À venir bientôt! Patinage Canada se prépare à relancer le Centre d’info avec une meilleure structure, de nouvelles fonctions et des articles faciles à trouver, sur tout ce que vous devez savoir à propos des règlements administratifs et généraux ainsi que des politiques et procédures de Patinage Canada.

Centre d'info

S’abonner

Définitions, désignations et qualités des officiels (politique)

Entrée en vigueur: 10 février 2017

Date de révision: 21 février 2017

Le texte ombragé se rapporte aux officiels.

1.0 DÉFINITIONS

1.1 SPÉCIALISTE DE DONNÉES : Un spécialiste de données est une personne âgée d’au moins 16 ans, formée et certifiée conformément aux dispositions de l’article 15.0 de la présente politique pour calculer les résultats des compétitions de patinage artistique sanctionnées.

1.2 AGENT DE FORMATION : Un agent de formation est un évaluateur ou un juge expérimenté qui a été spécialement formé par la section et nommé par le comité du développement des officiels de Patinage Canada.

1.3 ÉVALUATEUR : Un évaluateur est une personne âgée d’au moins 16 ans, formée et certifiée conformément aux dispositions de l’article 10.0 de la présente politique pour évaluer les tests du programme Patinage STAR. Les évaluateurs sont qualifiés pour évaluer des tests à un niveau particulier et aux niveaux inférieurs (à compter du 1er septembre 2017, le niveau senior bronze sera le niveau le moins élevé de test évalué par les évaluateurs), dans une ou plusieurs disciplines du programme Patinage STAR.

1.4 JUGE : Un juge est une personne âgée d’au moins 16 ans, formée et certifiée conformément aux dispositions de l’article 9.0 de la présente politique pour noter les compétitions. Les juges sont qualifiés pour exercer leurs fonctions au niveau spécifié ou au niveau inférieur de compétition dans une ou plusieurs des disciplines suivantes : patinage en simple, patinage en couple, danse sur glace ou patinage synchronisé.

1.5 ARBITRE: L’arbitre d’une compétition est un juge expérimenté qui a reçu une formation plus avancée pour diriger une épreuve de compétition et pour surveiller la performance du jury des juges. Les arbitres sont qualifiés pour exercer leurs fonctions ou celles des juges à un niveau spécifié ou à un niveau inférieur de compétition dans une discipline suivantes : patinage en simple, patinage en couple, danse sur glace ou patinage synchronisé.

1.6 CONTRÔLEUR TECHNIQUE : Un contrôleur technique est une personne âgée d’au moins 16 ans, qui est responsable de l’exactitude des opérations du jury technique et chargé d’autoriser, de corriger, de supprimer et d’ajouter des éléments à la liste d’éléments exécutés durant une compétition. Les contrôleurs techniques sont qualifiés pour faire partie d’un jury à un niveau spécifié ou à un niveau inférieur de compétition dans une discipline suivantes : patinage en simple, patinage en couple, danse sur glace ou patinage synchronisé.

1.7 SPÉCIALISTE TECHNIQUE : Un spécialiste technique est une personne âgée d’au moins 16 ans, qui désigne les éléments et les niveaux de difficulté des éléments en compétition ainsi que les chutes et les éléments interdits au besoin pour la discipline. Les spécialistes techniques sont qualifiés pour faire partie d’un jury à un niveau spécifié ou à un niveau inférieur de compétition dans une discipline suivantes : patinage en simple, patinage en couple, danse sur glace ou patinage synchronisé.

1.8 OFFICIEL TECHNIQUE DE NIVEAU DE BASE: Un officiel technique est une personne âgée d’au moins 16 ans, qui est responsable de l’exactitude des opérations du jury technique et chargé d’autoriser, de corriger, de supprimer et d’ajouter des éléments à la liste des éléments exécutés durant une compétition. L’officiel technique aide à désigner les éléments techniques durant une compétition, ainsi que les chutes et les mouvements interdits. Cette personne est qualifiée pour faire partie d’un jury à un niveau spécifié ou à un niveau inférieur de compétition en patinage simple et ne peut être affectée qu’à des compétitions pour lesquelles les éléments ne peuvent être désignés d’un niveau supérieur au niveau de base.

2.0 ADMISSIBILITÉ

2.1 Statut de personne admissible : Tous les arbitres, juges, évaluateurs et spécialistes de données doivent être des personnes admissibles telles qu’elles sont définies à la section 2100 et sont assujettis aux restrictions du règlement 2104(2)(A)(i). (Règlement 2501(1))

2.2 Rémunération : Tous les arbitres, juges, évaluateurs, spécialistes de données les contrôleurs techniques, et les spécialistes techniques peuvent recevoir une rémunération directe, conformément aux règlements de l’ISU. Cependant, pour tous les autres revenus découlant de leurs compétences spécialisées à titre d’officiels, ils sont tenus de respecter les lignes directrices du Programme du fonds en fiducie des patineurs de Patinage Canada. (Règlement 2501(2))

3.0 PROCÉDURES DE PROMOTION OU DE NOMINATION POUR TOUS LES OFFICIELS

3.1 Les personnes qui respectent les critères établis et qui souhaitent une nomination initiale ou une promotion à titre d'officiels, doivent faire une demande ou communiquer leur intention au comité des officiels de la section appropriée.

3.2 Les personnes qui ont satisfait à toutes les exigences énoncées aux articles 9.0, 10.0, 11.0, 12.0, 13.0, 14.0 ou 15.0, dans une ou plus d’une discipline, doivent soumettre une demande de nomination ou de promotion au comité des officiels de la section appropriée ou au comité d’affectation et de promotion des officiels.

3.3 Toutes les exigences de formation énoncées aux articles 9.0 à 15.0 seront valides pour une période de deux trois ans à partir de la date à laquelle elles ont été satisfaites. Les demandes de prolongation de la validité des exigences de formation doivent être présentées par écrit au comité des officiels de la section ou au comité d’affectation et de promotion des officiels.

3.4 Les dates de présentation des demandes de promotion et des demandes d’examen et les dates de réception des recommandations et d’examen des nominations sont fixées annuellement par et publiées par le comité d’affectation et de promotion des officiels et communiquées au comité des officiels de la section appropriée.

3.5 Les demandes de nomination, de promotion et de supervision de tous les juges, évaluateurs, arbitres, officiels techniques de niveau de base, contrôleurs techniques et spécialistes techniques sont examinées de la façon suivante :

    1. Les exigences détaillées pour les nominations de chaque niveau sont énoncées aux articles 9.0 à 14.0 de cette politique.
    2. Le comité des officiels de la section offrira des stages de formation aux candidats selon les besoins (lieu, discipline ou niveau ou les trois) d’évaluateurs, de juges, d’arbitres et d’officiels techniques de niveau de la base. Des agents de formation ont la responsabilité de former les candidats et d’évaluer leur performance pendant le stage. On recommande que le nombre maximum de participants à un stage soit limité à 15 pour chaque agent de formation.
    3. Conjointement avec les sections, le centre national de service offre des stages de formation aux candidats selon les besoins (endroit ou discipline/niveau) de contrôleurs techniques et de spécialistes techniques au niveau de la section. Les contrôleurs ou les spécialistes techniques sont sélectionnés par le comité du développement des officiels pour faire fonction d’agents de formation et devront former les candidats et évaluer leur performance pendant le stage. On recommande que le nombre total de participants à chaque stage ne dépasse pas quinze personnes pour chaque agent de formation.
    4. Le comité des officiels de la section appropriée examinera, en vue de leur approbation, toutes les demandes de promotion de juge, d’évaluateur, d’arbitre, d’officiel technique de niveau de base, de contrôleur technique et de spécialiste technique, y compris au niveau de la section et au niveau régionaux. Le comité des officiels de la section communiquera la décision directement au candidat. Si ces promotions sont approuvées, elles seront communiquées aux Services aux membres du centre national de service et entreront en vigueur immédiatement.
    5. Les demandes d’examen de juges, d’arbitres, de contrôleurs, et de spécialistes techniques aux niveaux des compétitions Défi et des Championnats canadiens doivent être soumises au comité d’affectation et de promotion des officiels pour examen et prise en considération en vue de leur approbation. La section doit indiquer qu’elle soutient les demandes d’examen pour le niveau des compétitions Défi en patinage en simple, en couple et danse sur glace et des Championnats canadiens de patinage synchronisé. Le comité d’affectation et de promotion des officiels communiquera les décisions définitives directement au candidat et enverra une copie des décisions au comité des officiels de la section appropriée.
    6. Les demandes d’examen de juges, d’arbitres, de contrôleurs, et de spécialistes techniques de compétitions internationales et de l’ISU doivent être soumises au comité d’affectation et de promotion des officiels pour examen et prise en considération en vue de leur approbation. Le comité communique sa décision directement au candidat et en envoie une copie au comité des officiels de la section. Les demandes des candidats qui ont satisfait à toutes les exigences de mise en candidature seront envoyées, d’ici le 15 avril chaque année, à l’ISU pour leur prise en considération.

