À venir bientôt! Patinage Canada se prépare à relancer le Centre d’info avec une meilleure structure, de nouvelles fonctions et des articles faciles à trouver, sur tout ce que vous devez savoir à propos des règlements administratifs et généraux ainsi que des politiques et procédures de Patinage Canada.

Centre d'info

S’abonner

Normes pour la danse diamant

Normes pour le test diamant de danse

En général, les normes de performance doivent être supérieures aux normes du test or de danse, mais moins élevées que les normes de la danse senior de compétition.

La chorégraphie seule exige un niveau assez élevé de compétence, ce qui hausse les normes au-delà du niveau du test or.

Bien entendu, les pas et la synchronisation doivent être corrects et respecter les descriptions présentées dans le manuel des règlements. Les patineurs doivent exécuter toutes les séquences avec compétence et montrer une aisance dans le mouvement du début à la fin de la danse et une expression convaincante pour obtenir une note satisfaisante. Le mouvement et l’évolution doivent être uniformes.

 

Diagramme attachée 

 

Rumba

Les patineurs doivent accorder une attention particulière à la précision des pas et des courbes puisque la danse est exécutée dans la même prise du début à la fin.

Caractère – la danse doit préserver une expression douce, fluide et sensuelle du début à la fin.

Des courbes fermes et profondes rehaussent le caractère de la rumba.

Le choctaw double est un trait saillant de la danse, et, à ce titre, il doit être bien exécuté. Des variations du choctaw sont acceptables, compte tenu de la position difficile ouverte de la hanche qui est exigée.

Lors de la répétition de la danse, les patineurs doivent s’assurer de bien faire la transition DARI à GAVE.

 

Rythme de la danse

Synchronisme :

  • Courbes de 1, 2 et 4 temps
  • Rythmique et fluide
  • Synchronisme du chassé d’ouverture, pas avec changement de carre : 4 temps
    Chassé : 1, et
    Changement de carre : 2 et 3
    Croisé devant : 4
  • Synchronisme du choctaw
    GAVI : 3, 4, 1 et 2
    DARE : 3, 4, 1 et 2
    GAVI : 3, 4, 1 et 2
  • Synchronisme du croisé arrière : 2 et en avant, 2 dans la reprise

Expression :

  • Douce et sensuelle.
  • Évolution marquée sur la glace.

Unisson :

  • Maintien de la position Kilian correcte et grande proximité.
  • Mouvements doux et harmonieux des genoux du début à la fin.
  • Harmonie des extensions des jambes libres et des positions lors du choctaw double.

 

Exécution

Style:

  • Position Kilian adéquate et bonne tenue du début à la fin.
  • Mouvements subtils du genou qui assurent une bonne puissance et évolution.
  • Fermeté de la posture, du haut du dos et de la position des bras, et poitrine en position ouverte.

Précision :

  • Chassé et changement de carre d’ouverture soignés et courbes correctes.
  • Premier grand pas deux fois plus petit que le second.
  • Choctaw réalisé sur les bonnes carres de profondeur égale.
  • Lobe ferme du virage trois pour assurer la répétition correcte du tracé.

Tracé :

  • Tracé prescrit.
  • Le pas no 1 devrait être placé sur la ligne médiane.

 

Commentaires suggérés pour la rumba

 

Points forts Points faibles
Expression douce, fluide et sophistiquée de la rumba Manque de la saveur latine subtile de la rumba
Synchronisme exact
Bonne utilisation des pas syncopés
Synchronisme flou
Jeu de pieds soigné et précis GAVE plat sur le chassé GAVE répété
Bonne exécution du double choctaw et courbes égales et de même profondeur Choctaw réalisé sur les mauvaises carres et séparation des partenaires lors des choctaws
Bonne profondeur des carres du début à la fin Courbes minimes et aplaties
Maintien de l’évolution Évolution irrégulière
Harmonie dans les mouvements doux des genoux et dans l’extension des jambes Manque d’unisson
Bonne position Kilian Perte et reprise de la bonne position de prise
Bon arrangement du tracé Le tracé n’est pas répété à partir de la ligne du centre
Tenue droite et ligne du corps très ferme Posture maladroite

 

Diagramme attachée  

 

Tango Romantica

La chorégraphie de cette danse est complexe et difficile, et la danse contient des prises et des courbes exigeantes. Comme la danse est bien remplie, il ne faut pas perdre de vue l’essentiel. Il faut porter une attention particulière à la précision des pas et des courbes. Bien que ce soit un tango romantique et séduisant, les patineurs doivent exécuter des pas très précis et vifs pendant toute la danse.

