protêts et la procédure sur l’examen et la révision d’une désignation erronée.

2. Admissibilité à la participation

2.1. Concurrents

Les concurrents doivent être des adhérents en règle de Patinage Canada. En ce qui concerne les équipes de patinage synchronisé, les clubs sont tenus d’inscrire à Patinage Canada leurs équipes de patinage synchronisé au plus tard le 1er novembre de la saison de compétition en cours.

Événements de qualification

Les participants à tous les événements de qualification menant au Défi Patinage Canada ou aux Championnats canadiens de patinage artistique doivent être citoyens canadiens en vertu de la Loi sur la citoyenneté, L.R.C. 1985. Si le participant n’est pas un citoyen canadien, il doit avoir un statut de résident permanent et résider au Canada depuis au moins un an avant la tenue des championnats auxquels il désire participer. Aussi, si le participant est d’âge légal, il doit produire une déclaration signifiant son intention, en toute bonne foi, de devenir citoyen canadien. Si le participant n’est pas canadien et qu’il est mineur, lui-même et ses parents (ou tuteurs si ses parents sont décédés) doivent aussi présenter, au chef de la direction générale de Patinage Canada, une déclaration sous serment de son intention de devenir citoyen canadien dès que ce sera légalement possible. S’il s’agit d’une équipe de patinage en couple ou de danse sur glace, au moins un des deux partenaires doit avoir la citoyenneté canadienne. L’autre partenaire peut être un citoyen ou un résident de n’importe quel autre pays membre de l’UIP et n’est pas tenu de résider au Canada.

Tous les citoyens non canadiens inscrits pour concourir à des compétitions de qualification de Patinage Canada sont tenus de remplir un formulaire de demande pour les citoyens non canadiens.

En ce qui concerne les événements de qualification de patinage synchronisé menant aux Championnats canadiens de patinage synchronisé, jusqu’à 25 % de l’équipe (quatre patineurs d’une équipe comptant seize patineurs et trois patineurs d’une équipe comptant douze patineurs) peut être membre de membres différents de l’UIP que le Canada, pourvu que ces patineurs aient un permis du membre respectif de l’UIP auquel ils appartiennent. Les exigences en matière de citoyenneté canadienne ou de résidence ne s’appliquent pas à ces patineurs. Les remplaçants ne sont pas inclus dans le calcul aux fins du pourcentage.

2.2. Entraîneurs

Les entraîneurs résidents doivent être des entraîneurs professionnels inscrits à Patinage Canada et en règle et doivent respecter les qualifications requises par le Programme national de certification des entraîneurs, afin d’accompagner les concurrents aux compétitions et leur offrir un entraînement sur place.

Les entraîneurs non résidents doivent se conformer aux exigences énoncées dans la Politique d’accréditation des entraîneurs pour les événements de qualification de Patinage Canada.

2.3. Officiels

Tous les juges, les arbitres et les spécialistes de données doivent être des officiels actifs qualifiés et des adhérents de Patinage Canada.

Tous les contrôleurs techniques et les spécialistes techniques doivent être des officiels actifs qualifiés et des adhérents ou des membres de Patinage Canada.

Pour tous les événements, le jury se composera d’officiels qualifiés au niveau approprié.

Les officiels dont les noms figurent sur la liste actuelle de l’UIP et qui sont membres en règle d’autres membres de l’UIP peuvent exercer leurs fonctions aux compétitions sur invitation et interclubs, aux compétitions de qualification et aux championnats de Patinage Canada, sans autre qualification.

Les officiels qui sont membres en règle d’autres fédérations membres de l’UIP peuvent exercer leurs fonctions aux compétitions sur invitation et interclubs, aux compétitions de qualification et aux championnats de Patinage Canada, au niveau équivalent à leurs qualifications, suite à la confirmation des qualifications par la fédération membre de l’UIP dont l’officiel est membre.

2.4. Admissibilité des officiels à titre de participants aux compétitions

Un officiel ne peut prendre part à une compétition dans laquelle il agit aussi comme officiel, sauf dans les cas suivants :

  • s’il participe à une compétition pour adultes, au niveau de la section ou à un niveau inférieur;
  • s’il exerce ses fonctions à des épreuves qui sont évaluées en fonction de la norme.

2.5. Comportement des participants

Les participants sont tenus de respecter les directives des officiels chargés de la compétition.

Tout concurrent qui, directement ou indirectement, s’exprime de façon inappropriée à l’endroit des officiels ou de leurs décisions ou quant aux notes des officiels, peut être suspendu et exclu de toute compétition subséquente.

2.6. Vêtements

Patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace

Dans toutes les disciplines, les vêtements des concurrents doivent être sobres, dignes et appropriés pour une compétition sportive. Ils ne doivent pas être criards ou théâtraux. La tenue vestimentaire peut toutefois refléter le caractère de la musique choisie. Les vêtements ne doivent pas donner une impression de nudité excessive qui ne convient pas à la discipline. Les patineurs doivent porter un pantalon de pleine longueur; les collants sont interdits. De plus, pour la danse sur glace, les patineuses doivent porter une jupe. L’UIP peut annoncer des exceptions aux restrictions chaque année, pour la danse sur glace, si elles conviennent aux rythmes choisis pour la danse courte.

Les juges et l’arbitre appliqueront une déduction pour les vêtements qui ne se conforment pas à ces règlements.

Les accessoires ne sont pas permis. Les juges et l’arbitre appliqueront une déduction pour l’utilisation d’un accessoire.

Les ornements sur les costumes ne doivent pas être détachables. Si une partie du costume tombe sur la glace, l’arbitre appliquera une déduction.

Patinage synchronisé

Les règlements sur les vêtements pour le patinage en simple, le patinage en couple et la danse sur glace s’appliquent aussi en plus des règlements énoncés ci-dessous, qui portent expressément sur le patinage synchronisé. 

Les plumes sont interdites.

Les faux brillants collés au visage sont interdits.

Tout ornement sur la tête ou les vêtements doit être fixé solidement de manière à ne pas tomber durant le déroulement normal de la compétition de patinage.

Pour les compétitions nationales de patinage synchronisé, les exigences en matière de vêtements s’appliquent également aux hommes et aux femmes. Tous les membres d’une équipe peuvent porter, par exemple, des robes, des pantalons ou des collants ou une combinaison quelconque de ceux-ci, sans restriction. Les patineurs peuvent porter des patins artistiques ou des patins de hockey, bien que les patins artistiques soient préférables.

2.7. Disciplines

Les compétitions de patinage artistique doivent se composer de l’une ou de plusieurs des disciplines suivantes.

Patinage d’interprétation

Les épreuves peuvent se composer de patineurs individuels ou de couples seulement.

Danse sur glace

Seuls les groupes de composition semblable peuvent concourir l’un contre l’autre.

Pour les compétitions de qualification, toutes les équipes de danse sur glace doivent se composer d’une femme et d’un homme.

Les épreuves peuvent comporter des danses sur tracé, une danse courte et une danse libre, exécutées séparément ou ensemble.

Dans un événement combiné, les danses sur tracé seront exécutées en premier et la danse libre sera exécutée en dernier.

Les différentes parties d’une épreuve peuvent avoir lieu la même journée.

Patinage en couple

Seuls les groupes de composition semblable peuvent concourir l’un contre l’autre.

Pour les compétitions de qualification, toutes les équipes de patinage en couple doivent se composer d’une femme et d’un homme.

Les épreuves peuvent comporter un programme court et un programme libre, exécutés séparément ou ensemble.

Dans un événement combiné, le programme court précédera le programme libre.

Les différentes parties d’une épreuve peuvent avoir lieu la même journée.

Patinage en simple 

Les épreuves peuvent comporter un programme court et un programme libre, exécutés séparément ou ensemble.

Dans un événement combiné, le programme court précédera le programme libre.

Les différentes parties d’une épreuve peuvent avoir lieu la même journée.

Patinage synchronisé

Le programme court doit être patiné en premier dans un événement où des programmes courts et libres sont exécutés.

Les différentes parties d’une épreuve peuvent avoir lieu la même journée.

2.8. Musique

Une musique vocale peut être utilisée dans toutes les disciplines. 

3. Déroulement d’un événement

3.1. Jury d'officiels

À l’exception de la danse sur tracé sans points clés et des événements évalués en fonction de la norme, les officiels suivants doivent être présents à une compétition :

  • un représentant technique qui, dans une petite compétition, peut également exercer la fonction d’officiel dans un jury;
  • un ou plus d’un arbitre qui, dans une petite compétition, peut également exercer la fonction de juge;
  • non moins de trois juges;
  • deux spécialistes des données ou plus;
  • pour les compétitions avec des catégories, qui sont notées à l’aide de l’échelle de niveaux de difficulté :
    • un contrôleur technique;
    • un spécialiste technique, mais deux de préférence.

Si aucun spécialiste technique qualifié n’est disponible pour l’affectation à titre de spécialiste technique adjoint, un contrôleur technique qualifié dans la même discipline peut être affecté à titre de spécialiste technique adjoint.

Bien qu’un jury technique composé de trois personnes soit préférable, si aucun autre spécialiste technique qualifié ou contrôleur technique qualifié n’est disponible pour faire fonction de spécialiste technique adjoint, le jury pour cet événement peut se composer uniquement de deux membres : un contrôleur technique et un spécialiste technique. Dans un jury composé de deux personnes qui sont en désaccord lors de l’examen d’une décision, le spécialiste technique déterminera l’identification finale de l’élément.

Pour les catégories de patinage en simple, où les éléments ne peuvent être désignés plus haut que le niveau de base, si aucun autre spécialiste technique qualifié n’est disponible, un contrôleur technique au moins qualifié au niveau de la section dans cette discipline peut être affecté comme spécialiste technique.

Pour les parties de la danse sur tracé sans points clés et niveaux de difficulté associés, les officiels suivants doivent faire partie du jury :

  • un arbitre;
  • au moins trois juges;
  • un contrôleur technique;
  • lorsque possible, un spécialiste technique et un spécialiste technique adjoint, toutefois les danses sur tracé sans points clés peuvent être évaluées avec un contrôleur technique seulement.

Toute demande de juge, de contrôleur technique ou de spécialiste technique d’une autre section doit être faite par l’intermédiaire du président du comité des officiels de la section appropriée.

À toutes les compétitions de qualification et à tous les événements de championnats de Patinage Canada, sauf la Série estivale nationale, le jury technique (contrôleur technique, spécialiste technique et spécialiste technique adjoint) et l’arbitre demeurent les mêmes pour toutes les parties d’une épreuve. Les juges peuvent être différents pour chaque partie d’une épreuve. 

Pour les événements notés au moyen de notation électronique, un responsable de l’entrée des données (RED) doit entrer les éléments tels qu’ils sont désignés par le spécialiste technique. Le RED suit les directives du contrôleur technique. Si la compétition compte une reprise vidéo, un responsable de la reprise vidéo (RRV) doit enregistrer les éléments du programme. Le RRV fait rejouer les éléments comme le demande le contrôleur technique pendant le processus d’examen. Le responsable de l’entrée des données et le responsable de la reprise vidéo ont des rôles précis dans le jury technique et, bien qu’ils ne soient pas régis par les règlements sur les officiels, ils doivent respecter la confidentialité de toutes les décisions du jury technique.

3.2. Tirages au sort

Tirage au sort de l’ordre de départ pour la première partie de l’épreuve

L’ordre de départ des concurrents pour chaque épreuve est tiré au sort par le spécialiste des données, conjointement avec le représentant technique.

Pour la première ou l’unique partie d’une épreuve, le tirage peut être fait jusqu’à 30 jours d’avance. Le tirage doit être fait une fois, puis affiché et annoncé.

Tirage au sort de l’ordre de départ pour les parties subséquentes de l’épreuve

L’ordre de départ des concurrents pour les parties subséquentes d’une épreuve est déterminé à partir des résultats de la partie précédente de la compétition en question et le tirage devrait avoir lieu dès qu’il est pratique de le faire après l’achèvement de la première partie :

  • patinage en simple et en couple : à partir des résultats du programme court;
  • danse libre : à partir des résultats des danses sur tracé / de la danse courte;
  • patinage synchronisé : à partir des résultats du programme court ou de la première exécution du programme libre, le cas échéant.

Pour chaque partie suivante d’une épreuve, aussitôt que possible après la détermination des résultats de la partie précédente, les concurrents seront divisés (dans l’ordre où ils se sont classés dans la première partie) dans le plus petit nombre possible de groupes égaux, où chaque groupe n’est pas plus gros que le groupe d’échauffement applicable. Si le nombre de concurrents n’est pas divisible en groupes égaux, le dernier groupe qui doit patiner (et autant de groupes précédents que nécessaire) doit compter un concurrent de plus que le premier groupe. Le groupe de concurrents s’étant placé le dernier doit patiner en premier, le groupe de concurrents s’étant placé l’avant-dernier doit patiner en second et ainsi de suite. L’ordre de patinage tiré au sort est affiché aussitôt que possible après l’affichage des résultats de la partie précédente de l’épreuve.

