Centre d'info

S’abonner

G - Renseignements concernant le déroulement des compétitions et des championnats

1.0 TIRAGES AU SORT

1.1 TIRAGE AU SORT DE L’ORDRE DE DÉPART

  1. TIRAGE AU SORT DE L’ORDRE DE DÉPART : L’ordre de départ des concurrents pour chaque épreuve est tiré au sort par un comité formé de trois personnes : l’arbitre en chef/le représentant technique, le contrôleur en chef, le président du comité responsable de la compétition ou leurs représentants respectifs.
  2. ANNONCE DU TIRAGE AU SORT POUR L’ORDRE DE DÉPART : Le tirage doit être fait une fois, affiché et annoncé comme suit :
    1. TIRAGE POUR LA PREMIÈRE PARTIE DE L’ÉPREUVE : Pour la première ou l’unique partie d’une épreuve, le tirage doit se faire dans les quarante-huit heures avant l’heure prévue pour l’épreuve. Lors de circonstances extraordinaires, le tirage peut être fait avant les quarante-huit heures s’il est approuvé et vérifié par l’arbitre en chef/le représentant technique et le contrôleur en chef de la compétition. Une fois le tirage fait, l’ordre de patinage est annoncé et affiché :
      1. POUR LES DANSES SUR TRACÉ AVEC SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT : Si une séance d’entraînement est prévue pour les danses sur tracé, l’ordre de départ est affiché et annoncé au moment de l’affichage des groupes tirés au sort pour les danses ou après.
      2. POUR LES ÉPREUVES DE PATINAGE SYNCHRONISÉ : Pour le patinage synchronisé, jusqu’à trente jours avant le début de la compétition, s’il est approuvé et vérifié par l’arbitre en chef/le représentant technique et le contrôleur en chef de la compétition.
      3. TIRAGE AU SORT OUVERT : S’il s’agit d’un tirage au sort ouvert ou d’un « tirage symbolique », le plus tôt possible après le tirage pour toutes les épreuves de la compétition.
      4. RETRAITS APRÈS L’AFFICHAGE OU LA PUBLICATION DE L’ORDRE DE PATINAGE DÉTERMINÉ PAR TIRAGE AU SORT : Si un ou plusieurs patineurs se retirent d’une compétition après que l’ordre de patinage a été déterminé par tirage au sort et affiché, l’ordre ne sera pas changé. On annoncera les patineurs retirés comme s’étant retirés. Le remplaçant remplace le patineur qui s’est retiré et occupe le même ordre de départ avant le début de la séance d’entraînement officielle et immédiatement avant la première partie de l’épreuve. Pour les épreuves seniors des Championnats canadiens, le remplaçant prend la première position de départ et on fait au besoin un nouveau calcul de l’échauffement.

Si un ou plusieurs patineurs se retirent d’une compétition de qualification ou de championnats après le début d’une épreuve, ce doit être pour une raison de compassion ou médicale. En cas de retrait pour raison médicale, le patineur doit fournir une preuve médicale ou être examiné par le personnel médical de la compétition soit avant la séance d’entraînement (si le concurrent avait une blessure ou une maladie grave avant son arrivée à la compétition) ou durant la compétition. Les retraits pour compassion (par ex., en cas de décès dans la famille immédiate) sont examinés individuellement par le représentant technique.

Si un patineur se retire d’une compétition après le début des épreuves (c’est-à-dire qu’il a pris part à au moins une partie de l’épreuve), il doit se retirer de toutes les autres catégories auxquelles il était inscrit. Pour le retrait d’un patineur de patinage en couple ou de danse sur glace, seul le patineur qui n’est pas blessé sera autorisé à patiner dans les épreuves auxquelles il est inscrit.

 

