Termes utilisés

Interruption

La durée qui s’écoule du moment où un concourant cesse d’exécuter son programme jusqu’au moment où il le poursuit.

adhérent

Une personne qui est inscrite par un club ou une école de patinage à Patinage Canada et qui est assujettie à tous les règlements et politiques de Patinage Canada, mais qui n’est pas un membre; et (ii) une personne qui participe à une activité donnée, commanditée, soutenue, sanctionnée ou reconnue par Patinage Canada et qui est inscrite directement à Patinage Canada, mais qui n’est pas un membre;

Contents[Hide]

Remerciements

Patinage Canada remercie les personnes suivantes du temps, des efforts et du savoir-faire dont elles ont fait preuve pour rédiger le présent manuel :

Auteure : Reaghan Fawcett Fortin

Rédactrice/Réviseure : Jeremiah Stanghini, Meredith Warner, Marianne Pushavetz

Un grand merci aux personnes qui ont contribué aux manuels de formation précédents des évaluateurs et des juges.

Un merci particulier : À la section de la C.-B. Yukon, plus particulièrement à Laura Carr et à Janice Hunter, qui ont créé et mené de nombreux aspects du programme pour le projet pilote de STAR 1 à 5.

Au personnel de Patinage Canada, plus particulièrement à Dr. Patricia Chafe.


Partie 1 : Introduction et objectifs

Bienvenue parmi les officiels de Patinage Canada

Nous vous souhaitons la bienvenue au programme de formation des juges de STAR 1 à 4. Patinage Canada est heureux de votre décision de devenir officiel à la suite de votre propre expérience de patinage. Nous espérons que vous prendrez plaisir à exercer les fonctions de juge et que cette expérience vous incitera à poursuivre votre engagement envers le sport au cours des mois et des années à venir. 

Patinage Canada désire vous remercier de donner bénévolement de votre temps et de faire une contribution importante à notre sport auquel s’adonnent les patineurs pour le plaisir, pour rester en forme ou pour accomplir des exploits.

Aperçu

Le but du programme de formation des juges des compétitions STAR 1 à 4 est de préparer de futurs juges à faire partie de jurys de jugement des compétitions STAR 1 à 4 avec assurance et succès.

Pour réaliser ce but et par leur participation au programme de formation, les juges aspirants :

  • Auront un aperçu de la structure des compétitions STAR 1 à 4
  • Acquérir les connaissances techniques nécessaires pour les compétitions STAR 1 à 4 qui leur permettront d’appliquer correctement les normes relatives à tous les éléments techniques et aux composantes de programme.
  • Participeront à des jurys fictifs pour simuler une expérience des compétitions STAR.
  • Apprendront les fonctions et les compétences exigées des juges des compétitions STAR 1 à 4.
  • Se verront expliquer sommairement les rôles et les responsabilités de l’arbitre.
  • Apprendront à connaître parfaitement les procédures des compétitions STAR.
  • Connaîtront la marche à suivre pour obtenir une nomination de juge des compétitions STAR 1 à 4 à la suite du stage de formation.

La matière présentée dans le présent manuel ainsi que les discussions et les activités tenues pendant le séminaire vous prépareront à juger votre première compétition STAR et vous fourniront des connaissances fondamentales solides du jugement des épreuves que vous pourrez continuer à approfondir.

Pour être nommés juges des compétitions STAR 1 à 4, les candidats doivent réussir les éléments suivants :

  1. Examen de désignation des éléments
  2. Exercice de Critères d'évaluation
  3. Compétences relationnelles et comportement

Du début à la fin du manuel et du séminaire, nous faisons référence à STAR 1 à 4 et à STAR 5. Bien que STAR 5 ne fasse pas partie du présent stage, il nous arrivera d’en parler pour vous donner, à vous les nouveaux juges, un aperçu de l’ensemble du programme STAR.

Nous espérons que vous serez encouragés à poursuivre le jugement des compétitions STAR et peut-être et à devenir juges de compétitions de plus haut calibre au sein de Patinage Canada.

Qui sont les officiels?

Les officiels sont des membres précieux de Patinage Canada qui prodiguent temps, connaissances et savoir-faire pour participer au développement de nos athlètes. Le patinage artistique compte de nombreuses catégories et types différents d’officiels, chacun ayant des fonctions précises.

Au patinage artistique, tous les officiels sont des bénévoles qui participent au patinage parce qu’ils nourrissent une passion pour le sport et qu’ils désirent aider les patineurs canadiens et le patinage à se développer. Leur récompense est de voir les patineurs faire des progrès, année après année.

Les officiels mettent à profit leur expertise à divers titres au sein de l’organisation, par exemple, en exerçant leurs fonctions aux journées de tests et aux compétitions, en surveillant les patineurs et en animant des stages. Dans le cadre de la présente formation, nous nous concentrerons surtout sur l’exercice des fonctions d’officiel aux compétitions. Un officiel de compétition est une personne qui aide à déterminer les résultats des compétitions de patinage artistique au Canada. Ces officiels sont les juges, les arbitres, les officiels techniques et les spécialistes des données.

Aux compétitions STAR 1 à 4, les épreuves sont jugées par un jury STAR formé de trois juges STAR qui travaillent en équipe pour désigner les éléments et en évaluer en même temps la qualité.

Les jurys STAR cumulent les fonctions d’un jury de juges et d’un jury technique.

Qui peut devenir juge des compétitions STAR 1 à 4?

 Les personnes qui satisfont aux critères suivants sont admissibles à la formation de juge de STAR 1 à 4 :

  • Être âgées d’au moins 16 ans (peut-être moins de 16 ans au moment de la formation)
  • Être une personne admissible en vertu des règlements de Patinage Canada
  • De préférence, mais sans que cela ne soit une exigence, les juges de STAR 1 à 4 devraient avoir une expérience de patinage (consulter la politique de définitions, désignations et qualités des officiels pour la définition)

Partie 2 : Aperçu de STAR 1 à 5

Structure de compétition

Comment la structure des compétitions STAR 1 à 5 s‘intègre-t-elle dans la programmation de Patinage Canada?

  • Les compétitions de STAR 1 à 5 sont le pont entre Patinage Plus et les compétitions de STAR ou du programme de compétitions.
  • Les patineurs qui quittent le système de STAR 1 à 5 peuvent participer à des compétitions de Patinage STAR ou à des compétitions du programme de compétition (selon leur âge et leur niveau de test).
  • Les patineurs sont libres de choisir le volet de compétition qui répond à leurs besoins et à leurs objectifs.
  • Les patineurs continuent à avoir l’option de faire la transition entre ces deux volets selon leur âge et leur niveau de test.

Développement à long terme de l’athlète (DLTA)

Sport Canada a demandé à toutes les organisations de sport amateur canadiennes de réviser leurs programmes de manière à tenir compte des résultats de recherche sur le développement des athlètes et des principes du DLTA. Ce modèle présente la trajectoire qu’un athlète doit suivre pour faire des progrès dans le sport de son choix.

Le modèle du DLTA de Patinage Canada nous dit :

  • Comment les patineurs se développent en fonction de leur âge et de leur maturité.
  • Les habiletés qu’ils devraient développer ou perfectionner à chaque stade de développement (périodes critiques d’entraînement).
  • La fréquence des compétitions, compte tenu de leur niveau (proportion d’entraînement par rapport à la compétition).

Modèle du DLTA de Patinage Canada et programmes correspondants

Modèle du DLTA

Programmes de Patinage Canada

Apprendre à patiner

Patinage Plus

Apprendre à s’entraîner  

Programme de  STAR 1 à 5 et compétitions STAR 1 à 5

Apprendre à être compétitif

Pré-juvénile à pré-novice et STAR 6 à or (selon l’âge)

S’entraîner à la compétition

Novice à senior

Apprendre à gagner/vivre pour gagner

Athlètes de haute performance de calibre de compétitions internationales et du monde, et des Jeux olympiques

Vie active

Des personnes qui sont en marge de la trajectoire du DLTA (par ex., niveau supérieur de STAR, Patinage pour les adultes, patinage universitaire, olympiques spéciaux et les patineurs adaptatifs etc.) 


Les buts du DLTA  

  • Offrir une expérience de sport positive et enrichissante qui incite les participants à mener une vie active.
  • Offrir un programme qui correspond de façon appropriée à l’âge et au stade de développement des participants.
  • Encourager les patineurs à se concentrer sur l’excellence plutôt que sur les résultats.
  • Intégrer les aspects compétitifs de la bonne façon et au bon moment.
  • Encourager les patineurs à développer l’amour de la performance.
  • Améliorer les commentaires sur la performance faits aux patineurs, aux parents et aux entraîneurs.
  • Élaborer et communiquer des critères précis d’évaluation et de calcul des résultats qui sont clairs pour toutes les parties prenantes et qui leur sont accessibles.

Compétitions STAR 1 à 5

La structure des compétitions STAR 1 à 5 vise à :

  • Respecter les principes du DLTA.
  • Initier les plus jeunes patineurs aux notions du système de jugements par CPC.
  • S’écarter du système d’évaluation de 6,0 points.
  • Se concentrer sur l’entraînement et l’acquisition d’habiletés plutôt que sur la compétition pour des raisons de compétitivité.
  • Rendre ce niveau du sport plus abordable pour les participants et les parents.
  • Développer la flexibilité et la vitesse des patineurs âgés de 6 à 10 ans.
  • Encourager les jeunes patineurs à s’initier à l’interprétation de la musique.
  • Encourager les patineurs à acquérir des habiletés clés (positions de réception, poussées-élans, etc.) à un âge plus précoce.
  • Respecter le programme d’évaluation de STAR et fournir une évaluation externe dans un environnement sécurisé

 Aperçu de STAR 1 à 5 

 

STAR 1

STAR 2

STAR 3

STAR 4

STAR 5

Format

Groupe

Individuel

Individuel

Individuel

Individuel

Contenu

Éléments

Programme libre

Programme libre

Programme libre

Programme libre

Résultats

Évalués selon une norme

Évalués selon une norme

Évalués selon une norme

Évalués selon une norme et classés

Classés

  • Au fur et à mesure que les patineurs passent d’un niveau au suivant, le système de STAR 1 à 5 évolue :
    • D’un format de compétition en groupe à un format de compétition individuel.
    • De l’exécution d’éléments seuls à l’exécution d’un programme libre.
    • D’une évaluation en fonction de normes à une évaluation menant à un classement.
  • La structure vise à assurer que les patineurs participent à des compétitions au niveau qui leur convient, à un moment opportun.
  • Les patineurs de STAR 1 à 5 devraient se déplacer d’un niveau à l’autre, selon le cas.
  • Les patineurs peuvent participer à des compétitions de divers niveaux au cours d’une même saison.

Évaluation selon une norme

Les patineurs de STAR 1 à 4 sont évalués en fonction d’une norme pour chaque élément et composante de programme. Le tableau suivant décrit la corrélation entre les normes d’évaluation or, argent, bronze et mérite par rapport au niveau attendu de développement des patineurs.  

OR

ARGENT

BRONZE

MÉRITE

La performance dépasse la norme de développement pour le niveau.

La performance correspond à la norme de développement pour le niveau.

La performance est légèrement inférieure à la norme de développement pour le niveau.

La performance est clairement inférieure à la norme de développement pour le niveau.


Les juges doivent garder à l’esprit que le niveau de développement attendu est différent pour chaque niveau de compétition STAR. Par exemple, le niveau de développement attendu pour un patineur de STAR 4 est bien plus élevé que pour un patineur de STAR 2. Le Salchow simple exécuté à une compétition de STAR 2 et le Salchow simple exécuté à une compétition de STAR 4 ne recevraient pas nécessairement la même note. Cet élément pourrait satisfaire à la norme pour l’obtention d’une note or à une compétition STAR 2, mais pourrait ne satisfaire qu’à la note argent à STAR 4, car le niveau de développement attendu est plus élevé pour STAR 4.

STAR 5

Les patineurs qui participent à une compétition de STAR 5 ne sont plus évalués en fonction d’une norme comme aux compétitions STAR 1 à 4. Pour STAR 5, les patineurs sont classés au sein de leur groupe et jugés selon le système de calcul des points cumulatifs (CPC). 

  • Chaque élément (par ex., le saut, la pirouette ou la séquence de pas) se voit attribuer une valeur en points.
  • Pour certains éléments, les patineurs peuvent obtenir une valeur supérieure en points en augmentant la difficulté de l’élément.
  • Les quatre composantes de programme sont également évaluées.
  • Le patineur reçoit un score total à la fin de sa performance qui est composé du score technique et du score pour les composantes de programme. Une fiche détaillée des résultats lui est remise qui indique les scores de chaque juge pour chaque élément et chaque composante de programme.

Dans le système CPC, il y a deux groupes d’officiels :

  1. Le jury technique : Il désigne les éléments et détermine le niveau de difficulté de certains éléments (il indique aussi les chutes et les points bonus, le cas échéant).
  2. Le jury des juges : Il attribue les notes pour la qualité de chaque élément (pointage de l’exécution ou PE) et applique aussi les déductions, le cas échéant. Le jury des juges donne également les notes pour les composantes de programme quant à cinq aspects du programme du patineur.

Partie 3 : Formation technique pour STAR 1 à 4

Désignation des éléments

Chaque juge doit pouvoir désigner correctement tous les éléments exécutés par les patineurs aux compétitions de STAR 1 à 4.

Sauts

Pirouettes

Arabesques

Virages

Saut de valse

Arrière debout

Séquence d’arabesque avant

Séquence de virages

Salchow simple

Avant debout

 

 

Saut de boucle piqué simple

Assise

 

 

Boucle simple 

Arabesque

 

 

Flip simple

Combinée

 

 

Lutz simple

 

 

 

Axel simple

 

 

 

Combinaisons de sauts

 

 

 

Enregistrement des habiletés

Les juges doivent enregistrer les éléments et les informations au sujet de ces éléments au fur et à mesure qu’ils sont exécutés. Ils doivent aussi prendre en note de l’information par rapport à d’autres aspects de la performance du patineur comme la qualité des carres, la tenue et la capacité d’être en relation avec la musique. Cela doit se faire de la façon la plus efficace possible afin de minimiser le temps que le juge ne regarde pas le patineur. Un juge doit :

  • Prendre des notes pour prendre des décisions éclairées et fondées sur les normes.
  • Consulter rapidement ses notes après la performance de chaque patineur.
  • Être prêt à donner des commentaires demandés par les patineurs ou les entraîneurs, le cas échéant.

Règle générale, un juge de compétition STAR 1 à 4 doit enregistrer deux types d’information :

  • Information technique – les sauts, les pirouettes et les séquences de pas en position arabesque.
  • Composantes de programme :
    1. Habiletés de patinage (STAR 2, STAR 3 et STAR 4)
    2. Performance (STAR 2, STAR 3 et STAR 4)
    3. Interprétation (STAR 3 et STAR 4)

Conseils et astuces 

Apprenez à utiliser la feuille de notation. Sachez où consigner l’information afin de ne pas perdre de temps à regarder sur la feuille plutôt qu’à observer le patineur.

Apprenez les codes des éléments et créez une méthode de prise de notes abrégées afin de consigner rapidement l’information.

Écrivez au crayon afin d’éviter les bavures et de pouvoir au besoin effacer les erreurs.

Munissez-vous de plusieurs crayons au cas où la pointe casserait.

