Centre d'info

S’abonner

Section A - Règlements officiels - 135 Noms, rôles et responsabilités des officiels et des opérateurs du système de notation

  1. Généralités pour les officiels
    • Se tenir parfaitement informés de tous les règlements relatifs au jugement du patinage se trouvant dans le manuel des règlements de Patinage Canada, des règlements généraux, spéciaux et techniques de l’UIP, de même que des communications, manuels, guides et livrets de l’UIP.
    • Avoir une vue, une ouïe et un état de santé général satisfaisants afin de bien remplir leurs fonctions.
    • Se comporter de façon digne dans l’exercice de leurs fonctions d’officiels de Patinage Canada, conformément au Code de déontologie des officiels signé par tous les officiels de Patinage Canada.
    • Ne pas avoir de préjugés favorables ou défavorables à l’endroit d’un patineur, d’un couple ou d’une équipe, pour quelque motif que ce soit.
    • Demeurer impartiaux et neutres en tout temps.
    • Ne pas tenir compte des applaudissements ou de la désapprobation du public.
    • Noter la performance seulement, sans se laisser influencer par la réputation ou les performances passées des concurrents.
  2. Arbitre

    Fonctions des arbitres :
    • Se tenir parfaitement au courant de toute question relative au jugement et à l’arbitrage du patinage en simple et en couple, de la danse sur glace et du patinage synchronisé en consultant les éditions les plus récentes du manuel des règlements généraux et officiels de Patinage Canada, des règlements généraux, spéciaux et techniques de l’UIP, des communications, des manuels, des guides et des livrets de l’UIP, de même que des mises à jour publiées par Patinage Canada et l’UIP sur leurs sites web.
    • Avoir une conduite juste et impartiale en tout temps et se conformer au Code de déontologie des officiels de Patinage Canada.
    • Confirmer le respect des aux règlements sur l’admissibilité, en coordination avec le personnel de Patinage Canada chargé des compétitions.
    • Mener tous les tirages au sort intermédiaires en collaboration avec le spécialiste en chef des données.
    • Gérer le jury des juges (et s’assurer que les juges n’ont pas apporté avec eux, pendant qu’ils jugent une épreuve, des résultats de notes accordées dans le passé ou toute forme de dispositif de communication électronique, ni qu’ils ne communiquent entre eux ou indiquent des erreurs par des gestes ou des sons, ni ne regardent les notes qu’accordent les autres juges assis à leurs côtés) et agir à titre de porte-parole du jury des juges, le cas échéant.
    • Tenir une courte réunion avec les juges avant chaque partie d’une épreuve.
    • Indiquer, par un signal à la personne responsable de la musique, de mettre la musique du patineur, du couple ou de l’équipe.
    • Autoriser un concurrent à recommencer le programme, conformément au règlement 5000-B-3.3 de Patinage Canada.
    • Autoriser une équipe à recommencer le programme, conformément au règlement 6000-D-2.0 de Patinage Canada.
    • Décider si l’état de la glace permet la tenue de l’épreuve.
    • Trancher toute contestation durant une épreuve, conformément au règlement A–150.
    • Demander au chronométreur (bénévole) de chronométrer le programme exécuté et les interruptions possibles, conformément à la section 110, paragraphe 1. r).
    • Demander au second chronométreur (bénévole) de chronométrer la durée des levées dans la danse originale et la danse libre afin de vérifier les levées plus longues possibles (danse sur glace seulement).
    • Décider de toutes les déductions faites en conformité avec la section 110, paragraphe 1. r) qui sont du ressort de l’arbitre, plus particulièrement en ce qui a trait aux infractions aux règlements sur les costumes et les accessoires, sur la durée, sur les interruptions du programme et les levées d’une durée qui excède la durée permise en danse sur glace, ainsi que les nouveaux départs, les infractions aux règlements sur la musique, les déductions pour les prises, etc. en patinage synchronisé.
    • Juger toute l’épreuve pour sa propre information.
    • Suspendre le patinage jusqu’au rétablissement de l’ordre, si le public interrompt la compétition ou nuit à sa bonne tenue.
    • Exclure de la compétition un patineur, un couple ou une équipe, si cela est nécessaire.
    • Retirer un ou des juges du jury, si nécessaire, pour des raisons importantes et fondées.
    • Interdire en tout temps aux entraîneurs l’accès à n’importe quelle partie de la surface glacée de la patinoire où se déroulent les championnats ou les compétitions.
    • Régler toute question relative à une infraction aux règlements de l’UIP ou de Patinage Canada, ou des deux.
    • Participer s’il le désire à la cérémonie de la victoire.
    • Agir à titre d’animateur de la table ronde (le cas échéant) conjointement avec le contrôleur technique (dans le but d’obtenir des commentaires de juges sur l’application et la validité des règlements et de discuter de la qualité générale du patinage); l’arbitre commente surtout le pointage de l’exécution des éléments et le score des composantes de programme; pour cela, il ou elle note les composantes de programme; préparer le rapport de la compétition, aidé du contrôleur technique.
    • S’inscrire à un séminaire sanctionné par Patinage Canada et réussir l’examen.