1.2 TIRAGE AU SORT DE L’ORDRE DE DÉPART DES CONCURRENTS POUR LES PARTIES SUBSÉQUENTES DE L’ÉPREUVE

  1. TIRAGE POUR LES PARTIES SUBSÉQUENTES DE L’ÉPREUVE : l’ordre de départ des concurrents pour les parties subséquentes d’une épreuve est déterminé à partir des résultats de la partie précédente de l’épreuve en question, par exemple :
    1. PATINAGE EN SIMPLE : Pour le programme libre en simple, par le résultat du programme court.
    2. DANSE COURTE : Pour la danse courte :
      1. Un tirage au sort général est effectué à partir du résultat combiné des danses sur tracé.
      2. Si deux couples ou plus sont ex aequo à la fin des danses sur tracé, ils sont tirés au sort dans le même groupe ou la même partie. Un tirage au sort à part a lieu avant le tirage au sort principal pour déterminer l’ordre des couples ex aequo.
      3. S’il y a dix (10) couples ou moins, il y a un tirage au sort général pour l’ordre de départ de la danse courte. Ce tirage au sort suit l’ordre du résultat combiné des danses sur tracé et le couple qui a obtenu la meilleure place fait le tirage au sort en premier.
      4. S’il y a plus de dix (10) couples, mais pas plus que vingt-cinq (25), les participants sont divisés en deux groupes, groupe A et groupe C. Le groupe A est formé des couples qui patineront dans les deux derniers groupes à patiner (voir les exemples dans le tableau de tirage au sort des groupes pour la danse courte). Le groupe C comprend tous les autres couples.
      5. Si l’épreuve compte vingt-six (26) couples ou plus, les couples sont répartis en trois groupes, soit les groupes A, B et C. Le groupe A est constitué des couples qui patinent dans les deux derniers groupes d’ordre de départ, le groupe B comprend les couples qui patinent dans les deux groupes d’ordre de départ précédents et le groupe C est constitué du reste des couples. Exemple : groupe A – 10 couples, groupe B – 8 couples, groupe C – 8 couples.
      6. Il y a un tirage au sort général au sein de chaque groupe (A, B et C). Le tirage au sort suit l’ordre du résultat combiné des danses sur tracé de chaque partie et le couple qui a obtenu le meilleur classement dans chaque partie effectue en premier le tirage au sort.
      7. À la fin du tirage au sort pour l’ordre de départ, les couples sont répartis dans des groupes d’échauffement.
      8. TIRAGE AU SORT DES GROUPES POUR LA DANSE COURTE
        Nombre de couples Groupe A (2 derniers groupes qui patinent) Groupe B (2 groupes précédents qui patinent) Groupe C (les couples 1 à 10 ou le reste de couples)
        1-10

        0

          1-10

        11

        12

        13

        14

        15

        16

        17

        18

        19

        20

        21

        22

        23

        24

        25

        8

        8

        9

        10

        10

        8

        9

        10

        10

        10

        9

        10

        10

        10

        10

         

        3

        4

        4

        4

        5

        8

        8

        8

        9

        10

        12

        12

        13

        14

        15

        26

        27

        28

        29

        30

        31

        32

        33+

        10

        10

        10

        10

        10

        10

        10

        Toujours 10

        8

        9

        10

        10

        10

        9

        10

        Toujours 10

        8

        8

        8

        9

        10

        12

        12

        Ce qui reste

    3. DANSE LIBRE (OU DANSE D’INTERPRÉTATION) : Pour la danse libre (ou la danse d’interprétation), par le résultat combiné des danses sur tracé et de la danse courte ou par le résultat des danses sur tracé en l’absence de danse courte.
    4. PROGRAMME LIBRE EN COUPLE OU DE PATINAGE SYNCHRONISÉ : Pour le programme libre de patinage en couple et de patinage synchronisé, par le résultat du programme court.
  2. DÉROULEMENT DU TIRAGE AU SORT POUR CHAQUE PARTIE SUIVANTE DE L’ÉPREUVE : Pour chaque partie suivante d’une épreuve - aussitôt que possible après la publication des résultats de la partie précédente – l’arbitre ou l’arbitre adjoint, en présence d’au moins un contrôleur et si possible d’un concurrent, divise les concurrents pour le tirage au sort de la partie suivante d’une épreuve (dans l’ordre où ils se sont classés dans la partie précédente ou les parties combinées, s’il y a lieu) dans le plus petit nombre possible de groupes égaux, où chaque groupe ne dépasse pas en importance le groupe d’échauffement approprié. Pour plus de précisions, se reporter aux tableaux qui suivent. Si le nombre de concurrents n’est pas divisible en groupes égaux, le dernier groupe qui doit patiner (et autant de groupes précédents nécessaires) doit compter un concurrent de plus que le premier groupe. Le groupe de concurrents s’étant placé le dernier doit patiner en premier, le groupe de concurrents s’étant placé l’avant-dernier doit patiner en second et ainsi de suite. L’ordre de patinage tiré au sort est affiché aussitôt que possible après l’affichage des résultats de la partie précédente de l’épreuve.
    1. Dans le cas où les patineurs ne forment qu’un seul groupe d’échauffement, ils sont divisés en deux groupes en vue du tirage et le groupe classé le plus bas patinera le premier. Si le nombre de concurrents n’est pas divisible également, le deuxième groupe à patiner comprendra un concurrent de plus que le premier. Cependant, il n’y aura qu’une période d’échauffement.
    2. Dans le cas où un patineur se retire après que l’ordre de patinage a été affiché, les groupes établis ne seront pas modifiés avant la tenue du tirage au sort pour la partie subséquente de l’épreuve.
  3. Le comité organisateur de la compétition permet aux concurrents de tirer au sort leur propre ordre de départ. Dans ce cas, le tirage s’effectue à l’heure prévue en 1.1 (2) ci-dessus pour l’affichage des résultats du tirage.