Prenez rapidement une décision à la fin de chaque programme en consignant de l’information utile pendant la performance (des mots-clés ou des symboles qui correspondent aux critères d’évaluation – bien, faible, ferme, manquant). 

Codes des éléments

Bien que chaque juge ait sa propre méthode de consignation de l’information concernant un élément, la feuille de notation officielle qui est remise aux spécialistes des données doit contenir les codes officiels des éléments.

Stade Apprendre à s’entraîner de Patinage Canada guide de référence rapide pour les officiels

Sauts

Code

Pirouettes

Code

Saute de valse

1W

Arrière debout

BUSp

Salchow simple

1S

Pirouette assise

SSp

Boucle piquée simple

1T

Pirouette arabesque

CSp

Boucle simple

1Lo

Pirouette combinée

CoSp

Flip simple

1F

Changement, pirouette combinée

CCoSp

Lutz simple

1Lz

Cercle d’arabesques avant

FSp

Axel simple

1A

Séquence d’arabesques avant

FSpSq

Axel simple déclassé

(STAR 4 seulement)

  1A<<*

Séquence de virages

TrSq

Combinaison de sauts

Jump + Jump

 

 

Remarque : les juges ne doivent prendre en note que les éléments essayés comme éléments exécutés en utilisant les codes ci-dessus. Les symboles pour la rotation et les carres (par ex., <, << ou « e », « ! ») ne peuvent pas être entrés dans le système pour STAR 1 à 4. La seule exception est l’Axel à une compétition STAR 4 qui peut recevoir le signe <<.

Méthode abrégée

Voici quelques idées de prise de notes de ce QUE chaque patineur a exécuté de même que de façons d’indiquer le  DEGRÉ DE RÉUSSITE de chaque élément ou composante de programme. 

Élément/CP

Commentaires

Signification

1A+1T+C

 

 Forme faible à la réception

 CoSp

 

3 révolutions dans chaque position

Position de faible qualité

Lente

 1F

 

 Bonne évolution/vitesse

 

FSpSq

 

PD 3 pos. faible, PG4 OK

 

Arabesque sur le pied droit maintenue 3 secondes, mais position faible. Arabesque sur le pied gauche maintenue 4 secondes et position correcte

1A<<

X

 Chute

 Habiletés de patinage

 

Manque de vitesse, carres non coulantes – éraflures parfois. Manque d’évolution.

Performance

 

Bonnes positions du début à la fin. Bonne projection et contact visuel fréquent avec les spectateurs

 


Une méthode de symboles et de prise de notes abrégées :

  • Permet aux juges de noter rapidement des commentaires sur la qualité de patinage de chaque patineur.
  • Aide à l’évaluation de la performance en fonction d’une norme pour chaque élément ou composante de programme.
  • Peut évoluer ou changer au fil des ans.
  • Peut être élargie par l’apprentissage des méthodes des autres juges et des arbitres.

Compétences en évaluation

Une des responsabilités principales des juges des compétitions STAR est d’évaluer correctement la qualité des éléments et des habiletés de patinage. Pour ce faire, ils doivent suivre trois étapes principales :

Étape 1 : Comprendre en quoi consiste la qualité du patinage et être capables de la reconnaître.

Étape 2 : Lire et comprendre les critères d’évaluation de chaque niveau STAR.

Étape 3 : Comprendre les attentes à l’égard de chaque niveau STAR et être capables d’évaluer correctement la qualité du patinage par rapport au niveau du patineur.

Évaluation de la qualité

Règle générale, le patinage ou des éléments de bonne qualité sont récompensés par des notes supérieures à celles du patinage ou d’éléments de faible qualité.

Qu’est-ce que la qualité?

  • Les éléments qu’un patineur exécute dans un programme sont CE qu’ils font.
  • La qualité est LE DEGRÉ DE RÉUSSITE de l’exécution des éléments.

La qualité est ce qui confère à un aspect du programme ou à un élément sa force ou sa faiblesse.

La qualité peut être présente dans tous les aspects de la performance d’un patineur, y compris dans :

  • Les habiletés de base comme les poussées-élans, les carres et les virages.
  • L’exécution des éléments techniques.
  • La tenue et la forme du début à la fin des éléments ou du programme.
  • La capacité du patineur d’interpréter la musique.

Évaluation de la qualité des composantes de programme

Habiletés de patinage

Les habiletés de patinage sont les éléments fondamentaux sur lesquels le patinage se fonde. Dans le système de STAR 1 à 4, les juges observeront des patineurs qui ont appris « à patiner » et qui font des progrès dans le sport du patinage artistique. 

On s’attend à ce que les patineurs, à la sortie de Patinage Plus, aient acquis de nombreuses habiletés et soient capables de faire la démonstration :

  • D’une technique adéquate en utilisant le côté de la lame pour réaliser les croisés.
  • De compétence dans les poussées-élans, dans les deux directions (dans le sens des aiguilles d’une montre et dans le sens contraire).
  • D’un équilibre raisonnable et de maîtrise des carres AVE.
  • D’une inclinaison, d’un équilibre et de puissance raisonnables pendant les poussées-élans.

Dans le système de STAR 1 à 4, les patineurs perfectionnent ces aspects au fur et à mesure qu’ils se développent. On s’attend donc à ce que les habiletés de patinage s’améliorent chez les patineurs qui évoluent de STAR 1 à STAR 4.

Les domaines d’évaluation des habiletés de patinage pour les patineurs de STAR 1 à 4 sont :

  • La technique
  • La puissance
  • L’exécution

Technique

La technique a trait à la façon dont le patineur utilise son habileté de patinage pour évoluer sur la glace.

Pour évaluer la technique, les juges déterminent si le patineur a utilisé la mécanique adéquate de patinage. Le patineur qui utilise une bonne technique devrait recevoir des notes supérieures dans l’évaluation des habiletés de patinage à un patineur qui emploie une technique inadéquate.

Les juges devraient évaluer la technique du patineur en tenant compte des points suivants pendant sa performance :

  • Le patineur exerce-t-il des poussées adéquates du côté de la lame?
  • La force de la poussée est-elle approximativement la même sur chaque pied?
  • Les mouvements du genou sont-ils souples et uniformes?
  • La posture est-elle droite ou le patineur se penche-t-il à partir des hanches lors de chaque poussée?
  • Le patineur montre-t-il une maîtrise suffisante?

Puissance

À l’aide de la bonne technique, les patineurs devraient montrer qu’ils produisent de la vitesse par leur puissance de patinage. Les patineurs qui font preuve de cette habileté devraient recevoir des notes supérieures pour les habiletés de patinage à ceux qui patinent lentement ou dont le patinage manque de puissance. Les juges devraient tenir compte des points suivants :

  • Le patineur exécute-t-il des poussées-élans puissantes, compte tenu de sa composition du corps?
  • Le patineur réussit-il à maintenir sa vitesse pendant tout le programme ou seulement pendant de petites parties du programme?

Exécution

L’exécution concerne la maîtrise des carres, l’inclinaison du corps et l’équilibre.

Les carres sont des éléments fondamentaux dans le développement des habiletés de patinage. Les juges devraient évaluer si le patineur patine sur des carres soignées et bien définies.

  • Les carres sont-elles surtout aplaties ou bien courbées pendant la performance?
  • Le patineur réussit-il à maîtriser en douceur les carres?
  • Les carres sont-elles bruyantes ou silencieuses?
  • Les carres du patineur sont-elles assurées ou chancelantes, c’est-à-dire qu’elles témoignent d’une perte de maîtrise?

L’inclinaison du corps permet au patineur de tracer des carres profondes. 

  • Le patineur établit-il l’inclinaison de la carre à partir de la poussée?
  • Le patineur maintient-il une bonne inclinaison pendant toute la carre?
  • Le patineur change-t-il facilement d’inclinaison d’une carre à l’autre?

L’équilibre est la capacité du patineur de garder la maîtrise des carres et de l’inclinaison du corps. 

  • Le patineur fait-il preuve d’équilibre en étant capable de glisser?
  • Le patineur conserve-t-il son équilibre pendant les poussées-élans?
  • Le patineur garde-t-il l’équilibre pendant les virages?
  • Les transitions d’un pied à l’autre sont-elles exécutées avec maîtrise et fluidité?
  • Le patineur passe-t-il fermement au nouveau pied traceur?

Stades de développement des habiletés de patinage

Critères

Stade avancé de développement

Stade modéré de développement

Stade initial de développement

Technique de poussées-élans

Poussées du côté de la lame

Poussées égales des deux pieds lors des croisés

Mouvement correct du genou

Poussées généralement du côté de la lame

Évidence possible de poussées plus fortes d’un côté

Évidence d’une certaine flexion du genou

Technique de poussée mal exécutée

Peu de flexion du genou – poussées-élans saccadées

Évidence de poussées de la pointe occasionnelles

Puissance

Accélération et maintien de la vitesse

Maintien raisonnable de la vitesse

Lenteur apparente

Incapacité de produire et de maintenir la vitesse

Mouvements apparemment difficiles

Exécution

Patinage sur des carres franches

Excellente inclinaison du corps

Équilibre uniforme

Carres de qualité modérée

Inclinaison occasionnelle du corps

Équilibre de façon générale

Carres faibles et sinuosités

Peu ou absence d’inclinaison du corps

Équilibre inégal ou faible

Continuum du développement de STAR 1 à 4

* Bien que STAR 1 ne soit pas évalué dans les habiletés de patinage, le développement se poursuit.

Performance

La performance concerne l’aspect du programme du patineur qui allie l’habileté de donner une performance en prenant des positions correctes et agréables à voir.

Sans STAR 1 à 4, la performance est évaluée par rapport à :

  • La tenue
  • La projection

Tenue

La tenue est la capacité de patiner en conservant une posture correcte et confortable. Aux compétitions de STAR 1 à 4, les patineurs devraient commencer à montrer de bonnes formes et de bonnes lignes du corps. Pour évaluer la tenue, les juges doivent tenir compte de ce qui suit :

  • Le haut du corps doit présenter un tronc fort sans toutefois gêner les mouvements des bras. Pendant le mouvement des genoux, la partie centrale du corps reste stable et transfère la puissance aux jambes.
  • Les patineurs doivent montrer une force de la partie centrale du corps sans relâcher la position à la taille pendant les transitions d’une position à l’autre.
    • Les patineurs devraient placer les bras de façon esthétique et les tenir dans un but précis.
    • La jambe libre devrait être en extension, de façon esthétique, et devrait être maintenue à l’aide d’une tension suffisante et de façon délibérée.
  • Les patineurs devraient aussi montrer initialement une certaine flexibilité et la capacité de maintenir la jambe libre au-dessus de la ligne des hanches lors des arabesques et des pirouettes en position arabesque, tout en étendant dans une certaine mesure la jambe libre.

Projection

La projection est la capacité du patineur de projeter son assurance en direction des spectateurs et des juges pendant la performance. Pour évaluer la projection, les juges devraient tenir compte de ce qui suit :

  • Est-ce que le patinage regarde droit devant lui pendant qu’il patine ou est-ce qu’il regarde la glace?
  • Le patineur s’investit-il dans ses mouvements pendant le programme?
  • Le patineur patine-t-il en montrant une assurance que les juges et les spectateurs peuvent ressentir pendant la performance?
  • L’énergie déployée pendant la performance du patineur est-elle la même du début à la fin ou est-ce qu’elle se perd après les 10 premières secondes alors que l’accent est mis sur l’exécution des éléments?
  • Le niveau d’énergie du patineur durant sa performance diminue-t-il à la suite d’erreurs?

Stades de développement de la performance

Critères

Stade avancé de développement

Stade modéré de développement

Stade initial de développement

Tenue

Le patineur a une tenue droite confortable du haut du corps et une bonne forme

Fermeté de la partie centrale du corps

Positions du corps généralement agréables

Le patineur a une forme raisonnable et une tenue généralement droite 

Force modérée de la partie centrale du corps

Extension modérée des positions du corps

Forme faible et tenue faible

Le patineur manque de force de la partie centrale du corps

Les positions du corps ne sont pas en pleine extension

Projection

Le patineur s’investit dans tous les mouvements

Le patineur semble patiner avec assurance durant la performance

Le patineur varie son niveau d’investissement dans les mouvements durant le programme

Le niveau d’assurance du patineur est modéré

Le patineur s’investit peu dans ses mouvements

Le patineur regarde la glace pendant la performance

Le patineur semble craintif ou manquer d’assurance pendant la performance

 Continuum du développement des habiletés de STAR 1 à 4

*Bien que STAR 1 ne soit pas évalué dans la performance, le développement se poursuit.

Interprétation

L’interprétation a trait à la relation du patineur avec la musique. L’interprétation n’est évaluée qu’aux compétitions de STAR 3 et de STAR 4. À ces niveaux, les juges évaluent deux aspects particuliers :

  • Les mouvements en synchronisation avec la musique
  • L’expression du caractère de la musique

Les mouvements en synchronisation avec la musique

Pour évaluer ce critère, les juges doivent regarder si les mouvements et les positions que le patineur exécute respectent le rythme de la musique.

  • Le patineur change-t-il de vitesse en fonction des changements des rythmes musicaux?
  • Si l’on n’entendait pas la musique, est-ce qu’on pourrait dire en regardant le patineur à quel moment la musique passe de rapide à lente ou vice versa?

Expression du caractère de la musique  

Pour évaluer ce critère, les juges doivent regarder si certains mouvements du patineur sont en lien avec le caractère de la musique. Le caractère de la musique a trait à la personnalité ou au genre musical que le patineur utilise pendant le programme.

  • Si la musique est un tango ou une musique espagnole, les mouvements sont-ils nets ou rapides?
  • Si la musique est douce et fluide, le patineur exécute-t-il des mouvements fluides des bras?
  • Si la musique est gaie et ludique, les mouvements le sont-ils?
  • Si la musique est du rock and roll, les mouvements en tiennent-ils compte?

Stades de développement de l’interprétation 

Critères

Stade avancé de développement

Stade modéré de développement

Stade initial de développement

Mouvement en synchronisation avec la musique

Le patineur synchronise son rythme avec celui de la musique

Le patineur fait plusieurs mouvements qui sont en synchronisation avec la musique

 

Le patineur n’est en synchronisation avec le rythme de la musique que durant de courts moments

Le patineur exécute peu de mouvements qui sont en synchronisation avec la musique

Le patineur ne synchronise pas son rythme avec celui de la musique

Le patineur n’exécute pas de mouvements qui sont en synchronisation avec la musique

Mouvements exprimant le caractère de la musique

Le patineur fait de nombreux mouvements qui expriment le caractère de la musique

Le patineur fait peu de mouvements qui expriment le caractère de la musique

Le patineur ne fait pas de mouvements qui expriment le caractère de la musique

Continuum du développement des habiletés de STAR 1 à 4

*Bien que STAR 1 et STAR 2 ne soit pas évalué en interprétation, le développement se poursuit.

Évaluation de la qualité des éléments de saut

Les juges doivent désigner les éléments de sauts et en évaluer la qualité.

Un élément de saut compte quatre phases :

  1. Préparation
  2. Appel
  3. Trajectoire dans les airs
  4. Réception

Pour l’évaluation des sauts exécutés aux compétitions de STAR 1 à 4, les juges utilisent trois critères principaux :

  • La rotation
  • L’exécution
  • La réception

Rotation

Un saut bien exécuté présente une rotation complète dans les airs, sans qu’une partie de la rotation ne se termine sur la glace.

