À venir bientôt! Patinage Canada se prépare à relancer le Centre d’info avec une meilleure structure, de nouvelles fonctions et des articles faciles à trouver, sur tout ce que vous devez savoir à propos des règlements administratifs et généraux ainsi que des politiques et procédures de Patinage Canada.

Centre d'info

S’abonner

Directives concernant l’examen et la révision d’une désignation erronée

Détermination et publication des résultats

Directives concernant l’examen et la révision d’une désignation erronée

 

Remarques introductives

Les directives suivantes vous aideront à mettre en œuvre les révisions apportées aux règlements portant sur le CPC – Section A – Détermination et publication des résultats.

  1. Publication des résultats

  a. Les classements officiels pour chaque partie d’une compétition ou d’un championnat doivent être publiés dès que possible après l’exécution de cette partie par tous les patineurs, les couples ou les équipes. L’arbitre et le contrôleur technique doivent autoriser la publication des résultats et toute révision subséquente des résultats.

Le but de cette révision vise à reconnaître le principe d’esprit sportif pour tous les athlètes de même qu’à rendre la procédure de Patinage Canada en matière de détermination et de publication des résultats conforme à celle de l’UIP. La révision intègre un mécanisme au processus de détermination et de publication des résultats qui permet de corriger toute identification d’un élément ou « désignation » erronée. Ce processus sert à corriger une erreur humaine « évidente ». Ainsi, la révision permettra au patineur de recevoir les points pour ce qu’il a accompli en cas de désignation erronée évidente. Des erreurs humaines peuvent se produire à n’importe quel niveau de compétition et la mise en place d’un mécanisme pour corriger une erreur humaine « évidente » par souci d’esprit sportif et d’exactitude des résultats.   

Directives pour l’examen et la révision d’une désignation erronée

Le comité d’examen est composé de l’arbitre, du contrôleur technique, du spécialiste technique et du spécialiste technique adjoint. Un des membres du comité d’examen peut demander l’examen d’un élément en raison d’une erreur humaine « évidente ». L’examen peut avoir lieu :

  • pendant une pause d’une partie d’une compétition ou pendant l’arrosage de la patinoire;
  • à la fin d’une partie de la compétition;
  • avant le début de la dernière partie;
  • avant la cérémonie de remise des prix.

Dans tous les cas, l’examen doit avoir lieu dans un délai maximal de deux heures après la publication des résultats de la partie visée de la compétition.

Si une erreur est repérée après le tirage au sort intermédiaire qui entraîne un changement des groupes seulement, la partie fait l’objet d’un nouveau tirage au sort mené par le spécialiste en chef des données et l’arbitre avant la séance d’entraînement de la partie suivante ou la partie suivante de la compétition (s’il n’y a pas de séance d’entraînement). Tous les efforts sont faits pour informer les athlètes des résultats du nouveau tirage au sort. Les nouveaux groupes d’échauffement sont affichés avec une note aux athlètes indiquant que les groupes ont été « révisés ». Il appartient aux athlètes et aux entraîneurs de se tenir au courant des changements.

Le comité d’examen n’est autorisé à utiliser que les données de compétition ou la vidéo officielles pour examiner la possibilité d’une erreur humaine « évidente ». Les données officielles de compétition comprennent les notes du jury technique, de l’arbitre ou des juges, de même que les reprises vidéo. Le choix de données officielles de compétition qui seront utilisées est laissé à l’entière discrétion du comité d’examen et ce dernier n’est pas tenu de regarder les reprises vidéo officielles s’il ne le juge pas nécessaire.

Puisque cette procédure vise à corriger une erreur humaine « évidente », tous les membres du comité d’examen doivent s’entendre sur la correction de l’élément. L’arbitre et le contrôleur technique doivent en informer le spécialiste en chef des données et autoriser la publication des résultats révisés.

Exemples d’erreurs humaines « évidentes » qui peuvent faire l’objet d’une révision par le comité d’examen :

Situation/Élément exécuté

« Désignation » erronée

Correction par le comité d’examen

3A

2A

3A

1Lz+1Lo+1S+C

1Lz+1S+S

1Lz+1Lo+1S+C

2 points bonus

1 point bonus

2 points bonus

2 chutes

3 chutes

2 chutes

Le 1er patineur du groupe d’échauffement a pris 1 min pour commencer

-1,0 pour le 1er patineur du groupe d’échauffement qui a eu un retard en commençant à 31 secondes

Pas de déduction puisque le 1er patineur du groupe d’échauffement dispose de 1 min pour commencer

Un patineur exécute un second saut individuel 3Lz dans le programme libre (PL)

3Lz+S

3Lz+REP

4STh

3STh

4STh

CuLi4

SlLi4

CuLi4

TC3 (cercle mobile)

C3 (cercle rotatif)

TC3 (cercle mobile)

Co1 (élément combiné)

Cr1 (élément créatif)

Co1 (élément combiné)

Les désignations sur le terrain de jeu comme le niveau d’une pirouette, la désignation des sauts dont la rotation est insuffisante et des sauts déclassés, et les PE des juges ne sont pas visés par ce règlement et ne seraient pas modifiés.

Cet article vous a-t-il été utile ?
0 sur 0 ont trouvé cela utile.
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Commentaires

Réalisé par Zendesk