 

1.3 TIRAGE AU SORT POUR LES DÉPARTS SUBSÉQUENTS D’UNE ÉPREUVE AUX COMPÉTITIONS DÉFI ET AUX CHAMPIONNATS CANADIENS

ORDRE DE DÉPART – Segments subséquents : Des concurrents seront affectés au second et tout programme subséquent aux Championnats de section. Les concurrents au Défi et les concurrents novices et juniors aux Championnats canadiens de patinage artistique patineront dans l’ordre inverse, selon le classement de chaque concurrent pour le programme court. La méthode de tenue et l’heure du tirage au sort seront déterminées et communiquées dans l’annonce de la compétition.

 

1.4 ÉGALITÉS

En cas d’égalité de points, il faudra suivre la procédure suivante :

  1. ÉGALITÉ À LA FIN DES DANSES SUR TRACÉ OU DU PROGRAMME COURT DE PATINAGE EN SIMPLE/DE PATINAGE EN COUPLE/DE PATINAGE SYNCHRONISÉ : Si deux ou plusieurs concurrents sont ex aequo à la fin des danses sur tracé, du programme court de patinage en couple, du programme court de patinage en simple ou du programme court de patinage synchronisé, ils doivent être tirés au sort dans le même groupe.
  2. ÉGALITÉ À LA FIN DE LA DANSE COURTE : Si deux ou plusieurs concurrents sont ex aequo après la danse courte, les classements seront décidés à partir du meilleur classement pour la danse courte. Si ces derniers classements sont aussi égaux, les concurrents sont ex aequo et ils doivent être tirés au sort dans le même groupe.
  3. ORDRE DE PATINAGE LORSQU’IL Y A ÉGALITÉ : On procède au tirage au sort de l'ordre de patinage dans chaque groupe de même qu'au tirage au sort du nom de chaque concurrent selon son ordre de classement dans la partie précédente de l'épreuve. Autrement dit, le concurrent qui a obtenu le meilleur classement est tiré au sort en premier, y compris les concurrents ex aequo.
  4. TAILLE DU GROUPE PRÉCÉDENT : Lorsque des concurrents ex aequo sont tirés au sort dans le même groupe, le groupe précédent a un nombre inférieur de patineurs qui correspond au nombre de patineurs ajouté au groupe suivant
  5. ORDRE DU TIRAGE AU SORT ENTRE LES CONCURRENTS EX AEQUO : L’ordre du tirage au sort entre les concurrents ex aequo est préalablement déterminé par un tirage à part avant le tirage au sort de l’ordre de départ pour l’épreuve.

 