3.6 Les demandes de nomination, de promotion et de supervision spécialistes de données sont examinées de la façon suivante :

  1. Les exigences détaillées pour chaque niveau de nomination sont énoncées à l’article 15.0 de cette politique
  2. Le comité des spécialistes de données de la section offrira des stages de formation en fonction des besoins (endroit ou discipline/niveau).
  3. Les demandes au niveau d’introduction et de niveau I sont examinées et approuvées par le comité des spécialistes de données de la section, qui communiquera sa décision directement au candidat. Si ces demandes sont approuvées, elles seront communiquées aux Services aux membres du centre national de service et entreront en vigueur immédiatement.
  4. Toutes les demandes de promotions de spécialistes de données de niveaux II et III doivent être présentées au comité d’affectation et de promotion des officiels par le comité des spécialistes de données de la section, en vue de leur examen et approbation. Le comité d’affectation et de promotion des officiels doit informer le comité des spécialistes de données de la section de ces promotions de niveau II, qu’il les appuie ou non, et le comité des spécialistes de données de la section devra communiquer la décision aux personnes concernées. Le comité d’affectation et de promotion des officiels informera directement le candidat de la décision concernant les demandes pour le niveau III et en donnera une copie au comité des spécialistes de données de la section.

3.7 Le comité des officiels de la section ou le comité des spécialistes de données de la section, le cas échéant, peut obliger n’importe quel juge, évaluateur, arbitre, officiel technique de niveau de base, contrôleur technique et spécialiste technique ou spécialiste de données à participer à des stages ou à écrire un examen ou les deux comme condition de maintien de sa nomination.

3.8 Toute personne qui désire en appeler d’une décision du comité des officiels ou des spécialistes de données de la section doit transmettre cet appel au responsable du personnel du comité d’affectation et de promotion des officiels et en faire parvenir une copie au président du comité des officiels de la section concernée.

3.9 Une personne qui désire en appeler des décisions du comité des d’affectation et de promotion des officiels doit transmettre son appel au responsable du personnel et faire parvenir une copie au comité des officiels de la section concernée. Un groupe de travail composé de trois personnes, qui ne sont pas membres du comité d’affectation et de promotion des officiels, examineront l’appel et prendront une décision.

3.10 Le comité d’affectation et de promotion des officiels a le pouvoir, dans des circonstances exceptionnelles, de recommander la promotion d’un officiel, même si toutes les exigences n’ont pas été satisfaites. Le comité doit, en pareils cas, en informer le conseil d’administration de Patinage Canada.

3.11 Le comité d’affectation et de promotion des officiels peut prendre toute mesure jugée nécessaire pour la nomination, la promotion, la rétrogradation ou la radiation de tout officiel afin d’assurer au mieux les intérêts du patinage et de Patinage Canada.

4.0 AVIS DE NOMINATION

4.1 Les nominations des évaluateurs, des juges primaires/STAR 1-4 à seniors, des arbitres d’épreuves à de section/régionaux, des officiels techniques de niveau base, des contrôleurs techniques ou des spécialistes techniques de niveau de la section entrent en vigueur à leur date d’approbation par le comité des officiels de la section.

4.2 Les nominations des juges, des arbitres, des contrôleurs techniques, ou des spécialistes techniques des compétitions Défi de Patinage Canada ou des Championnats canadiens entrent en vigueur à leur date d’approbation par le comité d’affectation et de promotion des officiels.

4.3 Les nominations des juges, des arbitres, des contrôleurs techniques, ou des spécialistes techniques de compétitions internationales ou de l’ISU entrent en vigueur à la date fixée par l’ISU.

4.4 Les nominations des spécialistes de données de niveau introduction et de niveau I entrent en vigueur à leur date d’approbation par le comité des spécialistes de données de la section.

4.5 Les nominations des spécialistes de données de niveau II ou III entrent en vigueur à leur date d’approbation par le comité d’affectation et de promotion officiels.

4.6 La liste de toutes les nominations sur laquelle doivent figurer les adresses et les numéros de téléphone est publiée chaque année et envoyée aux membres du conseil d’administration et des comités des officiels responsables d’une catégorie particulière de promotion, comme l’énonce cette politique.

4.7 La liste des officiels fournie à la section est mise à jour de manière à y inclure toutes les nominations d’officiels de la section. La section doit diffuser cette liste à ses clubs.

4.8Les nominations et radiations sont examinées par le comité des officiels nationaux qui se réserve le droit de faire des nominations ou des radiations supplémentaires, s’il le juge nécessaire.

4.9 Le comité des officiels nationaux ou le comité de haute performance peut présenter des listes supplémentaires, s’il le juge nécessaire.

7.0 DURÉE D’UNE NOMINATION

7.1 Les évaluateurs qui sont évaluateurs depuis moins de trois ans doivent passer avec succès une séance de test évaluée par un mentor au moins une fois par année, comme condition du maintien de leur nomination.

7.3 Comme condition de maintien de leur nomination, les évaluateurs, les juges et les arbitres doivent participer à des activités approuvées de formation professionnelle continue au moins une fois tous les trois ans. Le comité des officiels de la section détermine les activités qui répondent à la définition d’une « activité de formation professionnelle continue ».

5.0 DÉLIMITATION DES FONCTIONS

5.1 Un évaluateur, un juge, un arbitre, un officiel technique de niveau de base, un contrôleur technique ou un spécialiste technique peut exercer ses fonctions au niveau ou à un niveau inférieur précisé de sa certification dans une discipline appropriée.

5.2 Les juges de niveau primaire sont qualifiés pour juger des épreuves préliminaires ou des niveaux inférieurs et des épreuves de compétitions interclubs ou invitation ayant comme condition préalable maximale la réussite d’un test préliminaire. Les juges de niveau primaire peuvent également juger toutes les épreuves d’une compétition de club.

5.3 Les juges de STAR 1-4 sont qualifiés pour juger toute épreuve évaluée en fonction d’une norme.

5.4 Les juges de niveau juvénile sont qualifiés pour juger les épreuves juvéniles ou des niveaux inférieurs dans la discipline appropriée à toutes les compétitions jusqu’aux Championnats de section inclusivement, de même que des épreuves STAR 8 (junior argent) et de niveaux inférieurs à des compétitions interclubs et invitation.

5.5 Les juges de niveau pré-novice sont qualifiés pour juger les épreuves pré-novices ou des niveaux inférieurs dans la discipline appropriée à toutes les compétitions jusqu’aux Championnats de section inclusivement, de même que des épreuves de niveaux or et inférieurs à des compétitions interclubs et invitation.

5.6 Les juges des niveaux novice, junior et senior sont qualifiés pour juger les épreuves des niveaux correspondants ou des niveaux inférieurs dans la discipline appropriée à toutes les compétitions jusqu’aux Championnats de section/région inclusivement, de même que toutes les épreuves des compétitions interclubs et invitation. Un juge de niveau senior peut être invité à compléter un jury dans la discipline appropriée à une compétition Défi. Un juge senior de patinage synchronisé peut être invité à compléter le jury de Championnats canadiens de patinage synchronisé.

5.7 Les juges des compétitions Défi sont qualifiés pour juger toutes les épreuves dans la discipline appropriée de toutes les compétitions jusqu’aux compétitions Défi inclusivement. Ils peuvent être invités à compléter un jury dans la discipline appropriée aux Championnats canadiens.

5.8 Les juges de Championnats canadiens sont qualifiés pour juger toutes les épreuves dans la discipline appropriée de toutes les compétitions jusqu’aux Championnats canadiens inclusivement.

5.9 Les juges des compétitions internationales et de l’ISU sont qualifiés pour juger toutes les épreuves de toutes les compétitions jusqu’aux Championnats canadiens inclusivement, de même que les compétitions internationales ou de l’ISU, conformément aux lignes directrices de l’ISU.

5.10 Un arbitre ne peut arbitrer une épreuve que s’il est qualifié pour juger cette même épreuve.

5.11 Un arbitre des épreuves peut arbitrer des épreuves de niveau STAR 6 (senior bronze) ou des niveaux inférieurs et des épreuves de compétitions interclubs ou invitation ayant comme condition préalable maximale la réussite d’un test senior bronze.

5.12 Un arbitre de compétitions interclubs peut arbitrer des épreuves de niveau novice ou des niveaux inférieurs et des épreuves or et des niveaux inférieurs dans la discipline appropriée à des compétitions interclubs et invitation.

5.13 Les arbitres de Championnats de section/région, des compétitions Défi et des Championnats canadiens peuvent arbitrer des épreuves à toutes les compétitions dans la discipline appropriée jusqu’au niveau des championnats correspondants.

5.14 Les officiels techniques de niveau de base peuvent exercer les fonctions de spécialiste technique adjoint ou de contrôleur technique dans la discipline appropriée aux épreuves de toutes les compétitions pour lesquelles les éléments ne sont pas désignés d’un niveau supérieur au niveau de base.

5.15 Les contrôleurs techniques des Championnats de section/région, des compétitions Défi et des Championnats canadiens peuvent exercer leurs fonctions de contrôleurs techniques à des épreuves de toutes les compétitions dans la discipline appropriée jusqu’au niveau des championnats correspondants. Les contrôleurs techniques peuvent, dans des cas particuliers, aussi servir de spécialiste technique ou de spécialiste technique adjoint (se reporter aux Règlements sur le CPC, Section A – Règlements officiels, section 140 paragraphes 2. et 3. et Règlements sur le CPC, Section B – Compétitions de qualification et championnats, section 200 paragraphe 1. c) pour des détails précis).

5.16 Les spécialistes techniques des Championnats de section/région, des compétitions Défi et des Championnats canadiens peut exercer ses fonctions de spécialiste techniques dans la discipline appropriée jusqu’au niveau des championnats correspondants.

5.17 Un spécialiste de données de n’importe quel niveau peut agir à titre de spécialiste de données en chef au niveau pour lequel il est certifié ou à tout niveau inférieur. Toute personne peut agir en qualité d’adjoint au spécialiste de données (y compris les spécialistes de données stagiaires) jusqu’au niveau immédiatement supérieur à sa certification.