Dans le cas où les patineurs ne forment qu’un seul groupe d’échauffement, ils sont divisés en deux groupes en vue du tirage et le groupe classé le plus bas patinera le premier. Si le nombre de concurrents n’est pas divisible également, le deuxième groupe à patiner comprendra un concurrent de plus que le premier. Cependant, il n’y aura qu’une période d’échauffement.

Si deux ou plusieurs concurrents sont ex aequo pour la même place à la fin de la partie précédente, ils seront tirés au sort dans le même groupe. Au besoin, le groupe immédiatement précédent aura un nombre inférieur de patineurs qui correspond au nombre de patineurs ajouté au groupe suivant.

L’ordre du tirage au sort entre les concurrents ex aequo est préalablement déterminé par un tirage à part avant le tirage au sort de l’ordre de départ.

Dans le cas où un patineur ou une équipe se retire après que l’ordre de patinage a été affiché, les groupes établis ne seront pas modifiés avant la tenue du tirage au sort pour la partie subséquente de l’épreuve.

Le comité organisateur de la compétition peut permettre aux concurrents de tirer au sort leur propre ordre de départ. Dans ce cas, le tirage s’effectue à l’heure prévue pour l’affichage des résultats du tirage.

Tirage au sort pour les départs subséquents d’une épreuve aux Championnats de section, au Défi et aux Championnats canadiens de patinage artistique

Aux Championnats de section, au Défi Patinage Canada et aux Championnats canadiens de patinage artistique, les concurrents patineront dans la deuxième partie dans l’ordre inverse des résultats de la première partie.

Tirage au sort des danses à exécuter

Patinage Canada annoncera chaque année les danses qui seront exécutées aux événements de qualification.

Pour toutes les compétitions, les danses sur tracé sont exécutées selon l’ordre numérique de Patinage Canada (voir le tableau ci-dessous), à moins que l’avis de tenue de compétition ne le précise autrement

3.3. Ordres de départ

Consultez ce tableau pour la taille des groupes pour l’ordre de départ.

Nombre de concurrents/

d'équipes

Programme court de patinage en simple

Programme libre de patinage en simple

Programme court de patinage synchronisé

Programme libre de patinage synchronisé (en cas d'égalité)

Programme court de patinage en couple

Programme libre de patinage en couple

Danse courte

Danse libre

Programme libre de patinage synchronisé

Maximum 6

Maximum 4 

Maximum 5 

2

1+1

1+1

1+1

3

1+2

1+2

1+2

4

2+2

2+2

2+2

5

2+3

2+3

2+3

6

3+3

3+3

3+3

7

3+4

3+4

3+4

8

4+4

4+4

4+4

9

4+5

3+3+3

4+5

10

5+5

3+3+4

5+5 

11

5+6 

3+4+4

3+4+4 

12

6+6 

4+4+4

4+4+4 

13

4+4+5

3+3+3+4 

4+4+5

14 

4+5+5 

3+3+4+4

4+5+5

15 

5+5+5 

3+4+4+4 

5+5+5 

16 

5+5+6 

4+4+4+4

4+4+4+4 

17

5+6+6

3+3+3+4+4

4+4+4+5

18

6+6+6

3+3+4+4+4

4+4+5+5

19

4+5+5+5

3+4+4+4+4

4+5+5+5

20

5+5+5+5

4+4+4+4+4

5+5+5+5

21

5+5+5+6

3+3+3+4+4+4

4+4+4+4+5

22

5+5+6+6

3+3+4+4+4+4

4+4+4+5+5

23

5+6+6+6

3+4+4+4+4+4

4+4+5+5+5

24

6+6+6+6

4+4+4+4+4+4

4+5+5+5+5

25

5+5+5+5+5

3+3+3+4+4+4+4

5+5+5+5+5

26

5+5+5+5+6

3+3+4+4+4+4+4

4+4+4+4+5+5

27

5+5+5+6+6

3+4+4+4+4+4+4

4+4+4+5+5+5

28

5+5+6+6+6

4+4+4+4+4+4+4

4+4+5+5+5+5

29

5+6+6+6+6

3+3+3+4+4+4+4+4

4+5+5+5+5+5

30

6+6+6+6+6

3+3+4+4+4+4+4+4

5+5+5+5+5+5

31

5+5+5+5+5+6

3+4+4+4+4+4+4+4

4+4+4+4+5+5+5

32

5+5+5+5+6+6

4+4+4+4+4+4+4+4

4+4+4+5+5+5+5

33

5+5+5+6+6+6

3+3+3+4+4+4+4+4+4

4+4+5+5+5+5+5

34

5+5+6+6+6+6

3+3+4+4+4+4+4+4+4

4+5+5+5+5+5+5

35

5+6+6+6+6+6

3+4+4+4+4+4+4+4+4

5+5+5+5+5+5+5

36

6+6+6+6+6+6

4+4+4+4+4+4+4+4+4

4+4+4+4+5+5+5+5

 

3.4. Rotation de l’ordre de patinage pour les danses sur tracé

Les concurrents, dans l’ordre du tirage au sort, sont répartis en autant de groupes qu’il y a de danses sur tracé dans l’événement. Si le nombre de concurrents n’est pas divisible également, le dernier groupe (et autant de groupes précédents que nécessaire) doit compter un concurrent de plus que le premier groupe.

La première danse doit être exécutée selon l’ordre du tirage au sort.

Le premier patineur de la deuxième danse doit être le premier patineur du deuxième groupe; les patineurs du premier groupe passent en dernier, conservant le même ordre à l’intérieur du groupe.

Toute danse est exécutée par tous les concurrents avant que l’on puisse exécuter la danse suivante. On peut y faire exception lorsqu’il n’y a que deux concurrents dans une épreuve, mais seulement si tous deux y consentent.

3.5. Séquences de danses sur tracé

Chaque danse est exécutée par un couple à la fois.

Toutes les danses sur tracé seront amorcées de sorte que les pas du premier côté du tracé sont exécutés en face des juges, à moins d’indication contraire de l’arbitre.

Le nombre de séquences qu’il faut exécuter pour chaque danse sur tracé est le suivant :

Ordre numérique

Danse sur tracé

STAR (minimum)*

Compétition

1

Valse hollandaise

2

3

2

Tango Canasta

2

3

3

Baby Blues

2

3

4

Danse swing

2

2

5

Tango Fiesta

2

4

6

Valse Willow

2

3

7

Ten-Fox

2

4

8

Valse européenne

2

2

9

Fourteenstep

3

4

10

Fox-trot de Keats

2

4

11

Tango Harris

2

2

12

Valse américaine

2

2

13

Rocker Fox-trot

3

4

14

Kilian

4

6 (4 pour Novice)

15

Valse Starlight

2

2

16

Paso Doble

2

3

17

Blues

2

3

18

Samba argent

2

2

19

Cha Cha Congelado

2

2

20

Valse Westminster

2

2

21

Quickstep

3

4

22

Valse viennoise

2

3

23

Tango argentin

2

2

24

Valse Ravensburger

2

2

25

Tango Romantica

2

2

26

Polka Yankee

2

2

27

Rumba

3

4

28

Valse autrichienne

2

2

29

Valse or

2

2

Le nombre de séquences à exécuter peut être réduit avec l’approbation de l’arbitre.

3.6. Retrait d’un concurrent

Si un ou plusieurs patineurs se retirent d’un événement après que l’ordre de patinage a été déterminé par tirage au sort et affiché, l’ordre ne sera pas changé. On annoncera les patineurs retirés comme tels. S’il y a un remplaçant, il prend la première position de départ et on fait, au besoin, un nouveau calcul de l’échauffement.

Au Défi Patinage Canada et aux Championnats canadiens de patinage artistique, si un patineur se retire d’une compétition après le début des épreuves (c’est-à-dire qu’il a pris part à au moins une partie de l’épreuve), il doit se retirer de toutes les autres catégories auxquelles il était inscrit. Pour le retrait d’un patineur de patinage en couple ou de danse sur glace, seul le patineur qui n’est pas blessé sera autorisé à patiner dans les épreuves auxquelles il est inscrit.

3.7. Départ d’une épreuve

Le départ d’une épreuve non qualificative se définit comme le moment où le représentant technique avise les officiels et les concurrents présents que cette dernière débute.

Une épreuve qualificative commence au début de la dernière séance d’entraînement officielle, avant le début de la première partie de l’épreuve.

Une compétition a lieu s’il y a au moins deux participants au départ, à moins d’indication contraire dans les règlements concernant une épreuve en particulier.

3.8. Appel pour commencer le programme

Un concurrent doit commencer à patiner dans les 30 secondes après avoir été appelé pour chaque partie de l’épreuve. Pour le patinage en simple et en couple, la danse sur glace et le patinage d’interprétation, l’arbitre appliquera une déduction si le concurrent ne se trouve pas en position de départ dans les 30 secondes. Si 60 secondes se sont écoulées depuis que le concurrent a été appelé à commencer, le concurrent sera considéré comme étant retiré.

Pour le patinage synchronisé :

  • avant chaque performance, le nom de l’équipe sur le point de concourir doit être clairement appelé sur la glace et dans les vestiaires;
  • avant l’annonce, l’équipe suivante à patiner doit embarquer sur la surface glacée pour son échauffement au signal de l’arbitre adjoint au niveau de la glace. Le nom de l’équipe sera annoncé suivant la période d’échauffement d’au moins une minute;
  • chaque équipe doit prendre sa position de départ et faire un signal à l’arbitre pour chaque segment de la compétition (programme court et programme libre) dans les trente secondes après l’annonce de son nom, et la musique commencera à jouer, mais aucune déduction ne s’appliquera.

3.9. Échauffement

Périodes d’échauffement

Les périodes d’échauffement doivent immédiatement précéder le patinage de compétition de ceux participant à ce groupe d’échauffement.

Si le nombre d’inscriptions dépasse la taille maximale du groupe d’échauffement, les concurrents seront divisés en fonction du plus petit nombre possible de groupes égaux, où chaque groupe ne dépasse pas en importance le groupe d’échauffement approprié. Si le nombre de concurrents n’est pas divisible en groupes égaux, le dernier groupe qui doit patiner (et autant de groupes précédents que nécessaire) doit compter un concurrent de plus que le premier groupe.

La durée de chaque période d’échauffement et le nombre maximum de patineurs pour les périodes d’échauffement seront les suivants :

  • patinage d’interprétation : durée de quatre minutes – maximum de huit patineurs (quatre couples);
  • danses sur tracé : durée de quatre minutes – une minute sans musique, suivie de trois autres minutes en musique au son du sixième (dernier) morceau de musique de la série de musique de danse de l’UIP. Pour les épreuves où le règlement des sept pas d’introduction s’applique (p. ex., juvénile), il y a une séance d’échauffement d’une minute sans musique, suivie d’une minute avec musique pour chacun des trois morceaux utilisés au cours de l’épreuve. Maximum de cinq couples;
  • danse courte / danse libre : durée de cinq minutes – maximum de cinq couples;
  • patinage en simple : durée de six minutes – maximum de six patineurs (ce nombre pourrait être accru à huit patineurs à la discrétion de l’arbitre);
  • patinage en couple : durée de six minutes – maximum de quatre couples;
  • patinage synchronisé : durée d’une minute– maximum d’une équipe;
  • STAR 1 : durée de trois minutes – maximum de 12 patineurs (deux groupes de six);
  • STAR 2 : durée de trois minutes – maximum de huit patineurs;
  • STAR 3-4 : durée de quatre minutes – maximum de huit patineurs;
  • STAR 5 : durée de quatre minutes – maximum de six patineurs (ce nombre pourrait être accru à huit patineurs à la discrétion de l’arbitre);
  • STAR 6-or : durée de cinq minutes – maximum de six patineurs (ce nombre pourrait être accru à huit patineurs à la discrétion de l’arbitre).

La période d’échauffement commencera lorsque tous les concurrents participant à l’échauffement seront entrés sur la glace. Pour le patinage synchronisé, la période d’échauffement d’une minute commencera lorsque l’équipe entrera sur la glace au signal de l’arbitre adjoint au niveau de la glace.