1.5 TIRAGES AU SORT POUR LES ÉPREUVES DE PATINAGE SYNCHRONISÉ

  1. ORDRE DE DÉPART POUR LA PREMIÈRE PARTIE D’UNE ÉPREUVE : Un tirage au sort détermine l’ordre de départ pour chaque épreuve à l’exception de ce qui suit. Si une épreuve est composée d’un programme court et d’un programme libre, le tirage au sort pour l’ordre de départ du programme libre est effectué à partir des résultats du programme court, comme suit :
  2. ORDRE DE DÉPART POUR LA PARTIE SUBSÉQUENTE D’UNE ÉPREUVE : Aussitôt que possible après la publication des résultats de la partie précédente, l’arbitre ou l’arbitre adjoint, en présence d’au moins une équipe, doit diviser les équipes pour le tirage au sort de la partie suivante de l’épreuve (dans l’ordre où elles se sont classées pour le programme court) dans le plus petit nombre possible de groupes égaux. Consulter le tableau des groupes pour l’ordre de départ. Si le nombre des équipes n’est pas divisible en groupes égaux, le dernier groupe qui doit patiner (et autant de groupes précédents nécessaires) doit compter une équipe de plus que le premier groupe. Le groupe d’équipes s’étant placé le dernier doit patiner en premier, le groupe d’équipes s’étant placé l’avant-dernier doit patiner en second et ainsi de suite. Cependant, en cas d’égalité, il faut suivre la procédure suivante :
    1. ÉGALITÉS : Si deux ou plusieurs équipes sont ex aequo à la fin du programme court, elles doivent être tirées au sort dans le même groupe. Un groupe ne peut être formé de plus de six équipes pour le tirage au sort.
    2. TAILLE DU GROUPE PRÉCÉDENT : Lorsque des équipes ex aequo sont tirées au sort dans le même groupe, le groupe précédent aura un nombre inférieur d’équipes qui correspond au nombre d’équipes ajoutées au groupe suivant.
    3. NOMBRE MAXIMUM D’ÉQUIPES DANS LES GROUPES D’ÉCHAUFFEMENT : Si deux ou plusieurs équipes ex aequo sont placées dans un même groupe, il peut y avoir une équipe de plus que le nombre maximum d’équipes pouvant former le groupe de tirage au sort. Toutefois, s’il y a deux équipes ou plus au-dessus du nombre alloué, il faudra diviser le groupe en question en deux sous-groupes.

 

1.6 TIRAGE AU SORT DES DANSES À PATINER

  1. CHOIX DU MOMENT DE L’ANNONCE DES DANSES À PATINER – RÈGLE GÉNÉRALE : Exception faite des indications ci-après, les danses à exécuter sont tirées au sort et annoncées juste avant la première séance d’entraînement officielle. En l’absence d’une telle séance, le tirage doit être fait de la même façon et en même temps que le tirage de l’ordre de départ.
  2. ANNONCE DES DANSES À PATINER AUX ÉPREUVES DE QUALIFICATION : Pour les épreuves de qualification, les tirages au sort se dérouleront comme suit :
    1. JUNIOR ET SENIOR : Pour chaque épreuve de qualification, le Comité des programmes de patinage de Patinage Canada tire au sort un maximum de deux danses parmi les quatre danses du groupe déterminé par l’UIP. Les danses tirées au sort sont annoncées avant le 1er septembre de chaque année.
    2. JUVÉNILE, PRÉ-NOVICE ET NOVICE : Chaque année, le Comité des programmes de patinage de Patinage Canada effectue le tirage au sort de deux parmi les danses du groupe désigné pour l’épreuve de qualification en question et annonce le résultat avant le 1er septembre. Chaque année, il y a rotation des groupes.
  3. ORDRE DE PATINAGE DES DANSES SUR TRACÉ : Pour toutes les compétitions, les danses sur tracé sont exécutées selon l’ordre numérique de Patinage Canada, à moins que l’avis ne le précise autrement.

 

1.7 ROTATION DE L’ORDRE DE PATINAGE POUR LES DANSES SUR TRACÉ

  1. LES COUPLES SONT DIVISÉS EN GROUPES : Les concurrents, dans l’ordre du tirage au sort, sont répartis en autant de groupes qu’il y a de danses sur tracé au cours de l’épreuve. Si le nombre de concurrents n’est pas divisible également, le dernier groupe (et autant des groupes précédents nécessaires) doit compter un concurrent de plus que le premier groupe.
    1. PREMIÈRE DANSE : La première danse doit être exécutée selon l’ordre du tirage au sort.
    2. PREMIER PATINEUR DE LA DEUXIÈME DANSE : Le premier patineur de la deuxième danse doit être le premier patineur du deuxième groupe; les patineurs du premier groupe passent en dernier, conservant le même ordre à l’intérieur du groupe.
    3. IL FAUT SUIVRE CETTE MÉTHODE JUSQU’À CE QUE TOUTES LES DANSES AIENT ÉTÉ PATINÉES : Cette méthode doit être suivie jusqu’à ce que toutes les danses sur tracé aient été exécutées.
  2. IL FAUT QUE TOUS LES CONCURRENTS AIENT PATINÉ UNE DANSE AVANT DE PASSER À LA DANSE SUIVANTE : Toute danse est exécutée par tous les concurrents avant que l’on puisse exécuter la danse suivante.
  3. EXCEPTION LORSQU’IL Y A SEULEMENT DEUX CONCURRENTS À UNE ÉPREUVE : On peut faire exception au règlement b) lorsqu’il n’y a que deux concurrents, mais seulement si tous deux y consentent.