6.0 ANNULATION DE NOMINATIONS

6.1 LLes évaluateurs, juges, arbitres, contrôleurs techniques, spécialistes techniques et spécialistes des données qui restent inactifs pendant plus de deux années consécutives seront rayés de la liste par le comité de section approprié, sauf raison valable. (Règlement 2509(1))

6.2 Le comité d’affectation et de promotion des officiels ou le conseil d’administration (soit celui qui est responsable de la classification en question), de concert avec le comité de section approprié, peut à tout moment rétrograder ou destituer les arbitres, les juges, les évaluateurs , les contrôleurs techniques, les spécialistes techniques et les spécialistes des données pour une raison valable et suffisante (Règlement 2509(2))

7.0 RENOUVELLEMENT DE NOMINATION DES OFFICIELS

Les évaluateurs, les juges, les arbitres , les contrôleurs techniques, les spécialistes techniques et les spécialistes des données expérimentés qui ont été rayés des listes pour des raisons autres que l’incompétence peuvent être réintégrés à un niveau qui n’est pas supérieur à leur niveau antérieur après avoir fait les activités de mise à jour pertinentes. Le comité approprié de la section transmet les demandes de renouvellement de nomination au comité de coordination des officiels pour leur examen. (Règlement 2510)

  1. Les demandes de renouvellement de nomination des évaluateurs (tous les niveaux), des juges, des arbitres, des spécialistes et des contrôleurs techniques au niveau de la section/région (et de niveau inférieur), des officiels techniques de niveau de base, des spécialistes de données au niveau d’introduction ou de niveau I seront prises en considération par le comité approprié de la section.
  2. Les demandes de renouvellement de nomination des juges, des arbitres, des spécialistes et des contrôleurs techniques au niveau du Défi (et de niveau supérieur), des spécialistes de données de niveau II ou III seront prises en considération par le comité d’affectation et de promotion des officiels.

7.1 Les officiels de jury technique aux niveaux international et de l’ISU respecteront les lignes directrices pour le renouvellement de nomination tel que l’énoncent les règlements spéciaux et les règlements techniques de l’ISU.

7.3 Lignes directrices de renouvellement de la certification des juges :
  1. Les juges STAR 1-4 qui restent inactifs pendant 24 à 36 mois devront :
    • Examiner les modifications apportées aux règlements avec un agent de formation ou un juge senior
    • Superviser un jury ou participer à un jury simulé pour au moins 12 patineurs, qui peuvent participer à plusieurs épreuves
    • Le comité des officiels de la section peut exiger des activités supplémentaires pour le renouvellement de la nomination, s’il le juge nécessaire
  2. Les juges STAR 1-4 qui restent inactifs pendant plus de 36 mois devront suivre la procédure de certification décrite à l’article 9.3.
  3. Les juges de section ou régionaux du niveau juvénile à senior qui restent inactifs pendant 24 à 36 mois devront :
    • Fournir au moins deux rapports satisfaisants de juge stagiaire d’épreuves au niveau pour lequel ils cherchent à renouveler leur nomination. Pour les juges de niveau novice et senior, il doit s’agir d’épreuves complètes (programmes courts et libres, le cas échéant selon la discipline). Veuillez noter que les programmes courts et libres peuvent provenir de différentes épreuves ou compétitions. Toutefois, il faut un total de deux programmes courts et deux programmes libres.
    • Le comité des officiels de la section peut exiger des activités supplémentaires pour le renouvellement de la nomination, s’il le juge nécessaire
    • Après l’examen du comité des officiels de la section, la nomination du juge peut être renouvelée à un niveau qui n’est pas supérieur à son niveau antérieur de certification
  4. Les juges de section ou régionaux du niveau juvénile à senior qui restent inactifs pendant plus de 36 mois devront :
    • Confirmer qu’ils ont déjà été formés pour exercer leurs fonctions conformément au système de notation par calcul des points cumulatifs (CPC)
      • S’ils n’ont pas été formés pour exercer leurs fonctions conformément au CPC, ils doivent assister à un séminaire initial de formation sur le CPC. Ce séminaire devrait être un séminaire d’un à deux jours dirigé par un agent de formation de Patinage Canada et comprendre des exercices pratiques, notamment à titre de juge stagiaire
      • S’ils ont été formés pour exercer leurs fonctions conformément au CPC, ils doivent achever avec succès un séminaire de recyclage sur le CPC. Ce séminaire devrait être d’une demi-journée à une journée passée avec un juge de niveau senior ou plus élevé qui est idéalement (mais pas nécessairement) aussi un agent de formation. Le comité des juges de la section déterminera le contenu du séminaire de recyclage
    • Fournir au moins deux rapports satisfaisants de juge stagiaire d’épreuves au niveau pour lequel ils cherchent à renouveler leur nomination. Pour les juges de niveau novice et senior, il doit s’agir d’épreuves complètes (programmes courts et libres, le cas échéant selon la discipline). Veuillez noter que les programmes courts et libres peuvent provenir de différentes épreuves ou compétitions. Toutefois, il faut un total de deux programmes courts et deux programmes libres
    • Le comité des officiels de la section peut exiger des activités supplémentaires pour le renouvellement de la nomination, s’il le juge nécessaire
    • Après l’examen du comité des officiels de la section, la nomination du juge peut être renouvelée à un niveau qui n’est pas supérieur à son niveau antérieur de certification
  5. Les juges au niveau des compétitions Défi et de niveaux plus élevés qui restent inactifs pendant plus de 24 mois seront tenus d’effectuer des activités de recyclage à la discrétion du comité d’affectation et de promotion officiels.
7.4 Lignes directrices de renouvellement de la certification des évaluateurs :
  1. Les évaluateurs qui restent inactifs pendant 24 à 36 mois devront :
    • Faire une séance d’évaluation supervisée du stagiaire pour chaque discipline (en situation réelle ou simulée), y compris une sélection de tests de senior bronze jusqu’au niveau pour lequel ils cherchent à renouveler leur nomination
    • Le comité des officiels de la section peut exiger des activités supplémentaires pour le renouvellement de la nomination, s’il le juge nécessaire
    • Après l’examen du comité des officiels de la section, la nomination de l’évaluateur peut être renouvelée à un niveau qui n’est pas supérieur à son niveau antérieur de certification
  2. Les évaluateurs qui restent inactifs pendant plus de 36 mois devront :
    • Fournir une fiche de l’évaluateur stagiaire dans la discipline pertinente.
    • Faire une séance d’évaluation supervisée du stagiaire pour chaque discipline (en situation réelle ou simulée), y compris une sélection de tests de senior bronze jusqu’au niveau pour lequel ils cherchent à renouveler leur nomination
    • Le comité des officiels de la section peut exiger des activités supplémentaires pour le renouvellement de la nomination, s’il le juge nécessaire
    • Après l’examen du comité des officiels de la section, la nomination de l’évaluateur peut être renouvelée à un niveau qui n’est pas supérieur à son niveau antérieur de certification
7.5 Lignes directrices de renouvellement de la certification des arbitres :
  1. Les arbitres d’épreuves et de compétitions interclubs qui restent inactifs pendant plus de 24 mois devront :
    • Être nommés à nouveau comme juges (conformément aux lignes directrices ci-dessus)
    • Fournir au moins deux rapports satisfaisants d’arbitre d’épreuves au niveau de certification respectif
    • Le comité des officiels de la section peut exiger des activités supplémentaires pour le renouvellement de la nomination, s’il le juge nécessaire
    • Après l’examen du comité des officiels de la section, la nomination de l’arbitre peut être renouvelée à un niveau qui n’est pas supérieur à son niveau antérieur de certification
  2. Les arbitres de section ou au niveau régional qui restent inactifs pendant plus de 24 mois devront :
    • Être nommés à nouveau comme juges (conformément aux lignes directrices ci-dessus)
    • Fournir au moins deux rapports satisfaisants d’arbitre d’épreuves au niveau de certification respectif
    • Avoir arbitré de façon satisfaisante au moins une épreuve de compétition interclubs ou invitation (un programme court et un programme libre) dans la discipline pertinente
    • Le comité des officiels de la section peut exiger des activités supplémentaires pour le renouvellement de la nomination, s’il le juge nécessaire
    • Après l’examen du comité des officiels de la section, la nomination de l’arbitre peut être renouvelée à un niveau qui n’est pas supérieur à son niveau antérieur de certification
  3. Les arbitres au niveau des compétitions Défi et à des niveaux plus élevés qui restent inactifs pendant plus de 24 mois seront tenus d’effectuer des activités de recyclage à la discrétion du comité d’affectation et de promotion des officiels.
7.6 Lignes directrices de renouvellement de la certification des officiels du jury technique :
  1. Les officiels techniques de niveau base (patinage simple seulement) et les contrôleurs et spécialistes techniques au niveau de la section ou de la région qui restent inactifs pendant 24 à 36 mois devront :
    • Réussir l’examen écrit sur les règles techniques (phase I) pour cette discipline, élaboré par Patinage Canada
    • Réussir une ou des évaluations authentiques (phase II) dans cette discipline : 
      • Pour le patinage en simple, il faut au moins 12 patineurs (court et/ou libre), dans une ou plusieurs épreuves 
      • Pour le patinage en couple et la danse sur glace, il faut au moins 6 équipes (programme court et/ou libre, dont au moins 4 pour le programme de danse courte de danse sur glace), dans une ou plusieurs épreuves 
      • Pour le patinage synchronisé, il faut au moins 6 équipes (des catégories adulte I, intermédiaire, ouverte, junior ou senior), dans une ou plusieurs épreuves. 
    • Le comité des officiels de la section peut exiger des activités supplémentaires pour le renouvellement de la nomination, s’il le juge nécessaire
    • Selon les résultats de l’examen et de l’évaluation, la nomination de l’officiel du jury technique peut être renouvelée à un niveau qui n’est pas supérieur à leur niveau antérieur de certification
    • Il est à noter que pour les contrôleurs et spécialistes techniques au niveau de la section ou de la région (toutes les disciplines), les catégories doivent être évaluées à l’aide du barème des niveaux de difficulté
  2. Les officiels techniques de niveau de base (patinage en simple seulement) et les contrôleurs et spécialistes techniques au niveau de la section qui restent inactifs pendant plus de 36 mois devront suivre la procédure de certification décrite aux articles 12.0, 13.1 et 14.1 respectivement.
  3. Les contrôleurs et spécialistes techniques au niveau des compétitions Défi et de niveaux plus élevés qui restent inactifs pendant plus de 24 mois seront tenus d’effectuer des activités de recyclage à la discrétion du comité d’affectation et de promotion des officiels.
7.7 Lignes directrices de renouvellement de la certification des spécialistes de données :
  1. Les spécialistes de données au niveau d’introduction, de niveau I et de niveau II qui restent inactifs pendant 24 à 36 mois devront :
    • Avoir aidé de façon satisfaisante à au moins une compétition et avoir reçu des évaluations satisfaisantes du spécialiste de données en chef respectif (ou de son remplaçant)
    • Le comité des spécialistes de données de la section peut exiger des activités supplémentaires pour le renouvellement de la nomination, s’il le juge nécessaire
    • Après l’examen du comité des spécialistes de données de la section, la nomination du spécialiste de données peut être renouvelée à un niveau qui n’est pas supérieur à son niveau antérieur de certification.
  2. Les spécialistes de données au niveau d’introduction, de niveau I et de niveau II qui restent inactifs pendant plus de 36 mois devront :
    • Confirmer avoir été formés dans le Système de notation de compétition (SNC) pour le CPC. Sinon, ils doivent assister avec succès à un stage de section qui doit inclure une formation sur les applications sur ordinateur
    • Réussir les exercices du cahier des spécialistes de données pour le niveau (niveaux I et II seulement)
    • Avoir aidé de façon satisfaisante à au moins une compétition et avoir reçu des évaluations satisfaisantes du spécialiste de données en chef respectif (ou de son remplaçant)
    • Le comité des spécialistes de données de la section peut exiger des activités supplémentaires pour le renouvellement de la nomination, s’il le juge nécessaire
    • Après l’examen du comité des spécialistes de données de la section, la nomination du spécialiste de données peut être renouvelée à un niveau qui n’est pas supérieur à son niveau antérieur de certification.
  3. Les spécialistes de données de niveau III qui restent inactifs pendant plus de 24 mois seront tenus d’effectuer des activités de recyclage à la discrétion du Comité d’affectation et de promotion officiels.