En patinage en simple, si un ou plusieurs concurrents ex aequo sont placés dans un même groupe, il peut y avoir un concurrent de plus que le nombre maximum de patineurs pouvant s’échauffer en même temps sur la glace. Toutefois, s’il y a deux patineurs ou plus que le nombre maximum alloué, il faudra diviser le groupe en question en deux sous-groupes, mais allouer une période d’échauffement individuelle à chaque groupe. En patinage en couple ou en danse sur glace, si un ou plusieurs concurrents ex aequo sont placés dans un même groupe et s’il y a une équipe de plus que le nombre maximum d’équipes pouvant s’échauffer en même temps sur la glace, il faudra diviser le groupe en question en deux sous-groupes, mais allouer une période d’échauffement individuelle à chaque groupe.

À l’exception du patinage synchronisé, la durée des périodes d’échauffement peut être réduite à un minimum de trois minutes, à la discrétion de l’arbitre, mais toutes les périodes d’échauffement pour une même épreuve doivent être d’égale durée.

Si, lors d'une compétition, il y a une interruption de plus de dix minutes en raison de circonstances imprévues, on accordera aux concurrents concernés une seconde période d'échauffement de la durée correspondant à la discipline.

Taille des groupes d’échauffement

Consultez ce tableau pour la taille des groupes d’échauffement.

Nombre de concurrents

Programme court de patinage en simple

Programme libre de patinage en simple

Maximum 6 (8 aux compétitions STAR)

Programme court de patinage en couple

Programme libre de patinage en couple

Maximum 4

Danses sur tracé Danse courte

Danse libre

Maximum 5

4

4

4

4

5

5

2+3

5

6

6

3+3

3+3

7

3+4

3+4

3+4

8

4+4

4+4

4+4

9

4+5

3+3+3

4+5

10

5+5

3+3+4

5+5

11

5+6

3+4+4

3+4+4

12

6+6

4+4+4

4+4+4

13

4+4+5

3+3+3+4

4+4+5

14

4+5+5

3+3+4+4

4+5+5

15

5+5+5

3+4+4+4

5+5+5

16

5+5+6

4+4+4+4

4+4+4+4

17

5+6+6

3+3+3+4+4

4+4+4+5

18

6+6+6

3+3+4+4+4

4+4+5+5

19

4+5+5+5

3+4+4+4+4

4+5+5+5

20

5+5+5+5

4+4+4+4+4

5+5+5+5

21

5+5+5+6

3+3+3+4+4+4

4+4+4+4+5

22

5+5+6+6

3+3+4+4+4+4

4+4+4+5+5

23

5+6+6+6

3+4+4+4+4+4

4+4+5+5+5

24

6+6+6+6

4+4+4+4+4+4

4+5+5+5+5

25

5+5+5+5+5

3+3+3+4+4+4+4

5+5+5+5+5

26

5+5+5+5+6

3+3+4+4+4+4+4

4+4+4+4+5+5

27

5+5+5+6+6

3+4+4+4+4+4+4

4+4+4+5+5+5

28

5+5+6+6+6

4+4+4+4+4+4+4

4+4+5+5+5+5

29

5+6+6+6+6

3+3+3+4+4+4+4+4

4+5+5+5+5+5

30

6+6+6+6+6

3+3+4+4+4+4+4+4

5+5+5+5+5+5

31

5+5+5+5+5+6

3+4+4+4+4+4+4+4

4+4+4+4+5+5+5

32

5+5+5+5+6+6

4+4+4+4+4+4+4+4

4+4+4+5+5+5+5

33

5+5+5+6+6+6

3+3+3+4+4+4+4+4+4

4+4+5+5+5+5+5

34 

5+5+6+6+6+6

3+3+4+4+4+4+4+4+4

4+5+5+5+5+5+5

35 

5+6+6+6+6+6

3+4+4+4+4+4+4+4+4

5+5+5+5+5+5+5 

36 

6+6+6+6+6+6

4+4+4+4+4+4+4+4+4

4+4+4+4+5+5+5+5

3.10. Durée du patinage

Le chronométrage du programme débute dès que le concurrent (n’importe quel concurrent pour le patinage en couple, la danse sur glace et le patinage synchronisé) commence à bouger. Le programme se termine dès que le concurrent s’immobilise complètement à la fin du programme.

Pour le patinage synchronisé, l’équipe doit commencer à patiner dans les dix secondes du début du programme.

Pour les programmes comptant une durée maximale et aucune durée minimale, si le ou les concurrents ne réussissent pas à terminer le programme en fonction de la limite de temps, l’arbitre appliquera une déduction par tranche d’un maximum de cinq secondes de plus.

Pour les programmes comptant une durée maximale et une durée minimale, si le ou les concurrents ne réussissent pas à terminer le programme en fonction de la limite de temps, l’arbitre appliquera une déduction par tranche d’un maximum de cinq secondes de plus ou de moins.

Tout élément amorcé après la limite de temps (plus les dix secondes permises, le cas échéant) ne doit pas être désigné par le jury technique et n’aura aucune valeur.

Si la durée du programme est de trente secondes ou plus du temps requis, aucune note ne sera attribuée.

3.11. Interruptions

Musique

Si le tempo ou la qualité de la musique présente une déficience, le ou les concurrents seront autorisés à reprendre le programme à partir du début, pourvu que l’arbitre en ait été informé du problème dans les trente secondes après le début du programme. Si ceci se produit plus de 30 secondes après le début du programme, le ou les concurrents reprendront le programme au point d’interruption de la musique.

En cas d’interruption ou d’arrêt de la musique, le ou les concurrents doivent arrêter de patiner au signal sonore (par exemple, un coup de sifflet) de l’arbitre. Si l’arbitre n’est pas conscient du problème relatif à la musique, le ou les concurrents peuvent cesser de patiner et signaler le problème à l’arbitre.

En patinage synchronisé, si l’arbitre n’arrête pas le patinage par un signal sonore, le capitaine de l’équipe devrait informer l’arbitre de toute déficience de la musique (même si elle se produit après 30 secondes). Le reste de l’équipe doit continuer à patiner jusqu’à ce qu’un signal sonore de l’arbitre lui ordonne d’arrêter. Aucune pénalité ne sera appliquée au capitaine quittant l’équipe pour consulter l’arbitre ou l’arbitre qui arrête ensuite le programme.

Il n’y a aucune déduction pour les interruptions imputables à une déficience de la musique. 

Aucune faute du concurrent

En présence de conditions défavorables qui ne concerne pas l’équipement du concurrent, tel un problème relatif à l’éclairage, à l’état de la glace, un objet lancé sur la glace ou autre, le ou les concurrents doivent arrêter de patiner dès le signal sonore de l’arbitre.

Dans toutes les disciplines, le ou les concurrents continueront à partir du point où l’interruption s’est produite immédiatement après que le problème a été réglé. Toutefois, si la durée de l’interruption est supérieure à 10 minutes, le concurrent aura droit à une seconde période d’échauffement selon la discipline applicable. Dans ce cas, après la seconde période d’échauffement, le patineur doit toujours poursuivre à partir du point d’interruption.

Il n’y a aucune déduction pour les interruptions considérées comme n’étant pas de la faute du patineur.

Faute du concurrent – interruption jusqu’à 40 secondes 

Si un concurrent se blesse pendant sa performance ou si une autre condition défavorable liée à son équipement nuit au patinage, le concurrent doit arrêter de patiner. Les problèmes de santé, les saignements de nez, un lacet défait ou un dommage inattendu aux vêtements ou à l’équipement sont des exemples de conditions défavorables liées au concurrent et sont considérés comme étant de la faute du concurrent. Si le concurrent n’arrête pas de patiner, l’arbitre peut ordonner l’arrêt du programme en émettant un signal sonore, au besoin. Dans de nombreux cas, le concurrent pourrait être capable de résoudre le problème sans s’adresser à l’arbitre. 

En patinage synchronisé, le concurrent (si possible) ou le capitaine de l’équipe doit s’adresser à l’arbitre. Le reste de l’équipe doit continuer à patiner jusqu’à ce qu’un signal sonore de l’arbitre lui ordonne d’arrêter.

Si le problème peut être réglé sur-le-champ et le ou les concurrents poursuivent le programme sans s’adresser à l’arbitre, ce dernier appliquera une déduction pour l’interruption selon la durée de l’interruption. Voir la Notation des compétitions de Patinage Canada > Déductions.

  • Cette période de temps commence immédiatement après que le ou les concurrents ont arrêté de patiner ou que l’arbitre leur a ordonné d’arrêter de patiner, selon la première éventualité. Pendant ce temps, la musique du concurrent continuera à jouer. S’il ne reprend pas le patinage dans les 40 secondes qui suivent, le concurrent sera réputé s’être retiré de la compétition.
  • En patinage synchronisé, si le reste de l’équipe a continué à patiner et que le ou les concurrents touchés poursuivent le programme sans s’adresser à l’arbitre, la même déduction s’applique. 

Faute du concurrent – délai maximal de trois minutes

Si le problème ne peut être réglé sur-le-champ et le ou les concurrents s’adressent à l’arbitre dans les 40 secondes suivantes, l’arbitre leur accordera une période maximale de trois minutes afin qu’ils puissent continuer à patiner. L’arbitre signale ensuite l’arrêt de la musique. Cette période de temps additionnelle commence au moment où le concurrent s’adresse à l’arbitre. Ce dernier appliquera une déduction pour l’ensemble de l’interruption. Voir la Notation des compétitions de Patinage Canada > Déductions. Si le ou les concurrents ne s’adressent pas à l’arbitre dans les 40 secondes suivantes ou ne reprennent pas le programme dans la période supplémentaire de trois minutes, le ou les concurrents seront réputés s’être retirés de la compétition.

En patinage synchronisé, si le problème ne peut être réglé sur-le-champ et le capitaine de l’équipe (ou le concurrent touché) s’adresse à l’arbitre dans les 40 secondes suivantes, l’arbitre ordonnera au reste de l’équipe de cesser de patiner au moyen d’un signal sonore et accordera une période supplémentaire maximale de trois minutes ou permettra à l’équipe de résoudre le problème pour que l’équipe poursuive le programme. L’équipe recommencera à patiner aussi près que possible du moment où le capitaine de l’équipe s’est adressé à l’arbitre. Cette période de temps additionnelle commence au moment où le capitaine de l’équipe s’adresse à l’arbitre. Ce dernier appliquera une déduction pour l’ensemble de l’interruption.

Si l’équipe entière cesse de patiner sans que l’arbitre lui ait ordonné de le faire ou si l’arbitre ordonne à l’équipe de cesser de patiner et le capitaine de l’équipe ne s’adresse pas à l’arbitre dans les 40 secondes suivantes ou si l’équipe ne reprend pas le patinage dans la période supplémentaire de trois minutes, elle sera réputée s’être retirée de la compétition.

Point d’interruption visant à désigner un élément

L’arbitre doit tout d’abord déterminer, et signaler au contrôleur technique, à quel point l’interruption s’est produite. Si le jury technique détermine qu’une interruption s’est produite à l’entrée d’un élément ou pendant ce dernier, il désignera l’élément conformément aux principes de désignation habituels et le contrôleur technique informera l’arbitre de ces décisions. Le point à partir duquel le ou les concurrents continueront le programme sera déterminé et communiqué aux concurrents, aux juges et au jury technique par l’arbitre, soit au point d’interruption ou, si le jury technique a déterminé que l’interruption s’est produite à l’entrée d’un élément ou pendant ce dernier, il s’agira du point suivant immédiatement cet élément.

En patinage synchronisé, si l’interruption s’est produite avant ou pendant toute partie d’un élément, l’équipe recommencera la transition après cet élément. Si l’interruption s’est produite durant une transition, l’équipe recommencera alors après ce point et poursuivra au prochain élément.

Considérations d’ordre médical

À n’importe quel moment durant les compétitions de Patinage Canada (de qualification et non qualificatives), si l’arbitre estime qu’un traumatisme crânien ou une commotion cérébrale est possible ou s’il est avisé par le personnel médical, il devrait donner un coup de sifflet pour signaler au concurrent de cesser de patiner. L’arbitre accordera une pause d’un maximum de trois minutes pour permettre au concurrent d’être évalué. Lors de toute compétition nationale, si le concurrent est capable de continuer, aucune déduction ne s’appliquera. 

Blessure ou condition défavorable avant l’appel pour commencer le programme

Si un concurrent, qui est le premier dans l’ordre de patinage du groupe, se blesse ou a un problème d’équipement qui nuit au patinage pendant la période d’échauffement et n’a pas suffisamment de temps avant le début du programme pour régler le problème, l’arbitre lui accordera trois minutes de plus avant qu’il ne soit appelé pour commencer son programme. Aucune déduction ne s’appliquera.

