À venir bientôt! Patinage Canada se prépare à relancer le Centre d’info avec une meilleure structure, de nouvelles fonctions et des articles faciles à trouver, sur tout ce que vous devez savoir à propos des règlements administratifs et généraux ainsi que des politiques et procédures de Patinage Canada.

Centre d'info

S’abonner

Clarification technique no 3 de 2015-2016 – Patinage en simple et patinage en couple (17 août 2015)

Cette clarification a été rédigée par Patinage Canada ou reçue des comités techniques de l’ISU ou du secrétariat des sports de l’ISU. Veuillez toutefois prendre note que toute clarification ultérieure de l’ISU aura préséance sur la présente communication et sera publiée sur notre site Web.

Les documents concernant les exigences de programme de la saison contiennent de l’information complémentaire. Veuillez consulter les documents, ISU website’s Questions and Answers et Technical Panel Handbooks ainsi que les clarifications ci-dessous. Pour toute autre clarification, veuillez remplir une demande de clarification. 

1.0 SAUTS

1.1 Si un saut est répété pendant un programme libre, mais qu’il n’y a pas de second saut, le jury technique le désignera-t-il de +REP?

Ce n’est pas un changement par rapport aux années précédentes, mais ça a été une source de confusion. Il n’est pas nécessaire pour le jury de le désigner de +REP si le logiciel l’inscrit automatiquement. Pour les catégories junior et senior, le +REP est automatiquement ajouté à tout saut triple ou quadruple qui est répété en saut individuel et qui ne fait pas partie d’une combinaison ou d’une séquence de sauts. Toutefois, il n’y a pas de désignation +REP pour un saut double ou triple exécuté par un patineur junior ou senior. Pour les niveaux pré-juvénile à novice, le +REP est automatiquement ajouté à tout saut répété qui ne l’est pas dans une combinaison ou une séquence de sauts. Si un saut est exécuté une troisième fois, en saut individuel ou dans une combinaison ou séquence de sauts, l’élément en entier est invalidé, peu importe la catégorie.

1.2 S’il y a trois ou plus de trois exécutions du même saut que le logiciel ne peut voir (consultez les sauts à la page 5 du ISU Technical Panel Handbook), le logiciel supprimera-t-il automatiquement la troisième exécution du saut?

Non, la troisième exécution doit être supprimée à la main par le contrôleur technique.

Le contrôleur technique devrait vérifier pendant la relecture des éléments que tout +REP ou second saut répété et invalidé est saisi correctement dans l’ordinateur.

2.0 PIROUETTES

2.1 Quelle est la pénalité pour une pirouette avec changement de pied qui n’est pas exécutée dans une position de base d’au moins deux révolutions avant et après le changement de pied?

Pour les pirouettes dans une position avec changement de pied, le résultat est une pirouette sans valeur, tant dans le programme court que dans le programme libre. Pour ce qui est de la pirouette combinée avec changement de pied, la pirouette peut quand même avoir une valeur dans le programme court comme dans le programme libre.

2.2 Si une pirouette contient cinq traits saillants, y compris l’exécution réussie de huit révolutions bien que ce trait saillant ne soit pas nécessaire pour obtenir un niveau 4, le trait saillant de huit révolutions peut-il compter comme trait saillant dans une autre pirouette exécutée plus tard dans le programme?

Non. Les documents Niveaux de difficulté de Patinage Canada et la communication 1944 de l’ISU indiquent que le trait saillant de huit révolutions « […] compte une seule fois par programme (dans la première pirouette où il est exécuté avec succès) […] ». L’application de ce trait saillant n’est pas un changement par rapport aux années passées.

3.0 SÉQUENCE DE PAS, SÉQUENCE D’ARABESQUES ET SÉQUENCE CHORÉGRAPHIÉE

3.1  Un changement a été apporté au trait saillant no 1 pour les séquences de pas (Niveaux de difficulté de Patinage Canada et communication 1944 de l’ISU).  En quoi consiste ce changement et quel est son impact sur la structure d’une séquence de pas et la façon dont le niveau de difficulté est déterminé? Les juges établissent-ils de façon différente leur PE?