Les juges doivent décider si un saut a fait une rotation complète ou une rotation incomplète au moment de l’évaluer.

  • Un saut qui a plus de ¼ mais moins de ½ révolution qui se termine sur la glace est considéré comme un saut de rotation insuffisante (<).
  • Un saut dont ½ ou plus révolution se termine sur la glace est considéré comme un saut déclassé (<<).

 

Veuillez consulter les critères d’évaluation dans les exigences des programmes de compétition patinage STAR pour plus de détails sur les rotations attendues pour chaque niveau STAR.

Exécution

L’exécution a trait à la qualité globale de chaque élément de saut. Il faut tenir compte de plusieurs facteurs quand on évalue son exécution, notamment du niveau du patineur.

Pour évaluer l’exécution, les juges doivent évaluer la qualité des phases suivantes d’un saut :

  1. Préparation
    1. La préparation au saut est-elle rapide, en position ferme et sur une carre solide?
    2. La carre d’entrée trace-t-elle un rayon constant à une vitesse uniforme?
  2.  Appel
    1. Le saut s’élève-t-il facilement de la glace?
    2. La carre d’appel est-elle soignée?
  3. Trajectoire (sans compter la rotation)
    1. Le saut a-t-il une bonne hauteur et une bonne distance?
    2. Le saut se transforme-t-il en position correcte de pirouette arrière?
    3. La tenue et la ligne du corps sont-elles droites dans les airs?
    4. Les positions du corps sont-elles toutes maîtrisées durant la trajectoire?

On rappelle aux juges que, comme pour les stades de développement pour les composantes de programme, les attentes techniques à l’égard des patineurs sont différentes selon leur niveau STAR.

Les attentes à l’égard de l’évaluation de chaque niveau STAR doivent tenir compte du niveau du patineur. Autrement dit, les attentes à l’égard du critère de bonne hauteur et distance d’un saut exécuté par un patineur de STAR 4 seront supérieures aux attentes à l’égard d’un patineur de STAR 1 ou 2.

Veuillez consulter les critères d’évaluation dans les exigences des programmes de compétition patinage STAR pour plus de détails sur les attentes à l’égard de l’exécution pour chaque niveau STAR.

Réception

Les juges doivent également tenir compte de la phase de réception du saut.

  1. Réception
    1. La réception est-elle fluide?
    2. La réception est-elle sur une carre soignée et aisée?
    3. L’arc de la carre de réception est-il égal à l’arc de la carre d’appel?
    4. La position de réception est-elle maintenue dans une bonne forme?

La durée et la position de réception du saut indiquent le degré de maîtrise du patineur par rapport à cette dernière phase de l’élément.

Les attentes à l’égard de l’évaluation de chaque niveau STAR doivent tenir compte du niveau patineur. Autrement dit, les attentes à l’égard du critère de bonne forme lors de la réception du saut exécuté par un patineur de STAR 4 seront supérieures aux attentes à l’égard d’un patineur de STAR 1 ou 2. 

Veuillez consulter les critères d’évaluation dans les exigences des programmes de compétition patinage STAR pour plus de détails sur les attentes à l’égard de la réception des sauts pour chaque niveau STAR.

Stades de développement du saut

Critère

Stade avancé de développement

Stade modéré de développement

Stade initial de développement

Exécution

La hauteur du saut est supérieure aux attentes, compte tenu de la composition du corps du patineur

La distance du saut est supérieure aux attentes, compte tenu de la composition du corps du patineur

Position correcte dans les airs

La hauteur du saut est égale aux attentes, compte tenu de la composition du corps du patineur

La distance du saut est égale aux attentes, compte tenu de la composition du corps du patineur

 

La hauteur du saut est inférieure aux attentes, compte tenu de la composition du corps du patineur

La distance du saut est inférieure aux attentes, compte tenu de la composition du corps du patineur

Position incorrecte dans les airs

Réception

Maintien de la posture (Corps droit)

Jambe libre en extension complète  

Flexion prononcée du genou de la jambe de réception

Petite rupture dans la posture

Jambe libre en extension incomplète

Flexion légère du genou de la jambe de réception

Rupture importante de la posture  

Aucune extension de la jambe libre

Aucune flexion du genou de la jambe de réception

 Continuum du développement des habiletés de STAR 1 à 4

Évaluation de la qualité des éléments de pirouette

Les éléments de pirouette doivent être désignés et la qualité de l’exécution prise en compte.

Un élément de pirouette compte quatre phases :

  1. Préparation
  2. Entrée
  3. Rotation
  4. Sortie

Pour l’évaluation des pirouettes de STAR 1 à 4, les juges doivent tenir compte de trois critères principaux :

  • Les positions
  • La qualité de la carre
  • L’exécution

Positions

Les patineurs sont évalués pour la qualité de la position de pirouette dans les pirouettes exécutées à titre d’élément ou dans le cadre du programme. Les révolutions sont comptées dès que le patineur prend la position.

On tient compte de deux types de positions aux compétitions de STAR 1 à 4 :

  • La position de base : Le patineur prend la position ou les positions de base correctes, conformément aux définitions ci-dessous.
  • Essai de prise de la position : La position de pirouette du patineur ne satisfait pas à la définition de la position de base.

Définition de la position de base dans trois types de pirouettes :

Pirouette debout – toute position, la jambe libre en extension ou légèrement fléchie, mais qui n’est pas une position arabesque.

Pirouette assise – La partie supérieure de la jambe traceuse est au moins parallèle à la glace.

Pirouette arabesque – La jambe libre est derrière et le genou est élevé au-dessus du niveau de la hanche.

Position debout de base Position arabesque de base Position assise de base

Les attentes à l’égard de l’évaluation de chaque niveau STAR doivent tenir compte du niveau du patineur. Autrement dit, les attentes à l’égard du critère de bonne ligne du corps dans une position de pirouette exécutée par un patineur de STAR 4 seront supérieures aux attentes à l’égard d’un patineur de STAR 1 ou 2.

Veuillez consulter les critères d’évaluation dans les exigences des programmes de compétition patinage STAR pour plus de détails sur les attentes à l’égard de la qualité des positions pour chaque niveau STAR.

Qualité des carres

Les juges observent et évaluent la qualité des carres de toutes les pirouettes, qualité qui est particulièrement importante pour la pirouette debout arrière. Les juges s’attendent à ce que les patineurs essaient d’exécuter toutes les pirouettes sur les bonnes carres.

Les attentes à l’égard de l’évaluation de chaque niveau STAR doivent tenir compte du niveau du patineur. Autrement dit, les attentes à l’égard du critère de bonne qualité de la carre d’une pirouette exécutée par un patineur de STAR 4 seront supérieures aux attentes à l’égard d’un patineur de STAR 1 ou 2.

Veuillez consulter les critères d’évaluation dans les exigences des programmes de compétition patinage STAR pour plus de détails sur les attentes à l’égard de la qualité de la carre pour chaque niveau STAR.

Exécution

Les juges doivent examiner la qualité de l’exécution de chaque phase d’une pirouette.

  1. Préparation
    1. La pirouette est-elle amorcée avec vitesse et dans une tenue ferme?
    2. La vitesse d’entrée est-elle appropriée et maîtrisée?
  2. Entrée
    1. La carre spiralée passe-t-elle rapidement à la plante du pied?
  3. Rotation
    1. La position de pirouette est-elle ferme et maîtrisée?
    2. La rotation est-elle rapide et bien centrée?
    3. La vitesse de la pirouette augmente-t-elle, est-elle maintenue ou diminue-t-elle?
  4. Sortie
    1. La fin de la rotation est-elle bien maîtrisée dans une bonne position du corps?

Les attentes à l’égard de l’évaluation de chaque niveau STAR doivent tenir compte du niveau du patineur. Autrement dit, les attentes à l’égard du critère de bonne exécution par un patineur de STAR 4 seront supérieures aux attentes à l’égard d’un patineur de STAR 1 ou 2.

Veuillez consulter les critères d’évaluation dans les exigences des programmes de compétition patinage STAR pour plus de détails sur les attentes à l’égard de l’exécution des pirouettes pour chaque niveau STAR.

Stades de développement de la pirouette

Critère

Stade avancé de développement

Stade modéré de développement

Stade initial de développement

Position

Maintien d’une posture ferme.

Extension complète de la jambe libre.

Légère rupture dans la posture.

Extension partielle de la jambe libre.

Rupture marquée dans la posture.

Aucune extension de la jambe libre.          

Exécution

Vitesse de rotation rapide ou accélération de la rotation pendant la pirouette.

Sortie exécutée avec maîtrise.

Maintien d’une vitesse de rotation modérée pendant la pirouette.

Perte légère de la maîtrise au moment de la sortie.

Lenteur de rotation ou perte de vitesse pendant la pirouette.

Perte totale de la maîtrise au moment de la sortie.

Continuum du développement des habiletés de STAR 1 à 4

Évaluation de la qualité des éléments du cercle d’arabesques et de la séquence d’arabesques  

Tous les patineurs de STAR 1 à 4 doivent exécuter un exercice de cercle d’arabesques ou une séquence d’arabesques pour les éléments ou pour le programme.

Les exigences relatives aux cercles d’arabesques ou aux séquences d’arabesques sont comme suit :

  • Les patineurs doivent exécuter une arabesque sur la carre de chaque pied.
  • Chaque arabesque doit être maintenue pendant un temps déterminé.
  • Chaque arabesque doit être maintenue dans la position d’arabesque définie.
  • Les deux arabesques doivent être sans soutien.
  • Les arabesques sont exécutées sur une carre avant.
  • Les carres (intérieure et extérieure) des arabesques sont au choix du patineur.
  • La séquence doit contenir deux arabesques qui ne peuvent être séparées que par quatre pas au maximum.

Séquences d’arabesques :

  • Les carres (intérieure et extérieure) des arabesques sont au choix du patineur.
  • STAR 2 : la séquence doit contenir deux arabesques séparées par au plus huit pas.
  • STAR 3 et 4 : la séquence doit contenir deux arabesques séparées par au plus quatre pas.

Les juges doivent évaluer l’élément d’arabesques à l’aide des critères suivants :

  • La position
  • La durée
  • L’exécution

Position

Les juges doivent observer la qualité des positions arabesques du début à la fin de l’exercice ou de la séquence, et déterminer ce qui suit :

  • Le patineur prend-il une position complète d’arabesque?
  • Le patineur présente-t-il des lignes du corps agréables en position d’arabesque?

Définition d’une arabesque : Une carre soutenue, la jambe libre élevée au-dessus du niveau de la hanche traceuse.

  • La jambe traceuse et la jambe libre devraient être en extension, délibérément en tension.
  • La pointe du pied traceur doit être orientée vers le côté ou légèrement vers le haut.
  • Le patineur doit faire preuve de force dans la partie centrale du corps et les positions des bras.
  • The skater should show strength in the core and arm positions

Position arabesque incomplète

Position arabesque incomplète (arabesque avec soutien)

Position arabesque incomplète - position faible

Position arabesque incomplète - bonne position

Les attentes à l’égard de l’évaluation de chaque niveau STAR doivent tenir compte du niveau du patineur. Autrement dit, les attentes à l’égard du critère de bonnes lignes et flexibilité par un patineur de STAR 4 seront supérieures aux attentes à l’égard d’un patineur de STAR 1 ou 2.

Veuillez consulter les critères d’évaluation dans les exigences des programmes de compétition patinage STAR pour plus de détails sur les attentes à l’égard de la qualité des positions arabesques pour chaque niveau STAR.

Durée

Les juges déterminent la durée de maintien de l’arabesque par le patineur dans la position prescrite de base.

  • Les juges doivent commencer à compter dès que le patineur a pris la position de base.
  • Si la jambe libre du patineur s’affaisse sous le niveau de la hanche, le juge doit cesser de compter.
  • Si la jambe libre revient au-dessus du niveau de la hanche, le juge recommence à compter à partir de un.

Les attentes à l’égard de l’évaluation de chaque niveau STAR doivent tenir compte du niveau du patineur. Autrement dit, les attentes à l’égard du critère de la durée de la position arabesque par un patineur de STAR 4 seront supérieures aux attentes à l’égard d’un patineur de STAR 1 ou 2. 

Veuillez consulter les critères d’évaluation dans la trousse technique de STAR 1 à 5 pour plus de détails sur les attentes à l’égard de la durée de la position arabesque pour chaque niveau STAR.

Exécution

Les juges doivent tenir compte de la qualité d’exécution de l’exercice d’arabesque ou de la séquence d’arabesques et évaluer les points suivants :

  1. Équilibre et maîtrise de la carre de l’arabesque.
    1. Les patineurs doivent montrer qu’ils maîtrisent la carre et qu’elle est exempte de sinuosités ou qu’il n’y a pas de perte d’équilibre.
  2. Qualité de la carre
    1. Les patineurs doivent exécuter les arabesques sur une carre solide, sur une courbe.
  3. Exécution de la bonne arabesque
    1. Les arabesques sont exécutées sur une carre avant. Les arabesques arrière sont interdites.
    2. Les arabesques doivent être exécutées sans soutien. Tout soutien donné à la jambe ou le pied libre par un bras du patineur est un soutien qui n’est pas permis.
Arabesque avec soutien Arabesque avec soutien

Les attentes à l’égard de l’évaluation de chaque niveau STAR doivent tenir compte du niveau du patineur. Autrement dit, les attentes à l’égard du critère de bonne exécution par un patineur de STAR 4 seront supérieures aux attentes à l’égard d’un patineur de STAR 1 ou 2.    

Veuillez consulter les critères d’évaluation dans les exigences des programmes de compétition patinage STAR pour plus de détails sur les attentes à l’égard de l’exécution de l’arabesque pour chaque niveau STAR.

Stades de développement des arabesques

Critères

Stade avancé de développement

Stade modéré de développement

Stade initial de développement

Position

Maintien d’une posture ferme

Extension complète de la jambe libre 

Légère rupture de la posture

Extension partielle de la jambe libre 

Rupture marquée de la posture 

Aucune extension de la jambe libre 

Exécution

Carres parfaitement définies

Équilibre constant

Carres modérément définies 

Généralement en équilibre

Carres faibles ou sinuosités ou les deux

Équilibre irrégulier ou faible

Continuum du développement des habiletés de  STAR 1 à 4

Évaluation de la qualité de l’élément de séquence de virages  

Dans STAR 2, les patineurs doivent chacun exécuter un élément de séquence de virages au cours du programme. Une séquence de virages est une série de virages et de pas.

L’élément de la séquence de virages est évalué à l’aide des critères suivants :

  • La technique
  • La puissance
  • L’exécution

Technique

Pour évaluer la technique, le juge doit déterminer si le patineur a utilisé la mécanique adéquate pour exécuter la séquence de virages.

Les questions suivantes permettent d’évaluer la technique du patineur :

  • Le patineur exerce-t-il correctement une poussée du côté de la lame?
  • La force de la poussée est-elle approximativement la même sur chaque pied?
  • Les virages sont-ils exécutés sur les bonnes carres?

Puissance

La puissance mesure la capacité du patineur à produire de la vitesse et à la maintenir.

Pour évaluer la puissance, le juge se posera les questions suivantes :

  • Les croisés sont-ils puissants, compte tenu de la composition du corps du patineur?
  • Le patineur est-il capable d’accélérer?
  • Le patineur conserve-t-il sa vitesse du début à la fin de la séquence?