Si, entre le moment de son entrée sur la glace et l’annonce de son nom pour commencer le programme, un concurrent se blesse ou a un problème le concernant ou concernant son équipement qui nuit au patinage et n’a pas suffisamment de temps avant le début du programme pour régler le problème, l’arbitre lui accordera trois minutes de plus avant qu’il ne soit appelé pour commencer son programme. L’arbitre appliquera une déduction. Voir la Notation des compétitions de Patinage Canada > Déductions.

Si, entre le moment où il est appelé pour commencer son programme et la prise de la position de départ, un concurrent se blesse ou a un problème le concernant ou concernant son équipement qui nuit au patinage, le règlement sur l’appel pour commencer le programme s’applique. Si 60 secondes ne sont pas suffisantes pour régler le problème, l’arbitre accordera au concurrent trois minutes de plus avant d’appliquer une déduction pour l’entière interruption.

Une seule période permise de trois minutes

Pour ce qui est d’un problème concernant un concurrent ou son équipement, une période d’un maximum de trois minutes ne sera accordée au concurrent qu’une seule fois afin de pouvoir poursuivre son programme à partir du point d’interruption. Si la performance est arrêtée une seconde fois en raison d’un problème concernant un concurrent ou son équipement, le concurrent sera réputé s’être retiré de la compétition.

Aucune note accordée

Si un concurrent ne termine pas son programme, aucune note n’est accordée et le concurrent est retiré de la compétition.

Interruption d’une danse sur tracé

Une danse sur tracé interrompue reprendra à partir du point techniquement pratique et le plus proche dans la séquence de pas après le point d’interruption. Le concurrent ne doit pas exécuter les pas ratés en raison de l’interruption.

3.12. Publication des résultats

Récapitulation des résultats (protocole) : Des copies de la « classification détaillée » pour chaque épreuve doivent être distribuées par le club hôte aux personnes suivantes, dans les deux semaines qui suivent la fin de la compétition :

  • à chacun des arbitres, sur demande;
  • au bureau de section de l’hôte de la compétition.

3.13. Prix

Des prix seront décernés aux trois premières places dans chaque épreuve. S’il n’y a que deux inscriptions, chacune recevra un prix. Au cas où il n’y aurait qu’une seule inscription à une épreuve, une démonstration de patinage peut avoir lieu, mais aucun prix ne sera décerné. La présentation des prix aux compétitions non qualificatives est laissée à la discrétion du comité organisateur.

3.14. Protêts

Les décisions des officiels qualifiées de « décisions sur la surface de jeu » ne peuvent faire l’objet de protêts.

Les protêts concernant ce qui suit doivent être déposés par écrit avant le début de l’événement :

  • la composition du comité qui organise la compétition ou le jury d’officiels, en cas d’infraction aux règlements de Patinage Canada;
  • l’admissibilité d’un concurrent;
  • toute objection à la participation d’un concurrent.

S’il est impossible de prendre une décision immédiate concernant les deux derniers points, le ou les concurrents concernés seront autorisés à concourir, mais s’ils se qualifient pour un prix, l’annonce des résultats de la compétition et la remise des prix seront reportées jusqu’à ce que la décision ait été prise.

Clarification officieuse des décisions sur-le-champ de jeu

Toutes les demandes officieuses de clarification des décisions des officiels qualifiées de « décisions sur la surface de jeu » seront déposées auprès du représentant technique de la compétition. Le représentant technique coordonnera le mécanisme le plus approprié afin que le contrôleur technique ou l’arbitre (le cas échéant) puisse répondre aux questions. Ces demandes officieuses peuvent être faites par un concurrent, l’entraîneur du concurrent, le club du concurrent, Patinage Canada, le chef d’équipe du ou des concurrents ou tout officiel de la compétition. 

Délai de dépôt d’un protêt officiel

Tous les protêts concernant la détermination des résultats d’un concurrent participant à la compétition doivent être déposés immédiatement ou au plus tard une heure après l’affichage des résultats complets et détaillés pour la partie de la compétition en question.

Le spécialiste en chef de données de la compétition confirmera l’heure à laquelle les résultats complets et détaillés ont été affichés.

Les protêts déposés après le délai permis ne sont ni acceptés ni pris en considération.

4. Compétitions de club, interclubs et invitation

Sauf en ce qui concerne les épreuves évaluées en fonction de la norme, les classements sont établis en suivant la méthode énoncée dans la Marquer les compétitions de Patinage Canada.

La composition des compétitions est laissée à la discrétion du comité organisateur.

N’importe quel club, groupe de clubs (y compris les clubs de l’USFS) ou section de Patinage Canada peut organiser des compétitions, si la sanction appropriée est obtenue.

4.1. Officiels

Pour toutes les épreuves, le jury est composé de non moins de trois juges qualifiés au niveau approprié, sauf dans les cas ci-dessous :

  • pour les épreuves auxquelles participent des patineurs des programmes Patinage Plus et Patinage intensif Plus, les juges peuvent être choisis parmi les assistants de programme ou les entraîneurs de ces programmes;
  • toutes les épreuves évaluées en fonction de la norme peuvent être arbitrées par des juges de STAR 1-4;
  • les compétitions récréatives de club peuvent faire appel à des juges qui ne sont pas des officiels qualifiés de Patinage Canada.

Pour les épreuves interclubs et invitation, la liste des juges, des arbitres, des spécialistes de données et des officiels du jury technique sélectionné et la liste des épreuves doivent être présentées au président du comité des officiels de la section concernée à des fins d’approbation.

Un officiel d’une autre section peut être nommé pour une ou plusieurs épreuves sous réserve de l’approbation du président du comité des officiels de la section applicable de l’officiel invité.

4.2. Qualifications des juges pour les compétitions de Patinage STAR

Style libre

Catégorie

Qualifications des juges – patinage en simple

STAR 1-4

STAR 1-4

STAR 5

Juvénile

STAR 6 (Senior bronze)

Juvénile

STAR 7 (nouveau)

Juvénile (Pré-Novice – recommandé)

STAR 8 (Junior argent)

Juvénile

STAR 9 (nouveau)

Pré-Novice

STAR 10 (Senior argent)

Pré-Novice

Or

Pré-Novice

Habiletés créatives

Catégorie

Qualifications des juges

Bronze

Juvénile

Argent

Juvénile

Or

Pré-Novice

Patinage d’interprétation

Catégorie

Qualifications des juges

 

Pré-introduction

STAR 1-4

On recommande que la majorité des juges du jury comptent des qualifications en évaluation de patinage d’interprétation

Introduction

STAR 1-4

Bronze

Juvénile

Argent

Juvénile

Or

Pré-Novice

Triathlon

Catégorie

Qualifications des juges – patinage en simple

 

Bronze

Juvénile

On recommande que la majorité des juges du jury comptent des qualifications en évaluation de patinage d’interprétation

Argent

Pré-Novice

Or

Pré-Novice

Danse sur tracé

Catégorie

Qualifications des juges – danse sur glace

STAR 2-3

STAR 1-4

STAR 4-5 (Junior bronze)

Juvénile

STAR 6-7 (Senior bronze)

Juvénile

STAR 8-9 (Junior argent)

Juvénile

STAR 10 (Senior argent)

Pré-Novice

Or

Pré-Novice

Diamant

Pré-Novice

Patinage en couple

Catégorie

Qualifications des juges – patinage en couple

Ouverte

Primaire (juvénile – recommandé)

Démonstration

Catégorie

Qualifications des juges

Démonstration 1

STAR 1-4

Démonstration 2

STAR 1-4

Démonstration 3

Juvénile

Démonstration 4

Juvénile

Improvisation créative

Catégorie

Qualifications des juges

Improvisation créative 1

STAR 1-4

Improvisation créative 2

STAR 1-4

Improvisation créative 3

Juvénile

Improvisation créative 4

Juvénile

Épreuves d’éléments

Catégorie

Qualifications des juges

Individuel

STAR 1-4

Équipe

STAR 1-4

4.3. Qualifications des juges pour les événements de patinage synchronisé

Les juges pour le niveau Pré-Novice et les niveaux inférieurs ainsi que toutes les catégories de patinage synchronisé adulte doivent être qualifiés au niveau Novice ou plus.

4.4. Qualifications des juges pour les compétitions pour adultes

Style libre

Catégorie

Qualifications des juges – patinage en simple

Introduction ouvert

Juvénile

Adulte bronze

Juvénile

Adulte argent

Juvénile

Adulte or

Juvénile

Adulte maître

Pré-Novice

Adulte maître élite

Pré-Novice

Patinage d’interprétation

Catégorie

Qualifications des juges

 

Introduction

Juvénile

On recommande que la majorité des juges du jury comptent des qualifications en évaluation de patinage d’interprétation

Bronze

Juvénile

Argent

Juvénile

Or

Pré-Novice

Élite

Pré-Novice

Ouvert couples

Pré-Novice

Ouvert maître couple

Pré-Novice

Danse sur tracé (couples)

Catégorie

Qualifications des juges – danse sur glace

Junior bronze

Juvénile

Senior bronze

Juvénile

Junior argent

Juvénile

Senior argent

Pré-Novice

Or

Pré-Novice

Élite

Pré-Novice

Danse sur tracé (solo)

Catégorie

Qualifications des juges – danse sur glace

Bronze

Juvénile

Argent

Juvénile

Or

Pré-Novice

Élite

Pré-Novice

Ouvert

Pré-Novice

Danse libre

Catégorie

Qualifications des juges – danse sur glace

Argent

Juvénile

Or

Pré-Novice

Patinage en couple

Catégorie

Qualifications des juges – patinage en couple

Adulte – patinage en couple

Juvénile

Adulte – patinage en couple maître

Juvénile (Pré-Novice – recommandé)

4.5. Qualifications des juges pour les épreuves des Jeux olympiques spéciaux

Style libre

Catégorie

Qualifications des juges – patinage en simple

Niveau 1

STAR 1-4

Niveau 2

STAR 1-4

Niveau 3 (STAR 1)

STAR 1-4

Niveau 4 (STAR 2)

STAR 1-4

Niveau 5 (STAR 3)

STAR 1-4

Niveau 6

Juvénile

Ouvert

Juvénile

Maître niveau 1/2 (pilote)

STAR 1-4

Maître niveau 3/4 (pilote)

STAR 1-4

Danse – solo et couples

Catégorie

Qualifications des juges – patinage en simple

Danse – introduction

STAR 1-4

Niveau 1

STAR 1-4

Niveau 2

Juvénile

Niveau 3

Juvénile

Niveau 4

Juvénile

Niveau 5

Juvénile

Niveau 6

Pré-Novice

Patinage en couple

Catégorie

Qualifications des juges – patinage en couple

Niveau 1

Primaire

Niveau 2

Primaire

Niveau 3

Primaire (juvénile – recommandé)

5. Exigences en matière d’âge pour les catégories des compétitions de qualification

Les concurrents qui souhaitent s’inscrire à des compétitions de qualification menant au Défi Patinage Canada et aux Championnats canadiens de patinage artistique ou aux Championnats canadiens de patinage synchronisé doivent respecter les exigences en matière d’âge pour concourir, tel qu’elles sont précisées dans les règlements pour les exigences techniques de chaque discipline. Ces exigences en matière d’âge s’appliquent aussi aux compétitions non qualificatives.

6. Exigences en matière de tests pour les catégories de compétitions de qualification

Les concurrents qui souhaitent s’inscrire à des compétitions de qualification menant au Défi Patinage Canada et aux Championnats canadiens de patinage artistique doivent avoir réussi les tests énoncés dans les règlements pour les exigences techniques de chaque discipline, au plus tard le 1er octobre précédant ces compétitions. Pour les compétitions non qualificatives, les concurrents peuvent « monter » d’une catégorie sans avoir à respecter les exigences en matière de tests.

Le directeur Haute performance peut renoncer à cette exigence, au cas par cas, pour les patineurs d’autres fédérations qui ont concouru à l’échelon international, dans les catégories Junior ou Senior ou les deux.

7. Inscription aux compétitions de qualification

Sauf indication contraire dans l’avis de tenue de compétition, les concurrents doivent s’inscrire à la compétition avant leur séance d’entraînement officielle, immédiatement avant la première partie de leur épreuve.

Ce règlement s’applique à toutes les compétitions de qualification, y compris les compétitions régionales et de sous‑section, les Championnats de section, le Défi Patinage Canada, les Championnats canadiens de patinage artistique et les Championnats canadiens de patinage synchronisé. Il ne s’applique pas aux compétitions de la Série estivale nationale. 

8. Glace d’entraînement aux compétitions de qualification

Après s'être inscrits ou avoir participé à une séance d'entraînement officielle prévue pour une compétition, les concurrents ne sont pas autorisés à patiner ailleurs que sur la glace officielle d'entraînement ou de la compétition prévue pour leur épreuve. Toute infraction à ce règlement peut entraîner la suspension de la compétition en question.

