À venir bientôt! Patinage Canada se prépare à relancer le Centre d’info avec une meilleure structure, de nouvelles fonctions et des articles faciles à trouver, sur tout ce que vous devez savoir à propos des règlements administratifs et généraux ainsi que des politiques et procédures de Patinage Canada.

Centre d'info

S’abonner

Saison de patinage synchronisé – modèle de calendrier

Les organisations ne peuvent ou ne veulent pas toutes suivre le même calendrier durant une saison. Les équipes de haute performance prévoient souvent des auditions au début du printemps, établissent leurs listes de membres en mai et amorcent peu après leur entraînement. D’autres équipes choisissent de tenir leurs séances d’habiletés au printemps, faire relâche durant l’été et organiser les auditions à l’automne tandis que d’autres n’ont peut-être pas accès à une patinoire avant l’automne et cessent toutes leurs activités en mars. Dans certaines régions, les compétitions commencent à la fin novembre et au début décembre alors qu’ailleurs la première compétition n’a pas lieu avant janvier. Les gérants d’équipe doivent créer un calendrier en consultation avec l’entraîneur selon la taille et le niveau de l’équipe, ayant recours aux ressources qui lui sont disponibles.

Voici un exemple de calendrier de patinage synchronisé et des activités qui doivent être entreprises pour que l’équipe soit aussi prête que possible à participer à son premier événement. Ce calendrier est fondé sur une saison moyenne et ne tient pas compte du rythme accéléré des programmes de haute performance.

 

Printemps et été – planification de base et établissement de buts

  • Choix du nom de l’équipe (s’il s’agit d’une nouvelle équipe).
    • Un nom devrait donner une identité unique et faire l’objet de recherches afin de s’assurer qu’aucune autre équipe ne porte le même nom dans la région ou à ce niveau. Il faut éviter les noms de programmes établis de patinage synchronisé. Bien que certaines patineuses et équipes ne s’offusquent pas que d’autres équipes adoptent leur nom, ce n’est pas généralement considéré de mise.
  • Établissement des buts et des objectifs de l’équipe selon l’âge et les habiletés.
  • Le choix du niveau de l’équipe devrait être fait dès que l’entraîneur et le gérant d’équipe ont une idée du groupe de patineuses avec lesquelles ils pourraient travailler.
    • Les catégories et critères de chaque niveau sont établis par Patinage Canada. Veuillez communiquer avec votre bureau de section et consulter tous les règlements pertinents et autres documents techniques de Patinage Canada pour plus de renseignements.
    • Aux stades préliminaires de la planification, vous pourriez choisir d’avance une ou deux catégories différentes que l’entraîneur pourrait estimer convenir à l’équipe. La décision définitive ne peut être prise que lorsque le groupe de patineuses a été sélectionné, leurs âges sont connus et l’entraîneur a évalué leurs habiletés.
  • Déterminer l’établissement, les heures de glace et les calendriers d’entraînement et signer les contrats nécessaires.
    • Le modèle de développement à long terme de l’athlète (DLTA) présente des recommandations sur la quantité de temps que les athlètes devraient passer sur la glace aux divers stades de leur développement. On incite fortement les clubs à essayer d’accorder à leurs patineuses le temps de glace recommandé dans le modèle de DLTA. Néanmoins, les périodes d’entraînement varient considérablement d’un bout à l’autre du pays et les clubs ne sont pas tous en mesure d’assurer du temps de glace comme recommandé. L’entraînement hors glace peut compenser une partie du temps de glace, pendant lequel l’équipe peut apprendre de nouveaux pas et de nouvelles transitions et perfectionner sa synchronisation et son unisson. Ceci est très efficace et devrait être fait peu importe combien de temps l’équipe passe sur la glace.
  • Planifier les activités et les annonces pour le recrutement de patineuses
    • De nombreuses équipes organisent des activités « portes ouvertes » pour inviter toutes les personnes qui souhaitent essayer le patinage synchronisé à patiner avec l’entraîneur et les patineuses des années précédentes. Cette activité sans pression permet à celles qui sont curieuses à propos de la discipline d’essayer une séance et de décider si elles aimeraient se joindre à l’équipe.
    • Des annonces peuvent être placées dans les journaux locaux, sur les tableaux d’affichage de patinoires et dans les bulletins de clubs ou de sections ou sur les sites Web applicables du club ou de l’équipe.
    • Si le club forme une équipe pour la première fois, il pourrait inviter un conférencier qui s’y connaît, comme un entraîneur, un officiel ou le président ou la présidente du comité de patinage synchronisé de la section, à parler aux parents et susciter l’intérêt pour le patinage synchronisé.
  • Tenir une réunion pour les patineuses et les parents, communiquer autant de renseignements que possible
    • Les parents et les patineuses devraient être informés des objectifs de l’équipe et comprendre l’importance d’un profond engagement envers l’équipe, l’engagement d’assister aux séances d’entraînement et aux compétitions et l’importance de respecter les règles de l’équipe.
    • Les règles de l’équipe serviront à la gestion des conflits. Une copie des règles de l’équipe devrait être fournie à titre de référence afin que les patineuses et leurs parents en soient conscients avant de s’engager envers l’équipe pour la saison.
    • Un calendrier de base de l’entraînement et, si possible, des compétitions auxquelles l’équipe participera, devrait être distribué aux parents dès que possible.
    • Un aperçu de base des frais prévus et des engagements financiers devrait être présenté à ce moment.
  • Tenir des auditions, des évaluations, des stages, des activités « portes ouvertes » ou des camps, au besoin.
    • Des auditions ou des évaluations ont lieu même si l’équipe n’est pas complète. Une évaluation structurée aide l’entraîneur à déterminer les habiletés des patineuses et élaborer un plan d’entraînement et des stratégies. Il peut ensuite évaluer les progrès par rapport à ce point de départ.
    • Certaines équipes invitent les juges à aider à faire une évaluation stratégique. Ceci donne une certaine crédibilité au processus et peut éviter qu’on soupçonne l’entraîneur de parti pris plus tard durant l’année, surtout s’il doit choisir des remplaçantes.
  • Confirmer la composition de l’équipe.
  • Recruter des bénévoles et déléguer des tâches.
  • Tenir des réunions avec les membres confirmés de l’équipe et leurs parents afin de communiquer les objectifs, les règles et les politiques de l’équipe; si on utilise un contrat d’équipe pour les règles, distribuer le document et recueillir les copies signées des parents, tuteurs ou patineuses, le cas échéant.
  • Recueillir les formulaires médicaux et les formulaires en cas d’urgence.