8.0 ÉVALUATEURS POUR DES TESTS SPÉCIFIQUES

8.1 TESTS D’INTERPRÉTATION : tous les tests d’interprétation sont évalués par des évaluateurs de tests d’interprétation.

8.2 TEST DIAMANT DE DANSE : Le test diamant de danse est évalué par des évaluateurs du test diamant de danse ou des juges de danse de compétition senior qui détiennent également la certification complète d’évaluateurs de danse or.

 

9.0 CONDITIONS DE NOMINATION OU DE PROMOTION À TITRE DE JUGE

Vous trouverez ci-après un résumé des exigences particulières pour les différents niveaux, Chaque niveau est une condition préalable pour les niveaux suivants de promotion à titre de juge. Pour plus de détails, veuillez consulter la documentation reçue aux stages de formation. L’évaluation de tests que les candidats doivent faire sur bande vidéo peut être remplacée par une évaluation en situation réelle de tests ou des démonstrations, si le comité des officiels de la section l’estime nécessaire. Dans des circonstances exceptionnelles, le comité des officiels de la section, peut recommander une nomination ou une promotion partielle à titre de juge (par ex., pré-novice ou junior).

9.1 Les « ANTÉCÉDANTS DE PATINAGE » nécessaires pour une promotion aux différents niveaux est comme suit :

  • N’importe quel de deux tests suivants : style libre, habiletés de patinage et danse junior bronze. OU
  • Un des tests suivants au choix : style libre, habiletés de patinage ou danse senior bronze ou un test de compétition juvénile. OU
  • Un test de niveau supérieur.

Les officiels qui avaient des compétences de juges de niveau juvénile ou supérieur dans une discipline avant l’ajout des exigences sur « les antécédents de patinage » décrites ci-dessus peuvent être considérés pour des niveaux supérieurs de promotion à titre d’officiel. Cette exception s’applique à tous les niveaux subséquents de compétences des juges ou des arbitres. Veuillez prendre note que la promotion ne peut être donnée que dans la discipline pour laquelle l’officiel est déjà qualifié.

Les activités, les exigences de soumission de même que l’étude des demandes de promotion à des niveaux suivants de promotion doivent être faites conformément aux procédures décrites dans la politique sur la définition, la nomination et les qualités des officiels (par ex., si un juge de patinage en simple pré-novice désire avoir une promotion de juge de patinage en simple novice, les exigences stipulées dans la présente politique doivent être remplies).

9.2 JUGE DE CLUB DE NIVEAU PRIMAIRE

Des promotions distinctes sont accordées aux juges de niveau primaire pour chaque discipline (patinage en simple, danse et patinage en couple).

Cette promotion s’applique pour le patinage en couple seulement (elle ne s’applique pas au patinage en simple et à la danse sur glace).

Conditions préalables : aucune

Stage : réussite du stage des juges de niveau primaire

Exigences pour faire une demande :

  • Réussite de l’examen des juges de niveau primaire
  • Réussite des exercices des juges stagiaires (compris dans le stage)

9.3 JUGE DE STAR 1-4

Conditions préalables : aucune

Stage : réussite du stage des juges de STAR 1-4.

Exigences pour faire une demande :

  • Réussite des exercices sur les critères d’évaluation (compris dans le stage)
  • Réussite des exercices des juges stagiaires (compris dans le stage)

9.4 JUGE DES CHAMPIONNATS JUVÉNILES DE SECTION

Des promotions distinctes sont accordées aux juges des Championnats juvéniles de section pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace). Les exigences suivantes doivent être satisfaites séparément pour chaque discipline.

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion au niveau juvénile sont les suivantes :

  • Certification de juge de niveau primaire ou STAR 1-4 (peut être suspendue dans des circonstances exceptionnelles)
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Stage : réussite du stage des juges de niveau juvénile.

Exigences pour faire une demande :

  • Deux rapports satisfaisants du juge stagiaire d’épreuves juvéniles pour chaque discipline (en situation réelle ou sur bande vidéo)
  • Réussite de l'examen de niveau juvénile

9.5 JUGE DES CHAMPIONNATS NOVICES DE SECTION (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace) ou RÉGIONAUX (patinage synchronisé)

Des promotions distinctes sont accordées aux juges des Championnats novices de section/région pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple, danse sur glace et patinage synchronisé). Il faut satisfaire aux exigences suivantes séparément pour chaque discipline.

Patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace :

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion au niveau novice sont les suivantes 

  • Certification minimale à titre de juge de niveau juvénile aux Championnats de section dans la discipline pertinente
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Stage : avoir participé avec succès au stage des juges de niveau novice.

Exigences pour faire une demande :

  • Deux rapports satisfaisants sur le jugement d’épreuves juvéniles dans la discipline pertinente
  • Deux rapports satisfaisants du juge stagiaire d’épreuves complètes (c.-à-d. programmes courtes et libres) pré-novices ou novices pour chaque discipline pertinente – au moins un des rapports doit être au niveau novice. Veuillez noter que les programmes courts et libres pré novices ou novices peuvent provenir de différentes épreuves ou compétitions. Toutefois, il faut un total de deux programmes courts et deux programmes libres.

À noter : Si le candidat ne peut fournir un rapport du juge stagiaire d'épreuves pré-novices ou novices portant sur plus de 4 avec au moins 4 patineurs ou équipes, il est tenu de faire un exercice de juge stagiaire sur vidéo. Cet exercice se déroule en présence d’un surveillant de la section qui rédige un rapport sur le juge stagiaire et l’envoie avec la documentation sur la promotion.

Patinage synchronisé :

Conditions préalables : les conditions préalables à la promotion de juges novices de patinage synchronisé sont les suivantes :

  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Stage : réussite du stage de patinage synchronisé de niveau novice.

Exigences pour faire une demande :

  • Trois Deux rapports satisfaisants de juge stagiaire au niveau pré-novice, novice, adulte I ou adulte II

Réussite de l’examen des juges de patinage synchronisé novice

9.6 JUGE DES CHAMPIONNATS JUNIORS DE SECTION DE PATINAGE SYNCHRONISÉ

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion au niveau junior de patinage synchronisé sont les suivantes :

  • Certification minimale de juge novice de patinage synchronisé aux Championnats régionaux
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Stage : réussite du stage junior/senior de patinage synchronisé.