 

1.8 TAILLE DES GROUPES POUR L’ORDRE DE DÉPART

Nombre de concurrents/d'équipes
  • Programme court de patinage en simple
  • Programme libre de patinage en simple
  • Programme court de patinage synchronisé
  • Programme libre de patinage synchronisé (en cas d'égalité)

Maximum 6

  • Programme court de patinage en couple
  • Programme libre de patinage en couple

Maximum 4

 

  • Danse courte
  • Danse libre
  • Programme libre de patinage synchronisé

Maximum 5

 

2

3

4

5

6

7

8

1+1

1+2

2+2

2+3

3+3

3+4

4+4

1+1

1+2

2+2

2+3

3+3

3+4

4+4

1+1

1+2

2+2

2+3

3+3

3+4

4+4

9

10

11

12

4+5

5+5

5+6

6+6

3+3+3

3+3+4

3+4+4

4+4+4

4+5

5+5

3+4+4

4+4+4

13

14

15

16

4+4+5

4+5+5

5+5+5

5+5+6

3+3+3+4

3+3+4+4

3+4+4+4

4+4+4+4

4+4+5

4+5+5

5+5+5

4+4+4+4

17

18

19

20

5+6+6

6+6+6

4+5+5+5

5+5+5+5

3+3+3+4+4

3+3+4+4+4

3+4+4+4+4

4+4+4+4+4

4+4+4+5

4+4+5+5

4+5+5+5

5+5+5+5

21

22

23

24

5+5+5+6

5+5+6+6

5+6+6+6

6+6+6+6

3+3+3+4+4+4

3+3+4+4+4+4

3+4+4+4+4+4

4+4+4+4+4+4

4+4+4+4+5

4+4+4+5+5

4+4+5+5+5

4+5+5+5+5

25

26

27

28

5+5+5+5+5

5+5+5+5+6

5+5+5+6+6

5+5+6+6+6

3+3+3+4+4+4+4

3+3+4+4+4+4+4

3+4+4+4+4+4+4

4+4+4+4+4+4+4

5+5+5+5+5

4+4+4+4+5+5

4+4+4+5+5+5

4+4+5+5+5+5

29

30

31

32

5+6+6+6+6

6+6+6+6+6

5+5+5+5+5+6

5+5+5+5+6+6

3+3+3+4+4+4+4+4

3+3+4+4+4+4+4+4

3+4+4+4+4+4+4+4

4+4+4+4+4+4+4+4

4+5+5+5+5+5

5+5+5+5+5+5

4+4+4+4+5+5+5

4+4+4+5+5+5+5

33

34

35

36

5+5+5+6+6+6

5+5+6+6+6+6

5+6+6+6+6+6

6+6+6+6+6+6

3+3+3+4+4+4+4+4+4

3+3+4+4+4+4+4+4+4

3+4+4+4+4+4+4+4+4

4+4+4+4+4+4+4+4+4

4+4+5+5+5+5+5

4+5+5+5+5+5+5

5+5+5+5+5+5+5

4+4+4+4+5+5+5+5

 