 

Rythme de la danse

Synchronisme :

  • Une variété de courbes de 1, 2 et 4 temps.
  • Propre à cette danse, le pas 1 qui commence sur le temps 4.
  • Pas no 5 de la femme : DARE sur le « et » entre 1, 2 et 3, 4.
  • Pas no 5 de l’homme : volte réalisée après le temps 3.
  • Pas no 7 de la femme : DAVI très court du mohawk sur le « et » entre 1, 2 et 3, 4.
  • Porter une attention particulière à ce qui suit :
    Pas no 10 : volte GARI exécutée sur le « et » entre 1, 2 et 3, 4.
    Pas no 46a : double virage 3 DARE – ½ temps pour le DARE et ½ temps pour le DAVI.
    Pas no 36 de la femme : virage 3 GAVE – ½ temps ½ temps.
  • Pas no 42 de l’homme et de la femme :
    GAVE, DAVI, chassé
    ½ temps ½ temps

Expression :

  • L’expression romantique est rehaussée par des carres douces et fluides, accompagnées d’excellentes extensions de la jambe. La posture est droite et la tête est redressée. L’expression est rehaussée par des voltes rapides et syncopées ainsi que par des pas d’un demi-temps. Le regard et les positions de la tête sont affirmés.

Unisson :

  • Une grande proximité des deux patineurs est nécessaire pour exécuter cette danse.
  • La flexion des genoux et l’extension des jambes libres doivent être synchronisées.
  • Les positions et les pas doivent être précis.

 

Exécution

Style:

  • Tenue adéquate et attention portée sur le détail des prises.
  • Utilisation subtile des genoux en contraste avec les pas rapides et syncopés.
  • La danse doit évoluer de façon uniforme du début à la fin.
  • Possibilité d’incorporer des mouvements uniques et intéressants de la tête et des bras.
  • La vitesse est peut-être un peu lente en raison du nombre de pas et de l’interaction compliquée entre les partenaires.

Précision :

  • Jeu de pied impeccable et soigné.
  • Il faut porter une attention particulière à l’exactitude des carres, des pas croisés, des trois rapides et des mohawks.
  • Souvent désignée de section « hélicoptère », la séquence de la jambe dans le croisé (pas no 1) présente un intérêt particulier, car c’est le virage sans rotation d’ouverture.

Tracé :

  • Le tracé est facultatif, mais il doit être répété de façon exacte.

 

Commentaires suggérés pour le tango Romantica

 

Points forts Points faibles
Synchronisme précis et contraste entre les longues courbes fluides et les pas syncopés Synchronisme difficile
Manque de syncope
Pas exacts
Jeu de pieds net et soigné
Pas bâclés
Virage sans rotation d’ouverture dynamique Manque d’unisson lors du virage sans rotation
Volte ARI rapide de la femme
Voltes rapides et vives du début à la fin
Voltes de faible qualité et déséquilibre
Positions rapprochées et pas exacts de l’homme et de la femme nos 28 à 32 Trop grande distance entre les partenaires
Un partenaire est traîné dans les pas ou les positions
Positions correctes et exécutées avec style, et bonne tenue Positions imprécises et posture de faible qualité
Maintien de l’évolution Évolution et vitesse irrégulières
Tracé bien placé et répété Le tracé n’est pas maintenu
Expression du tango du début à la fin Manque d’expression du tango
Le trois swing et le mohawk de la femme et la volte de l’homme sont des traits saillants quand ils sont bien exécutés  

 

Diagramme attachée  

 

Polka Yankee

La polka est une danse énergique, légère et quelque peu sautillante. Des pas courts et précis sans effort apparent pour maintenir l’évolution et des positions correctes et précises rehaussent le caractère de la danse. Les principes de base des poussées-élans et de l’évolution sans effort apparent doivent être respectés le plus possible. Pour ce qui est de la précision, il est impossible d’exécuter cette danse avec un partenaire si les pas ne sont pas raisonnablement précis.