      Arbitre adjoint de la glace (patinage synchronisé)
      Le comité organisateur doit affecter une personne (un officiel adéquatement qualifié selon le niveau de l’événement) à titre d’arbitre adjoint au niveau de la glace, près de l’entrée, qui aura les fonctions et tâches suivantes :
    • Prendre en note toutes les questions qui nécessitent d’être discutées.
    • Autoriser (en vérifiant la liste des concurrents) la première équipe et les équipes suivantes à se rendre sur la glace pour leur échauffement.
    • Vérifier l’état de la glace et faire rapport de tout problème à l’arbitre.
    • Demander à un remplaçant inscrit sur la liste de se rendre sur la glace expressément pour ramasser les objets qui présentent un risque pour la sécurité des patineurs
    • L’arbitre adjoint de glace ne juge pas les performances ni ne prend des notes à leur sujet. Pour des raisons de sécurité, l’arbitre adjoint de glace doit consacrer toute son attention à l’équipe.
    • Ne pas participer, à la cérémonie de la victoire.
  3. Contrôleur technique
    Les contrôleurs techniques sont recrutés parmi les arbitres et les juges, de même que les spécialistes techniques expérimentés de Patinage Canada qui satisfont aux conditions suivantes :
    • Posséder d’excellentes connaissances sur les aspects techniques du patinage en simple ou du patinage en couple ou des deux, de la danse sur glace, du patinage synchronisé (si approprié) ou des deux, ou de toutes ces disciplines.
    • Avoir une bonne connaissance de la langue anglaise ou de la langue française parlée ou des deux.
    • Posséder des talents de communicateur.
    • Accepter de recevoir des directives et de travailler en équipe.
    • S’inscrire à un séminaire sanctionné par Patinage Canada et réussir l’examen.

      Patinage Canada valide et publie la liste des contrôleurs techniques qualifiés.

      Fonctions du contrôleur technique :
    • Autoriser ou corriger la suppression des éléments.
    • Superviser les spécialistes techniques et les responsables de l’entrée des données, et au besoin, proposer des corrections concernant les éléments exécutés et leur niveau de difficulté (pour le patinage synchronisé, les groupes de difficulté des éléments et les groupes de difficultés des points saillants) identifiés par le spécialiste technique et le spécialiste technique adjoint.
    • Toutefois, si les deux spécialistes techniques sont en désaccord avec une correction demandée par le contrôleur technique, la décision initiale du spécialiste technique et du spécialiste technique adjoint est maintenue.
    • En cas de désaccord relatif à un élément ou à son niveau de difficulté ou aux deux entre le spécialiste technique et le spécialiste technique adjoint, la décision du contrôleur technique l’emporte.
    • Le contrôleur technique a la responsabilité de vérifier que les éléments exécutés et les niveaux de difficulté identifiés, selon la procédure décrite ci-dessus, sont entrés correctement dans le système de notation informatisé (s’il est utilisé) par le responsable de l’entrée des données. Les éléments exécutés et leur niveau de difficulté sont validés après que le contrôleur technique a confirmé officiellement que la vérification a été effectuée.
    • Autoriser ou rectifier l’identification des éléments interdits (patinage en simple, patinage en couple et danse), de même que les éléments, les traits saillants, les traits saillants supplémentaires et les mouvements interdits (patinage synchronisé).
    • Autoriser ou rectifier l’identification d’une chute, qui s’est produite durant le programme, y compris durant les pas et les mouvements d’introduction et de conclusion de la danse imposée.
    • Confirmer ou rectifier les points de bonification accordés pour un élément innovateur en patinage en simple, en patinage en couple ou en patinage synchronisé.
    • Confirmer la suppression d’éléments additionnels.
    • Assister à la réunion des contrôleurs et des spécialistes techniques avant chaque partie d’une épreuve.
    • Animer une table ronde (le cas échéant) conjointement avec l’arbitre (dans le but d’obtenir des commentaires de juges sur l’application et la validité des règlements et de discuter de la qualité générale du patinage); le contrôleur technique commente surtout le contenu technique.
    • Aider l’arbitre à préparer le rapport.
    • Participer, s’il le désire, à la cérémonie de la victoire.
    • Respecter le Code de déontologie des officiels de Patinage Canada.
  4. Spécialiste technique et spécialiste technique adjoint