Exigences pour faire une demande :

  • Trois Deux rapports satisfaisants sur le jugement d’épreuves adulte I, pré-novice ou novice, dont au moins une épreuve novice.
    À noter : Si le candidat ne peut fournir un rapport d’arbitre pour des épreuves novices portant sur plus de avec au moins 4 équipes, il est tenu de présenter un rapport de juge stagiaire d’une épreuve novice. Cet exercice, qui se déroule en présence d’un surveillant de la section, doit recevoir une évaluation satisfaisante.  Si le juge n’a pas la possibilité de juger une épreuve à titre de juge stagiaire, un rapport de jugement d’une épreuve novice sur bande vidéo doit être rédigé. L’évaluation doit être satisfaisante.
  • Trois Deux rapports satisfaisants de juge stagiaire au niveau intermédiaire ou junior (dont au moins une épreuve complète doit être de niveau junior).
    À noter : Si le candidat ne peut fournir un rapport de juge stagiaire d'épreuves juniors portant sur plus de avec au moins 4 équipes, il est tenu de faire un exercice de juge stagiaire sur vidéo. Cet exercice se déroule en présence d’un surveillant de la section qui rédige un rapport sur le juge stagiaire et l’envoie avec la documentation sur la promotion.
  • Réussite de l’examen de patinage synchronisé junior

9.7 JUGE DES CHAMPIONNATS SENIORS DE SECTION (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace) ou RÉGIONAUX (patinage synchronisé)

Des promotions distinctes sont accordées aux juges des Championnats seniors de section/régionaux pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple, danse sur glace et patinage synchronisé). Il faut satisfaire aux exigences suivantes séparément pour chaque discipline.

Patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace :

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion au niveau senior sont les suivantes 

  • Certification minimale de juge novice aux Championnats de section dans la discipline pertinente
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Stage : réussite du stage des juges de niveau senior dans la discipline pertinente

Exigences pour faire une demande :

  • Deux rapports satisfaisants sur le jugement d’épreuves complètes pré-novice ou novice (c.-à-d. programmes courts et libres) dans la discipline pertinente – au moins un des rapports doit être au niveau novice. Veuillez noter que les programmes courts et libres peuvent provenir de différents événements ou compétitions. Toutefois, il faut un total de deux programmes courts et de deux programmes libres.
  • Deux rapports satisfaisants de juge stagiaire d’épreuves complètes juniors ou seniors (c.-à-d. programmes courts et libres) dans la discipline pertinente. Veuillez noter que les programmes courts et libres peuvent provenir de différentes épreuves ou compétitions. Toutefois, il faut un total de deux programmes courts et deux programmes libre.

À noter : Si le candidat ne peut fournir un rapport du juge stagiaire d'épreuves seniors portant sur plus de avec au moins 4 patineurs, il est tenu de faire un exercice de juge stagiaire sur vidéo. Cet exercice se déroule en présence d’un surveillant de la section qui rédige un rapport sur le juge stagiaire et l’envoie avec la documentation sur la promotion.

  • Réussite de l’examen senior dans la discipline pertinente

Patinage synchronisé :

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion au niveau senior de patinage synchronisé sont les suivantes :

  • Certification minimale de juge de patinage synchronisé junior aux Championnats régionaux
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Stage : réussite du stage de patinage synchronisé junior/senior, dans le cadre de la certification de juge de patinage synchronisé junior.

Exigences pour faire une demande :

  • Trois Deux rapports satisfaisants sur le jugement d’une épreuve intermédiaire ou junior, dont au moins une épreuve complète doit être de niveau junior (c.-à-d. programmes courts et libres). Veuillez noter que les programmes courts et libres peuvent provenir de différentes épreuves ou compétitions. Toutefois, il faut un total d’un programme junior court et d’un programme junior libre.

À noter : Si le candidat ne peut fournir un rapport pour des épreuves juniors, il est tenu de présenter un rapport de juge stagiaire d’une épreuve junior. Cet exercice, qui se déroule en présence d’un surveillant de la section, doit recevoir une évaluation satisfaisante.  Si le juge n’a pas la possibilité de juger une épreuve à titre de juge stagiaire, un rapport de jugement d’une épreuve junior sur bande vidéo doit être rédigé. L’évaluation doit être satisfaisante.

  • Trois Deux rapports satisfaisants de juge stagiaire pour la catégorie ouverte ou senior, dont au moins une épreuve complète doit être de niveau senior (c.-à-d. programmes courts et libres). Veuillez noter que les programmes courts et libres peuvent provenir de différentes épreuves ou compétitions. Toutefois, il faut un total d’un programme senior court et d’un programme senior libre

À noter : Si le candidat ne peut fournir un rapport du juge stagiaire d'épreuves seniors portant sur plus de avec au moins 4 équipes, il est tenu de faire un exercice de juge stagiaire sur vidéo. Cet exercice se déroule en présence d’un surveillant de la section qui rédige un rapport sur le juge stagiaire et l’envoie avec la documentation sur la promotion.

  • Réussite de l’examen de patinage synchronisé senior

9.8 JUGE DE COMPÉTITIONS DÉFIS

Des promotions distinctes sont accordées aux juges des compétitions Défi pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace). Il faut satisfaire aux exigences suivantes séparément pour chaque discipline.

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion au niveau des compétitions Défis sont les suivantes :

  • Certification minimale de juge senior de section aux Championnats de section dans la discipline pertinente
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1
  • Participation à un programme pour les juges stagiaires au niveau des compétitions Défi. Il est à noter que le programme doit être offert aux compétitions Défi de Patinage Canada. Aucune date d’échéance n’est précisée relativement à la participation au programme pour les juges stagiaires. Par conséquent, un candidat n’est tenu de participer qu’une seule fois en ce qui concerne la discipline respective pour laquelle il fait une demande.

Exigences pour faire une demande :

  • Au moins deux rapports satisfaisants sur le jugement d’épreuves juniors ou (c.-à-d. programmes courts et libres) dans la discipline pertinente. Veuillez noter que les programmes courts et libres peuvent provenir de différentes épreuves ou compétitions. Toutefois, il faut un total de deux programmes courts et deux programmes libres. Un rapport doit porter sur une épreuve senior, l’autre sur une épreuve junior ou senior. Au plus, un rapport peut être fondé sur une évaluation d’une épreuve sur vidéo et évalué par un arbitre au moins qualifié pour arbitrer des épreuves de compétition Défi dans la discipline pertinente.
  • Au moins deux rapports satisfaisants de juge stagiaire pour des épreuves novice, junior ou senior d’une compétition Défi. Veuillez noter que ces rapports n’expirent pas après deux ans, toutefois les rapports publiés il y a plus de deux ans seront pris en considération à la discrétion du comité d’affectation et de promotion des officiels.

Examen pratique : L’examen pour les juges des compétitions Défis doit inclure, à tout le moins, une évaluation des connaissances techniques, des aptitudes à communiquer, de la conduite et des qualités de chef du candidat. L’exercice réussi des fonctions de juge aux compétitions Défis est aussi une exigence de l’examen pratique. En fonction des besoins de l’organisation, le comité d’affectation et de promotion des officiels détermine chaque année le nombre de candidats qui subiront l’examen de même que la forme que prendra l’examen.

9.9 JUGE DES CHAMPIONNATS CANADIENS

Des promotions distinctes sont accordées aux juges des Championnats canadiens pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple, danse sur glace et patinage synchronisé). Il faut satisfaire aux exigences suivantes séparément pour chaque discipline.

Patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace :

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion au niveau des Championnats canadiens sont les suivantes :

  • Certification minimale de juge de compétitions Défi dans la discipline pertinente
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Exigences pour faire une demande : Au moins deux rapports satisfaisants sur le jugement d’une épreuve complète (c.-à-d. les programmes court et libre) dans la discipline pertinente à une compétition Défi de Patinage Canada (dont au moins une épreuve senior). Veuillez noter qu’il n’est pas nécessaire que ces rapports portent sur la même épreuve ou compétition Défi de Patinage Canada. Toutefois, il faut un total de deux programmes courts et de deux programmes libres.

Examen pratique : L’examen pour les juges de Championnats canadiens doit comprendre, à tout le moins, une évaluation des connaissances techniques, des aptitudes à communiquer, de la conduite et des qualités de chef du candidat. L’exercice réussi des fonctions de juge aux Championnats canadiens est aussi une exigence de l’examen pratique. En fonction des besoins de l’organisation, le comité d’affectation et de promotion des officiels détermine chaque année le nombre de candidats qui subiront l’examen de même que la forme que prendra l’examen.

Patinage synchronisé :

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion au niveau des championnats canadiens sont les suivantes :

  • Certification minimale de juge de patinage synchronisé senior aux Championnats régionaux
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1
  • Participation à un programme pour les juges stagiaires au niveau des Championnats canadiens de patinage synchronisé. Il est à noter que le programme doit être offert aux Championnats canadiens de patinage synchronisé de Patinage Canada (en vigueur à compter du 1er juillet 2013). Aucune date d’échéance n’est précisée relativement à la participation au programme pour les juges stagiaires. Par conséquent, un candidat n’est tenu de participer qu’une seule fois.

Exigences pour faire une demande : Au moins un rapport d’arbitre d'une épreuve senior ou l’équivalent complète à une compétition régionale. Veuillez noter que les programmes courts et libres peuvent provenir de différentes épreuves ou compétitions. Toutefois, il faut un total d’un programme court et d’un programme libre.

Examen pratique : L’examen pour les juges de Championnats canadiens doit comprendre, à tout le moins, une évaluation des connaissances techniques, des aptitudes à communiquer, de la conduite et des qualités de chef du candidat. L’exercice réussi des fonctions de juge aux Championnats canadiens est aussi une exigence de l’examen pratique. En fonction des besoins de l’organisation, le comité d’affectation et de promotion des officiels détermine chaque année le nombre de candidats qui subiront cet examen, de même que la forme que prendra l’examen.