Exécution

L’évaluation de l’exécution porte sur l’équilibre et la maîtrise dont fait preuve le patineur pendant la séquence. Les questions suivantes aident à déterminer la qualité de l’exécution :

  • Le patineur est-il stable? Les carres sont-elles bien tracées ou sont-elles sinueuses, c’est-à-dire qu’elles présentent un manque de maîtrise?
  • Le patineur reste-t-il en équilibre pendant l’exécution des virages?
  • La transition d’un pied à l’autre est-elle ferme, maîtrisée et coulante?

Veuillez consulter les critères d’évaluation dans les exigences des programmes de compétition patinage STAR pour plus de détails sur les attentes à l’égard de la séquence de virages pour STAR 2.

Stades de développement de la séquence de virages  

Critères

Stade avancé de développement

Stade modéré de développement

Stade initial de développement

Technique

Toutes les poussées sont exécutées du côté de la lame

Flexion rythmique du genou qui permet l’exécution correcte du virage

Carres d’entrée et de sortie définies  

Les poussées sont généralement exécutées du côté de la lame

Flexion modérée du genou qui permet l’exécution généralement correcte du virage

Carre d’entrée et de sortie de qualité modérée

Les poussées ne sont pas exécutées du côté de la lame

Peu de flexion du genou et exécution incorrecte du virage

Carres d’entrée et de sortie aplaties ou incorrectes

Puissance

Maintien de la vitesse et accélération

Mouvements assurés et fermes

Maintien de la vitesse

Mouvements modérément fermes

Incapacité de produire de la vitesse ou de la maintenir

Mouvements laborieux

Exécution

Qualité définie des carres

Excellente inclinaison du corps

Équilibre constant

Qualité modérée des carres

Inclinaison modérée du corps

Généralement en équilibre

Carre faibles ou sinuosités ou les deux  

Inclinaison minimale ou absente

Équilibre irrégulier ou faible

Continuum du développement des habiletés de  STAR 1 à 4

Évaluation de la qualité des poussées-élans sur un cercle

Les patineurs de STAR 1 doivent faire un exercice de poussées-élans sur un cercle pour recevoir une évaluation des poussées-élans avant et arrière.

Les juges évaluent l’exercice de poussées-élans sur un cercle à l’aide des critères suivants :

  • La technique
  • La puissance
  • L’exécution

Technique

Pour évaluer la technique, le juge doit déterminer si le patineur a utilisé la mécanique adéquate de poussées-élans.

Les questions suivantes permettent d’évaluer la technique du patineur :

  • Le patineur fait-il correctement des poussées du côté de la lame?
  • La force des poussées est-elle approximativement la même sur chaque pied?
  • Les mouvements du genou sont-ils doux et réguliers?

Puissance

La puissance mesure la capacité du patineur à produire de la vitesse et à la maintenir.

Pour évaluer la puissance, le juge se posera les questions suivantes :

  • Les croisés sont-ils puissants, compte tenu de la composition du corps du patineur?
  • Le patineur est-il capable d’accélérer?
  • Le patineur conserve-t-il sa vitesse du début à la fin des poussées-élans sur le cercle, tant en patinage avant qu’en patinage arrière?

Exécution

L’évaluation de l’exécution porte sur l’équilibre et la maîtrise dont fait preuve le patineur pendant la séquence. Les questions suivantes aident à déterminer la qualité de l’exécution :

  • Le patineur est-il stable? Les carres sont-elles bien tracées ou sont-elles sinueuses, c’est-à-dire qu’elles présentent un manque de maîtrise?
  • Le patineur reste-t-il en équilibre pendant l’exécution des croisés?
  • La transition d’un pied à l’autre est-elle ferme, maîtrisée et coulante?

Veuillez consulter les critères d’évaluation dans les exigences des programmes de compétition patinage STAR pour plus de détails sur les attentes à l’égard des poussées-élans sur un cercle pour STAR 1.

Compétitions de STAR 1

  • STAR 1 est le premier niveau des compétitions STAR.
  • Cette compétition s’adresse aux patineurs qui ont terminé Patinage Plus et qui souhaitent apprendre et développer des habiletés de patinage propres au sport et au patinage artistique.
  • La compétition STAR 1 se déroule en groupe et se veut une première expérience de compétition agréable pour les patineurs.
  • Les entraîneurs reste sur la glace avec les patineurs pendant la compétition STAR pour les aider à atténuer l’anxiété associée à la participation pour la première fois à une compétition de patinage.
  • La compétition porte sur l’évaluation d’habiletés clés comparées à une norme plutôt que sur le classement des patineurs en première, deuxième ou troisième place.

Contenu technique de STAR 1

Pour la liste à jour des exigences techniques de STAR 1, consultez les exigences des programmes de compétition patinage STAR.

Les patineurs de STAR 1exécutent les types d’éléments ou d’exercices suivants :

  • Poussées-élans sur un cercle
  • Éléments de saut
  • Éléments de pirouette
  • Cercles d’arabesques avant
  • Exercices d’expression créative 

Normes d’évaluation de STAR 1

Pour la liste à jour des critères d’évaluation de STAR 1, consultez les exigences des programmes de compétition patinage STAR.

Lorsque les juges évaluent les éléments, ils utilisent la règle de la majorité pour déterminer la norme d’évaluation. Chaque élément est évalué en fonction de trois critères et le patineur doit réussir deux des trois évaluations d’un niveau (ou un niveau supérieur) pour recevoir cette évaluation.

Critère 1

Critère 2

Critère 3

Évaluation globale

Bronze

Argent

Or

Argent


Par exemple, si deux des trois évaluations sont de niveau argent ou supérieur, l’élément est évalué argent.

Pour STAR 1 :

  • Si un point d’évaluation de l’élément reçoit une note mérite, l’élément ne peut alors recevoir une évaluation supérieure à bronze.
  • Si un élément reçoit deux points d’évaluation mérite, l’élément ne peut alors recevoir une évaluation supérieure à mérite.

Priorités de STAR 1

Élément

Priorités

Exercice de poussées-élans

Faire preuve du développement précoce d’une bonne technique de croisés (avant et arrière)

Faire preuve de l’acquisition égale de l’habileté dans les deux directions

Sauts

Faire preuve des aspects fondamentaux du saut comme :

  • Position adéquate dans les airs
  • Rotation complète
  • Position adéquate d’atterrissage

Pirouettes

Faire preuve de la capacité de :

  • Maîtriser les révolutions
  • De trouver le bon point d’équilibre

Séquence d’arabesques

Faire preuve du développement précoce de la flexibilité

Faire preuve de maîtrise des positions arabesques

Programme d’expression créative

Essayer de patiner au son d’un morceau de musique

Processus de jugement du jury des juges de STAR 1

Aux compétitions de STAR 1, les juges travaillent en équipe, combinant les compétences d’un jury technique et d’un jury de juges. Ensemble, ils désignent et déterminent l’évaluation de chaque élément.

  1. Les jurys des juges de STAR 1 se tiennent normalement au niveau de la glace (par ex., au banc des joueurs) près de la zone où les patineurs exécutent leurs éléments.
  2. Les jurys des juges de STAR 1 n’ont pas besoin de porter des casques d’écoute pour communiquer entre eux puisqu’il n’y a pas de musique et qu’ils ont le temps entre l’exécution des éléments d’avoir de courtes discussions.
  3. Lorsque deux jurys distincts sont utilisés pour les compétitions de STAR 1, les deux jurys de juges et les deux groupes de patineurs partageront la glace.
  4. Les juges de STAR 1 ont chacun des rôles différents.

 

Rôle

Responsabilités

Juge no 1

À l’aise de prendre la parole.

 

Désigne l’élément exécuté et le niveau d’évaluation.

Ne note rien par écrit.

Juge no 2

À l’aise de diriger le processus de révision.

Connaissance des codes des éléments.

 

Enregistre les désignations du juge no 1 sur la feuille de notation officielle.

Peut demander une « révision » s’il est en désaccord avec la désignation faite.

Dirige le processus de révision (le cas échéant).

Juge no 3

Participe aux révisions et aux discussions sur les évaluations.

Bon rôle pour un juge ou un officiel technique qui commence à juger les compétitions STAR.

Enregistre aussi les désignations du juge no 1 sur une feuille de notation.

Peut demander une « révision » s’il est en désaccord avec la désignation faite.

Arbitre

Un des juges est désigné comme arbitre.

Exécute les fonctions normales d’arbitre (soit de superviser la compétition).

  1. Pendant l’exécution de chaque élément, en cas de désaccord ou d’incertitude quant à l’évaluation du juge no 1, un des juges peut demander une « révision » (y compris le juge no 1 s’il désire discuter de l’élément). Ensemble, les trois juges discutent brièvement et déterminent l’évaluation définitive par majorité.
  2. Si les juges s’entendent sur toutes les notes d’un patineur, le juge no 2 enregistre les évaluations définitives sur la feuille de notation officielle.
  3. À la fin de la performance de chaque groupe de patineurs, les juges remettent la feuille de notation du juge no 2 aux spécialistes des données qui calculent la note globale de chaque patineur en utilisant la majorité des évaluations.

Exercice d’expression créative

En plus des éléments que les patineurs d’une compétition STAR doivent exécuter, les patineurs de STAR 1 doivent aussi faire un exercice d’expression créative qui introduit la notion de patiner au son de la musique.

  • Les organisateurs de la compétition fournissent la musique.
  • Chaque groupe patine au son d’un morceau de musique de 30 secondes.
  • Tous les patineurs du groupe sont sur la glace en même temps.
  • La musique est mise deux fois : la première fois pour que les patineurs puissent l’écouter et s’entraîner à patiner au son de cette musique.
  • Le morceau de musique est mis une seconde fois et les patineurs sont invités à simplement patiner ou à bouger.
  • L’exercice n’est pas évalué en fonction de la qualité, mais il est seulement indiqué comme ayant été exécuté ou non exécuté.
  • Non exécuté veut dire que :
    • Le patineur est resté immobile et n’a fait aucun effort pour bouger une partie du corps (par ex., les bras) ou pour patiner.
    • Le patineur est resté près de la bande et n’a pas fait l’exercice.
    • Le patineur a quitté la glace sans faire l’exercice.

Détermination des résultats de STAR 1

Pour déterminer les notes définitives de chaque patineur d’une compétition STAR 1, les spécialistes des données appliquent la règle de la majorité. Ils établissent la majorité des sept notes pour déterminer l’évaluation définitive. Un patineur doit avoir au moins quatre notes d’un niveau particulier (ou d’un niveau supérieur) pour recevoir une évaluation globale.

On ne tient pas compte de l’exercice d’expression créative dans les notes, puisque ce dernier est noté comme ayant été exécuté ou non exécuté. Toutefois, si l’exercice d’expression créative est noté comme non exécuté, le patineur recevra une note globale mérite, peu importe les notes obtenues pour les autres éléments.

Exemple : Comme quatre des sept évaluations sont de niveau argent ou mieux, le patineur reçoit une évaluation globale argent.

Compétitions de STAR 2

  • STAR 2 initie les patineurs à patiner un programme et à exécuter des éléments en même temps.
  • Comme pour STAR 1, chaque élément est évalué en fonction d’une norme par une équipe de trois juges qui travaillent en collaboration.
  • La musique du programme sert strictement à chronométrer la durée – seulement deux composantes de programme sont évaluées.
    • Les habiletés de patinage et la performance.
  • L’accent est mis sur l’évaluation des habiletés clés en fonction d’une norme plutôt que sur le classement des patineurs en première, deuxième ou troisième place.

Contenu technique de STAR 2

Veuillez consulter les exigences des programmes de compétition patinage STAR pour la liste complète des exigences techniques pour les compétitions de STAR 2.

Les patineurs de STAR 2 exécutent les types d’éléments suivants dans leur programme :

  • Éléments de saut
  • Éléments de pirouette
  • Séquences d’arabesques
  • Séquences de virages

Ils seront aussi évaluées sur deux composantes de programme : les habiletés de patinage et la performance.

Normes d’évaluation de STAR 2

Veuillez consulter les exigences des programmes de compétition patinage STAR  pour la liste à jour des critères d’évaluation des compétitions de STAR 2.

Aux compétitions STAR 2, les juges utilisent le tableau des critères d’évaluation pour déterminer les évaluations des éléments de sauts, de pirouettes, d’arabesques et de virages, de même que les composantes de programme. Le tableau des critères d’évaluation contient des descriptions détaillées des différents aspects de la qualité des éléments et des composantes de programme que les juges doivent observer.

Comme pour STAR 1, chaque élément et composante de programme a deux ou trois critères différents d’évaluation dont les juges doivent tenir compte pour mener à bien leurs évaluations. Les juges doivent comparer la qualité de ce qu’ils ont observé à ces critères pour déterminer leurs évaluations des éléments et des composantes de programme.

Pour STAR 2, chaque élément et chaque composante de programme sont évalués selon des critères prescrits. Ainsi, les notes pour chaque élément et composante de programme ne peuvent être supérieures aux notes pour les critères prescrits.

Rappel : Pour les éléments de saut, de pirouette, d’arabesque et de séquence de virages, si un patineur fait une chute, l’élément ne reçoit pas nécessairement une évaluation mérite. Si l’élément présente des qualités par rapport aux deux autres critères d’évaluation, l’élément pourrait néanmoins recevoir une évaluation bronze.

Priorités de STAR 2 

Élément

Priorités

Sauts

Évidence du développement continu des aspects fondamentaux du saut comme :

  • Position adéquate dans les airs
  • Rotation complète
  • Position adéquate de réception

Pirouettes

Position de base de la pirouette pour deux révolutions

Les positions sont peut-être en phase d’acquisition

Séquence d’arabesques et séquence de virages

Exécution de base des positions arabesques (arabesques)

Exécution correcte des carres, des pas et des virages

Habiletés de patinage

Essai de la technique adéquate des croisés

Vitesse et équilibre pendant l’exécution des éléments

Performance

Tenue : forme et posture organisée et maîtrisée

Projection : essai de projection de la performance en direction des spectateurs


Processus de jugement du jury des juges de STAR 2

Aux compétitions STAR 2, les juges travaillent en équipe, comme pour les compétitions STAR 1. En groupe, ils désignent chaque élément et déterminent l’évaluation des éléments et des composantes de programme.

  1. Le jury des juges de STAR 2 est assis normalement à la tribune des juges, approximativement au centre de la patinoire.
  2. Les jurys de juges de STAR 2 peuvent porter des casques d’écoute pour communiquer entre eux.
  3. Chaque juge du jury de STAR 2 joue un rôle différent.

 

Rôle  

Responsabilités

Juge no 1

À l’aise de prendre la parole.

Désigne l’élément exécuté et le niveau d’évaluation.

Donne les évaluations des composantes de programme à la fin du programme.

Ne note rien par écrit.

Juge no 2

À l’aise de diriger et de surveiller le processus de révision.

Connaissance des codes des éléments.

 

Enregistre aussi les désignations du juge no 1 sur la feuille de notation officielle. Peut demander une « révision » s’il est en désaccord avec une désignation ou une note.

Dirige le processus de révision à la fin du programme.

Dirige la vérification du critère de programme bien équilibré.

Fait la relecture des éléments, des notes et des notes des composantes de programme pour les confirmer.

Juge no 3

Participe aux révisions et aux discussions sur les évaluations.

Bon rôle pour un juge ou un officiel technique qui s’initie aux compétitions STAR.