Le changement sert à préciser les virages et les pas qui comptent pour le trait saillant no 1. Le nombre de virages et de pas a été réduit aux seuls six qui sont considérés comme étant « difficiles » : les voltes, les accolades, les boucles, les contre-trois, les contre-accolades et les choctaws. Pour déterminer le niveau, le jury technique tient compte de ces six virages et pas dans leur ensemble et ne compte pas les virages séparément du seul pas (choctaw). Consultez les documents Niveaux de difficulté de Patinage Canada et la communication 1944 de l’ISU, page 9 (patinage en simple) et page 11 (patinage en couple), pour des précisions sur le nombre de pas et de virages qui doivent être exécutés pour chaque niveau.

Autres points importants à retenir :

  • Il n’y a pas de changement apporté au trait saillant no 4 (« deux combinaisons différentes de trois virages difficiles exécutés sur un rythme évident durant la séquence »), dans la mesure où la combinaison ne peut contenir de choctaws. Toutefois, il y a une nouvelle exigence pour le niveau 4 : les deux combinaisons doivent être exécutées sur des pieds différents.
  • Il n’est pas exigé que le seul pas (le choctaw) soit inclus, sauf pour la reconnaissance de la « complexité » du niveau 4. Dans ce cas, le patineur doit inclure « 11 virages et pas difficiles […] dont aucun type ne peut être exécuté plus de deux fois. […] ». Puisqu’il y a six virages et pas admissibles, l’exigence de 11 signifie donc qu’il doit y avoir au moins un choctaw.
  • Pour la « complexité » « cinq types doivent être exécutés dans les deux directions ». Toutefois, l’exigence de virages et de pas dans les deux directions n’est pas précisée pour « variété minimale », « variété simple » ou « variété ».
  • Comme par le passé, tous les virages et les pas doivent être soignés pour obtenir des points.
  • Les couples sont maintenant autorisés à effectuer des voltes dans leur répertoire de virages et de pas difficiles.
  • Les pas et les virages doivent être distribués de façon équilibrée pendant la séquence; cette exigence vaut pour tous les pas et les virages, et non seulement pour les pas et les virages difficiles.
  • Les juges tiennent maintenant compte de « l’utilisation de pas variés durant la séquence » dans les directives de PE pour les traits positifs. Consultez la clarification technique no1 de Patinage Canada pour une explication détaillée de ce point.

Comme le choctaw a pris une plus grande importance pour la séquence de pas, nous définissons ce pas dans et présentons des exemples dans la partie suivante.

Définition (patinage en simple et patinage en couple) – Un choctaw est un pas d’un pied à l’autre pour lequel la courbe de sortie est effectuée sur une carre opposée à la courbe d’entrée. 

Voici quelques exemples de vidéos :

DAVI/GARE

GAVI/DARE

DARE/GAVI

GARE/DAVI

DAVE/GARI

GAVE/DARI

DARI/GAVE

GARI/DAVE

EXIGENCES POUR LE PATINAGE EN COUPLE

4.0 LEVÉES

4.1 Quelles sont les exigences pour la levée du programme court?

Les patineurs en couple novices, juniors et seniors doivent faire un appel de levée par la main du groupe 4. Pour les couples novices et seniors, ce peut être n’importe quel appel par la main du groupe 4. Pour les couples juniors, la levée commence par un appel de boucle par la main, les deux partenaires en patinage arrière, un derrière l’autre. L’appel doit être comme un saut de boucle. Un appel plat est acceptable, tant pour le jury technique que pour les juges. Si l’appel est fait sur une carre intérieure ou si la femme fait l’appel sur les deux pieds, les juges tiennent compte de ces erreurs dans le PE. Si un couple junior exécute une levée différente du groupe 4, la levée est sans valeur. Les couples pré-novices sont autorisés à faire la levée de leur choix du groupe 1, 2, 3 ou 4. Par ailleurs, s’ils exécutent une levée du groupe 5, cette levée est sans valeur.

4.2 La femme du couple de patinage peut-elle utiliser la pointe du pied pour s’aider dans l’appel d’une levée arrière du groupe 5 (5BLi) et d’une levée inversée du groupe 5 (5RLi)?

L’exécution de l’une ou l’autre de ces levées avec aide de la pointe du pied sera désignée de « V ».  Les niveaux ne seront pas modifiés et la valeur de la levée sera la même que celle d’une levée piquée du groupe 5 (5TLi).

 

Cet article vous a-t-il été utile ?
0 sur 0 ont trouvé cela utile.
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Commentaires

Réalisé par Zendesk