9.10 JUGE AU NIVEAU INTERNATIONALES OU DE L'ISU

Pour des renseignements détaillés, consulter les règlements actuels de l’ISU.

Examen : examen écrit aux Championnats canadiens.

Examen pratique : L’examen pour les juges de compétitions internationales doit comprendre, à tout le moins, une évaluation des connaissances techniques, des aptitudes à communiquer, de la conduite et des qualités de chef du candidat. L’exercice réussi des fonctions de juge aux Championnats canadiens est aussi une exigence de l’examen pratique. En fonction des besoins de l’organisation, le comité d’affectation et de promotion des officiels chaque année le nombre de candidats qui subiront cet examen et la forme que prendra l’examen. 

10.0 CONDITIONS DE NOMINATION OU DE PROMOTION À TITRE D’ÉVALUATEUR

Vous trouverez ci-après un résumé des exigences particulières pour la nomination aux différents niveaux. Chaque niveau est une condition préalable pour les niveaux suivants de promotion à titre d’évaluateur. Pour plus de détails, veuillez consulter la documentation reçue aux stages de formation. L’évaluation de tests que les candidats doivent faire sur bande vidéo peut être remplacée par une évaluation en situation réelle de tests ou des démonstrations, si le comité des officiels de la section l’estime nécessaire. La recommandation de promotions ou de nominations partielles (p. ex., junior argent ou senior argent) peut être prise en considération avec l’approbation du comité des officiels de la section, avec l’approbation du comité des officiels de la section.

10.1 ÉVALUATEUR DE NIVEAU PRÉLIMINAIRE

Cette promotion ne sera plus en vigueur à compter du 1er septembre 2017.

Des promotions distinctes sont accordées aux évaluateurs de niveau préliminaire pour le style libre, les habiletés de patinage et la danse. Les exigences suivantes doivent être satisfaites séparément pour chaque discipline.

Conditions préalables : aucune.

Stage : réussite du stage des évaluateurs de niveau préliminaire.

Exigences pour faire une demande :

  • Une fiche de l’évaluateur stagiaire dans la discipline appropriée
  • Une séance d’évaluation supervisée du stagiaire (situation réelle ou simulée)
  • Réussite de l’examen de l’évaluateur de niveau préliminaire

10.2 ÉVALUATEUR SENIOR BRONZE

Des promotions distinctes sont accordées aux évaluateurs de niveau senior bronze pour le style libre, les habiletés de patinage et la danse. Les exigences suivantes doivent être satisfaites séparément pour chaque discipline.

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion au niveau senior bronze sont les suivantes :

  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Stage : réussite du stage des évaluateurs de niveau senior bronze.

Exigences pour faire une demande :

  • Une fiche du juge de l’évaluateur stagiaire dans la discipline appropriée
  • Une séance d’évaluation supervisée du stagiaire pour chaque discipline (en situation réelle ou sur bande vidéo), y compris une sélection de tests du niveau préliminaire à senior bronze
  • Réussite de l'examen d’évaluateur de niveau senior bronze

10.3 ÉVALUATEUR DE NIVEAU OR

Des promotions distinctes sont accordées aux évaluateurs de niveau or pour chaque discipline (style libre, habiletés de patinage et danse). Il faut satisfaire aux exigences suivantes séparément pour chaque discipline.

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion au niveau or sont les suivantes :

  • Certification minimale au niveau senior bronze dans la discipline pertinente
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Stage : Réussite du stage de l’évaluateur de niveau or.

Exigences pour faire une demande :

  • Une fiche de l’évaluateur stagiaire dans la discipline appropriée (en situation réelle ou sur bande vidéo).
  • Une séance d’évaluation supervisée du stagiaire dans la discipline pertinente, y compris une sélection de tests du niveau junior argent à or (en situation réelle ou simulée).
  • Réussite de l’examen de l’évaluateur de niveau or.

10.4 ÉVALUATEUR DE TESTS D’INTERPRÉTATION

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion au niveau des tests d’interprétation sont les suivantes :

  • Certification minimale à titre d’évaluateur de niveau senior bronze pour le style libre, les habiletés de patinage ou la danse
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Stage : réussite du stage de patinage d’interprétation.

Exigences pour faire une demande :

  • Une fiche de l’évaluateur stagiaire (en situation réelle ou sur bande vidéo)
  • Séance d’évaluation supervisée du stagiaire qui porte sur des tests d’interprétation du niveau d’introduction à or

10.5 ÉVALUATEUR DU TEST DE DANSE DIAMANT

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion au niveau de la danse diamant sont les suivantes :

  • Certification minimale de niveau or en danse
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Stage : réussite du stage de danse diamant.

Exigences pour faire une demande :

  • Une fiche de l’évaluateur stagiaire (en situation réelle ou sur bande vidéo).
  • Une séance d’évaluation supervisée du stagiaire portant sur des tests de danse diamant.
  • Une séance sur glace ou hors glace pour apprendre les pas de la danse diamant avec un entraîneur ou partenaire de danse. L’entraîneur ou le partenaire de danse confirme les connaissances du candidat.

11.0 CONDITIONS DE NOMINATION OU DE PROMOTION À TITRE D’ARBITRE

11.1 ARBITRE D’ÉPREUVES

Des promotions distinctes sont accordées aux arbitres pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace). Les exigences suivantes doivent être satisfaites séparément pour chaque discipline.

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion d’arbitre d’épreuves sont les suivantes :

  • Certification minimale de juge de niveau juvénile.
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1.

Stage : module d’arbitrage du stage des juges/évaluateurs de niveau juvénile.

Exigences pour faire une demande : Deux rapports satisfaisants sur le jugement au niveau juvénile dans la discipline pertinente.

11.2 ARBITRE DES COMPÉTITIONS INTERCLUBS

Des promotions distinctes sont accordées aux arbitres de compétitions interclubs pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace). Les exigences suivantes doivent être satisfaites séparément pour chaque discipline.

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion d’arbitre de compétitions interclubs sont les suivantes :

  • Certification minimale de juge de niveau novice dans la discipline pertinente aux Championnats de section
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Stage : participation au stage pour arbitres de compétitions interclubs.

Exigences pour faire une demande :

  • Deux rapports satisfaisants sur le jugement d’épreuves pré-novice ou novice dans la discipline pertinente
  • Avoir arbitré de façon satisfaisante au moins deux épreuves de compétition juvéniles ou de niveau inférieur dans la discipline pertinente, évaluées par un autre juge ou arbitre du jury qui possède des compétences égales ou supérieures.

11.3 ARBITRE DES CHAMPIONNATS DE SECTION (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace)

Des promotions distinctes sont accordées aux arbitres des Championnats de section pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple, et danse sur glace). Les exigences suivantes doivent être satisfaites séparément pour chaque discipline.

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion d’arbitre de Championnats de section sont les suivantes :

  • Certification minimale de juge de niveau senior dans la discipline pertinente aux Championnats de section
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Stage : participation au stage pour arbitres de compétitions de section.

Exigences pour faire une demande :

  • Deux rapports d’arbitre d’épreuves juniors et deux rapports d’arbitre d’épreuves seniors dans la discipline pertinente.
  • Avoir arbitré de façon satisfaisante au moins deux épreuves de compétitions interclubs ou invitation (-à-d. un programme court et un programme libre). Veuillez noter que les programmes courts et libres peuvent provenir de différentes épreuves ou compétitions. Toutefois, il faut un total de deux programmes courts et deux programmes libres.

11.4 ARBITRE DES CHAMPIONNATS RÉGIONAUX (patinage synchronisé)

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion d’arbitre de patinage synchronisé aux Championnats régionaux sont les suivantes :

  • Certification minimale de juge régional de patinage synchronisé de niveau senior depuis au moins deux ans
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Stage : participation au stage pour arbitres des Championnats de régionaux (si offert).

Exigences pour faire une demande :

  • Deux rapports satisfaisants d’arbitre pour le jugement d’épreuves complètes intermédiaires (auxquelles au moins cinq équipes ont participé), juniors, ouvertes ou seniors.
  • Avoir arbitré de façon satisfaisante au moins deux épreuves de compétitions invitation (ou une compétition régionale non qualificative).

11.5 ARBITRE DES COMPÉTITIONS DÉFI (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace)

Des promotions distinctes sont accordées aux arbitres des compétitions Défi pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace). Les exigences suivantes doivent être satisfaites séparément pour chaque discipline. Toutefois, un candidat peut faire une demande pour combiner une promotion d’arbitre de patinage en simple et de patinage en couple et faire le processus d’examen à un championnat Défi.

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion d’arbitre de compétitions Défis sont les suivantes :

  • Certification minimale de juge régional de patinage synchronisé de niveau senior
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Stage : participation au stage national pour les arbitres (si offert).

Exigences pour faire une demande :

  • Deux rapports satisfaisants d’arbitre pour le jugement d’épreuves de compétitions Défi.
  • Avoir arbitré de façon satisfaisante au moins deux épreuves des Championnats de section 

Examen pratique : L’examen pour les arbitres de compétitions Défi doit comprendre, à tout le moins, une évaluation des compétences en gestion avant, pendant et après l’événement, plus particulièrement une évaluation des connaissances techniques, des aptitudes à communiquer, des compétences en rédaction de rapports, des compétences en arbitrage situationnel, de la conduite et des qualités de chef du candidat. En fonction des besoins de l’organisation, le comité d’affectation et de promotion des officiels détermine chaque année le nombre de candidats qui subiront cet examen et la forme que prendra l’examen.