    Les spécialistes techniques et les spécialistes techniques adjoints sont recrutés parmi les groupes d’anciens athlètes, entraîneurs, juges de Patinage Canada ou arbitres de Patinage Canada. Les candidats doivent satisfaire aux conditions suivantes :
    • Posséder d’excellentes connaissances des aspects techniques du patinage en simple ou du patinage en couple ou des deux, de la danse sur glace, du patinage synchronisé (si approprié) ou des deux, ou de toutes ces disciplines.
    • Pratiquer régulièrement des activités de patinage et être capable de montrer une connaissance des activités de patinage artistique de compétition ou y participer, de même que faire preuve de la maturité nécessaire pour occuper ce poste, conformément à la perception qu’en a le public.
    • Être un ancien patineur de haut calibre (avoir au moins atteint le niveau des championnats de section).
    • Avoir une bonne connaissance de la langue anglaise ou de la langue française parlée, ou des deux.
    • Posséder des talents de communicateur.
    • Accepter de recevoir des directives et de travailler en équipe.
    • Se conduire de manière professionnelle en tout temps.
    • S’inscrire à un séminaire sanctionné par Patinage Canada et réussir l’examen.
    • Respecter le Code de déontologie des officiels de Patinage Canada.

      Patinage Canada valide et publie la liste des spécialistes techniques.

      Fonctions des spécialistes techniques :
    • Identifier et annoncer les éléments exécutés.
    • Identifier et annoncer les niveaux corrects de difficulté des éléments exécutés (pour le patinage synchronisé, les groupes de difficulté des éléments ainsi que les groupes de difficulté des traits saillants).
    • Identifier et annoncer les déductions en patinage synchronisé.
    • Identifier les éléments interdits (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace) de même que les traits saillants interdits et les traits et mouvements supplémentaires en patinage synchronisé.
    • Identifier une chute, qui s’est produite durant le programme, y compris durant les pas et mouvements d’introduction et de conclusion d’une danse imposée.
    • Indiquer les points de bonification accordés à un élément innovateur d’un programme de patinage en simple, de patinage en couple ou de patinage synchronisé.
    • Identifier et supprimer les éléments supplémentaires.
    • Assister à la réunion des contrôleurs et des spécialistes techniques avant la tenue d’une partie de l’épreuve.
    • Respecter le Code de déontologie des officiels de Patinage Canada.

      Le spécialiste technique adjoint participe également aux prises de décisions décrites dans les fonctions du contrôleur technique.
  5. Juges

    Fonctions et pouvoirs des juges :
    • Se tenir parfaitement au courant de toute question relative au jugement du patinage par la consultation des publications les plus récentes du manuel des règlements généraux et officiels de Patinage Canada, des règlements généraux, spéciaux et techniques de l’UIP, des communications, des manuels, des guides et des livrets de l’UIP, de même que des mises à jour publiées par Patinage Canada et l’UIP sur leurs sites web.
    • Avoir une vue, une ouïe, et un état de santé général satisfaisants afin de bien remplir leurs fonctions.
    • Se comporter de façon digne en leur qualité d’officiels de Patinage Canada.
    • Ne pas avoir de préjugés favorables ou défavorables à l’endroit d’un patineur, d’un couple ou d’une équipe, pour quelque motif que ce soit.
    • Demeurer impartiaux et neutres en tout temps.
    • Ne pas tenir compte des applaudissements ou de la désapprobation du public.
    • Noter la performance seulement, sans se laisser influencer par la réputation ou les performances passées des concurrents.
    • Utiliser toute la gamme des valeurs du pointage de l’exécution et des notes pour les composantes de programme.
    • Noter les patineurs de manière indépendante et ne pas entretenir des conversations avec les autres juges ou indiquer des erreurs par un signe ou un son durant le jugement des programmes.
    • Ne pas discuter avec d’autres personnes que l’arbitre de ses propres notes ou des notes des autres juges durant la partie de l’épreuve qu’ils jugent.
    • Respecter le Code de déontologie des officiels de Patinage Canada.
    • Ne pas exercer la fonction de commentateur professionnel de la télévision à une compétition où ils exercent leur rôle d’officiel ni n’entretenir des communications avec les médias, la télévision ou autres, sauf par l’intermédiaire de l’arbitre de la partie de l’épreuve qu’ils jugent.
    • Ne pas se servir de notes préparées d’avance.
    • N’apporter aucun dispositif de communication électronique à la tribune des juges.
  6. Responsable de l’entrée des données et des reprises vidéo