2.0 PÉRIODES D’ÉCHAUFFEMENT

2.1 PÉRIODES D’ÉCHAUFFEMENT

  1. NOMBRE MAXIMUM DE PATINEURS POUR LES PÉRIODES D’ÉCHAUFFEMENT : Le nombre maximum de patineurs pour les périodes d’échauffement est comme suit :
    1. PATINAGE EN SIMPLE : Six patineurs (peut aller jusqu’à huit patineurs, à la discrétion de l’arbitre).
    2. PATINAGE D’INTERPRÉTATION : Huit patineurs (quatre couples).
    3. DANSES SUR TRACÉ : Cinq couples.
    4. TOUTES LES AUTRES FORMES DE DANSE : Cinq couples.
    5. PATINAGE EN COUPLE : Quatre couples.
    6. PATINAGE SYNCHRONISÉ : Une équipe.
  2. LORSQUE LE NOMBRE D’INSCRIPTIONS DÉPASSE LE NOMBRE MAXIMUM ALLOUÉ DANS UN GROUPE, LE GROUPE EST DIVISÉ : Si, dans une épreuve, il y a plus d’inscriptions que le nombre mentionné ci-dessus, les concurrents sont répartis en groupes tels que précisés au règlement 1.0 ci-dessus. Pour toute explication, voir le tableau ci-dessus. Une période séparée d’échauffement sera accordée à chaque groupe.
  3. GROUPEMENT DES PATINEURS LORSQU’IL Y A DES ÉGALITÉS : Si un ou plusieurs concurrents ex aequo sont placés dans un même groupe, il peut y avoir un concurrent de plus que le nombre maximum de patineurs pouvant s’échauffer en même temps sur la glace. Toutefois, s’il y a deux patineurs ou plus (ou un couple ou plus en patinage en couple) au-dessus du nombre maximum alloué, il faudra diviser le groupe en question en deux sous-groupes, mais allouer une période d’échauffement individuelle à chaque groupe.
  4. CHOIX DU MOMENT ET DURÉE DES PÉRIODES D’ÉCHAUFFEMENT : La période d’échauffement de chaque groupe précède immédiatement sa participation et dure :
    1. DANSES SUR TRACÉ : Chaque échauffement est de quatre minutes. Il n’y a pas de musique pendant la première minute. Les trois autres minutes se déroulent en musique au son du 6e morceau de musique de chaque danse de la série musicale de l’UIP. On fait la rotation de cinq morceaux (1 à 5) de musique pendant la compétition. Pour les épreuves où le règlement des sept pas d’introduction s’applique (p. ex., juvénile) il y a une séance d’échauffement d’une minute sans musique, suivie d’une minute avec musique pour chacun des trois morceaux utilisés au cours de l’épreuve.
    2. VARIANTE DE DANSE ET DANSE RYTHMIQUE : Quatre minutes.
    3. DANSE COURTE, DANSE LIBRE ET PROGRAMME D’INTERPRÉTATION : Cinq minutes.
    4. PROGRAMMES COURT ET LIBRE DE PATINAGE EN SIMPLE ET EN COUPLE : Six minutes.
    5. PATINAGE SYNCHRONISÉ : Une minute pour les programmes court et libre de patinage synchronisé.
    6. L’ARBITRE PEUT RÉDUIRE LA PÉRIODE D’ÉCHAUFFEMENT À UN MINIMUM DE TROIS MINUTES : À l’exception du patinage synchronisé, la durée des périodes d’échauffement peut être réduite à un minimum de trois minutes, selon la décision de l’arbitre, mais toutes les périodes d’échauffement pour une même épreuve doivent être d’égale durée.
    7. INTERRUPTION DE LA COMPÉTITION : Si, lors d'une compétition, il y a interruption de plus de dix minutes en raison de circonstances imprévues, on accordera aux concurrents concernés une seconde période d'échauffement d’une durée maximale de six minutes pour le programme libre et de deux minutes pour la danse sur glace.

 

2.2 TAILLE DES GROUPES D’ÉCHAUFFEMENT

Nombre de concurrents
  • Programme court de patinage en simple
  • Programme libre de patinage en simple
  • Danses sur tracé

Maximum 6

  • Programme court de patinage en couple
  • Programme libre de patinage en couple

