À venir bientôt! Patinage Canada se prépare à relancer le Centre d’info avec une meilleure structure, de nouvelles fonctions et des articles faciles à trouver, sur tout ce que vous devez savoir à propos des règlements administratifs et généraux ainsi que des politiques et procédures de Patinage Canada.

Centre d'info

S’abonner

C - Patinage de compétition en couple

1.0 PROGRAMME COURT DE PATINAGE EN COUPLE


1.1 NOTATION DU PROGRAMME COURT DE PATINAGE EN COUPLE
Cette section concerne les compétitions qui font appel au système de jugement des épreuves UPU.

Le programme court de patinage en couple est noté de la même façon que le programme court de patinage en simple. Consulter le paragraphe C – 3.12 Notation du programme court de patinage en simple, mais rajouter ce qui suit aux éléments prescrits :

 

  1. LEVÉES/LEVÉE VRILLÉE : la vitesse, la hauteur et la rotation continue, l’aisance de l’appel et de la réception, l’utilisation adéquate de la surface glacée et la position de la patineuse dans les airs.
  2. SPIRALES DE LA MORT : l’entrée et la sortie en douceur, la descente régulière de la patineuse en position de spirale, le maintien de la position de pivot par le patineur et la position de la patineuse (proche de la glace) pendant l’exécution de la spirale de la mort comme telle.
  3. SAUTS LANCÉS : la hauteur, la distance, la précision de l’envol et de la réception de la patineuse, aussi la position de la patineuse dans les airs.
  4. PIROUETTES : la qualité des positions prescrites.

 

 

1.2 ÉLÉMENTS RATÉS DANS LE PROGRAMME COURT DE PATINAGE EN COUPLE
Cette section concerne les compétitions qui font appel au système de jugement des épreuves UPU.

Consulter le paragraphe C – 3.13 Éléments prescrits ratés dans le programme court de patinage en simple ci-dessus.

Dans le programme court de patinage en couple, il faut faire les déductions aux notes selon l’échelle suivante :

  ÉCHECS OMISSIONS
Levées, sauts individuels, pirouettes, pirouettes combinées et spirale de la mort 0,1 à 0,4 0,5
Séquence de pas, séquence de pas en position arabesque 0,1 à 0,3 0,4
Éléments supplémentaires ou manquants 0,1 -
Non conforme aux exigences/règlements 0,1 à 0,2 -

 

2.0 PROGRAMME LIBRE DE PATINAGE EN COUPLE


2.1 NOTATION DU PROGRAMME LIBRE DE PATINAGE EN COUPLE
Cette section concerne les compétitions qui font appel au système de jugement des épreuves UPU.

  1. GÉNÉRALITÉS : Les règlements de base pour la notation du style libre s’appliquent aussi pour le patinage en couple.
  2. ÉLÉMENTS ILLÉGAUX : Si des mouvements illégaux sont inclus dans le programme, des déductions seront appliquées de la note pour la valeur technique et de la note pour la présentation. La déduction minimale est de 0,1 point de chaque note pour chaque élément illégal.
  3. VALEUR TECHNIQUE :
    1. DIFFICULTÉ : Des normes relatives de difficulté doivent être appliquées au programme dans son ensemble, et non seulement aux gestes à effet spectaculaire tels que les sauts avec plusieurs rotations (séparés ou en série) et les combinaisons de pirouettes. Un programme conçu de manière à permettre au patineur d’acquérir de la vitesse sans effort visible (au moyen de pas de danse, etc.) mérite une note plus élevée qu’un programme analogue dans lequel le patineur a recours aux pas d’élan et à des mouvements de poussée excessifs. Un programme comportant des transitions gracieuses et harmonieuses mérite des notes supérieures à un programme dont les transitions se révèlent laborieuses. Les juges ne doivent pas tenir compte de la difficulté lorsque le mouvement que tente le patineur dépasse manifestement son habileté.
    2. VARIÉTÉ : La variété comprend différents types de courbes, virages, pas de danse, arabesques, pirouettes, sauts, l’accentuation de la mesure, des changements de vitesse, de degré d’inclinaison, de rythme, ainsi que des mouvements inattendus. L’emploi de plusieurs pirouettes et sauts différents n’est pas en soi un élément de variété. Lorsque les éléments du style libre se répètent, la valeur totale de l’élément répété ne doit pas entrer en ligne de compte dans les notes visant la valeur technique. Bien entendu, cette restriction ne s’applique pas aux combinaisons. Un programme est supérieur lorsqu’il comporte un nombre équilibré de pas, de sauts et de pirouettes. Par contre, un programme où prédominent seulement un ou deux de ces trois éléments doit être considéré comme inférieur.
    3. NETTETÉ ET ASSURANCE : Le programme est supérieur lorsque le patineur n’essaie pas d’exécuter des mouvements trop difficiles pour lui. Dans le cas des sauts (incluant des sauts piqués), les juges doivent tenir particulièrement compte de la netteté de l’envol sur carre franche, ainsi que de la netteté et de la maîtrise de l’atterrissage. Tout saut dont le début ou l’atterrissage est exécuté sur les deux pieds doit être pénalisé. Dans le cas des pirouettes, les juges doivent vérifier si le début s'effectue avec aisance, puissance et maîtrise de la rotation, si le nombre de rotations prescrit est observé, si la vitesse de rotation est adéquate, si la pirouette est centrée, si les positions prescrites sont de qualité et si la fin s'effectue dans un mouvement contrôlé et élégant. Pour les pirouettes sautées, il faut également tenir compte de la hauteur du saut et de la position dans les airs et à l'atterrissage. Les jugent doivent porter une attention particulière à la glisse et aux mouvements de liaison.
    4. VITESSE
    5. UNISSON : Les juges doivent tenir compte de l’exécution correcte des mouvements à l’unisson.
  4. PRÉSENTATION :
    1. HARMONIE DE LA COMPOSITION ET ACCORD AVEC LA MUSIQUE : Un programme conçu et exécuté avec la musique mérite une note supérieure à un programme analogue dans lequel la musique serait secondaire. Les parties successives du programme doivent être reliées d’une manière logique, naturelle, intéressante et variée; en outre, l’ensemble du programme doit s’harmoniser à la musique choisie. Il ne doit pas donner l’impression d’être une succession de mouvements particuliers et isolés. Pour le patinage en couple et en groupe, la note de la présentation doit tenir particulièrement compte du degré d’unisson des patineurs.
    2. VARIATION DE LA VITESSE
    3. UTILISATION DE LA SURFACE GLACÉE ET DE L’ESPACE : Tout programme doit tirer avantage de la superficie totale de la glace, et ses éléments principaux doivent être exécutés en divers endroits au lieu de se concentrer dans une même zone.
    4. AISANCE DES MOUVEMENTS ET ASSURANCE EN ACCORD AVEC LA MUSIQUE : Les patineurs doivent éviter tout geste anguleux, précipité ou raide. Ils doivent donner l’impression d’exécuter tout leur programme avec aisance. Les points saillants du programme doivent coïncider avec les principaux passages de la musique. Rythme, facilité de mouvement et accord avec la musique sont des exigences dont les juges doivent tenir compte.
    5. TENUE ET STYLE
    6. ORIGINALITÉ
    7. EXPRESSION DU CARACTÈRE DE LA MUSIQUE
    8. UNISSON : Les juges doivent tenir compte de l’exécution correcte des mouvements à l’unisson. 
Cet article vous a-t-il été utile ?
0 sur 1 ont trouvé cela utile.
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Commentaires

Réalisé par Zendesk