11.6 ARBITRE DES CHAMPIONNATS CANADIENS (patinage en simple, patinage en couple et danse)

Des promotions distinctes sont accordées aux arbitres des Championnats canadiens pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace). Les exigences suivantes doivent être satisfaites séparément pour chaque discipline. Toutefois, un candidat peut faire une demande pour combiner une promotion d’arbitre de patinage en simple avec une promotion d’arbitre de patinage en couple et faire le processus d’examen à un championnat national.

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion d’arbitre des Championnats canadiens sont les suivantes :

  • Certification minimale de juge des Championnats canadiens dans la discipline pertinente depuis trois ans
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1
  • Arbitre au niveau des compétitions Défi dans la discipline pertinente

Stage : participation au stage national pour les arbitres (si offert).

Exigences pour faire une demande :

  • Deux rapports d’arbitre satisfaisants de jugement des Championnats canadiens.
  • Avoir arbitré de façon satisfaisante au moins deux épreuves de compétition Défi

Examen pratique : L’examen pour les arbitres de Championnats canadiens doit comprendre, à tout le moins, une évaluation des compétences en gestion avant, pendant et après l’événement, plus particulièrement une évaluation des connaissances techniques, des aptitudes à communiquer, des compétences en rédaction de rapports, des compétences en arbitrage situationnel, de la conduite et des qualités de chef du candidat. En fonction des besoins de l’organisation, le comité d’affectation et de promotion des officiels détermine chaque année le nombre de candidats qui subiront cet examen et la forme que prendra l’examen.

11.7 ARBITRE DES CHAMPIONNATS CANADIENS (patinage synchronisé)

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion d’arbitre de patinage synchronisé aux Championnats canadiens sont les suivantes :

  • Certification minimale de juge des Championnats canadiens depuis trois ans
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1

Stage : participation au stage national pour les arbitres (si offert).

Exigences pour faire une demande : Avoir arbitré de façon satisfaisante au moins trois deux épreuves de Championnats régionaux.

Stage : participation au stage national pour les arbitres (si offert).

Examen pratique : L’examen pour les arbitres des Championnats canadiens doit inclure, à tout le moins, une évaluation des compétences en gestion avant, pendant et après l’événement, ce qui inclut une évaluation des connaissances techniques, des aptitudes à communiquer, des compétences en rédaction de rapports, des compétences en arbitrage situationnel, de la conduite et des qualités de chef du candidat. En fonction des besoins de l’organisation, le comité d’affection et de promotion des officiels détermine chaque année le nombre de candidats qui subiront cet examen et la forme que prendra l’examen.

11.7 ARBITRE AU NIVEAU INTERNATIONAL OU DE L’ISU

Pour des renseignements détaillés, consulter les règlements actuels de l’ISU.

Examen : examen écrit aux Championnats canadiens.

Examen pratique : L’examen pour les arbitres de compétitions internationales doit comprendre, à tout le moins, une évaluation des connaissances techniques, des aptitudes à communiquer, de la conduite et des qualités de chef du candidat. L’exercice réussi des fonctions d’arbitre aux Championnats canadiens est aussi une exigence de l’examen pratique. En fonction des besoins de l’organisation, le comité d’affectation et de promotion des officiels chaque année le nombre de candidats qui subiront cet examen et la forme que prendra l’examen

12.0 CONDITIONS DE NOMITATION OU DE PROMOTION À TITRE DE OFFICIEL TECHNIQUE DE NIVEAU DE BASE (patinage en simple seulement)

Conditions préalables :

  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1
    Remarque : selon l’évaluation des besoins et à la discrétion de la section, cette condition pourrait être levée.

 Stage : réussite du stage pour les officiels techniques de niveau de base.

 Examen : L’examen est en deux phases.

  • Phase I :
    • Examen écrit composé d’une évaluation des connaissances techniques et de l’identification des éléments.
    • Examen sur bande vidéo, simulant le processus réel du jury.
  • Phase II :
    • Mentorat et examen pratique au sein du jury de compétitions.

13.0 CONDITIONS DE NOMINATION OU DE PROMOTION À TITRE DE CONTRÔLEUR TECHNIQUE

13.1 CONTRÔLEUR TECHNIQUE DES CHAMPIONNATS DE SECTION (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace) ou RÉGIONAUX (patinage synchronisé)

Des promotions distinctes sont accordées aux contrôleurs techniques des Championnats de section/régionaux pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple, danse sur glace et patinage synchronisé).

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion de contrôleur technique aux Championnats de section sont les suivantes :

  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1
  • Il est recommandé, mais non exigé, que les candidats possèdent les compétences d’arbitre des Championnats de section/régionaux dans la discipline associée au moment de la nomination initiale comme contrôleur technique aux Championnats de section.
  • Les spécialistes techniques peuvent faire une demande de formation de contrôleur dans la discipline dans laquelle ils sont déjà qualifiés à titre de spécialistes.

Stage : réussite du stage national de jury technique.

 Examen : L’examen est en deux phases.

  • Phase I :
    • Examen écrit composé d’une évaluation des connaissances techniques et de l’identification des éléments.
    • Examen sur bande vidéo, simulant le processus réel du jury.
  • Phase II :
    • Mentorat et examen pratique au sein du jury aux compétitions invitations de la section (remarque : l’évaluation de la phase II pour le patinage synchronisé peut avoir lieu lors des épreuves non qualificatives d’une compétition régionale).

13.2 CONTRÔLEUR TECHNIQUE DES COMPÉTITIONS DÉFIS

Des promotions distinctes sont accordées aux contrôleurs techniques des compétitions Défi pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace).

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion de contrôleur technique des compétitions Défi sont les suivantes :

  • Compétence de contrôleur technique aux Championnats de section dans la discipline pertinente
  • Antécédents que définis à l’article 9.1
  • Exercice satisfaisant des fonctions de contrôleur à au moins deux épreuves des Championnats de section dans la discipline pour laquelle la promotion est demandée.

Examen : Il comprend au moins une évaluation des connaissances techniques, des aptitudes à communiquer, de la conduite et des qualités de chef du candidat. En fonction des besoins de l’organisation, le comité d’affectation et de promotion des officiels détermine chaque année les besoins et approuve la forme que prendra l’examen.

13.3 CONTRÔLEUR TECHNIQUE DES CHAMPIONNATS CANADIENS

Des promotions distinctes sont accordées aux contrôleurs techniques des Championnats canadiens pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple, danse sur glace et patinage synchronisé).

Conditions préalables

  • Certification de contrôleur technique des compétitions Défi (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace) ou Régionaux (patinage synchronisé) dans la discipline pertinente
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1
  • Exercice satisfaisant des fonctions de contrôleur à au moins deux épreuves de compétitions Défi/Régionaux dans la discipline pour laquelle la promotion est demandée.

Examen : Il comprend au moins une évaluation des connaissances techniques, des aptitudes à communiquer, de la conduite et des qualités de chef du candidat. En fonction des besoins de l’organisation, le comité d’affectation et de promotion des officiels détermine chaque année les besoins et approuve la forme que prendra l’examen.

13.4 CONTRÔLEUR TECHNIQUE AU NIVEAU INTERNATIONAL OU DE L’ISU

Pour des renseignements détaillés, consulter les règlements actuels de l’ISU.

Examen : examen écrit aux Championnats canadiens.

Examen pratique : L’examen pour les arbitres de compétitions internationales doit comprendre, à tout le moins, une évaluation des connaissances techniques, des aptitudes à communiquer, de la conduite et des qualités de chef du candidat. L’exercice réussi des fonctions de contrôleur technique aux Championnats canadiens est aussi une exigence de l’examen pratique. En fonction des besoins de l’organisation, le comité d’affectation et de promotion des officiels chaque année le nombre de candidats qui subiront cet examen et la forme que prendra l’examen.

14.0 CONDITIONS DE NOMINATION OU DE PROMOTION À TITRE DE SPÉCIALISTE TECHNIQUE

14.1 SPÉCIALISTE TECHNIQUE DES CHAMPIONNATS DE SECTION (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace) ou RÉGIONAUX (patinage synchronisé)

Des promotions distinctes sont accordées aux spécialistes techniques des Championnats de section pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple, danse sur glace et patinage synchronisé).

Conditions préalables : les conditions préalables pour une nomination de spécialiste technique des Championnats de section sont les suivantes :

  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1
  • Il est recommandé, mais non exigé, que les candidats possèdent une expérience à titre de patineur, d’entraîneur ou de juge, d’arbitre ou de contrôleur technique au niveau des championnats de Défis section/régionaux.

Stage : réussite du stage national de jury technique

Examen : L’examen est en deux phases.

  • Phase I :
    • Examen écrit composé d’une évaluation des connaissances techniques et de l’identification des éléments.
    • Examen sur vidéo, simulant le processus réel du jury.
  • Phase II :
    • Mentorat et examen pratique au sein du jury de compétitions invitations (remarque : l’évaluation de la phase II pour le patinage synchronisé peut avoir lieu lors des épreuves non qualificatives d’une compétition régionale).

14.2 SPÉCIALISTE TECHNIQUE DES COMPÉTITIONS DÉFIS

Des promotions distinctes sont accordées aux spécialistes techniques des compétitions Défi pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple et danse sur glace).