Ce règlement s'applique à toutes les compétitions de qualification, y compris les Championnats régionaux et de sous‑section, les Championnats de section, le Défi Patinage Canada, les Championnats canadiens de patinage artistique et les Championnats canadiens de patinage synchronisé. Il ne s’applique pas aux compétitions de la Série estivale nationale.

9. Championnats de section

L’autorité absolue quant à la planification, à l’organisation et au déroulement des Championnats de section est déléguée à la section, sauf pour les questions qui relèvent expressément du représentant technique. La section peut déléguer toute ou une partie de son autorité et de sa responsabilité, au besoin.

Les Championnats de section se tiennent tous les ans, comportent au moins les épreuves obligatoires et doivent se terminer au moins sept jours avant le Défi Patinage Canada durant la saison de compétition actuelle. La date limite d’inscription pour tous les événements sera prescrite par la section pertinente.

L’avis de tenue des Championnats de section sera communiqué à tous les clubs et écoles de patinage de la section, au plus tard six semaines avant la date de la première épreuve.

La section peut approuver l’utilisation d’une patinoire aux dimensions non réglementaires pour les Championnats de section.

Les règlements sur l’inscription et la glace d’entraînement s’appliquent.

9.1. Inscriptions

Les épreuves suivantes sont obligatoires pour tous les Championnats de section de Patinage Canada : patinage en simple masculin, patinage en simple féminin, patinage en couple et danse sur glace, dans chacune des quatre catégories suivantes : Senior, Junior, Novice et Pré‐Novice. Toutes les caractéristiques des Championnats de section seront identiques à celles des épreuves correspondantes au Défi Patinage Canada et aux Championnats canadiens de patinage artistique.

S’il y a moins d’inscriptions que le quota normal d’inscriptions au Défi Patinage Canada, dans toute compétition de section, la section peut annuler la compétition et approuver l’inscription des concurrents au Défi Patinage Canada de la même catégorie (le cas échéant).

Les droits d’inscription, le cas échéant, pour les Championnats de section de Patinage Canada et autres compétitions commanditées par la section, sont établis par la section.

La section ou le club hôte doit vérifier l’admissibilité de tous les concurrents et présenter les noms et les numéros d’inscription de tous les concurrents inscrits à des événements de qualification à Patinage Canada, immédiatement après la date limite des inscriptions et au plus tard le 3 octobre de chaque année ou le premier jour ouvrable suivant.

Pour les compétitions non qualificatives, les inscriptions peuvent être limitées avec l’approbation du conseil d’administration de la section pertinente. Pour les compétitions qui qualifient des patineurs ou des équipes en vue d’événements nationaux de Patinage Canada, les inscriptions peuvent être limitées, mais seulement comme suit :

  • une section peut, sous réserve de l’approbation de Patinage Canada, comme précisé ci‐dessous, instituer des exigences de notes techniques minimales en vue de l’inscription à de tels événements;
  • de telles notes techniques minimales seront proposées par une section au chef de la direction générale de Patinage Canada au plus tard le 15 juillet chaque année, pour la prochaine année, ainsi qu’une liste de compétitions où les patineurs peuvent obtenir de telles notes;
  • Patinage Canada examinera ces notes techniques minimales et la liste des compétitions d’ici le 31 juillet chaque année;
  • le but de cet examen est de s’assurer, à la seule discrétion de Patinage Canada, que les notes sont raisonnables et que les patineurs ont de bonnes chances d’obtenir de telles notes;
  • le chef de la direction générale de Patinage Canada informera la section pertinente, d’ici le 31 juillet de l’année pertinente, si la proposition de la section pour limiter les inscriptions est approuvée.

Des compétitions de sous‐section peuvent être tenues afin de réduire le nombre de concurrents aux compétitions de section. Lorsque le nombre de concurrents le justifie, les événements de qualification de sous-section pour les Championnats de section peuvent être constitués d’épreuves combinées, identiques aux épreuves des Championnats de section respectifs ou de programmes libres seulement. Les règlements régissant les épreuves des Championnats de section s'appliquent aussi aux rondes de qualification de sous-section ou autres rondes de qualification de la section, à moins d'indication contraire dans l'avis de tenue des Championnats de section.

Dans les épreuves qui ne fournissent pas aux concurrents l’occasion de se qualifier pour le Défi Patinage Canada ou les Championnats canadiens de patinage artistique, les concurrents peuvent être éliminés à n’importe quelle étape de la compétition, comme le détermine la section hôte.

Un concurrent ne peut participer qu’aux épreuves de patinage en simple des championnats de la section dont son organisme d’appartenance est membre.

Une équipe de patinage en couple ou de danse composée de patineurs dont les clubs appartiennent à différentes sections ne peut participer qu’à un seul des Championnats de section des sections représentées par ses membres. Les présidents des sections concernées doivent être informés du championnat auquel l’équipe participera.

Les concurrents ne peuvent pas s’inscrire à plus d’une épreuve dans une même discipline dans un même championnat ou ses épreuves de qualification.

S’il n’y a aucun concurrent à toute épreuve de section Senior ou Junior et le gagnant précédent s’est inscrit, ce dernier gardera le titre, sinon le titre sera déclaré libre.

Un patineur qui a gagné une épreuve de qualification menant aux Championnats canadiens de patinage artistique est admissible à s’inscrire à nouveau à la même épreuve de qualification, pourvu que ce concurrent soit encore admissible à participer à l’épreuve correspondante des Championnats canadiens de patinage artistique ou, s’il s’agit d’un patineur Pré-Novice, à l’épreuve correspondante du Défi Patinage Canada.

Les médailles aux Championnats de section de Patinage Canada seront décernées aux gagnants des premières, deuxièmes et troisièmes places.

9.2. Choix des concurrents des Championnats de section de Patinage Canada

Toutes les inscriptions doivent être approuvées et présentées par le président de la section ou son représentant.

9.3. Quota normal d’inscriptions

Le choix des concurrents des Championnats de section de Patinage Canada qui avancent au Défi Patinage Canada se fait comme suit :

Section

C.-B./Yn

Alb./T.N.-O. /Nt

Sask.

Man.

Ont.

Qc

N.-B.

N.-É.

Î.-P.-É

T.-N.-L.

Pré-Novice/Novice

4

16 

3

Junior/Senior 

15 

2

Le quota normal d’inscriptions sera examiné de façon périodique.

Chaque inscription qui respecte les exigences peut être sélectionnée pour représenter la section au Défi Patinage Canada respectif, mais le choix d’un nombre d’inscriptions inférieur au quota normal d’inscriptions est laissé à la discrétion de la direction de la section.

9.4. Qualifications supplémentaires pour les inscriptions des Championnats de section de Patinage Canada

Les concurrents doivent aussi obtenir une note minimale de qualification conformément aux lignes directrices annoncées annuellement, au plus tard le 1erjuillet, par le Comité de développement de la haute performance. Si la section ne compte aucun concurrent qui respecte les lignes directrices pour la note minimale de qualification dans une catégorie donnée, la section a le droit d’inscrire un concurrent dans la catégorie.

Les concurrents qui s’inscrivent à une ou des épreuves aux Championnats de section et qui, durant la même saison de compétition, se sont classés parmi les meilleurs dans la Série estivale nationale de Patinage Canada, auront droit à une exemption automatique pour passer directement au Défi Patinage Canada, pour chaque épreuve de la discipline pour laquelle un tel concurrent a concouru à la Série estivale nationale de Patinage Canada.

En ce qui concerne les épreuves Pré-Novice et Novice de patinage en simple, les dix meilleurs concurrents de la Série estivale nationale de Patinage Canada recevront des exemptions pour passer directement au Défi Patinage Canada. 

En ce qui concerne les épreuves Pré-Novice et Novice de patinage en couple et de danse sur glace, les cinq meilleures équipes de la Série estivale nationale de Patinage Canada recevront des exemptions pour passer directement au Défi Patinage Canada. 

En ce qui concerne toutes les épreuves Junior, les cinq meilleurs concurrents et équipes de la Série estivale nationale de Patinage Canada recevront des exemptions pour passer directement au Défi Patinage Canada. 

En ce qui concerne toutes les épreuves Senior, les trois meilleurs concurrents et équipes de la Série estivale nationale de Patinage Canada, qui n’ont pas été affectés par Patinage Canada à un événement du Grand Prix Junior ou un événement international pour la saison de compétition en cours, recevront des exemptions pour passer directement au Défi Patinage Canada.

9.5. Patineurs exemptés

Les concurrents à qui on a accordé des exemptions des épreuves de qualification de section (voir les exemptions dans ce règlement) pourront s’inscrire aux épreuves du Défi Patinage Canada, le cas échéant, sans autre forme de qualification.

9.6. Réaffectation des inscriptions inutilisées des quotas de section

Si une ou plusieurs sections n’utilisent pas leur quota d’inscriptions, pour quelque raison que ce soit, les inscriptions inutilisées de quotas seront réaffectées conformément à la Procédure de sélection des concurrents aux compétitions défi.

9.7. Composition des groupes d’échauffement

Après la confirmation des inscriptions, s’il reste des groupes d’échauffement qui ne sont pas remplis, les inscriptions supplémentaires seront invitées selon la Procédure de sélection des concurrents aux compétitions défi.

9.8. Remplaçants

En cas de retrait d’une inscription avant le début de la première séance d’entraînement officielle au Défi Patinage Canada, une inscription sera invitée comme remplaçante conformément à la Procédure de sélection des concurrents aux compétitions défi.  Un remplaçant sera contacté jusqu’à 48 heures avant la première séance d’entraînement officielle.

10. Défi Patinage Canada

Le Défi Patinage Canada, qui se tient tous les ans, comporte les épreuves obligatoires et doit se terminer au plus tard le 15 décembre de l’année d’inscription en cours.

Les lieux et les dates des compétitions sont annoncés lors de l’assemblée générale annuelle de Patinage Canada.

Les sections de Patinage Canada seront groupées dans une division pour les niveaux Pré-Novice, Novice, Junior et Senior.

Les épreuves suivantes sont obligatoires au Défi Patinage Canada, pourvu que le nombre de patineurs inscrits à l’épreuve dépasse le nombre maximal de places nécessaire pour progresser aux disciplines pertinentes des Championnats canadiens de patinage artistique : patinage en simple masculin, patinage en simple féminin, patinage en couple et danse sur glace dans chacune des quatre catégories – Pré-Novice Novice, Junior et Senior. Les champions Pré-Novice sont déclarés au Défi Patinage Canada et n’avancent pas aux Championnats canadiens de patinage artistique.

Toutes les épreuves sont tenues de la même façon que les épreuves correspondantes des Championnats canadiens de patinage artistique.

Les règlements sur l’inscription et la glace d’entraînement s’appliquent.

10.1. Choix des concurrents du Défi Patinage Canada

Résultat final

Le résultat final, pour chacune des épreuves du Défi Patinage Canada, détermine les concurrents admissibles à l’épreuve équivalente des Championnats canadiens de patinage artistique, comme indiqué ci-dessous.

Épreuves Novice

Les épreuves Novice du Défi Patinage Canada peuvent inscrire les patineurs qui se sont classés parmi les 18 premiers dans chacune des catégories de patinage en simple masculin et de patinage en simple féminin, parmi les 12 premiers en patinage en couple et parmi les 15 premiers en danse sur glace, qui comprennent les patineurs exemptés dans chaque épreuve respective, aux Championnats canadiens de patinage artistique, au cours de la même saison de compétition.

Épreuves Junior

Les épreuves Junior du Défi Patinage Canada peuvent inscrire les patineurs qui se sont classés parmi les 18 premiers dans chacune des catégories de patinage en simple masculin et de patinage en simple féminin, parmi les 12 premiers en patinage en couple et parmi les 15 premiers en danse sur glace, qui comprennent les patineurs exemptés dans chaque épreuve respective, aux Championnats canadiens de patinage artistique, au cours de la même saison de compétition.

Épreuves Senior

Le nombre maximal de concurrents aux épreuves Senior de patinage en simple est de 18.

Le nombre maximal de concurrents aux épreuves Senior de patinage en couple est de 12.

Le nombre maximal de concurrents aux épreuves Senior de danse sur glace est de 15.

Détermination des concurrents Senior

Les inscriptions aux épreuves Senior des Championnats canadiens de patinage artistique sont faites dans l’ordre de priorité suivant jusqu’à ce que le nombre maximal de concurrents pour l’épreuve pertinente ait été atteint :

  1. premièrement, les concurrents qui ont reçu une exemption automatique ou individuelle;
  2. le reste des concurrents est déterminé selon les résultats de l’épreuve Senior du Défi Patinage Canada, le cas échéant.

