À venir bientôt! Patinage Canada se prépare à relancer le Centre d’info avec une meilleure structure, de nouvelles fonctions et des articles faciles à trouver, sur tout ce que vous devez savoir à propos des règlements administratifs et généraux ainsi que des politiques et procédures de Patinage Canada.

Centre d'info

S’abonner

Clarification technique no 1 de 2015-2016 - DIRECTIVES POUR LES PE – Patinage en simple et patinage en couple (July 28, 2015)

Cette clarification a été rédigée par Patinage Canada ou reçue des comités techniques de l’ISU ou du secrétariat des sports de l’ISU. Veuillez toutefois prendre note que toute clarification ultérieure de l’ISU aura préséance sur la présente communication et sera publiée sur notre site Web.

Les documents concernant les exigences de programme de la saison contiennent de l’information complémentaire. Veuillez consulter les documents, ISU website’s Questions and Answers et Technical Panel Handbooks ainsi que les clarifications ci-dessous. Pour toute autre clarification, veuillez remplir une demande de clarification. 

Ces clarifications ont toutes trait à la Communication 1944 de l’ISU - Mise à jour des directives pour l’établissement des PE pour des erreurs commises dans le programme court et le programme libre.

1.0 GÉNÉRALITÉS

1.1 Le format de la page des directives pour les erreurs de PE pour le patinage en simple et le patinage en couple a changé : il n’y a plus de titres des colonnes qui indiquent « Erreurs pour lesquelles le PE final doit être négatif » et « Erreurs pour lesquelles le PE n’est pas restreint ». Le seul PE « obligatoire » est pour la combinaison de sauts qui ne contient pas de second saut qui impose un PE de -3. Est-ce exact?

Oui, c’est exact et c’est un changement important par rapport aux années passées. Il n’y a plus deux catégories de PE (les PE qui doivent être négatifs et les PE qui ne sont pas restreints). Les PE pour tous les éléments sont maintenant non restreints, à l’exception de ce qui suit :

  • Programme court : combinaison de sauts ne contenant qu’un seul saut : le PE doit être de -3.

Les juges doivent également savoir qu’une combinaison de sauts dont l’un des sauts a un nombre de rotations inférieur au nombre prescrit – saut qui ne compte donc pas – est essentiellement la même chose qu’une « combinaison de sauts qui ne contient qu’un seul saut ». Cela oblige l’attribution d’un PE de -3 (voir les questions et réponses de l’ISU).

Exemple : Programme court novice chez les femmes : 3T+1T+C  (le PE doit être de -3) 

2.0 SAUTS

2.1 À côté de la réduction du PE pour « rotation insuffisante (sans signe) », on a ajouté la phrase y compris un demi-saut de boucle dans une combinaison ». Que signifie l’ajout de ces mots pour ce qui est de la réduction du PE?

Cela ne devrait pas changer la façon par laquelle les juges appliquent cette réduction du PE. Cette phrase a été uniquement ajoutée pour signaler la rotation du semi-saut de boucle (noté comme un 1Lo à l’écran des juges et des résultats détaillés) quand il est inclus dans une combinaison de sauts.

3.0 PIROUETTE

3.1 Comment les juges décident-ils la réduction de PE à faire dans le cas d’une erreur dans la partie « sautée » d’une pirouette sautée?

Il y a deux possibilités de réduction du PE pour les entrées sautées :

  1. PC : la position prescrite dans les airs n’est pas prise (pirouette sautée) -1 à -2 

Exemples : sautée assise – position groupée plus ou moins bonne; sautée arabesque – trajectoire dans les airs dans une certaine mesure, mais la position horizontale dans les airs pour l’arabesque n’est pas vraiment atteinte.

  1. Saut de faible qualité (pirouette/entrée sautée -1 à -3

Cette réduction s’applique tant au programme court qu’au programme libre.

Exemples : assise sautée – pas de trajectoire dans les airs comme un petit bond; sautée arabesque – exécution d’un pas ou d’un virage sur la glace avant l’appel; position de faible qualité.

Dans la pratique, ces deux réductions sont à peine différentes l’une de l’autre, particulièrement depuis que l’obligation de PE final négatif a été supprimée. Les juges devraient calculer les réductions selon la gravité de l’erreur, tout en gardant à l’esprit l’importance d’appliquer de façon cohérente les réductions d’un patineur à l’autre.

 

4.0 SÉQUENCES DE PAS

4.1 La phrase « utilisation de pas variés durant la séquence » a été ajoutée aux directives (traits saillants positifs) pour la notation et le PE des éléments de séquence de pas pour le patinage en simple et le patinage en couple. Les juges regardent-ils uniquement la variété des pas que le patineur a exécuté – par ex., les pas piqués, les chassés, les mohawks, les choctaws, les changements de carre et les roulés croisés, sans considérer la variété des virages que la séquence pourrait contenir?

Ce changement respecte les exigences révisées concernant les niveaux de difficulté dans une séquence de pas. Le jury technique comptera maintenant les choctaws (mais non les autres pas énumérés ci-dessus) de même que cinq virages pour l’attribution du trait saillant no 1 dans une séquence de pas. (Niveaux de difficulté de Patinage Canada et communication 1944 de l’ISU pages 8 et 12.)

Les juges ont dorénavant la responsabilité de récompenser les patineurs qui exécutent des pas variés dans une séquence de pas tandis que le jury technique tient compte de la variété des virages (y compris des choctaws).

5.0 SÉQUENCE CHORÉGRAPHIÉE

5.1 Pourriez-vous nous conseiller sur les situations où un juge devrait appliquer la nouvelle réduction du PE pour les séquences chorégraphiées : Incapacité de présenter clairement la séquence -2 à -3.   

Il arrive que l’inclusion d’une séquence chorégraphiée dans le programme d’un patineur ne soit pas évidente et que le juge ne puisse distinguer clairement à quel moment l’élément a débuté ou s’est arrêté, ou encore si la séquence a vraiment été incluse dans le programme du patineur. À la plupart des compétitions canadiennes, les juges n’ont pas la possibilité de revoir le programme des patineurs à l’aide d’une reprise vidéo afin de pouvoir vérifier cet élément.

Lorsqu’un juge ne sait pas quand a commencé et a pris fin la séquence chorégraphiée et qu’il n’est pas à l’aise de déterminer le PE d’un élément qu’il ne peut évaluer, il applique ce nouveau PE : incapacité de présenter clairement la séquence : -2 à -3.

6.0 Patinage en couple

Remarque : les restrictions concernant les séquences chorégraphiées pour le patinage en couple sont supprimées cette saison. Il n’y a plus de déduction pour un trop grand nombre de petites levées dans les programmes court et libre de patinage en couple.

Cet article vous a-t-il été utile ?
0 sur 0 ont trouvé cela utile.
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Commentaires

Réalisé par Zendesk