    Les responsables de l’entrée des données et des reprises vidéo sont des responsables du système de pointage recrutés parmi les patineurs, les entraîneurs, les juges, les arbitres, les contrôleurs techniques, les spécialistes techniques ou autres groupes de personnes qui ont des connaissances en patinage artistique et qui présentent les qualités suivantes :
    • Posséder d’excellentes connaissances des aspects techniques du patinage en simple ou du patinage en couple ou des deux, de la danse sur glace, du patinage synchronisé (si approprié) ou des deux, ou de toutes ces disciplines.
    • Avoir une bonne connaissance de la langue anglaise ou de la langue française parlée, ou des deux.
    • Posséder des talents de communicateur.
    • Avoir de bonnes connaissances de l’informatique et bien connaître les écrans d’ordinateur tactiles.
    • Accepter de recevoir des directives et de travailler en équipe.

      Fonctions du responsable de l’entrée des données :
    • Saisir les éléments annoncés.
    • Saisir les niveaux de difficulté des éléments annoncés.
    • Saisir les déductions annoncées.
    • Rectifier les éléments ou les niveaux de difficulté, à la demande du contrôleur technique.
    • Signaler les éléments supplémentaires repérés par le logiciel de calcul au spécialiste technique et au contrôleur technique.
    • Saisir les points de bonification à la demande du contrôleur technique ou les indiquer lorsqu’ils sont automatiquement ajoutés par le logiciel de calcul.

      Fonctions du responsable des reprises vidéo :
    • Enregistrer chaque élément séparément à l’aide d’un système d’enregistrement de lecture audionumérique afin de permettre au jury technique et à l’arbitre (lorsque l’équipement est utilisé) de revoir l’élément au besoin.

      Fonctions du responsable de l’entrée des données et du responsable des reprises vidéo:
    • Soutenir les spécialistes techniques et le contrôleur technique.
    • Assister à la réunion des spécialistes techniques avant la tenue de chaque partie d’une épreuve.
  7. Spécialistes des données et gestionnaires du système des résultats
    Les spécialistes des données et les gestionnaires du système des résultats sont responsables du calcul exact des scores et des résultats, de même que du bon fonctionnement de l’équipement du système de pointage. Les spécialistes des données et les gestionnaires du système des résultats sont recrutés parmi les personnes qui ont une expérience du patinage et qui présentent les qualités suivantes :
    • Posséder d’excellentes connaissances du système de notation CPC pour ce qui est du calcul des points et des scores.
    • Posséder de très bons talents de communicateur, en communication orale et écrite.
    • Posséder un excellent sens de l’organisation et être capable de mener de nombreuses tâches simultanément.
    • Être capable de traiter l’information délicate de façon professionnelle et confidentielle.

      Fonctions des spécialistes des données et des gestionnaires du système des résultats :
    • Préparer la liste des officiels et de l’ordre des départs pour leur publication.
    • Aider à l’installation de l’équipement du système de pointage (s’il est utilisé) à la patinoire et dans la salle des spécialistes des données.
    • Vérifier le calcul correct des résultats.
    • Commencer à préparer le protocole de la compétition.
    • Imprimer les résultats officiels en vue de leur publication.
    • Mener le ou les tirages au sort d’une épreuve, conjointement avec l’arbitre.

      Autres fonctions du gestionnaire du système des résultats:
    • Faire l’essai de l’équipement du système de pointage pour s’assurer de son bon fonctionnement.
    • Créer et gérer la base de données pour la compétition en utilisant le logiciel du système de pointage de la compétition approuvé par Patinage Canada.
    • Exploiter l’équipement du système de pointage durant la compétition et s’assurer du flux correct des données.
Cet article vous a-t-il été utile ?
0 sur 0 ont trouvé cela utile.
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Commentaires

Réalisé par Zendesk