10.2. Remplaçants

Le concurrent qui a obtenu la plus haute note suivante à l’épreuve applicable du Défi Patinage Canada peut remplacer un concurrent aux Championnats canadiens de patinage artistique qui s’est retiré avant le début de la compétition. Les remplaçants seront contactés pour remplacer un concurrent jusqu’à 48 heures avant la première séance d’entraînement officielle.

10.3. Quota normal non dépassé aux Championnats canadiens de patinage artistique

Lorsque le quota normal aux Championnats canadiens de patinage artistique n’est pas dépassé, cette épreuve a lieu, mais n’est pas obligatoire au Défi Patinage Canada.  

11. Championnats canadiens de patinage artistique

Les Championnats canadiens de patinage artistique doivent se terminer au plus tard le premier dimanche qui suit le 31 janvier de l’année d’adhésion en cours. Les dates de la tenue de ces championnats doivent être annoncées à tous les clubs au plus tard le 1er juillet qui précède la tenue des championnats.

Aucun concurrent ne peut concourir plus de trois fois dans la même discipline (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace) de la même épreuve Novice aux Championnats canadiens de patinage artistique. 

Le gagnant ou l’équipe gagnante d’une épreuve de patinage en couple ou de danse sur glace d’une épreuve Novice aux Championnats canadiens de patinage artistique n’est pas admissible à la même discipline de cette épreuve. 

Un partenaire d’une équipe de patinage en couple ou de danse sur glace qui se classe premier, deuxième ou troisième dans une discipline Senior aux Championnats canadiens ne peut s’inscrire à la même épreuve dans la catégorie Junior aux Championnats canadiens de patinage artistique avec un partenaire différent, lors d’une année subséquente.

S’il n’y a pas de compétition pour une épreuve Senior des Championnats canadiens de patinage artistique, le dernier champion ou les derniers champions déclarés conservent le titre si ce ou ces patineurs se sont inscrits à l’épreuve, sinon le titre est déclaré vacant.

Les règlements sur l’inscription et la glace d’entraînement s’appliquent.

11.1. Remplaçants

Les remplaçants seront contactés pour remplacer un concurrent jusqu’à 48 heures avant la première séance d’entraînement officielle.

11.2. Ordre de départ des épreuves Senior

Programme court/danse courte

L’ordre de départ des concurrents Senior du programme court ou de la danse courte aux Championnats canadiens de patinage artistique est comme suit :

  1. les concurrents Senior qui ont été exemptés du programme court ou de la danse courte aux Championnats canadiens de patinage artistique reçoivent un ordre de départ inversé, selon leur classement final aux épreuves Senior des derniers Championnats canadiens de patinage artistique. Le concurrent qui a obtenu la meilleure place aux derniers Championnats canadiens de patinage artistique est le dernier à patiner, le concurrent qui a obtenu la seconde meilleure place est l’avant‐dernier à patiner, et ainsi de suite;
  2. puis, pour les concurrents exemptés qui n’ont pas de classement final aux épreuves Senior des Championnats canadiens de patinage artistique de l’année précédente, l’ordre de départ est tiré au sort. Ces patineurs patinent avant ceux précisés en (a) ci‐dessus et après ceux précisés en (c);
  3. les autres concurrents patinent en ordre inverse par rapport à leur classement final au Défi Patinage Canada de la même saison de compétition;
  4. si le Défi Patinage Canada est facultatif et des concurrents décident de ne pas y participer et n’ont donc pas de classement au moment de la tenue des Championnats canadiens de patinage artistique, un tirage au sort détermine l’ordre de départ de tous les concurrents, à l’exception des patineurs exemptés;
  5. si deux ou plusieurs concurrents sont à égalité lors de la détermination en (a) ou en (c) ci‐dessus, il y a tirage au sort entre les concurrents ex aequo pour déterminer leur ordre de départ.

Programme libre/danse libre

Il se pourrait que les concurrents exécutent le programme libre ou la danse libre aux Championnats canadiens de patinage artistique dans l’ordre inverse de leur classement dans le programme court.

11.3. Marques sur les vêtements

Les concurrents, les officiels d’équipe et les entraîneurs peuvent afficher les marques suivantes sur leurs personnes et leurs vêtements (à l’exception des chaussures et des lames de patin) lorsqu’ils se trouvent dans l’aire d’attente des résultats, l’aire des entrevues télévisées, pendant l’échauffement officiel avant la performance de compétition et au cours de séances d’entraînement :

  • leur propre nom et le nom ou le logo de l’organisation de Patinage Canada, étant représenté par des lettres d’une hauteur maximale de 15 cm;
  • jusqu’à quatre marques publicitaires, marques de commerce, logos ou autres signes distinctifs d’un maximum de soixante centimètres carrés;
  • une marque supplémentaire du fournisseur de vêtements d’un maximum de trente centimètres carrés;
  • les chaussures et les lames de patin ne peuvent porter que le nom du fabricant sur le talon, d’un maximum de dix centimètres carrés, et une identification gravée du fabricant d’un maximum de 20 centimètres carrés sur chaque lame et le protège-lame;
  • les marques ne doivent pas être offensantes et ne pas faire référence au tabac ou à l’alcool.

Dans les aires hors glace non susmentionnées, des marques supplémentaires sont autorisées, peu importe leur taille.

Au cours de la performance de compétition, la démonstration à la fin d’un événement et la cérémonie de remise de médailles, aucune marque n’est permise sur les costumes des patineurs, sauf le nom du patineur, le nom ou le logo de l’organisation de Patinage Canada représentée et les marques précisées ci-dessus sur les bottes et les lames de patin.

Les marques peuvent être mesurées par les officiels pour s’assurer de leur conformité durant le port.

12. Compétitions de patinage synchronisé

12.1. Surfaçage de la glace

Pour les Championnats régionaux de patinage synchronisé et les Championnats canadiens de patinage synchronisé, il est recommandé de refaire la surface glacée après six (6) équipes pour le programme court et après cinq ou six équipes (en cas d’égalité) pour le programme libre.

12.2. Championnats régionaux de patinage synchronisé

Une compétition régionale est tenue pour chaque groupe de sections suivant :

  • Atlantique : Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve-et-Labrador;
  • Québec : Québec;
  • Ontario : Ontario;
  • Prairies : Manitoba, Saskatchewan;
  • Rocheuses : Colombie-Britannique/Yukon, Alberta/Territoires du Nord-Ouest/Nunavut.

Les Championnats régionaux de patinage synchronisé permettent aux équipes de se qualifier pour les Championnats canadiens de patinage synchronisé. Les catégories Novice, Intermédiaire, Ouverte, Junior et Senior doivent faire partie des Championnats régionaux. Toutes les caractéristiques des Championnats régionaux de patinage synchronisé doivent être identiques à celles des épreuves correspondantes des Championnats canadiens de patinage synchronisé. D’autres épreuves peuvent s’ajouter à la discrétion du comité des Championnats régionaux de patinage synchronisé. Les détails de telles épreuves doivent figurer dans l’avis de tenue de compétition.

Les Championnats régionaux de patinage synchronisé se tiennent tous les ans et comportent au moins les épreuves obligatoires.

Les dates et la section hôte des événements régionaux seront déterminées par Patinage Canada.

La section hôte a l’autorité absolue quant à la planification, à l’organisation et au déroulement de ces championnats, sauf pour les questions qui relèvent expressément du représentant technique et de Patinage Canada. La section hôte peut déléguer toute ou une partie de son autorité et de sa responsabilité, au besoin.

L’avis de tenue des Championnats régionaux de patinage synchronisé est distribué à tous les clubs de la section qui relèvent des Championnats régionaux définis au plus tard six semaines avant la date de la première épreuve.

Il n’y a aucun processus de qualification pour participer à cette compétition, toutefois, une ronde de qualification peut avoir lieu si le nombre d’inscriptions le justifie.

Les règlements sur l’inscription et la glace d’entraînement s’appliquent.

Exigences en matière de composition des équipes

Les exigences suivantes en matière de composition s’appliquent aux équipes concourant aux Championnats régionaux de patinage synchronisé et aux Championnats canadiens de patinage synchronisé :

  • les équipes peuvent être formées de membres provenant de différents clubs; dans le cas où un club ne compte pas assez de patineurs pour former une équipe, il peut se joindre à d’autres clubs pour former une équipe de patinage synchronisé;
  • l’équipe doit représenter au moins un club de Patinage Canada et les membres de l’équipe doivent être des adhérents de Patinage Canada;
  • les patineurs peuvent patiner avec autant de clubs qu’ils le désirent, mais ils ne peuvent représenter qu’un seul club lors d’une même épreuve;
  • un club peut inscrire des équipes dans plus d’une catégorie à condition que, pour chaque nouvelle catégorie à laquelle elles sont inscrites, elles remplacent au moins 50 % des patineurs (le calcul doit comprendre les remplaçants) et présentent un programme différent sur une autre musique;
  • les équipes peuvent être formées de femmes et d’hommes;
  • il n’y aura aucune substitution des membres d’équipe inscrits ou aucun nom supplémentaire ajouté; seuls les patineurs inscrits aux Championnats régionaux de patinage synchronisé peuvent participer aux Championnats canadiens de patinage synchronisé;
  • chaque équipe peut avoir jusqu’à quatre remplaçants sur la liste des équipes de la compétition.

Choix des concurrents des Championnats régionaux de patinage synchronisé

Le résultat final de chaque épreuve régionale déterminera les concurrents admissibles à participer aux Championnats canadiens de patinage synchronisé.

  • Les équipes qui se classent en première place dans les catégories Novice, Intermédiaire, Ouverte, Junior et Senior aux épreuves de qualification régionales se qualifient pour les Championnats canadiens de patinage synchronisé.
  • Pour chaque tranche de 15 000 adhérents dans la région, une équipe supplémentaire peut être inscrite dans chaque catégorie aux Championnats canadiens de patinage synchronisé. Le nombre d’adhérents sera déterminé par l’année d’adhésion de l’année précédant les Championnats canadiens de patinage synchronisé.
  • Les équipes classées parmi les cinq premières aux Championnats canadiens de patinage synchronisé permettront à leur région d’obtenir une inscription supplémentaire dans la catégorie respective aux Championnats canadiens de patinage synchronisé de l’année suivante.

Remplaçants : Le groupe suivant au classement d’une épreuve régionale peut être appelé à remplacer une équipe candidate qui s’est retirée avant le début de la compétition.

Si le quota maximum n’est pas atteint dans les catégories Junior ou Senior à un championnat régional de patinage synchronisé en raison d’un nombre insuffisant d’inscriptions, il n’est pas obligatoire que le championnat soit tenu.

12.3. Championnats canadiens de patinage synchronisé

Les règlements des Championnats régionaux de patinage synchronisé s’appliquent aux Championnats canadiens de patinage synchronisé.

Les règlements sur l’inscription et la glace d’entraînement s’appliquent.

En outre, au moins dix minutes d’entraînement sur glace par équipe sur la patinoire de compétition doivent être offertes aux équipes inscrites pour les épreuves Novices, Intermédiaires, Ouvertes, Juniors et Seniors.

Les remplaçants seront appelés pour remplacer tout retrait jusqu’à 48 heures avant le début de l’événement.

13. Exemptions

L’octroi d’une exemption permet à un patineur de passer au niveau suivant de la compétition sans avoir à concourir à un niveau préalable. Les exemptions peuvent être accordées au niveau de compétition pertinente des Championnats de section ou du Défi Patinage Canada. Pour être considérés en vue d’une exemption, les patineurs doivent s’inscrire à leurs compétitions de section.

Les concurrents à qui on a accordé des exemptions des épreuves de qualification de section pourront s’inscrire aux épreuves du Défi Patinage Canada ou des Championnats canadiens de patinage artistique, le cas échéant, sans autre forme de qualification.

Une liste des exemptions sera établie par le Comité de développement de la haute performance, en consultation avec le président de Patinage Canada, le chef de la direction générale, le directeur Haute performance et le directeur de la Prochaine génération, le cas échéant.

13.1. Exemptions pour participation à une compétition internationale

Les concurrents qui s’inscrivent à une épreuve pertinente des Championnats de section et qui, durant la même saison de compétition, ont été sélectionnés par Patinage Canada pour participer à un Grand Prix Junior UIP ou à un événement international Junior ou Senior, auront droit à une exemption automatique pour passer directement au Défi Patinage Canada pour chaque discipline pour laquelle un tel concurrent a été affecté par Patinage Canada pour concourir à l’échelon international. 