Conditions préalables : les conditions préalables pour une promotion de spécialiste technique des compétitions Défi sont les suivantes :

  • Certification de spécialiste technique des Championnats de section dans la discipline pertinente
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1
  • Exercice satisfaisant des fonctions de spécialiste à au moins deux épreuves des Championnats de section dans la discipline pertinente

Examen : Il comprend au moins une évaluation des connaissances techniques, des aptitudes à communiquer, de la conduite et des qualités de chef du candidat. En fonction des besoins de l’organisation, le comité d’affectation et de promotion des officiels détermine chaque année le nombre de candidats qui subiront l’examen ainsi que les besoins, et approuve la forme que prendra l’examen.

14.3 SPÉCIALISTE TECHNIQUE DES CHAMPIONNATS CANADIENS

Des promotions distinctes sont accordées aux spécialistes techniques des Championnats canadiens pour chaque discipline (patinage en simple, patinage en couple, danse sur glace et patinage synchronisé).

Conditions préalables :

  • Certification de spécialiste technique des compétitions Défi (patinage en simple, patinage en couple et patinage sur glace) ou régionaux (patinage synchronisé) dans la discipline pertinente
  • Antécédents de patinage définis à l’article 9.1
  • Exercice satisfaisant des fonctions de spécialiste à au moins deux épreuves de compétitions Défi dans la discipline pertinente

Examen : Il comprend au moins une évaluation des connaissances techniques, des aptitudes à communiquer, de la conduite et des qualités de chef du candidat. En fonction des besoins de l’organisation, le comité d’affectation et de promotion des techniques détermine chaque année les besoins et approuve la forme que prendra l’examen.

14.4 SPÉCIALISTE TECHNIQUE AU NIVEAU INTERNATIONAL OU DE L’ISU

Pour des renseignements détaillés, consulter les règlements actuels de l’ISU.

Examen : examen écrit aux Championnats canadiens.

Examen pratique : L’examen au niveau de compétitions internationales doit comprendre, à tout le moins, une évaluation des connaissances techniques, des aptitudes à communiquer, de la conduite et des qualités de chef du candidat. L’exercice réussi des fonctions de spécialiste technique aux Championnats canadiens est aussi une exigence de l’examen pratique. En fonction des besoins de l’organisation, le Comité d’affectation et de promotion des officiels détermine chaque année le nombre de candidats qui subiront cet examen et la forme que prendra l’examen.

15.0 CONDITIONS DE NOMINATION OU DE PROMOTION À TITRE DE SPÉCIALISTE DE DONNÉES

Veuillez noter que vous devez participer à un nouveau stage et devez réussir de nouvelles évaluations pour chaque promotion demandée.

15.1 SPÉCIALISTES DE DONNÉES DE NIVEAU INTRODUCTION 

Pour obtenir la désignation de spécialiste de données au niveau d’introduction, le candidat doit :

  1. Être âgé d’au moins seize ans au moment de la nomination.
  2. Assister à une séance de formation obligatoire de niveau introduction déterminé par le comité des spécialistes de données de la section.
  3. Avoir aidé de façon satisfaisante à au moins deux compétitions et avoir reçu des évaluations satisfaisantes des spécialistes de données en chef (ou de leurs remplaçants).
  4. Être approuvé par le comité des spécialistes de données de la section. 

15.2 SPÉCIALISTE DE DONNÉES DE NIVEAU I

Pour obtenir une promotion de spécialiste de données de niveau I, le candidat doit :

  1. Être spécialiste de données au niveau d’introduction.
  2. Avoir aidé de façon satisfaisante à au moins deux compétitions et avoir obtenu des évaluations satisfaisantes des spécialistes de données en chef (ou de leurs remplaçants).
  3. Assister à un stage de la section comportant une formation sur les applications informatiques et obtenir des évaluations satisfaisantes.
  4. Montrer son désir d’approfondir ses connaissances des fonctions exercées au centre de vérification de données ainsi que des habiletés de base en informatique (p. ex. entrée des notes et vérification, mais non l’installation).
  5. Réussir les exercices du cahier des spécialistes de données de niveau I, y compris les questions supplémentaires du cahier.
  6. Être approuvé par le comité des spécialistes de données de la section

15.3 SPÉCIALISTE DE DONNÉES DE NIVEAU II

Pour obtenir une promotion de spécialiste de données de niveau II, le candidat doit :

  1. Avoir exercé les fonctions de spécialiste de données de niveau I pendant au moins un an
  2. Avoir eu un rendement constamment satisfaisant comme spécialiste de données de niveau I.
  3. Assister à deux stages de la section comportant une formation sur les applications informatiques et obtenir des évaluations satisfaisantes - veuillez ajouter ces évaluations à votre demande.
  4. Exercer de façon satisfaisante les fonctions de « spécialiste de données en chef ou de cochef » à au moins deux compétitions sanctionnées, dont l’une qui comprend des parties combinées (c.-à-d. courtes et libres) par conséquent vous avez besoin de trois évaluations en tout.
  5. Exercer de façon satisfaisante les fonctions de « spécialiste de données informatiques » à au moins une compétition sanctionnée sous la surveillance d’un spécialiste de données chevronné.
  6. Réussir les exercices du cahier des spécialistes de données de niveau II, y compris les questions supplémentaires du cahier.
  7. Être recommandé pour une promotion par le comité des spécialistes de données de la section.
  8. Être approuvé par le comité d’affectation et de promotion des officiels de Patinage Canada.

15.4 SPÉCIALISTE DE DONNÉES DE NIVEAU III

Pour obtenir une promotion de spécialiste de données de niveau III, le candidat doit :

  1. Avoir exercé les fonctions de spécialiste de données de niveau II pendant au moins un an
  2. Avoir eu un rendement constamment satisfaisant comme spécialiste de données de niveau II.
  3. Exercer de façon satisfaisante les fonctions de « spécialiste de données en chef ou cochef » à au moins deux compétitions sanctionnées, dont l’une doit comprendre des parties combinées (c.-à-d. courtes et libres) par conséquent vous avez besoin de trois évaluations en tout
  4. Avoir exercer de façon satisfaisante les fonctions de « spécialiste de données informatiques » à au moins une compétition sanctionnée.
  5. Être recommandé pour la promotion par le comité des spécialistes de données de la section.
  6. Être approuvé par le comité d’affection et de promotion des officiels nationaux de Patinage Canada pour faire l’examen pratique à la compétition Défi de Patinage Canada. Le comité d’affection et de promotion des officiels approuve chaque année la structure de l’examen.

16.0 ÉVALUATEURS ET JUGES STAGIAIRES

16.1 Il n’existe aucune limite quant au nombre d’évaluateurs ou de juges stagiaires.

16.2 Les évaluateurs et les juges stagiaires sont sous l’entière responsabilité de l’évaluateur ou de l’arbitre, selon le cas. Ils doivent se conformer à tous les règlements et à toutes les politiques concernant les fonctions des officiels.

16.3 Toute personne qui exerce les fonctions d’évaluateur ou de juge stagiaire n’a aucune autorité quant au test jugé ou à la compétition et devrait discuter de ses notes seulement avec les personnes qui participent au programme de formation.

16.4 Les évaluateurs et les juges stagiaires ont la responsabilité de garder un dossier de leurs activités d’évaluateurs ou de juges stagiaires et de conserver des photocopies de documents ou de rapports exigés pour une demande de promotion. Les juges et les évaluateurs stagiaires doivent conserver toute la documentation dans leur cahier d’exercices jusqu’à ce qu’ils soient prêts à présenter leur demande de promotion. À ce moment, ils devront faire parvenir les documents pertinents et le cahier d’exercices au président du comité des évaluateurs et des juges de la section, accompagnés de leur demande de promotion.

17.0 OFFICIELS HONORAIRES

Un évaluateur de test or ou un juge, contrôleur technique, spécialiste technique ou spécialiste des données de niveau II ou III des compétitions Défis Championnats canadiens qui a rendu de nombreux et précieux services à l’Association peut être nommé évaluateur ou juge honoraire par le conseil d’administration. Les évaluateurs, les juges, les contrôleurs techniques, les spécialistes techniques ou les spécialistes honoraires sont inscrits sur une liste en tant que remplaçants et ils ne peuvent exercer leurs fonctions à une compétition ou à un test à moins que le président/président du conseil d’administration ne le leur demande, avec l’approbation du conseil d’administration. Le comité des officiels nationaux de Patinage Canada doit tenir compte des suggestions des comités des officiels des sections et présenter ses recommandations au conseil d’administration pour approbation. Les listes des évaluateurs, des juges, des contrôleurs techniques, des spécialistes techniques et des spécialistes des données honoraires sont publiées dans le Manuel des règlements de Patinage Canada. (Règlement 2511)

18.0 JUGES D’AUTRES PAYS

Une personne domiciliée dans un autre pays peut demander une nomination ou une promotion de juge ou d’évaluateur de Patinage Canada. Toutefois, la personne qui souhaite faire cette demande doit être membre associé de l’Association. (Règlement 2506)

18.1 Les juges officiels provenant d’autres pays peuvent exercer des fonctions d’officiels aux compétitions canadiennes « non qualificatives » et aux compétitions de qualification, conformément aux dispositions du Manuel de gestion des compétitions et aux règlements sur le CPC Section B – Compétitions de qualification et Championnats. Dans tous les cas, les juges invités devront être minoritaires au sein du jury et exercer leurs fonctions de juges seulement à un niveau équivalent ou inférieur à celui de la certification accordée par leur propre association.

Cet article vous a-t-il été utile ?
0 sur 0 ont trouvé cela utile.
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Commentaires

Réalisé par Zendesk