Les entraîneurs devraient :

  • se tenir au courant des changements apportés aux règlements en consultant fréquemment la section de Connexion des membres du site Web de Patinage Canada et le site Web de l’Union internationale de patinage (UIP);
    • Toute nouvelle communication ou éclaircissement de l’UIP devrait être lu afin de déterminer si les changements s’appliquent à l’équipe. Tout document technique publié par Patinage Canada devrait être lu et gardé comme référence.
  • assister à tout stage ou séminaire offert (y compris les séances en ligne) et communiquer avec les personnes-ressources nécessaires et les consulter à propos de tout changement aux règlements;
  • planifier les auditions, stages ou évaluations;
  • collaborer avec le gérant d’équipe afin de créer des règles pour l’équipe et présenter une politique pour les remplaçantes;
  • commencer la sélection de la musique et planifier la chorégraphie;
    • La musique sélectionnée devrait tenir compte de l’âge et de l’habileté des patineuses de l’équipe.
  • créer un plan d’entraînement annuel comptant des buts et des objectifs précis.

 

Fin de l’été et début de l’automne – début de la saison régulière

  • S’assurer que les patineuses et les entraîneurs sont inscrits auprès de Patinage Canada pour la saison en cours et recueillir des copies de toutes les cartes de membres et des documents officiels de preuve d’âge.
  • Inscrire l’équipe auprès de Patinage Canada avant la date d’échéance du 1er novembre.
  • Surveiller la sélection de vêtements de l’équipe et de costumes de compétition avec l’entraîneur, dont la sélection et la surveillance du couturier. L’équipe peut décider d’avoir d’autres vêtements et accessoires facultatifs, par exemple des tenues officielles d’entraînement, des tenues d’échauffement, des sacs de patinage, des protège-lames, etc.
    • Il n’est pas nécessaire que les costumes de compétition coûtent cher ou soient recherchés pourvu qu’ils permettent à l’équipe d’avoir une apparence uniforme sur la glace. Les motifs et tissus simples sont parfaitement acceptables et tout ornement est à la discrétion de l’équipe. On peut aussi acheter des costumes d’occasion ou les louer d’un autre club pour la saison afin de réduire les coûts.
    • Les costumes devraient être sportifs et appropriés au groupe d’âge. Les femmes peuvent porter la jupe ou le pantalon mais les jupes ne doivent pas dépasser le pli à l’arrière du genou (haut du mollet).
    • Tout autre vêtement, dont les survêtements ou les robes pour l’entraînement, est entièrement facultatif et devrait être sélectionné conformément au budget des patineuses; toutefois, la majorité des équipes essaient d’avoir des tenues hors glace de couleur uniforme afin d’encourager l’identité de l’équipe et un sentiment d’appartenance, ainsi que d’aider les accompagnatrices à visuellement assurer le suivi de leurs patineuses durant les déplacements.
  • Continuer à tenir des réunions régulières et des séances d’information avec les parents et les patineuses.
  • S’assurer que les séances d’entraînement se déroulent conformément aux objectifs établis.
  • Planifier les activités de collecte de fonds.

Les entraîneurs devraient :

  • commander et obtenir la musique officielle du programme d’un professionnel qualifié en son ou en musique (ou l’équivalent) pour l’entraînement et la compétition conformément aux règles (habituellement au moins un CD pour les séances d’entraînement et au moins deux originaux soumis lorsque l’équipe s’inscrit à l’événement);
    • Les CD de compétition devraient être joués et vérifiés avant chaque événement. Ils devraient aussi être inspectés visuellement pour toute éraflure ou tout dommage.