De bons mouvements des genoux, de l’équilibre et du rythme sont essentiels au succès de cette danse. Les partenaires doivent rester rapprochés pour éviter les mouvements de va-et-vient qui peuvent se produire pendant les poussées-élans rapides l’un autour de l’autre.

Rythme de la danse

Synchronisme :

  • Une variété de pas de 1 et de 2 temps.
  • Le synchronisme est simple (toutes les courbes sont de deux temps) jusqu’à la fin des pas nos 22 et 23, un choctaw croisé quand la patineuse croise la carre GARI en avant pendant un temps suivi d’un chassé DARE sur le « et » entre les temps 3 et 4, puis d’une carre GARI d’un temps.
  • Il faut porter une attention particulière aux pas sur le « et » pendant toute la danse qui caractérisent le rythme de la polka.
  • Le synchronisme doit être précis, vif et très clair du début à la fin de la danse.

Expression :

  • Expression énergique et légère du début à la fin.
  • Des positions serrées et précises et de grands pas accentués par des changements marqués de l’inclinaison, des genoux élevés et des positions de la jambe libre rehaussent le caractère à la danse.
  • Un rythme du genou vigoureux et des pas réguliers et vifs aident également à rendre l’expression de la danse.
  • Les poussées ne devraient pas être évidentes.

Unisson :

  • Des positions serrées et un excellent synchronisme assurent un bon unisson durant cette petite danse rapide.
  • Si les genoux font un mouvement de flexion et d’extension régulier (l’accent sur la flexion) et que la tenue est bonne, il sera facile de maintenir l’unisson des jambes libres.
  • L’homme doit conserver un cadre ferme afin que les patineurs dansent ensemble pendant deux tracés.

 

Exécution

Style:

  • La bonne tenue, le jeu de pieds précis, le rythme des genoux et le synchronisme sont nécessaires.
  • Le couple peut relever le style en caractérisant les mouvements des jambes libres et des bras.
  • Des positions provocantes de la tête améliorent le style.
  • Des mouvements intéressants des bras donnent du caractère à la danse.
  • Des flexions et extensions vives des genoux faciliteront l’évolution de la danse et l’unité des partenaires.
  • Les partenaires ne devraient pas se pousser et se tirailler.

Précision:

  • De nombreux petits pas soignés.
  • Les pas croisés et les chassés rapides doivent être distincts.
  • Il est essentiel que la pointe du pied soit placée correctement au talon lors du choctaw.
  • Les prises doivent être exactes.

Tracé:

  • Tracé facultatif, mais qui doit être maintenu pour les deux tracés.
  • Lorsque le rythme des genoux est constant, le tracé s’adapte bien à la dimension de la patinoire.
  • Le départ et la reprise de la danse doivent avoir la même forme.

 

Commentaires suggérés pour la polka yankee

 

Points forts Points faibles
Expression heureuse, légère et vive Caractère et expression incorrects
Une certaine créativité dans les positions des bras aux pas nos 32, 33 et 34 Aucune tentative de mouvements créatifs
Mouvements provocants de la tête Les positions des partenaires ne sont pas claires
Jeu de pieds soigné et précis, et courbes correctes Jeu de pieds négligé et courbes incorrectes
Synchronisme correct Mauvais synchronisme
Bon unisson Synchronisme inégal
Positions rapprochées des partenaires Séparations des partenaires ou inclinaison avant
Évolution égale du début à la fin Évolution inégale du début à la fin
Bonne vitesse et des pas intentionnels et motivés Le haut du corps n’est pas maintenu droit

 

Diagramme attachée  

 

Valse autrichienne

Cette danse n’est pas une valse viennoise typique de ¾ de temps. Elle est patinée avec vigueur sur des courbes profondes et comprend de nombreux changements de lobes. Il y a donc des pas et des courbes qui contiennent plus de temps.

Les pas de l’homme sont considérablement moins difficiles que ceux de la femme, mais il doit diriger parfaitement sa partenaire afin d’aider cette dernière à exécuter les voltes difficiles.

Des mouvements longs et amples des bras et des jambes donnent son caractère à cette danse qui est accentuée par de courtes voltes légères.