Maximum 4

  • Danse courte
  • Danse libre

Maximum 5

4

5

6

7

8

4

5

6

3+4

4+4

4

2+3

3+3

3+4

4+4

4

5

3+3

3+4

4+4

9

10

11

12

4+5

5+5

5+6

6+6

3+3+3

3+3+4

3+4+4

4+4+4

4+5

5+5

3+4+4

4+4+4

13

14

15

16

4+4+5

4+5+5

5+5+5

5+5+6

3+3+3+4

3+3+4+4

3+4+4+4

4+4+4+4

4+4+5

4+5+5

5+5+5

4+4+4+4

17

18

19

20

5+6+6

6+6+6

4+5+5+5

5+5+5+5

3+3+3+4+4

3+3+4+4+4

3+4+4+4+4

4+4+4+4+4

4+4+4+5

4+4+5+5

4+5+5+5

5+5+5+5

21

22

23

24

5+5+5+6

5+5+6+6

5+6+6+6

6+6+6+6

3+3+3+4+4+4

3+3+4+4+4+4

3+4+4+4+4+4

4+4+4+4+4+4

4+4+4+4+5

4+4+4+5+5

4+4+5+5+5

4+5+5+5+5

25

26

27

28

5+5+5+5+5

5+5+5+5+6

5+5+5+6+6

5+5+6+6+6

3+3+3+4+4+4+4

3+3+4+4+4+4+4

3+4+4+4+4+4+4

4+4+4+4+4+4+4

5+5+5+5+5

4+4+4+4+5+5

4+4+4+5+5+5

4+4+5+5+5+5

29

30

31

32

5+6+6+6+6

6+6+6+6+6

5+5+5+5+5+6

5+5+5+5+6+6

3+3+3+4+4+4+4+4

3+3+4+4+4+4+4+4

3+4+4+4+4+4+4+4

4+4+4+4+4+4+4+4

4+5+5+5+5+5

5+5+5+5+5+5

4+4+4+4+5+5+5

4+4+4+5+5+5+5

33

34

35

36

5+5+5+6+6+6

5+5+6+6+6+6

5+6+6+6+6+6

6+6+6+6+6+6

3+3+3+4+4+4+4+4+4

3+3+4+4+4+4+4+4+4

3+4+4+4+4+4+4+4+4

4+4+4+4+4+4+4+4+4

4+4+5+5+5+5+5

4+5+5+5+5+5+5

5+5+5+5+5+5+5

4+4+4+4+5+5+5+5

 

3.0 DÉPART D’UNE ÉPREUVE

3.1 DÉPART D’UNE ÉPREUVE

  1. DÉTERMINATION DU DÉPART D’UNE ÉPREUVE NON QUALIFICATIVE : Le départ d’une épreuve non qualificative se définit comme le moment où l’arbitre avise les juges, les officiels et les concurrents présents que cette dernière débute.
  2. DÉTERMINATION DU DÉPART D’UNE ÉPREUVE DE QUALIFICATION : Une épreuve qualificative commence au début de la dernière séance d’entraînement officielle, avant le début de la première partie de l’épreuve.
  3. SI SEULEMENT UN CONCURRENT SE PRÉSENTE : Une compétition a lieu s’il y a au moins deux participants au départ, à moins d’indication contraire dans les règlements concernant une épreuve en particulier. Si seulement un concurrent se présente, son droit d’inscription, le cas échéant, lui est remis et l’épreuve est annulée.
  4. LE CONCURRENT COMMENCE AU SIGNAL DE L’ARBITRE : L’arbitre donne le signal de départ au concurrent. Si le concurrent commence avant ce signal, l’arbitre l’arrête et lui permet de faire un nouveau départ au signal approprié.
  5. UN CONCURRENT DOIT COMMENCER À PATINER AU PLUS TARD UNE MINUTE APRÈS AVOIR ÉTÉ APPELÉ : Un concurrent doit commencer à patiner au plus tard une minute après avoir été appelé pour chaque partie de l’épreuve, sinon il sera considéré comme s’étant retiré de l’épreuve.

 

3.2 PREMIÈRE RONDE DES COMPÉTITIONS DE DANSE

  1. CHAQUE DANSE EST EXÉCUTÉE PAR UN COUPLE À LA FOIS
  2. L’ARBITRE DÉTERMINE DE QUEL CÔTÉ DE LA PATINOIRE CHAQUE DANSE DOIT COMMENCER : L’arbitre déterminera de quel côté de la patinoire doit commencer chaque danse sur tracé.
  3. NOMBRE DE SÉQUENCES À PATINER : Le nombre de séquences qu’il faut exécuter pour chaque danse sur tracé est indiqué dans le Manuel technique. Le nombre de séquences à exécuter peut être réduit avec l’approbation de l’arbitre et de la majorité des juges.
  4. DANSE BRONZE RYTHMIQUE : La danse bronze rythmique est composée de deux séquences complètes ou de quatre demies séquences exécutées au son de la musique de danse appropriée de Patinage Canada ou de l’UIP.
  5. LES COUPLES DOIVENT TERMINER L’ÉPREUVE : Tous les couples doivent terminer l’épreuve à moins d’en être empêchés en raison d’une blessure ou d’une maladie.

 

4.0 TYPES DE NOTATION

4.1 NOTATION FERMÉE

Chaque juge inscrit ses notes sur la feuille de notation qui lui est fournie et, à la fin de chaque partie de l’épreuve, il remet cette feuille à l’arbitre qui la transmet au contrôleur pour l’établissement des classements. Lorsqu’on utilise la notation fermée, seules la ou les feuilles des résultats finals sont affichées.

 

4.2 NOTATION SEMI-OUVERTE

Chaque juge inscrit ses notes sur la feuille (papillote) sur laquelle figurent le nom ou le numéro de départ du concurrent et le nom du juge. À la fin de la performance de chaque concurrent, la feuille est signée et est recueillie par l’arbitre qui la transmet au contrôleur pour le calcul des résultats. Les notes inscrites sont considérées comme les notes officielles accordées au concurrent pour sa performance. Lorsqu’on utilise la notation semi-ouverte, seule la feuille des résultats finals est affichée.