    • De nombreux entraîneurs ont aussi avec eux une copie de secours sur une clé USB ou un lecteur MP3 (iPod) au cas où le CD soit incompatible avec l’équipement à la compétition.
  • déterminer les besoins en costumes pour la compétition et commencer à travailler avec le couturier (le cas échéant) ou commencer à chercher quels clubs auraient des robes d’occasion à vendre ou à louer;
  • poursuivre l’entraînement de base des habiletés et amorcer la chorégraphie;
  • établir une communication claire avec les patineuses et les parents à propos des progrès individuels;
  • commencer à planifier la sélection des remplaçantes selon les politiques établies;
  • planifier et organiser des activités et des exercices de promotion du travail d’équipe, au besoin;
  • guider l’équipe pour la sélection d’une capitaine de l’équipe.

 

Octobre et novembre – approche des compétitions

  • Prendre une décision définitive à propos des compétitions auxquelles l’équipe participera et obtenir des avis de compétition et des formulaires d’inscription.
    • Les compétitions invitations sont annoncées sur les sites Web des clubs ou des sections et les événements de qualification le seront sur les sites Web des sections ou le site de Patinage Canada. Les exigences et le processus d’inscription seront expliqués en détail dans l’avis de compétition.
    • Les bureaux de section pourront fournir des renseignements sur les événements de qualification.
  • Décider d’assister ou non aux événements de qualification régionaux et si l’équipe participera aux Championnats nationaux de patinage synchronisé si elle se qualifie pour cet événement.
  • Surveiller l’entraîneur en ce qui concerne la planification de remplaçantes possibles aux compétitions en vertu des politiques sur les remplaçantes établies au début de la saison. La patineuse et ses parents devraient être informés dès que possible des faiblesses de la patineuse et savoir si l’entraîneur compte la nommer comme remplaçante pour toute compétition environ deux semaines d’avance.
  • Présenter un calendrier définitif des compétitions aux parents.
  • Rédiger une lettre sur du papier à en-tête de l’équipe pour l’école ou le milieu de travail, qui explique la nature de l’activité à laquelle l’athlète participera et demander le soutien de l’établissement et sa compréhension de toute absence. Distribuer la lettre aux patineuses au besoin.
  • S’assurer que le couturier livrera les costumes à la date promise et que les vêtements de l’équipe sont livrés et ajustés.
  • Organiser des activités de collecte de fonds comme prévu et exigé.
  • Faire des réservations et prendre des dispositions pour le déplacement en vue des événements à venir, réserver les billets et les autobus, vérifier les transferts, planifier les repas, etc.
  • Planifier et établir le calendrier des exhibitions (souvent tenues en décembre ou durant le temps des Fêtes).
    • Les exhibitions aident l’équipe à s’habituer à patiner devant un public. Elles servent aussi de répétition générale pour les bénévoles afin qu’ils puissent apprendre à se préparer et à gérer l’équipe, les costumes et le maquillage durant une performance.
    • Si une exhibition n’est pas possible, il est important pour l’équipe de mettre à l’essai les coiffures, le maquillage et les costumes au moins une fois durant l’entraînement avant la compétition. Ceci aidera à confirmer qu’il n’y aura aucune défaillance des costumes durant la compétition et que tous les ornements restent en place, les postiches sont bien fixés, les coutures des robes sont solides, les fermetures à glissière ne sont pas défectueuses et ainsi de suite.