 

Rythme de la danse

Synchronisme :

  • Le synchronisme est typique, mais il y a de nombreuses longues courbes.
  • Les voltes sont des accents qui ne le sont que si les voltes sont accomplies sur le bon temps.
  • Les longues courbes fluides en contraste avec les voltes rapides donnent à cette danse une sensation majestueuse et douce.

Expression :

  • Le temps de chaque pas de la chorégraphie permet l’expression intégrée et naturelle de la danse.
  • Une tenue droite, une belle position de valse et de très bonnes extensions procurent à cette danse vigueur et élégance.
  • Des mouvements doux et constants du genou et de belles voltes exactes et rapides, les pieds fermement croisés, créent un contraste avec les longues courbes et donnent à la danse un charme léger et fluide.

Unisson :

  • Le maintien d’une bonne position fermée et la flexion et l’extension régulières des genoux favorisent un bon unisson.
  • Les lobes longs et structurés également permettent aux patineurs d’harmoniser les mouvements des jambes libres.
  • L’homme doit diriger fermement sa partenaire et bien maîtriser les courbes afin de préserver l’unité de la danse.

 

Exécution

Style :

  • Ce n’est pas le type de valse qui est rehaussée par de nombreux mouvements additionnels des bras. Il est préférable de maintenir une excellente position rapprochée.
  • Une grande proximité des partenaires est essentielle.
  • Une bonne extension, les pieds tournés et pointés sont essentiels.
  • La tenue élégante, le rythme régulier du genou et la maîtrise des carres rehaussent le style de la danse.

Précision :

  • Les pas doivent être placés avec exactitude sur le lobe, bien que le tracé soit facultatif, faute de quoi le synchronisme pourrait en souffrir.
  • Les pas croisés sont serrés et exécutés avec soin.
  • Le couple doit porter attention aux voltes, à leur exactitude et vitesse.
  • L’homme doit préserver l’unité de la danse et guider fermement sa partenaire.
  • La maîtrise des courbes profondes permet de tracer des lobes égaux.
  • On doit porter une attention particulière à certaines prises des bras pour les pas 18 à 21.

Tracé :

  • Bien que le tracé soit facultatif, les lobes doivent être égaux et exécutés avec maîtrise.
  • Le respect du bon synchronisme et des courbes ne permet pas de varier beaucoup le tracé qui devient évidemment plus ample lorsqu’il est patiné à plus grande vitesse et avec évolution.
  • Le tracé répété doit être identique au premier, ce qui est accompli plus facilement si le couple fait preuve d’une bonne maîtrise et d’une évolution uniforme.

 

Commentaires suggérés pour la valse autrichienne

 

Points forts Points faibles
Courbes bien maîtrisées et profondes Peu de profondeur des courbes et problèmes de maîtrise et d’équilibre
Position solide et fermée, dans un style ouvert, et bonne tenue Manque de connexion durant les prises; rupture de la ligne à la taille; trop d’effort pour rester en contact avec le partenaire
Bonne direction de l’homme Prise de faible qualité et direction déficiente de l’homme
Proximité étroite des partenaires qui forment un « V » inversé Séparations des partenaires
Voltes rapides et exactes Mauvaise technique d’exécution des voltes qui entraîne la perte du synchronisme
Changements très évidents de prises, particulièrement pour la séquence des voltes Changements de prise de faible qualité
Bon style Le style n’est pas évident
Belle évolution et bon rythme des genoux Rythme des genoux de faible qualité ou aucun rythme, ce qui entraîne une évolution insuffisante
Joie de bouger au rythme de la valse Exécution difficile de la danse
Synchronisme exact Mauvais synchronisme

 

Diagramme attachée  

 

Valse or

C’est une danse très difficile sur le plan technique qui contient de nombreux traits saillants.

Une position solide et fermée, les hanches serrées et une tenue droite ravissante sont
essentielles pour l’exécution de cette danse.

Il faut porter une attention particulière à l’exactitude des positions lors des pas et des virages.

Le synchronisme doit être clair.

Lorsqu’elle est bien accomplie, cette danse donne une impression de fraîcheur, de légèreté et
de romantisme.