 

4.3 NOTATION OUVERTE

  1. UTILISATION DES BOÎTES DE CARTES : Chaque juge reçoit une boîte contenant deux séries de cartes, une série portant des numéros noirs pour les notes en nombre entier de 0 à 6, et une série numérotée en rouge pour les décimales de 0 à 9. Le juge peut porter et utiliser lui-même les boîtes ou cette tâche peut être assignée à un caddy. Les juges (ou les caddies) sont placés de manière à permettre aux contrôleurs (et à l’annonceur) de lire les notes par ordre, de gauche à droite. Il est possible d’utiliser un clavier électronique.
  2. DÉVOILEMENT DES NOTES : Après la performance de chaque concurrent, les juges dévoilent leurs notes simultanément au signal de l’arbitre. Les notes sont données à haute voix par l’annonceur et enregistrées en double par le personnel chargé du calcul des résultats. Une fois les notes lues, enregistrées et vérifiées, les juges remettent les cartes dans les boîtes au signal de l’arbitre.
  3. Les notes ainsi montrées et enregistrées seront les notes officielles attribuées au concurrent pour sa performance.

 

4.4 PROCÉDURE POUR LA NOTATION OUVERTE

  1. COLLECTE DES FEUILLES : Lorsque deux notes sont attribuées pour une performance, l’arbitre doit recevoir de chaque juge une feuille sur laquelle sont inscrits le nom ou numéro de départ du concurrent, le nom du juge et les deux notes qu’il a attribuées avant le dévoilement des notes. Cette procédure n’est pas obligatoire quand on se sert d’un tableau d’affichage électronique qui enregistre et gèle deux séries de notes.
  2. CALCUL DE LA NOTE MÉDIANE : Avant le dévoilement des notes du premier concurrent de chaque partie d’une épreuve, l’arbitre demande confidentiellement les notes de chaque juge et doit informer tous les juges de la note médiane. Les juges peuvent, s’ils le désirent, changer leurs notes; aucune autre feuille ne sera reçue des juges. Il en est ainsi pour le premier concurrent seulement. La médiane est calculée avant les déductions pour les fautes.
  3. QUESTION CONCERNANT LES NOTES D’UN JUGE : L’arbitre peut demander à un juge si les notes qu’il a dévoilées étaient celles qu’il avait l’intention d’attribuer. Cette demande doit s’effectuer avant de poursuivre l’épreuve.
    1. L’ARBITRE EXAMINE LA FEUILLE DE NOTES PERSONNELLES DU JUGE : Si une question se pose, quant aux notes dévoilées par un juge, l’arbitre doit examiner la feuille de notes personnelles du juge pour s’assurer de la note que le juge avait l’intention d’accorder.
    2. LES NOTES INSCRITES SUR LE BULLETIN ONT PRÉSÉANCE SUR LES NOTES INSCRITES SUR LA FEUILLE DE NOTES PERSONNELLES : Lorsque deux notes sont inscrites sur le bulletin de la note, ces notes l’emportent sur les notes qui paraissent sur la feuille de notes personnelles du juge. Si la note montrée est incorrecte, l’arbitre peut autoriser une correction. La nouvelle note primera.
  4. DEMANDE D’EXPLICATION : Si les notes d’un juge diffèrent considérablement de celles des autres juges, l’arbitre demande à ce juge d’expliquer ses notes en présence des autres juges, mais pas avant que les notes aient été consignées par les marqueurs.
    1. L’ARBITRE NE DOIT PAS EXPRIMER SON OPINION : L’arbitre doit s’abstenir d’exprimer sa propre opinion en présence du jury.
    2. LE JUGE A LE DROIT DE S’EXPLIQUER : Le juge qui s’aperçoit que ses notes s’écartent beaucoup de celles des autres membres du jury a le droit d’expliquer à l’arbitre la raison de ses notes et de lui demander son avis.
    3. LE JUGE N’A PAS LE DROIT DE MODIFIER LA NOTE : Dans ce cas, l’arbitre ne permet pas au juge de modifier les notes affichées.
  5. DÉVOILEMENT DES NOTES DE TOUS LES CONCURRENTS DE L’ÉPREUVE : Si les organisateurs de la compétition le désirent, les notes de tous les concurrents peuvent être dévoilées dans l’ordre, une fois la danse sur tracé et autres programmes terminés.
Cet article vous a-t-il été utile ?
0 sur 0 ont trouvé cela utile.
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Commentaires

Réalisé par Zendesk