Enregistre aussi les désignations du juge no 1 sur la feuille de notation.

Peut demander une « révision » s’il est en désaccord avec la désignation ou la note.

Participe à la révision des critères de programme bien équilibré.

Confirme que la relecture correspond à ses notes.

Arbitre

Un des juges est désigné comme arbitre.

Exécute les fonctions normales d’arbitre (soit de superviser la compétition).

  1. Si pour une raison quelconque le jury des juges ne peut arriver à une entente de la majorité concernant la note d’un élément ou d’une composante de programme, la désignation originale du juge no 1 est maintenue.

STAR 2 programme bien équilibré

Comme pour les programmes qui sont évalués à l’aide du système de calcul des points cumulatifs (CPC), les éléments des programmes de STAR 2 doivent satisfaire à des exigences précises. Lorsque les patineurs exécutent des éléments incorrects ou qui dépassent ce qui est permis en vertu des directives concernant un programme bien équilibré, ces éléments sont notés comme des éléments invalides. Un élément invalide ne compte pas dans les évaluations totales de l’élément.

Les juges trouveront une petite case sur la feuille de notation qui contient la liste des éléments prescrits pour STAR 2 et qui les aidera à déterminer rapidement si le patineur a exécuté les éléments prescrits ou si, au contraire, il a exécuté par erreur des éléments incorrects ou supplémentaires.

Plusieurs types d’erreurs peuvent donner lieu à la désignation d’un élément invalide. Voici quelques exemples dans le tableau suivant.

Élément

Erreur

Résultat

Saut

Le patineur exécute un saut non permis pour STAR 2 (par ex., un Axel).

Élément invalide

Combinaison de sauts

Le patineur exécute une combinaison de sauts autre que celle qui est prescrite (par ex., 1S+1T en STAR 2).

Élément invalide

Séquence de sauts

Le patineur exécute une séquence de sauts.

Élément invalide

Saut combiné  

Le patineur exécute une combinaison de trois sauts.

Élément invalide

Pirouette

Le patineur exécute une pirouette non prescrite pour son niveau (par ex., pirouette avant debout).

Élément invalide

Pirouette

Le patineur change de pied pour une position de pirouette arrière (il commence en position debout avant et passe sur un pied arrière pour effectuer une pirouette arrière).

Élément invalide

STAR 2 Détermination des résultats

Les patineurs doivent obtenir au moins sept évaluations à un niveau précis afin d’obtenir un niveau donné pour l’évaluation globale comme ils doivent aussi satisfaire à des exigences concernant les habiletés de patinage et la performance. Ces exigences visent à développer des patineurs accomplis et à mettre l’accent sur les habiletés fondamentales du patinage de bonne qualité.

Évaluation globale

Nombre d’évaluations pour le niveau

Habiletés de patinage

Or

Sept ou plus

Argent ou supérieur

Argent

Au moins sept (ou supérieur)

Bronze ou supérieur

Bronze

Au moins sept (ou supérieur)

Bronze ou supérieur

Mérite

Cinq ou plus

Mérit

Si les habiletés de patinage d’un patineur sont évaluées de niveau mérite, le patineur recevra une évaluation globale mérite, peu importe la note d’évaluation des autres éléments.

Exemple : Sept des onze évaluations sont de niveau bronze ou de niveau supérieur; la performance est donc évaluée de niveau bronze.

Compétitions de STAR 3 et STAR 4

  • Les compétitions de STAR 3 et de STAR 4 portent sur un programme libre patiné individuellement.
  • Ces compétitions initient les patineurs à exécuter des éléments plus difficiles dans leur programme.
  • La musique prend plus d’importance, car l’interprétation est maintenant évaluée.
  • L’accent est mis sur les habiletés fondamentales. Les patineurs sont aussi encouragés à exécuter l’Axel.
  • Les compétitions de STAR 3 et de STAR 4 ont le même contenu d’éléments de programme (sauf pour les exigences du Axel).

Différences principales entre STAR 3 et STAR 4

  • À une compétition STAR 3, chaque élément est évalué en fonction d’une norme et les patineurs reçoivent une note globale or, argent, bronze ou mérite.
  • À une compétition STAR 4, chaque élément est évalué en fonction d’une norme et les patineurs sont classés en première, deuxième, troisième place, et ainsi de suite.
  • À une compétition STAR 4, le programme doit inclure au moins un Axel simple.

Contenu technique de STAR 3 et de STAR 4

Consultez les exigences des programmes de compétition patinage STAR pour la liste à jour des exigences techniques pour les compétitions de STAR 3 et de STAR 4.

Les patineurs de STAR 3 et de STAR 4 exécutent les éléments suivants dans leur programme :

  • Éléments de saut
  • Élément de pirouette
  • Séquence d’arabesques

Normes d’évaluation de STAR 3 et de STAR 4

Consultez les exigences des programmes de compétition patinage STAR pour la liste à jour de critères d’évaluation des compétitions de STAR 3 et de STAR 4.

Pour STAR 3 et STAR 4, les juges se servent du tableau des critères d’évaluation pour évaluer les éléments de saut, de pirouette et d’arabesque, de même que les composantes de programme. Le tableau contient des descriptions détaillées des différents aspects de qualité que les juges doivent observer concernant les éléments et les composantes de programme.

Comme pour STAR 2, chaque élément et composante de programme a deux ou trois critères d’évaluation dont les juges doivent tenir compte pour mener à bien leurs évaluations. Les juges doivent comparer la qualité de ce qu’ils ont observé à ces critères pour déterminer leurs évaluations des éléments et des composantes de programme.

Pour STAR 3 et 4, chaque élément et chaque composante de programme sont évalués selon des critères prescrits. Ainsi, les notes pour chaque élément et chaque composante de programme ne peuvent être supérieures aux notes pour les critères prescrits.

Rappel : Pour les éléments de saut, de pirouette et d’arabesque, si un patineur fait une chute, l’élément ne reçoit pas nécessairement une évaluation mérite. Si l’élément présente des qualités par rapport aux deux autres critères d’évaluation, l’élément pourrait néanmoins recevoir une évaluation bronze.

Priorités de STAR 3 et 4

Élément

Priorités

Sauts

Technique adéquate pour les sauts simples.

Début de technique adéquate pour l’Axel.

Début d’exécution des sauts avec vitesse.

Pirouettes

Capacité de faire deux révolutions sur la bonne carre et dans la bonne position de base.

Séquence d’arabesques

Capacité de maintenir une bonne position arabesque sur la bonne carre.

Habiletés de patinage

Équilibre, vitesse et poussées-élans, technique de croisés.

Performance

Tenue : forme et posture organisée et maîtrisée (par ex., les positions de réception).

Projection : essai de projection de la performance en direction des spectateurs. 

Interprétation

Capacité de base d’écouter et de comprendre la musique.

 Processus de jugement du jury des juges de STAR 3 et de STAR 4

Aux compétitions de STAR 3 et STAR 4, les juges travaillent en équipe, comme pour STAR 2. En groupe, ils désignent chaque élément et déterminent l’évaluation des éléments et des composantes de programme.

  1. Le jury des juges de STAR 3 et de STAR 4 est assis normalement à la tribune des juges, approximativement au centre de la patinoire.
  2. Les jurys de juges de STAR 3 et de STAR 4 peuvent porter des casques d’écoute pour communiquer entre eux.
  3. Chaque juge du jury de STAR 3 et de STAR 4 joue un rôle différent.

 

Rôle

Responsabilités

Juge no 1

À l’aise de prendre la parole.

Désigne l’élément exécuté et le niveau d’évaluation.

Désigne les notes des composantes de programme à la fin du programme.

Ne note rien par écrit.

Juge no 2

À l’aise de diriger et surveiller le processus de révision.

Connaissance des codes des éléments.

 

Enregistre les désignations du juge no 1 sur la feuille de notation officielle.

Peut demander une « révision » s’il est en désaccord avec une désignation ou une évaluation.

Dirige le processus de révision à la fin du programme.

Dirige la vérification du critère de programme bien équilibré.

Fait la relecture des éléments, des notes et des évaluations des composantes de programme pour les confirmer.

Juge no 3

Participe aux révisions et à aux discussions sur les évaluations.

Bon rôle pour un juge ou un officiel technique qui commence à juges des compétitions STAR.

Enregistre aussi les désignations du juge no 1 sur une feuille de notation.

Peut demander une « révision » s’il est en désaccord avec la désignation ou l’évaluation faite.

Participe à la révision des critères de programme bien équilibré.

Arbitre

Un des juges est désigné comme arbitre.

Exécute les fonctions normales d’arbitre (soit de superviser la compétition).

  1.  Si pour une raison quelconque le jury des juges ne peut arriver à une décision majoritaire concernant l’évaluation d’un élément ou d’une composante de programme, la désignation originale du juge no 1 est maintenue.

STAR 3 et STAR 4  programme bien équilibré

Comme pour les programmes qui sont évalués à l’aide du système de calcul des points cumulatifs (CPC), les éléments des programmes de STAR 3 et de STAR 4 doivent satisfaire à des exigences précises. Lorsque les patineurs exécutent des éléments incorrects ou qui dépassent ce qui est permis en vertu des directives sur le programme bien équilibré, ces éléments sont notés comme des éléments invalides. Un élément invalide ne compte pas dans les évaluations totales de l’élément.

Les juges trouveront une petite case sur la feuille de notation qui contient la liste des éléments prescrits pour STAR 3 et STAR 4 qui les aidera à déterminer rapidement si le patineur a exécuté les éléments prescrits ou si, au contraire, il a exécuté par erreur des éléments incorrects ou supplémentaires.

Plusieurs types d’erreurs donneront lieu à la désignation d’un élément invalide. Voici quelques exemples dans le tableau suivant. 

Élément

Erreur

Résultat

Saut

Le patineur exécute un saut non permis aux compétitions de STAR 3 et STAR 4  (par ex., un saut double).

Élément invalide

Combinaison de sauts

Le patineur exécute une combinaison de sauts supplémentaire qui n’est pas permise.

Élément invalide

Séquence de sauts

Le patineur exécute une séquence de sauts.

Élément invalide

Saut combiné 

Le patineur exécute une combinaison de trois sauts.

Élément invalide

Pirouette

Le patineur exécute une pirouette non prescrite pour son niveau (par ex., pirouette avant debout).

Élément invalide

Pirouette

Le patineur change de pied pour une position de pirouette arrière (il commence en position debout avant et passe sur un pied arrière pour effectuer une pirouette arrière).

Élément invalide

STAR 3 et STAR 4 points bonus et infractions

Il n’y a pas de points bonus particuliers qui sont accordés aux compétitions STAR 3.

Aux compétitions STAR 3 et STAR 4, la chute d’un patineur pendant l’exécution d’un élément n’entraîne pas une déduction précise. Toutefois, les chutes qui se produisent à l’extérieur d’un élément sont considérées dans la note pour les habiletés de patinage.

Toutefois, aux compétitions de STAR 4, les patineurs peuvent pour la première fois recevoir des points bonus ou être pénalisés pour des infractions.

Points bonus à une compétition STAR 4 : bonus de 3 points pour chaque Axel réussi.

Élément d’Axel désigné

Point bonus

1A

Point bonus accordé

1A <

Point bonus accordé

1A<<

Aucun point bonus

1A + chute

Point bonus accordé

1A < + chute

Point bonus accordé

1A<< + chute

Aucun point bonus

Remarque : Pour que des points bonus soient accordés, les patineurs ne peuvent exécuter plus de deux sauts Axel qui doivent être soignés, mais qui peuvent être de rotation insuffisante. Toutefois, un Axel qui compte un nombre complet de rotations accompagné d’une chute ou un Axel de rotation insuffisante accompagné d’une chute recevraient néanmoins tous deux des points bonus.

Infractions dans le cadre d’une compétition STAR 4

Deux infractions sont pénalisées : celles relatives à la durée et au costume.

Infraction concernant la durée : Une infraction et une déduction correspondante de 0,2 point est imposée pour chaque tranche de cinq secondes en trop ou en plus de la durée prescrite du programme. Le programme du patineur peut toutefois être de 10 secondes plus court ou plus long que le temps précisé, mais tout programme dont la durée est plus courte ou plus longue que ces dix secondes sera considéré comme une infraction au règlement sur la durée.

Exemples d’infraction au règlement sur la durée à une compétition STAR 4 :

Durée du programme prescrite

Durée acceptée

Durée réelle

Infractions

Déduction appliquée

2:00

1:50 à 2:10

1:47

1

0,2

2:00

1:50 à 2:10

1:41

2

0,4

2:00

1:50 à 2:10

2:13

1

0,2

2:00

1:50 à 2:10

2:17

2

0,4

Remarque : La durée des programmes est calculée à l’aide d’un chronomètre. L’arbitre commence à chronométrer le programme dès que le patineur commence à bouger et arrête de chronométrer le programme à la fin de la performance du patineur.

Infraction concernant le costume : Une pénalité pour infraction de 0,2 point est imposée si une partie du costume du patineur tombe sur la glace.

 Chutes : À une compétition STAR 4, la chute d’un patineur pendant l’exécution d’un élément n’entraîne pas une déduction précise. Toutefois, les chutes qui se produisent à l’extérieur d’un élément sont considérées dans la note pour les habiletés de patinage.

STAR 3 Détermination du résultat

Les patineurs doivent obtenir au moins sept évaluations à un niveau précis afin d’obtenir un niveau donné pour l’évaluation globale comme ils doivent aussi satisfaire à des exigences concernant les habiletés de patinage et la performance. Ces exigences visent à développer des patineurs accomplis et à mettre l’accent sur les habiletés fondamentales du patinage de bonne qualité.

Évaluation globale

Nombre d’évaluations pour le niveau

Habiletés de patinage

Or

Sept ou plus

Argent ou supérieur

Argent

Au moins sept (ou supérieur)

Bronze ou supérieur

Bronze

Au moins sept (ou supérieur)

Bronze ou supérieur

Mérite

Cinq ou plus

Mérite

Si les habiletés de patinage sont évaluées de niveau mérite, le patineur recevra une évaluation globale mérite, peu importe s’il a obtenu une évaluation supérieure pour d’autres composantes.

Exemple : comme 8 des 11 évaluations sont de niveau or, la performance est évaluée de niveau or.

STAR 4 Détermination du résultat

Pour faire le classement des patineurs à une compétition STAR 4 :

  • Une valeur est attribuée à chaque élément (remarque : les juges de compétitions STAR ne sont pas tenus de mémoriser les valeurs des éléments, car elles sont calculées par les spécialistes des données).
  • Les évaluations de chaque élément faites par le jury des juges (soit or, argent, bronze et mérite) reçoivent également une valeur en point.
  • Les valeurs de l’élément et les valeurs de l’évaluation sont additionnées pour produire une valeur en point totale pour chaque élément.
  • Chaque composante de programme reçoit également une valeur en point fondée sur son évaluation de niveau or, argent, bronze ou mérite.
  • Les points totaux de tous les éléments sont additionnés pour donner au patineur un score total.
  • Le patineur qui a obtenu le score le plus élevé est classé en première place, le patineur qui a reçu le second score le plus élevé est classé en deuxième place, et ainsi de suite.