 

Rythme de la danse

Synchronisme :

  • Valse viennoise 3/4
  • Le synchronisme exact pour les trois tournoyants d’ouverture et les voltes de la femme est essentiel.
  • Le synchronisme du 3 DAVI et de la volte de la femme (pas no 31) et dans la position abaissée suivis d’un 3 DARE et de la volte subséquente est difficile.
  • Il est essentiel de bien suivre le synchronisme des pas 48 a et b sur deux pieds afin de recommencer correctement la danse.
  • Un rythme ¾ constant et vibrant confère à cette danse son caractère.

Expression :

  • Expression légère, fluide et heureuse du début à la fin.
  • La longueur exacte de chaque pas et courbe rehausse le synchronisme.
  • Le rythme régulier et doux du genou et la tenue droite mettent en valeur le caractère de la danse.

Unisson :

  • Une bonne prise de valse et la compréhension de la notion de parcours favorisent l’unisson.
  • Hauteur identique de la position des jambes libres pendant toute la durée de la danse lorsque les pas sont correspondants.
  • La grande proximité des partenaires permet un meilleur unisson.
  • Un bon synchronisme permet un bon unisson.

 

Exécution

Style :

  • Il est nécessaire de prendre une bonne posture et de bonnes positions.
  • Des jambes et des pieds en extension et bien tournés vers l’extérieur et un mouvement aisé à partir des hanches.
  • Une belle allure ferme, mais ouverte en position de valse.
  • Des genoux souples sont essentiels.
  • Une évolution constante et régulière du début à la fin.

Précision:

  • Il est nécessaire d’exécuter en tout temps des courbes et des pas précis.
  • Le tournoiement d’ouverture, les 3 GAVE rapides et assortis de même que toutes les voltes doivent être accomplis avec un haut degré de précision pour que la danse se déroule bien.
  • Les prises sont exigeantes et doivent être claires.
  • Une bonne direction de l’homme est un excellent atout.
  • Cette danse contient de nouvelles positions comme le coupé, le passé et l’attitude auxquelles le couple doit porter une attention particulière.
  • Plusieurs positions du bras libre des patineurs particularisent la danse.

Tracé :

  • Le tracé est facultatif, mais le premier et le second tracé doivent être identiques.
  • Le premier côté est relativement simple.
  • Le tracé à la première extrémité ne doit pas trop s’approcher du centre en croisant la ligne médiane afin que le couple puisse s’éloigner du coin et se préparer à tracer le second côté.
  • Les lobes du second côté peuvent être un peu moins profonds que ceux du premier côté en raison de la chorégraphie et d’un moins grand nombre de temps de musique.
  • Le tracé à la deuxième extrémité doit, là encore, permettre au couple de s’éloigner du coin pour se préparer à la reprise de la danse.

 

Commentaires suggérés pour la valse or

 

Points forts Points faibles
Position solide et exacte et bon synchronisme lors du tournoiement d’ouverture – un joli trait saillant Tournoiement de faible qualité et maladroite
Bon synchronisme et unisson pour les doubles virages 3 gauches extérieurs Unisson de faible qualité et synchronisme lent pour la séquence de double trois 
La danse semble négligée et précipitée
Changements de prises soignés et précis Changements de prises maladroits
Grande proximité des partenaires Les partenaires sont trop éloignés
Synchronisme clair Synchronisme inégal : les patineurs essaient de se saisir
Traits saillants : tournoiement, position abaissée de la patineuse, virages avec attitude pour les deux patineurs, grand aigle de l’homme, virage trois de la femme suivi d’une volte et de la position abaissée, tous faits avec précision et style. Les traits saillants ne sont pas exécutés à un haut degré d’habileté avec facilité et style.
Excellente préparation en vue de la reprise de la danse. Mauvaise préparation en vue de la reprise de la danse.
Danse fluide, de la qualité d’une valse –
flexion et extension aisées du genou du début à la fin
Jolie extension de la jambe libre
Danse légère, libre et précise
Mouvements saccadés
Manque de flexion et extension souples du genou
Extension insuffisante et manque d’expression élégante, propre à la valse
Exécution laborieuse et difficile

 

Diagramme attachée  

 

Valse ravensburger

C’est une valse de mesure ¾ qui est patinée selon le caractère de la valse viennoise. La danse est très rapide, mais présente un tracé relativement simple. Son intérêt réside dans les pas et la vitesse plutôt que dans les changements de lobe. L’impression en est une de tournoiement dans une salle de bal.