Les entraîneurs devraient :

  • terminer la chorégraphie de base et amorcer les répétitions à la fin novembre ou en décembre (selon la date de formation de l’équipe et du début de l’entraînement);
  • informer une patineuse au moins deux semaines avant un événement si elle sera nommée remplaçante, sauf en cas de changement imputable à une maladie soudaine ou une blessure;
  • prévoir une évaluation ou une rétroaction avec un spécialiste technique, un contrôleur technique ou un juge. Si les ressources locales sont limitées, les entraîneurs peuvent prendre les dispositions voulues pour envoyer une vidéo à un officiel et ainsi obtenir une évaluation. Ils peuvent communiquer avec leur bureau de section pour savoir comment communiquer avec les officiels qui se trouvent le plus proche de l’équipe;
  • s’assurer que le maquillage et les coiffures sont prévus et prêts ainsi que le costume de la compétition.
    • Les coiffures devraient être aussi similaires que possible, mais les styles peuvent être simples et faciles à exécuter. Les cheveux longs doivent être noués en arrière en chignon. Le temps et le nombre de bénévoles exigés pour les coiffures de toutes les patineuses devraient être pris en considération au moment de choisir une coiffure.
    • Le maquillage est tout à fait facultatif mais si l’équipe choisit d’utiliser du maquillage, il ne doit pas être de nature théâtrale.
  • planifier les exhibitions ou les autres événements publics de sorte à simuler un milieu de compétition et permettre à l’équipe de vivre l’expérience de la performance devant un public. Ces événements peuvent aussi servir aux collectes de fonds. De nombreuses équipes inviteront des officiels à surveiller cette performance et à leur donner des rétroactions, créant ainsi une simulation plus réaliste de l’expérience de compétition;
  • être prêt à à une compétition (musique en main, robes prêtes, chorégraphie de l’entrée et de la sortie de la glace de l’équipe, chorégraphie d’un échauffement de compétition d’une minute, planification et chorégraphie de l’échauffement hors glace, etc.);
  • informer la capitaine de l’équipe de ses responsabilités durant la performance et comment parler à l’arbitre en cas de mauvais fonctionnement ou d’interruption du programme.

 

Décembre à mars – saison de compétition

  • Confirmer la réception des inscriptions à la compétition, obtenir les calendriers de compétition à mesure qu’ils sont disponibles et planifier l’horaire quotidien pour chaque événement.
    • Les gérants doivent planifier les repas et les réservations conformément à l’horaire et selon les restaurants qui peuvent accueillir leur groupe.
    • N’oubliez pas de prévoir suffisamment de temps pour chaque activité (coiffures, maquillage, échauffement de l’équipe, repas et aller-retour de la patinoire).
    • Les équipes doivent habituellement se conformer à un couvre-feu et un réveil fixes.
  • Rendre définitives et confirmer toutes les dispositions de voyage, au besoin.
  • Appuyer l’entraîneur dans ses communications avec les patineuses et les parents, surtout avec les patineuses qui pourraient être nommées remplaçantes.
  • Superviser les accompagnatrices de l’équipe et s’assurer qu’elles ont tout ce dont elles ont besoin pour appuyer l’équipe durant une fin de semaine de compétition.
  • Planifier les activités de fin de saison, dont les exhibitions, les spectacles ou les soupers d’équipe.

À la fin de la saison, certains gérants d’équipe pourraient vouloir faire un sondage auprès des patineuses, des entraîneurs et des parents, soit officiellement ou officieusement, durant une réunion d’équipe ou au moyen d’un questionnaire, à propos des améliorations qu’ils estimeraient nécessaires afin d’améliorer la prochaine saison de l’équipe.

Cet article vous a-t-il été utile ?
0 sur 0 ont trouvé cela utile.
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Commentaires

Réalisé par Zendesk