Valeurs des éléments

Valeurs des évaluations

Salchow simple

= 0,4 point

Mérite

= 0 point

Boucle simple

= 0,5 point

Bronze

= 1 point

Flip simple

= 0,5 point

Argent

= 2 points

Axel simple

= 1,1 point

Or

= 3 points

Pirouette assise

= 1,1 point

 

 

Par conséquent, un saut flip simple évalué de niveau argent obtiendrait la valeur en point suivante :

Valeur de l’élément

Valeur de l’évaluation

Valeur totale

0,5

2,0

2,5

Cette méthode de calcul est répétée pour tous les éléments de saut, de pirouette et d’arabesque, de même que pour les composantes de programme.

Rappel : 

  • Ces scores ne sont pas révélés aux patineurs et ne sont pas publiés : ils servent strictement à calculer les classements au sein du groupe.
  • Les patineurs qui prennent part à une compétition STAR 4 reçoivent chacun une fiche de résultats qui indique l’évaluation de chaque élément et le classement au sein du groupe.

 

La feuille de résultats de STAR 4 ressemble beaucoup à celle de STAR 3, à une différence près. 

Au lieu d’indiquer une évaluation globale, la fiche de résultat du patineur montre son classement global au sein du groupe, de même que les évaluations des éléments individuels. Ces informations sont précieuses pour le patineur, l’entraîneur et les parents.


Partie 4 : Fonctions et compétences des juges de STAR 1 à 4

Fonctions des officiels

Les officiels de Patinage Canada doivent suivre les directives concernant leur conduite, qu’ils se trouvent ou non à la tribune des juges. Vous trouverez ci-dessous un résumé des fonctions des juges de Patinage Canada. La politique complète des fonctions des officiels se trouve dans les Politiques et procédures de l’association, dans le manuel des règlements de Patinage Canada.

Généralités : Les évaluateurs, les juges, les arbitres, les contrôleurs techniques, les spécialistes techniques et les spécialistes des données sont des représentants officiels de l’association et doivent, en tout temps, se conduire d’une façon digne de leurs fonctions. Ils ont également la responsabilité de veiller à ce que tous les règlements de l’association soient respectés en toutes occasions où ils sont présents.

Restrictions : Les officiels de Patinage Canada doivent connaître les restrictions qui les empêchent d’exercer leurs fonctions dans certaines circonstances, plus particulièrement :

  • Les situations de conflit d’intérêts ou pour lesquelles il y a perception de conflit d’intérêts.
  • Lorsque l’officiel est étroitement apparenté au concurrent, à l’entraîneur, au partenaire de danse ou à un autre membre du jury des juges ou du jury technique.

Fonctions : Voici un résumé des fonctions principales des juges de Patinage Canada. Les juges doivent :

  • Une bonne vue et une bonne ouïe.
  • Se conduire avec discrétion.
  • Être impartiaux et ne pas montrer de préjugé favorable ou défavorable envers un patineur.
  • Noter de façon indépendante.
  • Ne pas discuter de la compétition pendant son déroulement.
  • Utiliser une gamme complète de notes qui rendent correctement compte des performances de tous les patineurs.
  • En aucun cas utiliser des notes préparées.

 

Code déontologique

Un code déontologique est un ensemble de principes qui visent à aider les membres d’une organisation à différencier le bien du mal dans un contexte de prise de décision au sein de l’organisation.

Patinage Canada a introduit un code de déontologie unifié. Le code de déontologie de Patinage Canada a pour but d’énoncer les attentes de l’organisation, ainsi que les principes directeurs pour une prise de décisions et un comportement appropriés. Le présent code de déontologie s’applique à tous les patineurs, officiels, entraîneurs, employés, membres du conseil d’administration, bénévoles, anciens et membres du Temple de la renommée de Patinage Canada et de ses organismes affiliés. Ce code de déontologie s’applique également aux parents et aux tuteurs qui participent aux activités ou les observent.

Profil de compétence pour STAR 1 à 4

Patinage Canada a créé un profil de compétence des juges  qui décrit les attentes principales à l’égard des juges des compétitions STAR 1 à 4 pour assurer leur succès :

  1. Compétence en matière d’évaluation
    1. Connaissance générale de patinage
    2. Connaissances techniques
    3. Prise de décisions
  2. Compétences interpersonnelles
    1. Établissement de relations
    2. Communication
  3. Comportement
    1. Autogestion
    2. Professionnalisme
    3. Collaboration

Compétence en matière d’évaluation

Les compétences en matière d’évaluation concernent trois domaines principaux :

  • Connaissance générale du patinage
  • Connaissances techniques
  • Capacité de prendre des décisions

Connaissance générale du patinage

Bien qu’il ne soit pas exigé que les juges des compétitions STAR 1 à 4 aient une expérience pratique de patineur, cela est un atout pour remplir ces fonctions. Tous les juges, y compris ceux qui ont une expérience en patinage, doivent faire preuve dans tous les cas d’une connaissance générale du patinage en réussissant un exercice de désignation des éléments. Cet exercice vise à vérifier qu’ils sont aptes à désigner correctement et systématiquement les éléments de patinage.

Connaissances minimales exigées :

  • Avoir des connaissances propres au sport
  • Désigner correctement les éléments
  • Être en mesure de comprendre et d'identifier la mécanique générale des éléments et de l'exécution de base du patinage

Connaissances techniques

Les juges des compétitions de STAR 1 à 4 devraient maintenir à jour leurs connaissances techniques à la suite du stage de formation STAR. Ceci comprends :

  • Visiter le site Web de Patinage Canada et lire les courriels du centre national de service de Patinage Canada et de leur section concernant toute mise à jour de publications ou de nouvelle information sur les compétitions STAR.
  • Juger plusieurs compétitions STAR au cours d’une même saison de patinage.

Les juges des compétitions STAR doivent également veiller à ce que les normes qu’ils appliquent correspondent à celles qu’ils ont étudiées durant leur formation et à celles employées par le jury des compétitions STAR. Pour ce faire, ils doivent entre autres :

  • Relire les critères d’évaluation des compétitions STAR.
  • Demander des clarifications à leurs collègues aux compétitions STAR.
  • Discuter avec d’autres officiels de la section afin de mieux comprendre les normes d’évaluation des compétitions STAR.
  • Acquérir de l’expérience en jugeant des compétitions STAR.

Prise de décision

Les juges des compétitions STAR doivent prendre des décisions cohérentes et s’assurer que leurs jugements ne sont pas fondés sur des préjugés, qu’ils sont faits de bonne foi et fondés sur les normes et les critères qui leur ont été enseignés au stage de formation STAR.

Qu’est-ce qu’un préjugé?  

Un préjugé est une opinion préconçue favorable ou défavorable à l’égard d’une chose, d’une personne ou d’un groupe comparés à un autre, habituellement de façon injuste.

Les juges des compétitions STAR 1 à 4 doivent comprendre les différents types de situations susceptibles de faire l’objet de préjugés personnels et les mesures à prendre pour les minimiser ou les dissiper. Voici quelques exemples de situations qui pourraient alimenter des préjugés personnels :

  • Juger une compétition ou une catégorie à laquelle un de vos anciens amis de patinage prend part à titre de concurrent.
  • Juger une compétition ou une catégorie à laquelle les concurrents sont entraînés par votre entraîneur actuel ou par un de vos anciens entraîneurs.
  • Juger une compétition ou une catégorie à laquelle un de vos clubs rivaux prend part.
  • Juger une catégorie au sein de laquelle il y a un patineur réputé.
  • Juger un patineur d’une catégorie qui a un grand soutien de la foule.
  • Juger une catégorie dans laquelle un patineur semble nettement supérieur aux autres pendant l’échauffement.

Le juge qui pourrait vivre une situation pour laquelle il aurait de la difficulté à surmonter ses préjugés ou qui pourrait craindre qu’un tiers ne croit qu’il a des préjugés devrait en parler et demander d’être affecté, si possible, à un autre jury.

Objectivité et intégrité

Les juges des compétitions STAR 1 à 4 doivent faire preuve en tout temps d’objectivité et d’intégrité, c’est-à-dire se défaire de leurs préjugés personnels et faire preuve d’équité la plus stricte à l’égard de tous les concurrents, plus particulièrement en adoptant les comportements suivants :

  • Ne jamais donner ou appuyer une évaluation trop élevée ou trop basse parce qu’ils connaissent la personne ou ont une relation personnelle avec elle.
  • Toujours appliquer les normes systématiquement et s’assurer que les évaluations tiennent compte des critères adéquats d’évaluation.
  • Ne jamais donner ou appuyer une évaluation fondée sur une performance passée, la réputation du patineur, la réaction de la foule ou sur la performance observée pendant l’échauffement.

Compétences interpersonnelles

Il y a deux aspects principaux concernant la compétence en matière de relations interpersonnelles.

  • Établissement de relations
  • Communication

Établissement de relations

Les nouveaux juges des compétitions STAR 1 à 4 feront la connaissance de nombreuses personnes à leur première affectation. Ce pourrait être pour eux le début d’une longue carrière d’officiel qui leur permettra de développer des liens de longue durée avec de nombreuses personnes. Toutefois, même si les officiels ne restent pas dans le sport toute leur vie, il est important pour plusieurs raisons que tous les juges des compétitions STAR établissent de bonnes relations.

  • Il est important que tous les bénévoles, des membres de la communauté des bénévoles, soient respectés, car ils expriment l’esprit de leur communauté et leur désir de contribuer au patinage artistique.
  • Les officiels et les bénévoles sont en relation pendant une, deux, trois, voire de nombreuses journées à une compétition ou à une épreuve. Il est donc avantageux pour eux d’établir des relations positives pendant ces journées.
  • À titre de membres de la communauté des bénévoles, les personnes doivent dans la mesure du possible chercher à s’entraider.
  • Rappelez-vous que la fonction principale des officiels est de faire vivre une expérience positive à chacun des patineurs, ce qui est plus facile à accomplir si vous tissez des relations solides avec les membres de la communauté des bénévoles.

Comment construit-on des relations?

  • Parlez avec les personnes de sujets autres que de votre participation au patinage artistique.
  • Écoutez attentivement plutôt que de ne parler que de vous ou de vos champs d’intérêt.
  • Soyez sensibles aux émotions des autres et conscients de leurs émotions.
  • Parlez aux personnes de différents âges, expérience et postes au sein de l’organisation.

Communication

Les juges des compétitions STAR doivent avoir de bonnes compétences en communication pour jouer leur rôle d’officiels, tant avec leurs collègues officiels qu’avec d’autres parties prenantes du patinage (les patineurs, les entraîneurs, les organisateurs des compétitions, etc.).

Communication positive

La communication positive exige de tenir compte de ce qui suit :

  • Décrire ce qui a été vu plutôt que ce qui n’a pas été vu.
  • Soutenir les autres et être prêt à les aider.
  • Formuler les messages de façon positive :
    • N’atterrit pas sur deux pieds comparativement à essaie d’atterrir sur un pied.
    • Vous ne pouvez pas exiger que je juge toute la journée de dimanche comparativement à Je suis disposé à juger la compétition de 8 h à 12 h dimanche.
    • Votre programme ne contient que des croisés comparativement à vous semblez utiliser surtout les croisés pour produire de la vitesse pendant votre programme.
    • Je ne trouve pas l’information sur le site Web… c’est trop difficile de naviguer sur ce site comparativement à pourriez-vous m’indiquer où je pourrais trouver telle information sur le site Web?
    • Je n’ai pas vu que ce saut avait un nombre insuffisant de rotations comparativement à selon moi, la rotation de ce saut était complète.

Expression de vos opinions

Aux compétitions de STAR 1 à 4, il arrive parfois que des membres du jury aient des opinions divergentes au sujet d’un élément ou d’une évaluation. Les juges des compétitions STAR 1 à 4 devraient pouvoir exprimer leurs opinions efficacement, mais de manière respectueuse, soit en tenant compte de ce qui suit :

  • Ne jamais dire ou sous-entendre que l’opinion d’une autre personne n’est pas valide ou est incorrecte.
  • Comprendre que le jury des compétitions STAR est composé de trois personnes pour assurer le plus possible d’arriver à des réponses exactes. Le troisième juge qui n’est pas d’accord avec la majorité n’a pas nécessairement tort, mais il est juste minoritaire.
  • Discuter des divergences d’opinions de façon mature et respectueuse en tenant compte des différents points de vue, perspectives et interprétations des normes des compétitions STAR.
  • Ne pas remettre en question ou mettre en doute une décision en en parlant avec des personnes qui ne font pas partie du jury.

Apprentissage continu

Les juges des compétitions STAR devraient respecter l’opinion d’autrui et vouloir apprendre de leurs collègues afin d’approfondir leurs connaissances sur le patinage artistique.

  • Posez des questions pour mieux comprendre les décisions.
  • Soyez ouverts aux commentaires des autres sur vos propres normes.
  • Évitez de prendre une attitude défensive si vos opinions ou vos normes sont remises en question ou contestées.

Comportement

Le comportement a trait à trois compétences principales :

  • Autogestion
  • Professionnalisme
  • Collaboration

Autogestion

Les juges des compétitions STAR 1 à 4 devraient être aptes à s’autogérer et être responsables de leur travail pendant l’exercice de leurs fonctions d’officiels. L’autonomie réduit la nécessité de compter sur les autres, ce qui est essentiel dans une communauté de bénévoles. On s’attend à ce que les juges de compétitions STAR :

  • Veillent, si possible, à leurs propres besoins aux compétitions (par ex., s’informer de l’heure des repas et les prendre quand ils en ont le temps).
  • S’occupent de leurs affaires personnelles en temps opportun. Ils devraient éviter d’envoyer des textos et de faire des appels téléphoniques pendant qu’ils sont en fonction et il leur est strictement interdit de le faire pendant qu’ils sont assis à la tribune des juges.

Professionnalisme

Les juges des compétitions STAR doivent en tout temps être conscients qu’ils sont des ambassadeurs et des représentants de Patinage Canada. À ce titre, ils doivent :

  • Se vêtir de façon appropriée et professionnelle, et adopter une conduite digne d’un officiel de Patinage Canada pendant la compétition, qu’ils soient ou non en fonction parmi le jury des juges.
  • Arriver à la compétition, pourvus de tous les documents et le matériel appropriés afin d’être prêts à juger la compétition.
  • Respecter leurs engagements donnés au comité d’organisation de la compétition. Éviter d’annuler ou de modifier leur disponibilité après avoir accepté leur affectation d’officiel, sauf dans des circonstances atténuantes.
  • Être réalistes à l’égard des engagements qu’ils prennent et les respecter. S’ils ne pensent pas pouvoir s’engager à donner du temps, le dire honnêtement au moment où leurs services sont sollicités. Lorsqu’une compétition perd un officiel, tous les autres bénévoles doivent absorber le travail supplémentaire pour le remplacer. Le représentant technique doit réviser l’horaire et les autres officiels sont souvent forcés de travailler de longues heures ou de prendre des pauses moins nombreuses ou plus courtes.
  • Veiller à communiquer en temps opportun avec les collègues officiels et le comité organisateur. Le retour rapide d’un appel téléphonique ou d’un courriel facilite la planification des compétitions.