Les concurrents qui s’inscrivent aux épreuves Juniors ou Seniors pertinentes des Championnats de section et qui ont été affectés ou se sont qualifiés comme suit auront droit à une exemption automatique pour passer directement aux Championnats canadiens de patinage artistique :

  • ceux qui ont été affectés par le groupe de sélection du Grand Prix UIP (ou par Patinage Canada dans le cas d’inscriptions canadiennes aux Internationaux Patinage Canada) pour participer à un Grand Prix Senior;
  • ceux qui ont été affectés par Patinage Canada à une compétition internationale Senior dans les sept jours du Défi Patinage Canada;
  • ceux qui se sont qualifiés pour la finale du Grand Prix Junior.

Les exemptions sont applicables dans la discipline pour laquelle le ou les concurrents ont été affectés par Patinage Canada à la compétition internationale, durant la même saison de compétition.

13.2. Totalité des patineurs qui avanceront au Défi Patinage Canada

Si une exemption a été accordée pour les Championnats de section, la section peut envoyer le nombre total de concurrents admissibles en plus du patineur ou des patineurs exemptés au Défi Patinage Canada.

13.3. Totalité des patineurs qui avanceront aux Championnats canadiens de patinage artistique

Si une exemption pour le Défi Patinage Canada a été accordée à un concurrent, une telle exemption réduira le nombre de concurrents qui peuvent se qualifier pour les Championnats canadiens de patinage artistique par l’intermédiaire du Défi Patinage Canada, de sorte que le nombre maximal de patineurs désignés pour l’épreuve de la discipline, comme le précisent les règlements de Patinage Canada sera maintenu. Une fois que toutes les exemptions pour avancer au Défi Patinage Canada ont été accordées, le reste des inscriptions sera déterminé en fonction des résultats au Défi Patinage Canada, le cas échéant. Par exemple, lorsque le nombre maximal d’inscriptions dans l’épreuve de la discipline aux Championnats canadiens de patinage artistique a été établi à douze et il y a trois exemptions par l’intermédiaire du Défi Patinage Canada, neuf inscriptions supplémentaires peuvent se qualifier pour les Championnats canadiens de patinage artistique par l’intermédiaire du Défi Patinage Canada.

13.4. Patineurs exemptés qui décident de concourir

Dans l’éventualité où un patineur est exempté de participer à une compétition de section ou au Défi Patinage Canada, mais qu’il décide de concourir de toute façon, le patineur conservera son exemption, peu importe le résultat obtenu par ce patineur. Dans ce cas, le nombre de concurrents passant au prochain niveau de compétition sera déterminé comme si le patineur avait utilisé son exemption.

13.5. Exemptions automatiques permettant aux concurrents Senior de passer directement aux Championnats canadiens de patinage artistique

Des exemptions automatiques sont accordées pour les compétitions de leur section respective ou le Défi Patinage Canada aux concurrents Senior qui se sont classés en première, deuxième ou troisième position aux Championnats canadiens de patinage artistique de l’année précédente dans la même épreuve de la discipline ou aux concurrents Senior qui se sont classés en première, deuxième ou troisième position à n’importe quel des trois derniers Championnats du monde UIP de patinage artistique ou aux Jeux olympiques d’hiver immédiatement précédent ou aux deux, dans chaque cas dans la même épreuve de la discipline. En ce qui concerne le patinage en couple et la danse sur glace, une exemption est méritée par l’équipe et non par les patineurs individuels et, ainsi, l’exemption sera accordée pourvu que les patineurs continuent de concourir en tant qu’équipe.

13.6. Exemptions pour circonstances extraordinaires et raison médicale

Pour n’importe quel niveau au Défi Patinage Canada ou aux Championnats canadiens de patinage artistique, une exemption pour circonstances extraordinaires peut être accordée par le Comité de développement de la haute performance, en consultation avec le président de Patinage Canada, chef de la direction générale de Patinage Canada, le ou les directeurs de Haute performance et de la Prochaine génération, le cas échéant. De telles exemptions ne seront accordées qu’en circonstances extraordinaires pour lesquelles le patineur a montré qu’il méritait une exemption. Une telle exemption est extraordinaire et concerne habituellement des troubles médicaux. Dans ce cas, un tel concurrent exempté s’ajoutera au nombre maximal désigné de concurrents dans l’épreuve pertinente des Championnats canadiens de patinage artistique. Les demandes de considération pour une exemption seront faites par écrit au chef de la direction générale de Patinage Canada et contiendront une description des motifs pour lesquels une telle exemption est demandée.

13.7. Exemptions médicales permettant de passer des compétitions de section au Défi Patinage Canada

Si une section n’a pas inscrit plus de patineurs que le nombre maximum de concurrents autorisés pour le Défi Patinage Canada dans n’importe quelle des disciplines Pré-Novice, Novice, Junior ou Senior, la section peut décider sur place, pendant le déroulement de la compétition de section pertinente, d’envoyer un concurrent au Défi Patinage Canada qui n’a pu concourir ou qui ne peut continuer à concourir aux Championnats de section en raison d’une blessure ou d’une maladie. Dans ce cas, il faut suivre la procédure suivante :

  1. Le ou les patineurs doivent s’inscrire aux Championnats de section, où ils seront examinés par le personnel médical de la compétition, avant leur période d’entraînement (si le concurrent avait une blessure ou une maladie grave avant son arrivée à la compétition) ou au cours de la compétition si le problème se produit sur les lieux. La fiche médicale indiquant la capacité du patineur de concourir aux épreuves doit ensuite être remise à la section et conservée dans ses dossiers. Si la blessure ou la maladie du concurrent l’empêche de participer aux Championnats de section, des renseignements médicaux sur la capacité de concourir de ce concurrent doivent également être présentés à la section et gardés par cette dernière.
  2. Le patineur doit par la suite se retirer officiellement des Championnats de section. La liste des résultats finaux doit indiquer dans la partie appropriée que le concurrent s’est retiré de la compétition.
  3. La section peut ensuite décider d’inscrire le concurrent au Défi Patinage Canada à sa seule discrétion.

13.8. Concurrents « invités » aux compétitions de section

Si une compétition de section ne compte pas plus de patineurs que le nombre maximum de concurrents permis au Défi Patinage Canada, dans n’importe laquelle des disciplines Pré-Novice, Novice, Junior ou Senior, elle peut permettre à un ou plus d’un concurrent ou équipe de participer à titre de « concurrent invité » à la compétition d’une autre section, sous réserve de ce qui suit :

  • l’autre section doit être d’accord;
  • le choix de l’autre section est plus pertinent, compte tenu de la situation géographique ou du lieu d’entraînement de l’athlète.

Les résultats de la compétition présentés dans le protocole final de la section acceptante ne tiennent pas compte du classement du « concurrent invité ». Cependant, la section peut produire lors de la compétition une feuille de résultats non officielle sur laquelle figure le classement du « concurrent invité ».

Les patineurs qui représentent un autre membre de l’UIP ne sont pas admissibles à titre de « concurrent invité » à une épreuve de qualification. Ceci ne s’applique pas aux Championnats régionaux de patinage synchronisé.

13.9. Détermination des inscriptions et des exemptions permettant de passer aux Championnats canadiens de patinage synchronisé

Le président de Patinage Canada informe par écrit le président de la section d’appartenance de l’équipe ou des équipes ayant reçu une exemption leur permettant de passer aux Championnats régionaux de patinage synchronisé de la décision à l’égard de l’équipe ou des équipes, et de la compétition.

13.10. Exemptions pour participer à des compétitions internationales

Seules les équipes affectées par Patinage Canada pour représenter le Canada aux compétitions internationales de patinage synchronisé, durant la saison de compétition en cours, sont admissibles à une demande d’exemption.

Lorsqu’une équipe Senior ou Junior est choisie ou est invitée par Patinage Canada pour représenter Patinage Canada à une compétition internationale inscrite au calendrier de l’UIP, le président de Patinage Canada, en consultation avec le président du Comité de développement de la haute performance, le chef de la direction générale et le ou les directeurs de Haute performance et de la Prochaine génération, le cas échéant, peut exempter l’équipe de participer aux Championnats régionaux si le nombre de jours entre la date de voyage d’aller ou de retour de l’équipe et le premier jour d’entraînement officiel pour la compétition suivante est de dix jours ou moins.

Aucune exemption ne sera accordée à une équipe qui désire participer à une compétition « invitation », à moins que Patinage Canada ne demande expressément à l’équipe d’y prendre part.

Lorsqu’une exemption a été accordée pour les Championnats régionaux, la région peut envoyer toutes les équipes admissibles aux Championnats canadiens de patinage synchronisé, en plus de l’équipe ou des équipes exemptées.

14. Officiels pour les compétitions de qualification et les Championnats nationaux

14.1. Composition du jury d’officiels

Utilisation d’un arbitre à titre de juge

L’arbitre d’une épreuve ne peut aussi cumuler les fonctions de juge à une même épreuve, sauf dans des situations d’urgence. Toutefois, un arbitre peut exercer des fonctions de juge à d’autres épreuves pour lesquelles il n’a pas été affecté à titre d’arbitre.

Qualifications des juges du jury

Série estivale nationale

Si possible, il est recommandé que le jury de juges se compose d’au moins deux personnes qualifiées pour juger au niveau des Championnats canadiens (ou à un niveau supérieur).

Championnats de section

Si possible, pour les épreuves Pré-Novice, Novice, Junior et Senior, au moins un membre du jury de juges devrait être un juge au niveau du Défi (ou de niveau supérieur).

Championnats régionaux de patinage synchronisé

Si possible, pour les épreuves Novice et de niveau supérieur, une majorité du jury de juges devrait être des juges de niveau Senior. Si possible, pour les épreuves Senior, une majorité du jury devrait être des juges au niveau des Championnats canadiens.

Défi Patinage Canada

Les juges doivent être qualifiés au niveau du Défi ou à un niveau supérieur. Toutefois, le Comité d’affectation et de promotion des officiels de Patinage Canada peut affecter des juges au niveau Senior des Chamtionnats de section au besoin pour compléter un jury, mais les juges ne doivent pas constituer la majorité du jury.

Championnats canadiens de patinage artistique et Championnats canadiens de patinage synchronisé

Les juges doivent être qualifiés au niveau des Championnats canadiens. À des fins éducatives, le Comité d’affectation et de promotion des officiels de Patinage Canada peut affecter un juge au niveau du Défi ou au niveau des Championnats régionaux comme membre du jury pour la discipline appropriée.

Qualifications des officiels techniques du jury

Série estivale nationale

Si possible, il est recommandé que le jury technique se compose d’au moins une personne qualifiée au niveau des Championnats canadiens (ou à un niveau supérieur) et les autres membres seront qualifiés au niveau des Championnats de section (ou à un niveau supérieur).

Championnats de section

Les contrôleurs techniques et les spécialistes techniques doivent être qualifiés au niveau des Championnats de section. Si possible, pour les épreuves Novice, Junior et Senior, au moins un membre du jury technique doit être qualifié au niveau du Défi ou à un niveau supérieur.

Championnats régionaux de patinage synchronisé

Les contrôleurs techniques et les spécialistes techniques doivent être qualifiés au niveau des Championnats régionaux. Si possible, pour les épreuves Novice, Intermédiaire, Ouverte, Junior et Senior, au moins un membre du jury technique doit être qualifié au niveau des Championnats canadiens ou à un niveau supérieur.

Défi Patinage Canada

Les spécialistes techniques et les contrôleurs techniques doivent être qualifiés au niveau du Défi. Si possible, au moins un membre du jury technique doit être qualifié au niveau des Championnats canadiens ou à un niveau supérieur. À des fins éducatives, le Comité d’affectation et de promotion des officiels de Patinage Canada peut affecter un contrôleur technique ou un spécialiste technique au niveau des Championnats de section comme l’un des trois officiels techniques.

Championnats canadiens de patinage artistique et Championnats canadiens de patinage synchronisé

Les contrôleurs techniques et les spécialistes techniques doivent être qualifiés au moins au niveau des Championnats canadiens. Si possible, au moins un officiel technique d’un jury d’épreuves Senior devrait être qualifié au niveau international ou de l’UIP. À des fins éducatives, le Comité d’affectation et de promotion des officiels de Patinage Canada peut affecter un contrôleur technique ou un spécialiste technique au niveau du Défi ou des Championnats régionaux comme l’un des trois officiels techniques de jurys d’épreuves Novice et Junior.

Qualifications des arbitres

Championnats de section

Les arbitres doivent être qualifiés au moins au niveau des Championnats de section. Si un arbitre qualifié au niveau des Championnats de section n’est pas disponible, un juge expérimenté d’épreuves Senior de Championnats de section peut être utilisé.

Championnats régionaux de patinage synchronisé

Les arbitres doivent être qualifiés au moins au niveau des Championnats régionaux. Si un arbitre qualifié au niveau des Championnats régionaux n’est pas disponible, un juge expérimenté d’épreuves Senior de Championnats régionaux peut être utilisé.