Les pas de l’homme sont effectivement très simples, mais la vitesse de la danse exige qu’il dirige extrêmement bien sa partenaire.

Les pas de la femme sont plus difficiles et comptent deux jolies voltes saillantes.

Lorsque la danse est bien accomplie, à grande vitesse et en position précise, il est impossible de voir les écarts de difficulté.

 

Rythme de la danse

Synchronisme :

  • Le synchronisme est régulier et très rapide et la danse comprend une belle variété de pas de trois temps, six temps et d’un, deux, un temps; une, deux et trois mesures.
  • La volte AVI de la femme est idéalement exécutée entre les temps deux et trois.
  • Le synchronisme des mohawks avec rotation n’est pas difficile, mais le synchronisme des changements de prise durant cette séquence est très exigeant.
  • La deuxième volte de la femme devrait être exécutée après deux temps sur la carre DARE.
  • Le tournoiement à la fin de la séquence est charmant quand il est exécuté sur les bons temps – un, deux, un; un, deux, trois.

Expression :

  • L’expression est rehaussée par de belles positions rapprochées, fermées et ouvertes. Les hanches sont serrées et le haut du corps est déployé et ouvert le plus possible (en forme de « V » inversé).
  • Les mouvements souples des genoux et les lignes allongées des jambes ajoutent à l’élégance de la danse. Il est nécessaire d’exécuter des pas légers et rapides, les pieds bien pointés et orientés vers l’extérieur.
  • Des positions élevées et élégantes de la tête de même que la direction du regard ajoutent du style. Il en est de même des changements d’inclinaison admirablement maîtrisés qui ajoutent un charme à la valse.

Unisson :

  • Les courbes plus longues sont faciles à coordonner tandis que les pas courts et rapides sont plus exigeants. Des positions correctes et un bon synchronisme produisent un unisson de qualité.

 

Exécution

Style :

  • Il est nécessaire de présenter des lignes allongées, de belles extensions, des pieds pointés et des mouvements doux des genoux pour exprimer cette danse et ne pas en faire une course contre la montre.
  • Les qualificatifs de majestueux, fier et exaltant décrivent bien le style et l’allure. Observez les épaules détendues, la poitrine ouverte, la bonne tenue du dos et le visage ouvert.

Précision :

  • Le couple doit porter une attention particulière au synchronisme et au parcours des trois à l’ouverture de la danse.
  • La femme doit exécuter des voltes de très haute qualité, indépendamment de son partenaire, car c’est alors que les voltes s’intègrent naturellement à la danse sans hésitation.
  • Les pas ne sont pas terriblement difficiles pour ce niveau, mais leur exécution conjointe avec les changements de prises est exigeante et difficile à maîtriser.
  • Il est essentiel que les patineurs maîtrisent les mouvements du haut du corps et les positions.

Tracé :

  • Le tracé est simple et, en fait, peu profond et très facile.
  • Le couple peut perdre la maîtrise du tracé si l’évolution est inégale et s’il ne patine pas en position très rapprochée.
  • Le deuxième côté de la danse doit être vif afin de ne pas rater la reprise de la danse.

 

Commentaires suggérés pour la valse ravensburger

 

Points forts Points faibles
Grande proximité des partenaires qui crée un effet d’unité Séparation des partenaires
Synchronisme clair et précis Bousculade pour respecter le synchronisme
Pas soignés et précis Pas peu soignés
Voltes rapides, exécutées avec maîtrise Voltes de faible qualité, lente ou en déséquilibre
Prise et position de valse de qualité supérieure Changements maladroits de prise et tenue de faible qualité
Excellente direction assurée par l’homme Direction et maîtrise déficientes de l’homme
Danse dégagée, excitante et élégante Manque d’élégance ou de légèreté de la danse
Vitesse égale, rapide et sans effort apparent Évolution irrégulière
  Le deuxième tracé est plus faible que le premier

 

Diagramme attachée 

Cet article vous a-t-il été utile ?
0 sur 0 ont trouvé cela utile.
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Commentaires

Réalisé par Zendesk