Conflits, préjugés et relations

Les juges des compétitions STAR doivent être conscients qu’à titre de représentants de Patinage Canada STAR, leurs relations avec autrui seront scrutées. Les juges des compétitions STAR devraient en tout temps se comporter de manière professionnelle en ayant à l’esprit que les gens peuvent avoir une perception différente de leurs actions et comportements et en évitant de se montrer trop familiers ou encore de montrer une préférence à l’égard d’une personne ou d’un groupe. Ils doivent, en particulier :

  • Reconnaître que les autres observent les conversations et les relations qu’ils ont avec les patineurs, les entraîneurs, les clubs et les autres parties prenantes (en personne, par courriel ou sur les médias sociaux) qu’elles ne devraient pas les amener à s’interroger sur leur capacité d’objectivité à l’égard des patineurs, des entraîneurs, des clubs, des sections ou encore d’autres pays.
  • Déclarer tout conflit d’intérêt réel ou perçu avant d’accepter une affectation (comme le précisent les règlements de Patinage Canada).
  • Respecter et suivre les directives de Patinage Canada concernant l’utilisation appropriée des médias sociaux par les officiels.

Collaboration

Les juges des compétitions STAR font partie d’une équipe quand ils exercent leurs fonctions au sein d’un jury de compétition STAR. Ils devraient donc s’efforcer de respecter la notion de travail en équipe dans l’intérêt du sport. Les juges des compétitions STAR devraient s’efforcer de garder un esprit positif, enthousiaste et coopératif pendant la compétition.

Flexibilité

Les compétitions de patinage artistique sont parfois imprévisibles. Bien des choses peuvent survenir avant ou pendant une compétition qui pourraient affecter un juge de compétition STAR, entre autres :

  • Un juge qui devient malade, le trafic, des retards dus aux conditions climatiques ou des situations familiales qui entraînent la modification des affectations ou un surplus de travail.
  • Les horaires devancés ou retardés qui peuvent avoir un impact sur l’heure du début ou de la fin de l’affectation d’un officiel.
  • Des problèmes à la patinoire, par exemple une panne d’électricité, de l’équipement défectueux ou des problèmes de personnel qui peuvent avoir une incidence sur le déroulement de la compétition.

Les juges des compétitions STAR devraient faire preuve de souplesse et de bonne humeur quand ces situations se produisent et que le cours de la compétition change de façon inattendue.


Partie 5 : Introduction au rôle de l'arbitrage

Rôles et responsabilités de l’arbitre

  • Chaque compétition de patinage est arbitrée par un « arbitre » désigné par le représentant technique.
  • Les fonctions de l’arbitre peuvent être accomplies par les juges no 1, no 2 ou no 3 qui font partie du jury des compétitions STAR 1 à 4.
  • L’arbitre surveille le déroulement d’une partie précise de la compétition.

L’arbitre doit exécuter de front deux tâches : ses fonctions d’arbitre et celles de juge. Les fonctions principales de l’arbitre sont les suivantes :

  • Connaissance de tous les règlements : les arbitres devraient connaître tous les règlements qui régissent la compétition, y compris la durée des échauffements et la durée des programmes, de même que les procédures d’interruption de programme ou de retrait d’un patineur.
  • Vérifier si tous les patineurs sont présents : avant le début de l’échauffement, l’arbitre demande au capitaine de la glace si tous les patineurs du groupe sont présents et prêts à se rendre sur la glace. Si un patineur n’est pas présent et que le capitaine de la glace s’est assuré qu’il ne s’est pas inscrit à la compétition, il peut supposer que le patineur a décidé de ne pas concourir à la compétition. Dans ce cas, l’arbitre doit donner aux autres juges du jury les noms des patineurs absents afin que leur nom soit rayé des feuilles de notation.
  • S’assurer que tous les patineurs participent à l’échauffement : si le capitaine de la glace informe l’arbitre que tous les patineurs sont présents, mais qu’un patineur ne semble pas s’être présenté sur la glace pour l’échauffement, l’arbitre devrait demander aux patineurs de se présenter à la tribune des juges pour vérifier les absences.
  • Veiller à chronométrer correctement l’échauffement : l’arbitre doit avoir un chronomètre afin de s’assurer que les techniciens responsables de la musique respectent la durée de la période d’échauffement.
  • Observation de l’échauffement : L’arbitre doit surveiller l’échauffement au cas où un incident se produirait (ex. blessure) et agir en conséquence. Dans le cas d’une blessure sérieuse (ex. commotion potentielle) l’arbitre devra possiblement dégager la glace et prévoir l’assistance médicale (ex. entraîneur ou autres soins, si disponibles à l’événement).
  • Décider de commencer la compétition : à la fin de l’échauffement, l’arbitre indique à la personne responsable de la musique ou à l’annonceur d’annoncer le nom du premier patineur.
  • Établir le rythme de déroulement de la compétition : aux compétitions STAR, peu de temps s’écoule entre la performance de deux patineurs. L’arbitre doit s’assurer que la compétition se déroule rondement et que les juges discutent efficacement. Il doit savoir l’heure du début de l’épreuve et le temps qui lui est alloué. Si l’arbitre estime que le jury prend trop de temps pour discuter des évaluations, il doit poliment l’en informer et, au besoin, l’aider à faire avancer les choses. Par ailleurs, si l’arbitre estime que l’annonceur annonce trop rapidement ou trop lentement les noms, il peut poliment lui indiquer à l’aide d’un signal convenu entre eux le moment où il peut annoncer le nom du patineur suivant.
  • Agir et intervenir en cas d’arrêts ou d’interruptions :
    • Si un concurrent informe l’arbitre dans les trente secondes après le début de la musique que le tempo ou la qualité de la musique sont incorrects, le patineur peut recommencer le programme à partir du début. Dans ce cas, il n’y a pas de déduction pour les compétitions STAR 2, 3 ou 4.
    • En cas d’interruption, d’arrêt de la musique ou de toute autre situation défavorable qui n’est pas liée à l’équipement du concurrent, par exemple un problème d’éclairage, l’état dégradé de la glace, etc., l’arbitre souffle dans son sifflet pour indiquer au concurrent de s’arrêter de patiner. Le concurrent doit continuer à partir du point d’interruption immédiatement après que le problème a été résolu. Toutefois, si l’interruption dure plus de dix minutes, l’arbitre devrait accorder au patineur une seconde période d’échauffement dans un groupe d’échauffement qui n’a pas encore patiné (conformément aux règlements de Patinage Canada). Dans ce cas, il n’y a pas de déduction pour les compétitions STAR 2, 3 ou 4.
    • Si un concurrent est blessé pendant une performance, a un problème soudain de santé ou un problème d’équipement, par ex., un problème relatif à sa tenue vestimentaire qui l’empêche de patiner, l’arbitre doit décider si la situation fait courir un risque au patineur et, dans ce cas, il doit souffler dans son sifflet pour indiquer au patineur d’arrêter de patiner. Dans ce cas, il n’y a pas de déduction pour les compétitions STAR 2, 3 ou 4.
    • Si la situation problématique peut être réglée immédiatement, le concurrent poursuit immédiatement son patinage à partir du point d’interruption. Dans ce cas, il n’y a pas de déduction pour les compétitions STAR 2, 3 ou 4.
    • S’il est impossible de remédier sans délai à la situation, l’arbitre autorise une période maximale de trois minutes pour que le patineur puisse recommencer à patiner à partir du point d’interruption. Cette période est chronométrée à partir du moment où le patineur cesse de patiner ou que l’arbitre lui ordonne d’arrêter, selon la première de ces éventualités. Si le patineur ne peut pas poursuivre sa performance, il est retiré.

L’arbitre doit surtout garder à l’esprit que les compétitions STAR visent avant tout à faire participer les patineurs et à leur faire vivre une expérience positive. Les procédures proposées sont fondées sur les règlements de Patinage Canada, mais ne décrivent pas toutes les situations auxquelles un arbitre pourrait être exposé à une compétition STAR. Nous rappelons aux arbitres de toujours exercer une certaine discrétion et de faire preuve de discernement, de même que de tenir compte de l’intérêt des patineurs dans toutes les situations rencontrées.


Partie 6 : Compétitions STAR 

Après que l’officiel a réussi le stage de formation STAR et qu’il est qualifié pour juger les compétitions STAR, il doit se familiariser avec les procédures de déroulement de ces compétitions.

Avant la compétition

  • Comprendre en quoi consiste le processus d’inscription sur la liste des juges de sa section.
    • Communiquez avec le bureau de votre section, le président du comité des juges et des évaluateurs de votre section ou le représentant régional des juges, le cas échéant.
  • Comprendre le processus d’invitation à juger une compétition STAR.
    • Les représentants techniques sont responsables de la création de la compétition et des horaires des juges, en plus d’avoir généralement la responsabilité de recruter des juges.
    • Les représentants techniques communiquent généralement avec les officiels trois à six semaines avant la tenue de la compétition.
    • Il est crucial que les juges donnent une réponse rapide et indiquent AVEC EXACTITUDE leur disponibilité.
    • Les officiels ne devraient pas dire qu’ils sont disponibles si leur horaire personnel risque de changer.
    • Si un officiel se déclare disponible, il devrait immédiatement bloquer le temps nécessaire dans son agenda au cas où sa présence serait nécessaire.
    • L’officiel doit s’efforcer de réserver de longues périodes de temps, car il est difficile d’établir la grille horaire de juges qui ne sont disponibles que deux ou trois heures d’affilée.
    • En cas de changement à leur disponibilité, les officiels devraient fournir de nouvelles disponibilités sur le champ.
    • Les officiels disponibles devraient s’assurer de disposer d’un moyen de transport aller et retour à la compétition. L’officiel qui a des problèmes de transport devrait le dire au moment d’indiquer ses disponibilités, car il se pourrait qu’on ne puisse pas lui fournir le transport à la compétition.
    • Les officiels doivent fournir une liste d’allergies ou d’intolérances alimentaires le cas échéant au moment d’accepter une demande de leurs services.
    • Dès qu’un officiel a accepté de juger une compétition STAR, il ne doit pas annuler ou modifier ses disponibilités, sauf dans des circonstances atténuantes.

À la compétition

  • Les officiels doivent s’organiser par eux-mêmes pour ce qui est de leur arrivée à la compétition.
    • Le représentant technique enverra par courriel l’horaire de jugement des officiels une ou deux semaines avant la tenue de la compétition.
    • Les officiels doivent s’assurer d’avoir l’adresse exacte de la patinoire et connaître la durée du trajet en auto ainsi que l’itinéraire.
    • Les officiels doivent prévoir suffisamment de temps pour arriver à la compétition 30 à 45 minutes avant le début de leur horaire de jugement.
    • Les officiels devraient fournir un numéro de téléphone cellulaire au représentant technique au cas où ils auraient un retard dû aux conditions climatiques ou routières.
    • Les officiels devraient consulter le courriel du représentant technique concernant l’emplacement de la salle des juges, du stationnement, des portes de la patinoire, etc.
  • Comprendre les protocoles de la compétition
    • Il est généralement exigé aux compétitions que les officiels s’inscrivent au bureau d’inscription pour recevoir leur insigne d’accréditation qui leur donnera accès à la salle et à la tribune des juges.
    • Les officiels doivent communiquer avec le représentant technique pour l’informer de leur arrivée.
  • Se préparer à juges les épreuves
    • Les officiels devraient se présenter aux autres officiels et à l’arbitre.
    • Ils devraient vérifier si des changements ont été apportés à leur affectation de juge.
    • Ils devraient prendre le temps de localiser des lieux importants comme l’endroit où les repas sont pris, les toilettes, l’emplacement de la tribune des juges, etc.
    • Les officiels devraient localiser l’endroit où se trouvent les fournitures des juges dont ils auront besoin comme les ordres de départ, les feuilles de notation, les crayons et les planches à pincettes.
    • Le juge no 1 ou l’arbitre devrait s’assurer d’avoir un chronomètre (il ne faut pas utiliser un téléphone cellulaire pour chronométrer le temps).
    • Les officiels devraient s’adresser à l’arbitre pour toute question concernant la compétition.

 Après la compétition

  • Avant de quitter la patinoire, les officiels devraient se rappeler qu’il arrive que des entraîneurs désirent s’entretenir avec un des membres du jury pour obtenir des conseils sur le développement de patineurs en particulier. En effet, les juges jouent parfois un rôle important dans l’éducation et la formation de tous les membres de la communauté du patinage.

Se souvenir de ce qui suit :

  • Ces discussions devraient se dérouler entre un entraîneur de Patinage Canada et un officiel de Patinage Canada. Si un entraîneur désire qu’un parent ou que le patineur soit présent pendant la discussion, l’officiel devrait refuser, car il ne devrait discuter des résultats de la compétition qu’avec l’entraîneur afin d’éviter tout malentendu ou toute discussion difficile, particulièrement avec un parent qui ne connaît pas le patinage, et, par conséquent, qui n’a pas les connaissances techniques pour avoir une discussion productive.
  • Les questions relatives à la désignation ou l’évaluation d’un élément devraient être soumises aux juges no 2 ou no 3 qui ont en mains les notes sur les désignations et évaluations.
  • Les officiels devraient toujours faire des commentaires constructifs et ne jamais faire des commentaires blessants ou trop durs. Il est important de se rappeler que les patineurs commencent leur développement et que les commentaires des juges de compétition STAR doivent correspondre aux attentes de développement pour chaque niveau STAR.

Partie 7 : Étapes suivantes

Pour être nommé juge de STAR 1 à 4, les candidats doivent recevoir une évaluation positive du séminaire des STAR 1 à 4 (voir l’annexe A) qui porte sur :

  1. Un exercice de désignation des éléments
  2. Un exercice sur les critères d’évaluation
  3. Les compétences interpersonnelles et la conduite générales
  1. Vous devez avoir signé le formulaire du Code de déontologie qui est conservé dans votre dossier à Patinage Canada avant d’être promu juge de compétition de STAR 1 à 4.
  2. Vous devez être adhérent ou membre de Patinage Canada pour obtenir votre promotion de juge de STAR 1 à 4 (l’inscription est faite par l’intermédiaire d’un club ou d’une école de patinage de Patinage Canada).
  3. Le président du comité des juges et des évaluateurs de votre section vous enverra une lettre ou un courriel de confirmation de votre promotion.

Après avoir reçu votre promotion, vous figurerez sur la liste des juges de compétition de STAR 1 à 4 de votre section ou région. Vous pourriez commencer à recevoir des courriels ou des appels téléphoniques de représentants techniques qui vous demanderont de juger une compétition. Rappelez-vous des règles que vous avez apprises pendant votre formation concernant la nécessité de donner une réponse rapide et exacte et de respecter vos engagements!

Chaque membre du jury STAR assume un rôle et des tâches précises, et il se pourrait que vous soyez plus à l’aise dans un rôle en particulier. Bien que vous ayez reçu les outils et la formation nécessaires pour occuper n’importe lequel des trois postes au sein du jury, soyez à l’aise de faire part de vos préférences au représentant technique (sans toutefois qu’il soit garanti qu’il pourra satisfaire toutes les demandes).

Remarque : Il est conseillé que les juges des compétitions STAR prennent de l’expérience d’abord dans les rôles du juge no 2 ou no 3 pour au moins deux groupes STAR (STAR 2, 3 ou 4) avant de remplir le rôle du juge no 1 du jury des juges de compétitions STAR.

Promotions futures de juge et autres possibilités

Des juges pourraient trouver agréable de juger les compétitions STAR 1 à 4 très longtemps tandis que d’autres pourraient avoir envie de poursuivre comme juge des compétitions STAR 5, des compétitions de Patinage STAR ou encore des compétitions pré-juvéniles ou juvéniles.