Défi Patinage Canada

Les arbitres doivent être qualifiés au moins au niveau du Défi. Si un arbitre qualifié au niveau du Défi ou de niveau plus élevé n’est pas disponible, un juge expérimenté au niveau du Défi qui est aussi qualifié comme arbitre au niveau des Championnats de section peut être utilisé. À des fins éducatives, le Comité d’affectation et de promotion des officiels de Patinage Canada peut affecter un arbitre au niveau des Championnats de section.

Championnats canadiens de patinage artistique et Championnats canadiens de patinage synchronisé

Les arbitres doivent être qualifiés au moins au niveau des Championnats canadiens. Si un arbitre qualifié au niveau des Championnats canadiens ou à un niveau supérieur n’est pas disponible, un juge expérimenté au niveau des Championnats canadiens qui est aussi qualifié comme un arbitre au niveau du Défi ou des Championnats régionaux peut être utilisé. À des fins éducatives, le Comité d’affectation et de promotion des officiels de Patinage Canada peut affecter un arbitre au niveau du Défi ou des Championnats régionaux.

Qualifications des spécialistes des données

Championnats de section et Championnats régionaux de patinage synchronisé

Le spécialiste de données en chef doit être qualifié au moins comme spécialiste de données de niveau II.

Défi Patinage Canada, Championnats canadiens de patinage artistique et Championnats canadiens de patinage synchronisé

Tous les spécialistes des données doivent être qualifiés au niveau II ou III. Le spécialiste de données en chef doit être qualifié au moins comme spécialiste des données de niveau III.

Qualifications du représentant technique

Pour être admissible en vue de la nomination, le représentant technique pour tous les championnats doit être une personne qui a démontré des compétences en organisation de compétitions, gestion et leadership.

Représentation des sections dans les jurys

Pour le Défi et les Championnats régionaux et canadiens, le contrôleur technique, le spécialiste technique et le spécialiste technique adjoint affectés à une catégorie particulière devraient, si possible, provenir de différentes sections de Patinage Canada, toutefois ceci n'est pas obligatoire. Dans la mesure du possible, l’arbitre et le contrôleur technique ne devraient pas être membres de la même section de Patinage Canada.

Stagiaires dans le jury

Dans les jurys d’épreuves Senior, un juge, un spécialiste technique ou un contrôleur technique qualifié au niveau inférieur au championnat correspondant peut aussi faire partie du jury à des fins éducatives; toutefois, les notes de cette personne ne compteront pas dans la notation. Un officiel technique servant à ce titre ne peut pas être assis avec le jury technique, mais peut être connecté grâce au lien de communication électronique à des fins d’écoute seulement. Cette personne ne peut communiquer avec le jury technique de quelque façon que ce soit durant un événement et ne peut discuter des résultats de cet événement jusqu’à la conclusion de la compétition.

14.2. Détermination des affectations des officiels

Série estivale nationale, Championnats de section, Championnats régionaux de patinage synchronisé

Un représentant technique sera approuvé par le comité des officiels de la section hôte ou l’équivalent au moins six mois avant la tenue de l’événement. Le représentant technique et le président du comité des officiels de la section hôte applicable ou l’équivalent sélectionnera les juges et les jurys techniques et déterminera les affectations des officiels.

Le spécialiste en chef des données et les spécialistes des données seront affectés par le comité des spécialistes de données de la section hôte.

Le représentant technique, les arbitres, les juges, les contrôleurs techniques, les spécialistes techniques et tous les spécialistes de données seront affectés par la section hôte.

Défi Patinage Canada, Championnats canadiens de patinage artistique et Championnats canadiens de patinage synchronisé

Le représentant technique, les arbitres, les juges, les contrôleurs techniques, les spécialistes techniques et tous les spécialistes de données seront affectés par Patinage Canada.

14.3. Taille du jury d’officiels

À tous les événements de qualification, un contrôleur technique, un spécialiste technique, un spécialiste technique adjoint, un arbitre et au moins cinq juges composent le jury (à l’exception du jury pour les danses sur tracé où les précisions décrites sous Jury d’officiels dans le présent règlement s’appliquent). Dans des circonstances exceptionnelles, un contrôleur technique qualifié dans la discipline peut être affecté comme spécialiste technique adjoint. S’il n’y a aucun contrôleur technique qualifié pour affecter comme spécialiste technique adjoint, le jury technique peut être composé de seulement un contrôleur technique et un spécialiste technique. S’il n’y a pas cinq juges qualifiés, il peut y en avoir moins de cinq, mais non pas moins de trois. Si un tel cas se présente, le responsable du Comité d’affectation et de promotion des officiels de Patinage Canada doit accorder l’approbation.

Défi Patinage Canada

Le jury d’officiels du Défi Patinage Canada doit compter entre cinq et huit juges. Le quota normal de juges du jury est de sept juges.

Championnats canadiens de patinage artistique

Le jury d’officiels des Championnats canadiens de patinage artistique doit compter entre six et douze juges. Le quota normal de juges du jury est de neuf juges.

Championnats canadiens de patinage synchronisé

Le jury d’officiels des Championnats canadiens de patinage synchronisé doit compter entre six et neuf juges. Le quota normal de juges du jury est de sept juges.

14.4. Officiels incapables de continuer à remplir leurs fonctions

Remplacement d’un juge

Si, après le début d’une épreuve, un juge ne peut plus remplir ses fonctions, les notes de ce dernier sont enregistrées jusqu’au moment où il a cessé d’assumer ses fonctions officielles. Un juge remplaçant sera nommé pour les parties restantes de l’épreuve (le cas échéant).

Série estivale nationale, Championnats de section et Championnats régionaux de patinage synchronisé

Dans les situations d’urgence où le jury est réduit à deux juges, l’arbitre cumule aussi les fonctions de juge. Si l’arbitre exerce déjà la fonction de juge, le représentant technique nomme un juge remplaçant parmi les juges présents et qualifiés pour juger l’épreuve. Si aucun remplaçant n’est trouvé, la compétition sera suspendue.

Défi Patinage Canada, Championnats canadiens de patinage artistique et Championnats canadiens de patinage synchronisé

Dans les situations d’urgence où le jury est réduit à quatre (Défi Patinage Canada) ou cinq (Championnats canadiens de patinage artistique et Championnats canadiens de patinage synchronisé) juges, le représentant technique nomme un juge remplaçant parmi les juges présents et qualifiés pour juger l’épreuve. Si aucun remplaçant n’est trouvé, l’arbitre exercera la fonction de juge. Si l’arbitre exerce déjà la fonction de juge, la compétition pourrait être suspendue, à la discrétion du représentant technique, en consultation avec le représentant de Patinage Canada.

Remplacement d’un arbitre

Si, durant le déroulement d’une compétition, l’arbitre ne peut plus remplir ses fonctions, le représentant technique trouvera un remplaçant qualifié.

Série estivale nationale, Championnats de section et Championnats régionaux de patinage synchronisé

Si aucun arbitre remplaçant qualifié n’est présent et libre, un juge au niveau des championnats de section ou de niveau supérieur, qualifié pour arbitrer les compétitions interclubs, peut être nommé remplaçant. Si aucun arbitre remplaçant n’est trouvé, la compétition sera suspendue.

Défi Patinage Canada, Championnats canadiens de patinage artistique et Championnats canadiens de patinage synchronisé

Si aucun arbitre remplaçant qualifié n’est présent et libre, un juge au niveau des championnats correspondants ou de niveau supérieur, qualifié pour arbitrer au niveau inférieur des championnats correspondants, peut être nommé comme remplacement.

Remplacement d’un contrôleur technique

Série estivale nationale, Championnats de section et Championnats régionaux de patinage synchronisé

Si, durant le déroulement d’un événement, le contrôleur technique ne peut plus exercer ses fonctions d’officiel, le représentant technique nomme un remplaçant qualifié. Si aucun contrôleur technique qualifié n’est présent et libre, un spécialiste technique au niveau des Championnats de section ou de niveau supérieur peut être nommé remplaçant. Si aucun spécialiste technique n’est présent et libre, un spécialiste technique adjoint assumera les fonctions du contrôleur technique et le jury technique sera composé de deux personnes.

Défi Patinage Canada, Championnats canadiens de patinage artistique et Championnats canadiens de patinage synchronisé

Si, durant le déroulement d’un événement, le contrôleur technique ne peut plus exercer ses fonctions d’officiel, le représentant technique nomme un remplaçant qualifié. Si aucun contrôleur technique qualifié n’est présent et libre, un spécialiste technique qualifié au niveau des championnats correspondants ou de niveau supérieur peut être nommé remplaçant. Si aucun spécialiste technique n’est présent et libre, un contrôleur technique qualifié au niveau inférieur des championnats correspondants peut être nommé remplaçant. Si aucune de ces personnes n’est libre, un spécialiste technique adjoint assumera les fonctions du contrôleur technique et, si possible, un spécialiste technique qualifié au niveau inférieur des championnats correspondants sera nommé spécialiste technique adjoint. Sinon, le jury technique sera composé de deux personnes.

Remplacement d’un spécialiste technique

Série estivale nationale, Championnats de section et Championnats régionaux de patinage synchronisé

Si, durant le déroulement d’un événement, le spécialiste technique ou le spécialiste technique adjoint ne peut plus exercer ses fonctions d’officiel, le représentant technique nomme un remplaçant qualifié. Si aucun spécialiste technique qualifié n’est présent et libre, un contrôleur technique au niveau des Championnats de section ou de niveau supérieur peut être nommé remplaçant. Si aucun contrôleur technique n’est présent et libre, un spécialiste technique ou un contrôleur technique qualifié au niveau des Championnats de section peut être nommé remplaçant. Si aucune de ces personnes n’est libre, le jury technique est composé de deux personnes. Au besoin, le spécialiste technique adjoint assume les fonctions du spécialiste technique.

Défi Patinage Canada, Championnats canadiens de patinage artistique et Championnats canadiens de patinage synchronisé

Si, durant le déroulement d’un événement, le spécialiste technique ou le spécialiste technique adjoint ne peut plus exercer ses fonctions d’officiel, le représentant technique nomme un remplaçant qualifié. Si aucun spécialiste technique qualifié n’est présent et libre, un contrôleur technique au niveau des championnats correspondants peut être nommé remplaçant. Si aucun contrôleur technique n’est présent et libre, un spécialiste technique ou un contrôleur technique de niveau inférieur aux championnats correspondants peut être nommé. Si aucune de ces personnes n’est libre, le jury technique est composé de deux personnes. Au besoin, le spécialiste technique adjoint assume les fonctions du spécialiste technique.

Si on trouve un arbitre, un contrôleur technique ou un spécialiste technique remplaçant, cette personne assume ces fonctions pour les parties restantes de l’épreuve.

Dans des circonstances exceptionnelles où le jury technique est réduit à un seul officiel, la compétition peut être suspendue à la discrétion du représentant technique. Aux Championnats de niveau plus élevé que les Championnats de section, l’événement peut être suspendu à la discrétion du représentant technique, en consultation avec le représentant de Patinage Canada. 

14.5. Procédures de rapport

Résumé des résultats (protocole)

Un exemplaire du « protocole » pour chaque événement sera fourni par l’hôte à Patinage Canada, dans les deux semaines après l’achèvement des championnats, avec une copie à chacun des arbitres (sur demande).

Procédures de rapport des officiels

Championnats de section et Championnats régionaux de patinage synchronisé

Dans les trois semaines de l’achèvement des événements, le représentant technique présentera un rapport écrit au comité des officiels des sections applicables.

Défi Patinage Canada, Championnats canadiens de patinage artistique et Championnats canadiens de patinage synchronisé

Dans les trois semaines de l’achèvement des événements, tous les arbitres et les contrôleurs techniques présenteront un rapport écrit sur le championnat au responsable du Comité d’affectation et de promotion des officiels.

Procédures de rapport du spécialiste de données en chef

Championnats de section et Championnats régionaux de patinage synchronisé

Dans les trois semaines de l’achèvement des événements, le spécialiste de données en chef rédigera et présentera son rapport au président du comité des spécialistes de données de la section. La partie B du rapport doit être présentée au représentant technique qui doit la remplir et la retourner au président du comité des spécialistes de données de la section.

Défi Patinage Canada, Championnats canadiens de patinage artistique et Championnats canadiens de patinage synchronisé

Dans les trois semaines de l’achèvement des événements, le spécialiste de données en chef rédigera et présentera son rapport au responsable du Comité d’affectation et de promotion des officiels. La partie B du rapport doit être présentée au représentant technique pour être remplie et retournée au responsable du Comité d’affectation et de promotion des officiels de Patinage Canada.