Pour devenir juge de compétition STAR 5 ou plus haut, vous devez suivre un stage de formation additionnel. Adressez-vous au président du comité des juges et des évaluateurs de votre section si vous désirez avancer. Les stages qui sont généralement offerts une ou deux fois par année dans chaque section.

Pour devenir officiel technique, vous devrez suivre un stage à part pour les officiels techniques que votre section pourrait également offrir. Les dates et la fréquence de ces stages de formation dépendent des besoins en officiels techniques de même que du nombre de personnes qui aimeraient suivre ces stages. Encore une fois, pour obtenir plus d’information à ce sujet, adressez-vous au président du comité des juges et des évaluateurs de votre section ou au président du comité des officiels techniques de la section.

Enfin, une autre façon de participer à des compétitions de plus haut calibre avant d’obtenir une promotion est de travailler bénévolement à titre de responsable de l’entrée des données ou des reprises vidéo. Le président du comité des juges et des évaluateurs de votre section vous donnera de l’information sur les possibilités de formation dans ces domaines.


Annexe A : Formulaire d’évaluation du participant

Séminaire des juges de STAR 1 à 4 Formulaire d’évaluation du participant

Nom du participant ou de la participante :                                                               No à Patinage Canada :                                                                             


Nom de l’agent de formation :                                                                                No à Patinage Canada :                                                                               


Lieu du séminaire des juges STAR :                                                                         Dates du séminaire des juges STAR :                                                              

Connaissances générales du patinage

Note pour l’exercice de désignation des éléments (note minimale de 8/10 exigée)

O/N (Note : ____)

Commentaires :

 

 

Connaissances techniques et prise de décision

Note pour l’exercice sur les critères

(note minimale de 16/20 exigée)

O/N (Note : ____)

Commentaires :

 

 

Compétences interpersonnelles*

 

Communication

Établissement de relations

O/N

 

Commentaires :

 

 

Conduite*

 

Autogestion

Professionnalisme

Collaboration

O/N

Commentaires :

 

 

Je recommande la nomination de cette personne au titre de juge de STAR 1 à 4 : ☐Oui ☐Non ☐Autre

Un ‘Oui’ sur les points 1 et 2, et un ‘Répond aux attentes’ sur les points 3 et 4 est requis pour obtenir une recommandation pour une nomination.

Commentaires :

 

 


L’évaluation des compétences interpersonnelles et de la conduite est fondée sur la participation du candidat pendant le séminaire. L’agent de formation observe les interactions avec les participants et entre eux sur place pour déterminer si le candidat :

Établissement de relations

Entretient des relations positives et respectueuses avec toutes les parties prenantes.

Comprend la dynamique de groupe et fait preuve de sensibilité à l’égard des besoins, des émotions et des préoccupations des autres.

Établit de bonnes relations avec des personnes de personnalité et d’expérience très variées de manière inclusive, accueillante et affable.

Communication

A des communications positives et constructives avec toutes les parties prenantes.

A une bonne capacité d’écoute active.  

Exprime ses opinions et des connaissances techniques pertinentes de manière ouverte et non conflictuelle.

Fait des commentaires ouverts, constructifs et clairs.

Autogestion

A le sens des responsabilités; arrive à la patinoire, préparé mentalement et émotivement.

A des attentes réalistes à l’égard des possibilités d’avancement en tant qu’officiel (critères de promotion, gestion de ses progrès personnels).

Gère de façon efficace les facteurs de stress personnels et non personnels.

Professionnalisme et collaboration

Adopte des comportements et une conduite  appropriés pour un officiel de Patinage Canada.

Arrive préparé physiquement, ayant pris le temps de relire la documentation et autres informations, et est prêt à apprendre.

S’adapte facilement aux changements d’horaire, de groupes ou autres.

Conscient de la présence des médias sociaux; ne publie pas des photos ou des informations concernant les athlètes, les officiels, les bénévoles ou les responsables de la gestion de la compétition.

Adhère à des normes très élevées de conduite éthique.

Capacité de comprendre une situation et d’agir en conséquence.

Utilise, au besoin, des méthodes constructives de résolution des conflits.

Recherche et encourage les occasions d’apprentissage continu, partage ses connaissances et donne ou reçoit des rétroactions honnêtes et constructives. 

Fait toujours preuve d’enthousiasme, de collaboration et de coopération avec les parties prenantes.


Annexe B : Liste de vérification pour les arbitres des compétitions STAR 1 à 4

La présente liste de vérification vise à aider les arbitres à exercer les fonctions aux compétitions de STAR 1 à 4. Les arbitres doivent savoir que la grande priorité est de veiller à ce que les patineurs STAR participent et vivent une expérience positive. Les modalités proposées ci-dessous sont fondées sur les règlements de Patinage Canada, mais elles ne décrivent pas toutes les situations qu’un arbitre pourrait rencontrer au cours d’une compétition STAR. Les arbitres devraient exercer une certaine discrétion, faire preuve de discernement et tenir compte de l’intérêt des patineurs dans toutes les situations.

 

Partie de la compétition

Situation

Action

Contacts

Avant l’échauffement

Confirmation de la présence des patineurs

Demander que la présence de tous les patineurs soit confirmée.

Annonceur/

capitaine de glace

Avant l’échauffement

Vous êtes informé de l’absence d’un patineur

Demander au capitaine de glace de confirmer si le patineur a été inscrit.

  1. Si non, considérer qu’il s’est retiré.  
  2. Si oui, demander au capitaine de glace de localiser le patineur.

Capitaine de glace

Avant l’échauffement

Il est impossible de localiser un patineur inscrit à la compétition

S’il est impossible de localiser le patineur et que la compétition se déroule selon l’horaire prévu ou en retard, vous pouvez commencer l’échauffement. Si la compétition se déroule plus vite que prévu, vous devriez attendre que l’heure prévue pour commencer l’échauffement.

Si le patineur est localisé pendant l’échauffement, il peut se joindre à l’échauffement en cours, mais il ne pourra pas avoir du temps d’échauffement additionnel.

Si le patineur est localisé après l’échauffement, vous pourriez décider de l’inscrire dans un groupe suivant de la même épreuve (il patinerait dans le groupe 1 de STAR 3 au lieu de patiner dans le groupe 1 de STAR 3).

  1. Informer le jury des juges de retirer la feuille de notation  du patineur du groupe qui est en train de patiner.
  2. Remettre leur feuille de notation à l’arbitre du groupe suivant.
  3. Informer l’annonceur de ne pas annoncer le nom du patineur.
  4. Informer le capitaine de glace de transmettre l’information au patineur et à l’entraîneur.
  5. Informer les spécialistes des données de ce changement.

S’il n’y a pas d’autre groupe suivant pour la même épreuve, le patineur peut accepter de concourir sans s’être échauffé ou se retirer de la compétition.

Capitaine de glace/

annonceur/jury des juges/spécialiste des données

Échauffement

Nombre incorrect de patineurs dans le groupe d’échauffement  
  1. Demander à l’annonceur d’informer les patineurs de se rendre à la tribune des juges.
  2. Faire l’appel nominal des patineurs afin d’identifier le patineur en trop ou manquant. Si un patineur est absent, demander au capitaine de glace de le localiser.
  3. Demander aux patineurs en trop de quitter la glace et demander au capitaine de glace et à leur entraîneur de trouver leur bon groupe d’échauffement.
Si un patineur est absent, permettre la poursuite de l’échauffement et suivre les mêmes modalités décrites ci-dessus pour localiser un patineur et déterminer la marche à suivre. 
 Annonceur/
capitaine de glace

Échauffement

Chronométrer l’échauffement en fonction du Guide de gestion des compétitions STAR. 
  1. Avoir en mains un chronomètre pour chronométrer correctement le temps. (De nombreuses minutes supplémentaires s’accumulent pendant cette période qui entraînent des retards.)
  2. Commencer le chronométrage dès que tous les patineurs sont sur la glace. S’assurer aussi que l’annonceur dise « il reste une minute à la période d’échauffement ».
Annonceur

Échauffement

Un patineur est blessé
  1. Le patineur peut quitter la glace pour être évalué.
  2. Si le patineur a besoin d’assistance médicale, dégager la surface de la glace afin de permettre l’arrivée des services médicaux. Si l’interruption dure plus de 10 minutes, un nouvel échauffement devra être offert aux autres patineurs.
  3. Si le patineur ne peut continuer, il sera considéré comme retiré
  4. Le patineur peut être déplacé à la fin du groupe pour permettre l'évaluation
  5. Si, après l'évaluation, le patineur est en mesure de concourir, un échauffement supplémentaire ne lui sera pas accordé.
Capitaine de glace/ entraîneur/ annonceur

Performance

Déterminer le début de l’épreuve
  1. Parler avec l’annonceur avant le début de l’épreuve afin qu’il sache qu’il doit attendre votre signal entre la performance de chaque patineur.
  2. Si tous les patineurs ont quitté la glace et que le premier patineur est prêt à patiner, donnez un signal visuel à l’annonceur pour qu’il annonce le nom du patineur.
  3. Il est important que la compétition se déroule le plus efficacement possible sans pour autant bousculer le jury des juges ou permettre des discussions trop longues. Consultez l’horaire pour vérifier le temps qui a été alloué à une épreuve, voire demander au représentant technique le temps qui a été prévu entre chaque patineur. Cette information vous donnera une idée de l’allure à laquelle la compétition doit se dérouler. 

Annonceur/

rep. tech./

jury des juges

Performance

Il est impossible de jouer la musique d’un patineur ou ce n’est pas la bonne musique qui a été mise
  1. Appeler le patineur pour l’informer du problème.
  2. Vérifier avec les techniciens de la musique s’ils disposent d’une autre copie. Si oui, leur demander de la tester et, si elle est en bon état, demander à l’annonceur d’annoncer de nouveau le nom du patineur.
  3. Si la seconde copie ne fonctionne pas ou qu’on a remis une version incorrecte, demander au patineur s’il a une autre copie de la version correcte de la musique.
  4. Accorder quelques minutes pour régler le problème. Il arrive parfois que la musique soit enregistrée sur un iPod; il reste alors à vérifier avec les techniciens de la musique s’ils peuvent l’utiliser sur leur équipement.
  5. S’il faut plus d’une ou deux minutes pour régler le problème, proposer de faire patiner le patineur à la fin du groupe pour éviter que la compétition ne prenne du retard.
  6. Dans cette situation, demander au capitaine de glace d’informer le prochain patineur qu’il patinera dès maintenant. Accorder une ou deux minutes pour que l’on puisse localiser le patineur et pour qu’il puisse s’organiser, puis demander que son nom soit annoncé.
  7. Si une autre copie de la musique est introuvable, le patineur peut décider de patiner au son de la musique d’un autre patineur. Dans ce cas, vous choisissez un morceau de musique d’un patineur du groupe qui sera mis pour ce patineur. Il pourrait être nécessaire de vérifier auprès de l’entraîneur la durée du programme afin de choisir une durée appropriée. Rappelons qu’il n’y a pas de déduction pour la durée dans STAR 2 ou 3 pour les programmes de trop longue ou de trop courte durée.
  8. Si un patineur préfère ne pas opter pour cette solution, il lui reste à se retirer de la compétition, car il est obligatoire qu’il patine son programme au son d’une musique. Dans ce cas, il est déconseillé d’accorder à un patineur le choix de changer de groupe.

Annonceur/

capitaine de glace/jury des juges/

techniciens de la musique

Performance

Un patineur informe l’arbitre que le tempo ou la qualité de la musique sont incorrects.
  1. Si cela se produit au cours des 30 premières secondes du programme, le patineur peut recommencer son programme à partir du début. Remarque : c’est la seule situation pour laquelle un nouveau départ est permis pour les compétitions STAR.
  2. Les musiciens techniques devraient essayer de résoudre le problème et de mettre une seconde copie de la musique s’il y en a une.
  3. Si le problème n’est pas résolu, suivez les étapes ci-dessus pour la situation d’impossibilité de jouer la musique d’un patineur.
  4. Si le patineur informe l’arbitre après les 30 premières secondes du programme, l’arbitre devrait essayer de régler le problème, mais il n’accordera pas un nouveau départ au patineur.
  5. Un nouveau départ de programme n’est accordé qu’une seule fois. Si le patineur arrête de patiner pendant son programme, il doit continuer à partir du point d’interruption.
  6. Il n’y a pas de déduction ou de pénalité pour un nouveau départ dans une compétition STAR.

Patineur/annonceur/

techniciens de la musique

Performance

Une interruption ou un arrêt de la musique, ou encore tout autre problème qui ne concerne pas l’équipement du patineur, par exemple, un problème d’éclairage, l’état de la glace, etc.
  1. L’arbitre souffle dans son sifflet pour indiquer au patineur d’arrêter de patiner.
  2. L’arbitre devrait noter l’heure approximative de l’interruption.
  3. L’arbitre devrait demander au patineur d’attendre que la situation soit réglée.
  4. L’arbitre doit communiquer avec le représentant technique au besoin et attendre qu’on l’informe que le problème a été réglé.
  5. Dès que le patineur peut continuer à patiner, appeler le patineur pour l’informer qu’il va commencer son programme.
  6. Demander aux techniciens de la musique de continuer à jouer la musique du programme à partir du point approximatif d’interruption.
  7. Parler au jury des juges pour l’informer de l’endroit du programme à partir d’où le patineur recommencera.
  8. Il n’y a pas de déduction dans STAR 2, 3 ou 4 en raison de ce type de situation.
    Remarque : si le patineur répète un élément, le jury n’évaluera que le premier essai.
  9. Si l’interruption dure plus de 10 minutes, l’arbitre devrait accorder une seconde période d’échauffement aux patineurs du groupe d’échauffement qui n’ont pas encore patiné.

Rep. tech./annonceur/

capitaine de glace/

jury des juges

Performance

Un patineur est blessé ou il a un problème d’équipement (problème de santé ou dommage   imprévu à sa tenue vestimentaire ou à son équipement) qui l’empêche de patiner.
  1. L’arbitre doit décider si le patineur a besoin d’aide ou si la situation pose un risque pour la sécurité du patineur et souffler dans son sifflet pour indiquer au patineur d’arrêter de patiner.
  2. L’arbitre devrait noter le moment approximatif de l’interruption du programme.
  3. S’il est possible de régler le problème immédiatement, le concurrent doit continuer immédiatement à patiner à partir du point d’interruption.
  4. Appeler le patineur pour l’informer qu’il va commencer son programme.
  5. Demander aux techniciens de la musique de reculer la musique du programme au point approximatif d’interruption.
  6. Informer le jury des juges de l’endroit du programme à partir duquel le patineur doit recommencer.
  7. Il n’y a pas de déduction pour ces situations d’interruption au cours d’une compétition STAR 2, 3 ou 4.
  8. S’il est impossible de remédier rapidement à la situation, l’arbitre accorde une période maximale de trois minutes au concurrent pour reprendre le patinage à partir du point d’interruption.
  9. La période commence immédiatement après que le concurrent arrête de patiner ou qu’il est invité à le faire par l’arbitre, soit la première éventualité.
  10. Il n’y a pas de déduction dans STAR 2, 3 ou 4 en raison de ce type de situation.
  11. Si à la fin de la période de trois minutes le patineur est incapable de poursuivre sa performance, il est considéré comme s’étant retiré de la compétition.
  12. Dans ce cas, demander à l’annonceur d’annoncer le retrait du patineur et vous assurer que le jury des juges note le retrait sur la feuille de notation.
Patineur/

entraîneur/

rep. tech./

annonceur